Le Tourisme culturel au top cet été !

1 – La fréquentation  touristique, cet été, est  contrastée selon les régions, ou par  l’absence de clientèles étrangères ou bien  à cause du  temps qu’il y a fait. Le Sud-Est a connu
Ken part se changer pour aller avec Laurence et Marie sur son yacht!

Ken part se changer pour aller avec Laurence et Marie sur son yacht!

connu une forte affluence de touristes français qui ont renoncé à partir loin de chez eux.Mais  la fréquentation est partout forte « là où les villes françaises ont développé «une offre culturelle originale,  dont le rayonnement est national. Il faut saluer leur imagination et leur énergie« , assure Philippe Gauguier, associé au sein du cabinet Deloitte, qui  commente le sondage  IFOP-JDD (Edition du 22 août, Vacances: Les villes préférées des Français).On peut aussi ajouter que les séjours auront été plus courts, les décisions prises au dernier moment, les pourboires plus minces…
« Le recul de la clientèle étrangère, notamment britannique, allemande et espagnole, a été  compensé par la présence des Français. Et les cités les plus innovantes sont récompensées de leurs efforts « , poursuit Philippe Gauguier. Saluons, donc, avec une analyse, les villes citées:

Nantes: la ville-qui-fait-tout-bien ( voir notre billet sur Nantes) a accueilli 890 000 vacanciers à la Biennale d’art contemporain ! Les machines de l’île Beaulieu, avec l’éléphant géant, ont aussi fait le plein de surprises et …de visiteurs.
En juillet, la fréquentation de l’office de tourisme a bondi de 12 % (+16 % pour la clientèle française et +40 % pour les Espagnols). Pour Jean-Marc Devanne, directeur de l’office du tourisme, Nantes était l’endroit où il fallait passer cet été. La biennale d’art contemporain Estuaire 2009 de Nantes à Saint-Nazaire, qui s’est achevée dimanche dernier, a attiré près de 890.000 vacanciers en deux mois, 15 % de plus que lors de son édition 2007. Les machines de l’île Beaulieu dynamisent aussi  le tourisme urbain avec l’éléphant géant qui transporte des touristes dans son ventre.
Aix en Provence : l’exposition des Maîtres.
Le musée Granet, à  Aix-en-Provence présentait plus de 100 œuvres de Picasso et de Cézanne. (jusqu’au 27 septembre), garantissant une fréquentation record.  L’exposition a pu fêter, avant le 15 août, son 200 000e visiteur (le 12 août 2009), et l’exposition est prolongée jusqu’au 27 septembre. La ville a donc réussi l’ouverture du château de Vauvenargues, situé au pied de la montagne Sainte-Victoire, où résidait le maître espagnol. Selon le cabinet Deloitte, la fréquentation des établissements hôteliers a bondi de 5 % en juillet, alors qu’elle a baissé, en France, de 8%.
Bordeaux: l’effet  du classement du patrimoine à Unesco
« Depuis 2007, année où l’Unesco a inscrit la moitié de la capitale girondine au patrimoine mondial. nous accueillons 3 millions de visiteurs par an contre 2,5 millions en 2007. Cela correspond à un bond de 30%, explique Philippe Prévot, directeur adjoint de l’office du tourisme. En juillet dernier, nous avons enregistré une hausse du nombre de touristes de 10%. »
Avignon: festival en forme !
Le Festival a connu le même taux de fréquentation très élevé que l’édition 2008, soit 94% sur un total de 133 000 places: « Nous n’avons pas ressenti la crise », explique Sylvie Joly, de l’office du tourisme. Comme partout en France, la ville a accueilli cette année plus de Français que l’année dernière. Christian Etienne, adjoint au tourisme, constate également un nombre croissant de Brésiliens, qui « aiment la culture et la gastronomie ». Le cabinet Deloitte confirme une augmentation de 4% de l’activité hôtelière.
Lyon: arrivée des Les Espagnols !
L’office du tourisme a accueilli 12% de touristes en plus. La capitale des Gaules profite de la nouvelle ligne low cost EasyJet avec l’Espagne. Et du City Pass ! Conséquence: malgré la crise qui sévit dans leur pays, les Espagnols sont les premiers clients. Pendant tout l’été et jusqu’au 19 septembre, 250 animations gratuites (danse, théâtre, musique, cinéma…) sont organisées dans toute la ville, qui a de plus un City Pass.

2 – Les City Pass bien conçus sont efficaces

La culture et le Tourisme urbain cet été – Nice et la Riviera : le FRENCH Riviera PASS.

Conçu comme un véritable sésame, le Pass réalisé  par l’Office du Tourisme de Nice Côte d’Azur, que nous avons présenté dans notre billet sur les PASS,  facilite tout séjour sur la Côte d’Azur : Nice,   Antibes-Juan-Les-Pins, Biot, Cagnes-sur-mer, Eze et Monaco sont les villes concernées.
Avec une seule carte, que l’on peut acheter en ligne et donc obtenir à l’avance pour improviser ou préparer un voyage, le parcours des villes et leurs activités deviennent simples. Sites majeurs, ,shopping, musées, visites guidées, dégustation des crus régionaux , best off familiaux, comme  les parcs aquatiques Aquasplash et Marineland, marchés aux fleurs, et plages ! A Nice, la fréquentation devrait croître de 3% cet été. La saison est sauvée malgré la baisse des clientèles anglaise et des américaine.

Angers et les bords de Loire
Angers, la fréquentation des hôtels a augmenté de 6% en juillet, selon l’étude du cabinet Deloitte. Le CityPass qui donne accès à une quinzaine de sites et un tour de train de 45 minutes pour 12 euros a connu un vrai succès. Même succès pour le parcours Loire à vélo, comme la ville vient d’ouvrir un nouveau tronçon qui traverse les ardoiseries de Trélazé.
Strasbourg
le centre historique à la découverte de la cathédrale, du musée d’Art contemporain et du palais des Rohan et les visites –guidées de la ville via les bateaux-mouches(Batorama a transporté 102.000 touristes au mois de juillet). « L’attraction a battu des records: plus 10 % depuis le début de l’année. Le mois de juillet est historique », se réjouit Jean-Jacques Gsell, le président de l’office du tourisme. En 2008, 740.000 touristes avaient emprunté les vedettes de l’Ill, un chiffre qui devrait être dépassé cette année. Le TGV Est a apporté une nouvelle clientèle parisienne.

3 – La bonne tenue d’un tourisme culturel innovant dans un contexte de crise
Selon Philippe Gauguier, associé chez Deloitte, « la fréquentation hôtelière des agglomérations françaises a chuté de 8 % en juillet 2009 par rapport à la même période, l’année dernière ». Dans un contexte difficile, puisque de nombreux étrangers ne sont pas venus en France cet été ( Chute des fréquentation des américains, des anglais, des allemands…) et que les français on moins dépensé  particulier pour les français (une famille de quatre personnes a dépensé environ 1900 euros, soit 150 euros de moins que l’été dernier. ). Il est vrai que les amis, la famille ont été sollicités pour les nuitées, et que l’échange des logements ou la nuit sous la tente deviennet t une quasi tendance pour l’hébergement.
« Certains citadins sont même restés sur place. Cette nouvelle tendance se nomme staycation, néologisme né des mots anglais stay (rester) et vacation (vacances). Le farniente maison est le plus sûr moyen de dépenser moins et d’être écolo. Pratiquer le staycation évite de rejeter du CO2. Un bon geste pour la planète », souligne le JDD du 22 août, auquel nous nous référons pour les données de ce billet.
4 – Le JDD du 22 août note aussi des « flops » dans son palmarès, à cause du temps ou de l’absence de clientèles étrangères . Marseille, qui se positionne pour la culture mais en 2013 : selon  Philippe Gauguier, associé au sein du cabinet Deloitte, « la fréquentation hôtelière abaissé de 8% en juillet par rapport au même mois de l’année dernière ». Marseille mise sur une évolution de son image culturelle grâce au titre de capitale européenne de la culture en 2013.Ou Rennes, où le temps fut vraiment mauvais cet été, malgré des  entrées libres aux musées de Bretagne et des Beaux-Arts, malgré le  CityPass, et  une seconde nuit d’hôtel offerte dans le cadre du Coup de cœur à Rennes. L’activité des hôtels a baissé de 15% en juillet. Rennes a sans doute souffert de la chute du tourisme d’affaires au début de l’été. Lille, dont l’année 2008 avait été exceptionnelle,  grâce à l’effet Ch’tis, a connu  cet été, une baisse de sa fréquentation hôtelière de 16% en juillet. Il a manqué les Britanniques, pénalisés par la faiblesse de leur monnaie. Lille pourrait se rattraper avec sa célèbre braderie le week-end du 5 au 6 septembre. Paris, où l’activité hôtelière a décliné de 16% par rapport à l’été 2008, selon l’office de Tourisme car les  Américains, les Britanniques et les Japonais ont été particulièrement rares. Seuls les touristes des pays peu touchés par la crise (Brésil, Chine, Inde…) ont fait un détour par la Ville lumière. Même la tour Eiffel ne joue plus les stars. Au premier semestre, la fréquentation a chuté de 10% par rapport à l’année dernière. Plus conjoncturelle, la baisse de la fréquentation de Lourdes est liée au succès de l’année 2008, historique pour Lourdes avec la célébration du 150e anniversaire des apparitions de la Vierge et la visite d’Ingrid Betancourt. Forcément, cet été est plus calme avec tout de même la visite de 432 000 pèlerins dans les sanctuaires. En juillet, il manquait notamment des fidèles irlandais (– 14%) et anglais (– 13%).

En conclusion, le Tourisme culturel a pris une grande part dans la bonne tenue de la fréquentation! Les premiers bilans de la saison estivale arrivent ces jours-ci. Crucial, pour une industrie touristique fragilisée par la crise.Les villes les plus innovantes sont récompensées de leurs efforts !
Le recul de la clientèle étrangère, notamment britannique, allemande et espagnole, a été  est compensé par la présence des Français.

Rappelons, pour nos amis de la Culture, car les acteurs du Tourisme connaissent l’information,  que le tourisme est l’un des premiers secteurs créateurs d’emplois depuis 2004, donc un secteur économique de  première importance pour la France.les entreprises touristiques (plus de 230 000), emploient plus de 900 000 personnes. Le poids du tourisme dans le produit intérieur brut (PIB) est estimé à 6,2 % en 2007. Il s’agit d’un chiffre basé sur l’estimation de la consommation touristique en France. Un tiers de cette consommation est effectué par les touristes étrangers. Le tourisme est le premier secteur contributeur dans les échanges extérieurs de la France, avec un excédent de 12,8 milliards d’euros en 2007.

5KEN A  INVITE  LAURENCE  ET MARIE  SUR  SON  YACHT!

Ken attend Laurence et Marie devant son Wally
Ken attend Laurence et Marie devant son Wally

 

Les bateaux Wally sont , depuis de 15 ans, le top du design et ont révolutionné le monde du yachting. Merci à Luca Bassani, bel italien champion, autodidacte et industriel inspiré. Evidemment, Ken, notre Touriste Parfait, a piloté son  118 Wally Power la semaine dernière sur la riviera italienne. Il y a deux ans, Barbie avait fait un gros caprice : elle ne voulait pas des sièges Hermès orange, parce que « Ca n’allait pas avec ses robes roses et pas non plus avec  son rouge à lèvre rose. « Mais cette année, Ken est ravi ! Ses nouvelles amies, Laurence et Marie, des petites frenchies adorables, lui ont fait promettre que l’an prochain il aurait un Wally Island, un mega-yacht de 99 mètres de long, avec terrain de tennis, cinéma, discothèque, piscine et vraie forêt sur le pont. Parce que « déjeuner avec Nadal, Di Caprio et David Guetta ce n’était plus possible, parait-il…Sans ces nouveaux trucs, ont-elle dit, on fera quoi, avec eux, après le déjeuner ???Du shopping?La sieste? On ne fait que ça toute l’année…Please, Ken !! » Ken a dit oui.
Voir,
très vite,  le prochain yacht de Ken sur le site : http://www.wally.com
Et merci à Gilles Raget et à la revue IDEAT pour leur photo !

1 ping

  1. […] leur imagination et leur énergie », disait  Philippe Gauguier (Cabinet Deloitte) en 2009 . Voilà qui est encore vrai , d’autant que se prépare, à l’étranger, une offre […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.