Le Luxe et vous

KEN VOUS GARDE UN TRANSAT TOUT L'ETE AU BORD DE SA PISCINE...

I – En Juillet nous vous proposons trois billets, pour trois bonnes raisons :
– Vous changer les idées
– la Crise…-  et les renouveler, car c’est dans ce secteur que l’on peut puiser un maximum d’informations sur les innovations, les tendances nouvelles, les  façons de repenser l’existant ;  elles seront toutes peu à peu copiées, avec le temps, soyez les premiers à le faire !
– Vous faire aimer le Luxe : hôtels somptueux, restaurants de rêves ou futurs palaces pour la culture  : aimer ou non le Luxe est d’abord une porture politico-mystique, la Droite ayant fait du Luxe son pré-carré, la Gauche boudant de façon terrifiante le secteur. Bling-Bling pour  nouveaux-riches, « monde de fric », de plaisir,  amoral et sans intelligence,   le Luxe est très mal vu par les intellectuels, la Gauche et la France catholique, par exemple.
– Vous permettre d’utiliser les stratégies du Luxe pour revaloriser vos offres touristiques et culturelles. Car le Luxe est un sujet passionnant, on ne peut plus culturel. On y détecte les Nouveaux comportements, les avant-garde, et il agit comme un somptueux réservoir de surprises.
Et  le Luxe a toujours « fait affaire » avec la Culture. Voir les Renaissances carolingienne, italienne, françaises, puis Siècle de   Louis XIV…Aujourd’hui,  analysez la  fréquentation des sites et des évènements culturels, et même celles à vocation  « populaire », depuis la Révolution, comme Les fameuses  Journées du patrimoine.  Analysez les statistiques : on a beau chercher l’exception, valoriser les 4% d’ouvriers qui font des visites culturelles régulières, il faut se rendre à l’évidence :  tous les musées, tous les monuments historiques ont, de facto, un public très majoritairement composé de CSP+…Public déjà « cultivé », avec des revenus conséquents. Même chose pour le marché de l’art, l’art contemporain ou L’Evènementiel :  les CSP++ sont invitées  aux vernissages,  aux soirs de Premières de théâtre ou   d’Opéras, en passant par les inaugurations des Biennales  ou les grands évènements culturels du pouvoir en place. Enfin l’étude du ministère de la Culture sur le profil des étudiants des 52 Ecoles d’art en France (2001)  n’a jamais été rendue publique. Car l’étude montrait surtout  que  le recrutement de ces étudiants était, très majoritairement, celui de jeunes tout à fait représentatifs des classes intellectuelles et supérieures. Comme ceux des étudiants des Grandes Ecoles, exception française, elle aussi. (NB : Pour la Culture, comme pour  Sciences-Pô, il existe une forme de discrimination positive, grâce à des dispositifs ou financements dits « spécifiques ». On voit par exemple  le CCA avec  « Imaginez maintenant »,on a vu les PCQ, projets Culturels de Quartiers,si  richement dotés; on connait  aussi les Portes du Temps,beaucoup  moins gâtées que les deux premiers,  et il existe un pêu partout en France d’autres politiques culturelles  de la Ville pour les quartiers défavorisés.)
Quoi qu’il en soit,  variable dans le temps et l’espace, apanage des Grands de ce monde ou de ceux qui voudraient l’être, le Luxe est l’ennemi de la pauvreté, et est devenu, au choix, un « cache-misère » ou   un indicateur de santé économique et culturelle des pays du monde.
Nous développerons, chiffres à l’appui,  des exemples dans les deux prochains billets :
– Luxe et nouveaux modes d’hébergement , de  restauration et de  transports :
quelles tendances, quels acteurs, quelles stratégies aujourd’hui ( France et International)?
Luxe et Tourisme Culturel : quelles complémentarités ? Comment faire pour les rapprocher ? Ouvertures prochaines d’équipements culturels et grands évènements à venir….
II – DES NEWS!

1) POUR VOS CONFERENCES BUDGETAIRES /  DERNIER JOUR POUR INVESTIR ! La secrétaire d’État, Nathalie Kosciusko-Morizet, et le Commissaire général aux investissements, René Ricol, lancent un appel à la mobilisation, sous la forme d’une consultation publique, de tous les acteurs économiques sur les investissements d’avenir : usages, services et contenus numériques innovants dont l’enveloppe s’élève à 2,5 milliards d’euros.
Cette contribution est essentielle pour que les investissements d’avenir dans le numérique correspondent à la réalité du marché, aux besoins des entreprises, et à la demande réelle des citoyens. De l’auto-entrepreneur aux grands groupes, du blogueur aux associations, du chercheur à l’internaute, cette consultation s’adresse à l’ensemble de l’écosystème de la société numérique.
Les contributions devront s’articuler autour des 9 priorités d’investissement identifiées par le Gouvernement : Développement de l’informatique en nuage («cloud computing) ; Numérisation des contenus ; Développement des technologies de base numérique ; Réseaux électriques intelligents («smarts grids») ; E-santé ; Sécurité et résilience des réseaux ; Systèmes de transports intelligents ; Ville numérique ;E-éducation.
Jusqu’au 7 juillet, la consultation publique est disponible en téléchargement.
Contact : (investissement.numerique@pm.gouv.fr )
2) UNE NOUVELLE NAVETTE AEROPORT /LYON CENTRE-VILLE  : C’est au mois d’août prochain que Rhônexpress reliera en moins de 30 minutes le centre de Lyon à l’Aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Dommage, nous ne prendrons plus nos taxis-motos! Mais plus confort, tout de même…
A quelques semaines de ce lancement, l’équipe de Rhônexpress vous invite à une visite presse, afin d’emprunter l’itinéraire sur toute sa longueur et échanger avec les responsables du projet. Plus 2 sens –  106 rue Robert 69006 Lyon
04 37 24 02 58 rhonexpress@plus2sens.fr
3)  ORLEANS, VILLE NUMERIQUE
Sans wifi, oublions la révolution numérique pour tous ! Et, pour notre sujet, saluons à cette occasion les efforts d’une ville pour  l’adapter aux comportements des habitants et des touristes,  comme nous l’avons vu pour Venise, qui fait aussi de gros efforts. Voilà qui est parfait. Et à merci Xavier Dalloz, pour l’info en primeur!

1) Données clés sur le déploiement du wifi à Orléans
– 18 sites, en accès libre et gratuit : 11 places publiques, 4 parcs, 3 jardins. Ouverture du service le lundi 21 juin prochain (et le samedi 12 juin place Pierre Minouflet, quartier de La Source). Une connexion simple et rapide : saisissez votre numéro de téléphone portable sur le portail, et un code d’accès vous permettant de vous connecter sera alors envoyé par SMS.  Un portail optimisé pour les Smartphones et PDA. Surfez jusqu’à 6 heures sans vous reconnecter. Un débit minimal de 4 Mbits/s partagé sur chaque site wifi
– Jusqu’à 200 personnes pourront se connecter simultanément (nombre maximum de personnes pouvant se connecter simultanément depuis les 18 sites). Un accès possible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, depuis les places publiques. Pour les parcs et jardins, la connexion sera ouverte aux jours et horaires d’ouverture du site. Un accès wifi qui s’adaptera aux événements de la Mairie d’Orléans en élargissant les horaires de connexion (par exemple, en période de Festival
de Loire seront ajustés les horaires de connexion des quais de Loire, de la Place de Loire et du Jardin de la Charpenterie).

2) Combien ça coûte ?
L’investissement s’élève à 70 000 €uros. Le coût de fonctionnement annuel sera de 2 000 €uros par site.
3) Pour en savoir plus : demander le dossier de presse  du  10 juin 2010, extrêmement complet,  sur « Orléans, ville numérique »
– Le wifi gratuit à Orléans dans les lieux publics (Mode d’emploi, fonctionnement du wifi, Orléans à l’heure du numérique, etc…)

Contacts presse : Thomas Galopin 02 38 79 29 98 _ tgalopin@ville-orleans.fr ( T.Galopin, à cette adresse e-mail, nous a répondu dans la journée, qu’il en soit remercié!).

III – KEN LE TOURISTE PARFAIT!   Fidèles lecteurs de ce petit blog, vous savez très bien pourquoi Ken est un Touriste Parfait, qui fait la joie de tous les opérateurs et investisseurs du secteur de l’industrie touristique :

L'escalope aux feuilles d'or et aux truffes

–  Homme d’affaire et milliardaire, Ken  dépense sans compter et fait monter les statistiques du « panier moyen », véritable obsession de toute ville ou région touristique;

– Il ne voyage qu’en jet privé ou seul dans les A380 pour avoir la paix, et réserve tout  dans l’urgence, ce qui fait la joie des surtaxes pour les aéroports !

– Ken  dévalise régulièrement les bons  spots du shopping de Luxe, bijoux compris, pour ses Love Affairs. Les retombées économiques de ses séjours se chiffrent donc en millions, chaque semaine.
–  Ken loge exclusivement  dans des palaces, y  boit du champagne comme vous de la limonade,  et dîne d’une escalope en or à 150 euros ( Notre photo et son commentaire). Ken abuse des services de l’hôtel,  juste là où le Directeur  fait ses « marges ; un exemple? L’autre jour, un chauffeur,  pour amuser le Petit – car son ex, Barbie, lui en  avait passé la garde- l’a emmené  chez Rolls Royce, Maserati et Lamborghini  et ils ont joué  au  manège ! C’est très bien, le « manège », et  Le Petit adore ça : le chauffeur passe huit jours à lui faire tester tous les modèles de voitures,  et à la fin le Petit a le droit d’en choisir une ! « Pour plus tard « , comme lui dit Ken.  Pas trop cool ? Et, par pitié,  ne me dites pas que vous venez de refuser une glace à votre Petit à Vous,  rapport au prix du veau qui a tellement augmenté qu’on ne peut même plus se faire une blanquette au camping. Où plutôt si ! Dites-le moi, je vous ferai votre horoscope gratos : « Pour le Tourisme Culturel, cet été, vous allez polluer un site de camping, une plage et l’ambiance avec des musiques nulles et pas cher à la Riri-Lulu. Vous ne rapporterez RIEN à la ville, aucune retombée sur les commerces, juste  des coûts supplémentaires ( ex. des frais de la Commune quand vous êtes là  : vider les poubelles publiques  et refaire les routes dès l’automne ; ou  dédommager le Zara local qui a dû fermer faute de clients,  la veuve du boucher qui a aussi fait faillite parce que vous ne fréquentez que le Mac Do, tout comme le coiffeur du camping, d’ailleurs..). ». J’espère au passage  que vos prévisions de la case Amour ou Santé  seront meilleures, car pour le Tourisme Culturel vous êtes dans le rouge tout l’été !
Mais ce n’est pas grave,ne vous inquiétez pas :  la roue tourne, et ce blog continu, vous allez pouvoir rattraper votre retard !

La Photo de Ken avec son escalope : à Dusseldorf, en Allemagne, Ken a dégusté une escalope pour 150 €, la semaine dernière,  et elle était décorée avec de feuilles d’or, dans un resto so chic! Le Chef l’avait invité à l’apéro à visiter ses cuisines, et lui a expliqué :“Ce ne sont pas les feuilles d’or qui rendent le produit cher mais les truffes utilisées pour la sauce et qui se vendent jusqu’à 5.000 euros le kilo”.

 

(2 commentaires)

  1. Merci pour ce beau post, son luxe d’infos, son style délié et l’énergie qu’il transmet. Et puis sa date : il précède de peu l’ouvrage que je rédige avec Stéphane Dangel sur le storytelling et le luxe… et voilà que quelques idées de plus nous parviennent à temps, ainsi que la possibilité d’un lien vers cette page pour le Mind Mapping qui accompagne le site !

  2. Je voulais dire : qui accompagne le livre…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.