Oenotourisme et Culture

L’année a si mal commencé que je vous propose, pour vous consoler et reprendre espoir, une belle excursion au pays de l’œnologie, science et dégustation qui ont  toute leur place dans notre culture et dans le tourisme culturel.
I- DÉFINITION : le mot œnologie vient des  mots grecs qui désignent  le vin, oînos, et la science, lógos. L’œnologie est donc la science qui a pour objet l’étude et la connaissance du vin. Ses domaines d’applications vont de la culture de la vigne à l’élaboration du vin et son conditionnement ainsi que par extension à tous les domaines touchant de près ou de loin à la culture du vin. (Dégustation, conservation et consommation du produit fini).
– L’oenotourisme propose  un voyage dédié aux vins et à leurs cépages , aux dégustations et, de façon générale, à tout l’environnement qui a permis la production du vin. L’histoire et la géographie locales sont aussi deux éléments fondamentaux pour bien apprécier ce que l’on goûte.
25_p2_bodega_riscal_elciego_o_122630110906.jpg_369272544II- LE SITE WINETOURISMINFRANCE, qui m’avait été recommandé par ma charmante amie Sylvie Huron, est l’un des meilleurs qui soit pour suivre l’actualité de l’œnologie, et se présente comme suit :
Les prestataires et les ressources, avec les domaines et les activités dans les vignes, ainsi que des rubriques de ressources professionnelles : domaines et caves ; bars à vins; cavistes; restaurants; hébergements; maisons des vins.On y trouve aussi des rubriques concernant  les clubs d’amateurs, confréries, tonneliers et syndicats. Et enfin la présentation de lieux et activités  dédiés au vin :   musées, des cours d’œnologie et autres relais de diffusion :  offices de tourisme, sites de dégustation,  agences d’oenotourisme et de dégustation ou réservation de lieux pour les  réceptions et les  séminaires.
Des Carnets de voyage, une bibliographie, des dossiers thématiques, un agenda d’ événements ainsi que des séjours touristiques (Bourgogne, Vaucluse,Bordeaux…) sont aussi affichés dans votre menu si vous visitez ce site  Internet. ou sa newsletter!(Photo : Ciudad del Vino  du chai de Marqués de Riscal. Architecte  Frank O. Gehry).

logoLes sites web de l’oenoculturel
Le 29 décembre dernier, le site Winetourisminfrance proposait cet article,  Les sites web de l’oenoculturel, sous la forme d’un un petit tour d’horizon, non exhaustif, précise l’article, des connaissances à votre disposition sur Internet , avec un petit avertissement :  « Il n’est pas sûr que le vin – son marketing, ses événements, l’oenotourisme, la simple dégustation entre amis… – profite assez des richesses qui lui sont offertes par la culture, ses amoureux, ses institutions.. ». De fait, l’œnologie n’a pas officiellement droit de cité dans la Culture officielle (Ministères, services, financements……), mais peu importe puisque depuis des millénaires le vin fait partie de la culture de notre pays, et que les propriétaires de vignobles font régulièrement appel à des artistes pour conjuguer leurs talents (Des exemples à voir ici ). En Europe les plus talentueux des architectes sont aujourd’hui convoqués pour bâtir de nouveaux chais, de nouvelles maisons d’hôtes ou de nouveaux jardins. ( Des exemples avec la nouvelle Route des chais espagnols rénovés ou reconstruits en associant la fonctionnalité et l’esthétique ( Architecture, vin, design et art). Et puis des Routes du vin, comme celle des grands crûs de Bourgogne, font également la part belle au patrimoine ancien ! Enfin en  2015 la Cité des civilisations du vin sera inaugurée  à Bordeaux  (Architectes : agence française d’architecture « X-TU » associée à l’agence anglaise de scénographie Casson Mann Limited),  Bordeaux dont lInstitut Culturel  Bernard Magrez témoigne aussi de ce lien fort entre œnologie et culture.

quel-vin-d-alsace-a-quelle-occasion--12310-237-0III- VOICI DONC LES 20 SITES INCONTOURNABLES que nous propose Winetourisminfrance pour le tourisme oenoculturel :
1- Cep Divin – Les imaginaires du vin – est le doyen de notre sélection. Créé en 2001, le Centre d’Etudes Pluridisciplinaires Des Imaginaires du Vin est une association sise en Gironde à vocation scientifique, culturelle et pédagogique dont les ressources en ligne sont hébergées par le site .
2- Le nom du Musée Virtuel du Vin est explicite. C’est un site évolutif sur le vin dans les arts et il aborde aussi les artistes contemporains.
3- La Chaire Unesco Culture et Traditions du Vin, la seule dans le monde à porter sur le vin, est installée à Dijon et déploie une riche activité.
4- Le site de l’INRAP, l’Institut de recherches archéologiques préventives, a un site internetpassionnant, au sein duquel se trouve un dossier évolutif qui ne l’est pas moins, consacré à l’archéologie du vin du paléolithique à nos jours : techniques de production du vin, mythes et culture, échanges et commerce, sciences et pratiques funéraires.Des archéologues présentent les sites archéologiques liés à la vigne et au vin.
5- Les amateurs et collectionneurs d’étiquettes ont de nombreux sites comme Vinetiquettes.
6- Le Suisse Philippe Margot, auteur prolifique, a notamment publié « Les œuvres originales de grands artistes contemporains pour Château Mouton Rothschild », « Château Puech-Haut, le Vin dans l’Art », ou « Inoubliables cartes des vins »…
7- Jacques Perrin, qui anime le Club des Amateurs de Vins Exquis (CAVE SA)tient un blog de sagesse et de saveur dédié à ses passions pour le vin, la gastronomie, les voyages et la philosophie : Mille Plateaux .
8- Le Verre & la Plume,blog de Laure Lourdas, sur son blog tisse des liens personnels entre vins et livres. Nietsche accompagne le champagne Salon, Kerouac le Cigare Blanc…
9- Poésie : les quatrains d’ Omar Khayyam
10- Patrimoine architectural des caves et distilleries coopératives du Languedoc-Roussillon
11- Arts et Lettres : les Maisons de Champagne 
12- Dégustations de vins anciens avec François Audouze ,
13- Le vin dans la philatélie 
14- la curieuse Exposition Universelle des Vins et Spiritueux de Paul Ricard.
15- Les séances « Vin » des Cafés Géographiques 
16- Les posts instruits et amusants de Blandine Vié et Patrick de Mari sur Greta Garbure  ou encore les Dionysiaques de Nonnos de Panopolis.

17- Enfin, on peut glaner mille autres informations, anecdotes, aperçus sur le vin, citations, notes de lecture avec Le dico du vin …

18- …ou  avec  le Petit Guide Loisel des Vins

19-  Google Scholar donne accès à une foule d’articles sérieux ou scientifiques.

20- Le « Cahier de Vacances de la Vigne et du Vin » d’André Deyrieux fait enfin partie des sites recommandés.

4251CONCLUSION : La richesse de l’oenotourisme est quasi infinie, vu le nombre de vignobles et la diversité des activités et professions représentées (vignerons et œnologues, restaurateurs et hôteliers, guides de pays, cavistes, institutionnels du tourisme, agences de voyages, sommeliers, , conservateurs de musées...).C’est souvent, avec la gastronomie, l’entrée royale que privilégient les touristes étrangers pour découvrir notre pays et son « art de vivre ». La Culture et les paysages y sont à l’honneur et, ce qui est rare, de façon tangible : on y rencontre les habitants, de façon conviviale, en petits groupes ou de façon plus collective lors des vendanges et des fêtes du vin. Bref, l’œnologie peut apporter une très bonne la connaissance des « terroirs» mais aussi la découverte des modes de vie d’aujourd’hui ou nouvelles pratiques innovantes.
UNE PROMOTION TRÈS INSUFFISANTE : ce qui nous frappe, c’est surtout le fait que l’œnologie est un capital touristique très diffus mais  peu valorisé. Cette absence de valorisation est liée à la difficulté de « communiquer le vin ». Nous avons par exemple imposé par la loi  – Une exception française ! – la mention « l’abus d’alcool est dangereux » , sur chaque bouteille de vin, alors que tout abus est dangereux. L’œnologie fait les frais de cette triste évidence : l’abus d’alcool tue. Faut-il prohiber l’alcool? Comment prévenir et éviter ces abus? Telle est la question des addictologues, question qui ne se pose cependant jamais en cas de consommation raisonnable et ne concerne pas que le vin.
pressoir-traditionnelLaissons le « mot de la fin » à Seppi Landmann, vigneron de la Vallée noble en Alsace : « La France est devenue: 
 – Championne du Monde de consommation de Whisky de bas de gamme
– Championne du Monde de consommation d’anxiolytiques et de tranquillisants.
La jeunesse française ne s’est jamais autant saoulée qu’aujourd’hui. L’addictologie de toute sorte est dramatique. Aux ayatollahs de la prohibition mise en route avec des moyens énormes, personne ne demande de comptes même si au bout de tant d’années les effets de cette politique sont calamiteux. […]Je propose au nouveau Président de la République de commencer à améliorer les choses en redonnant envie aux jeunes générations de boire du vin français avant que le vin allemand ne nous prenne encore cette place sur le marché mondial. Votre vigneron, Seppi Landmann « .
32639LA FILIÈRE ÉCONOMIQUE SOUFFRE DEPUIS DES DÉCENNIES des mêmes maux : peu de mise en réseau ou de synergie au niveau national et européen, sans doute à cause de la mosaïque de vignobles et d’expériences, du goût du secret des artisans du vin ou des promotions politiques qui agacent les plus petits. En fait  car la promotion  organisée par les  niveaux national et régional(Gouvernement, agences, Conseils régionaux…) est bien souvent réserve aux  « chouchous » des instances nationales ou régionales :-).Tous les rapports et ouvrages soulignent l’existence, très française, de circuits « obligés » en dehors desquels peinent à se faire connaître les petites initiatives originales (cas du Cognac et de la Champagne). Avec la difficulté d’accès ou l’insuffisance des capacités d’hébergement propres aux milieux ruraux, ces difficultés structurelles n’ont pas encore trouvé de solutions idéales alors que la concurrence devient de plus en plus forte (Europe, mais Etats-Unis, Amérique Latine, Australie en attendant la Chine et d’autres pays émergents). A mon humble avis le numérique et le e-commerce devraient permettre aujourd’hui et demain à tous les « plus petits »   de vendre directement leurs vins aux pays de la planète, sans attendre le bon vouloir des structures nationales  ou régionales qui ne brillent pas par leur agilité!
POUR EN SAVOIR PLUS, quelques chiffres !
– L’OENOTOURISME EN FRANCE : 10 000 caves oenotouristiques ;10 millions de visiteurs par an ; 39% des oenotouristes sont étrangers. Le chiffre d’affaires à l’export pour les vins enregistrés en 2013 a atteint 7,6 milliards d’euros, grâce à la vente de 13,7 millions d’hectolitres. Enfin 31 musées et sites thématiques accueillent plus d’1 million de visites par an.
IMG04478_beaune_rkLA FILIÈRE VIN REPRÉSENTE 558 000 EMPLOIS DIRECTS ET INDIRECTS :
142 000 viticulteurs ; 300 000 emplois indirects (tonnellerie, chaudronnerie, logistique, bouchon, verre, communication, imprimeries, chimie, laboratoires d’œnologie, prestataires de services, constructions, assurances, banques…) ; 15 000 salariés dans les syndicats, les interprofessions, les chambres d’agriculture, les douanes, les chercheurs et lycées viticoles ; 38 000 négociants ; 21 000 emplois saisonniers ; 10 700 salariés des cavistes ; 8 300 salariés des coopératives viticoles ; 15 000 salariés de la grande distribution ; 5 000 salariés dans les administrations et 3 000 sommeliers

Le vin est le second secteur d’exportation français : 1er secteur agroalimentaire excédentaire et 2e secteur excédentaire de la France, après l’aéronautique et devant la chimie/parfumerie. En valeur financière, la France est le 1er pays exportateur de vin au monde et 30% de la commercialisation des vins part à l’export, dont 46% hors UE et 54% en Europe. Les exportations de vin ont rapporté  à la France 7,6 milliards d’euros en 2012.

LA FRANCE PRODUIT 16 % DU VIN DE LA PLANÈTE : la France est le premier pays producteur au niveau mondial et produit environ 16% du vin de la planète soit 41, 4 millions d’hectolitres .17 régions sur 22 sont productrices de vin et le Languedoc, l’Aquitaine, PACA et la Champagne sont les 4 régions les plus importantes en termes de production de vin.La viticulture représente 15% de la valeur de la production agricole, pour seulement 3% des surfaces utilisées.

CONSOMMATION : la France consomme 14 % du vin produit dans le monde, ce qui en fait le premier pays consommateur de la planète en volume ( 85 % des ménages français boivent 30 269 millions d’hectolitres), devant les Etats-Unis (29 000 millions d’hectolitres) et l’Italie (22 633 millions d’hectolitres) .9 bouteilles de vin sur 10 consommées en France sont françaises ( 60 % en rouge, 23 % en rosé et 17 % en blanc). Selon France Agrimer, 17 % des consommateurs français sont réguliers et 45% occasionnels. La consommation a baissé de moitié depuis 1975.
En savoir encore plus sur la Revue du vin de France, article du 5 mai 2014.Et jetez un coup d’œil et/ou  abonnez-vous  à la Lettre de Winetourisminfrance, ici!

COMMERCIALISATION ET TOURISME  : 10 tactiques pour un oenotourisme qui gagne, à lire ICI!

Bavière 58KEN LE TOURISTE PARFAIT  avait prolongé son séjour à Las Vegas, comme chaque année après la remise des Ken d’Or, pour être présent au CES, Consumer Electronic Show et y retrouver ses amis! Il n’avait donc pris QUE cinq  avions, dormi dans seulement trois hôtels, organisé simplement dix-sept réunions de travail, en bon petit touriste parfait qu’il était. Cela amusait beaucoup Barack, le roi du « lâcher-prise »,qui souhaitait lui présenter son nouvel ami français,  Emmanuel Macron. « Les jeunes français doivent avoir envie de devenir milliardaires! » , lui dit Emmanuel au bout de cinq minutes. Zut, se dit Ken, encore un copieur!

NOS PHOTOS/ Nous avons choisi, plutôt que des livres érudits, un petit florilège qui représente bien la diversité des acteurs et donc des enjeux de l’œnologie, LES GUIDES DU PETIT FUTÉ. Présentation : « Les Français ont le privilège de posséder les vignobles qui produisent des vins mondialement réputés. Vins de Bordeaux, de Bourgogne, d’Alsace… Autant de vins qui font la richesse de la France et participent à l’élaboration de l’exception française. Le guide Petit futé de l’oenotourisme en France allie découverte, promenade et dégustation, et vous livre, une fois de plus, ses bonnes adresses et ses bons plans. Faites-vous guider sur les sentiers viticoles, découvrez le travail de la vigne, dégustez les vins (avec modération), goûtez aux spécialités locales, assistez aux fêtes des vins et partez à la rencontre de ces régions dont les traditions gagnent à être connues. Vous trouverez également une sélection de restaurants et d’hébergements pour profiter pleinement de vos haltes dans les vigno9782746976856.jpg_small_image_2bles. Un guide à consommer sans modé9782746976580.jpg_small_image_4ration ! » Nous vous conseillons le Guide de l’Oenotourisme, celui des 100 plus belles routes des vins de France

9782746962507.jpg_small_image_4

9782746966505.jpg_small_image_4

9782746918481.jpg_small_image_2

9782746976559.jpg_small_image_4

(2 commentaires)

3 pings

  1. Merci pour cet article trés intéressant. On fait régulièrement découvrir à nos visiteurs, le vignoble gaillacois

  2. Merci! Et amitiés!
    PS : Pour l’oenologie et les dégustations des vins, il y a beaucoup d’offres,en France, et, je ne sais pourquoi, très peu pour la dégustation gastronomique en dehors des lieux dédiés (restaurants ou bistrots plus modestes).

  1. […] En effet, on a retrouvé des traces de son existence dans plusieurs régions du monde avant même l’apparition de l’homme. Des fossiles de vignes sauvages ont été découverts notamment en Islande, au Groenland, au Japon, mais également en France dans la région de Montpellier et en Champagne. Œnofrance. Oenotourisme et Culture. […]

  2. […] la route du Champagne, tourisme autour de Reims. Oenotourisme et Culture. L’année a si mal commencé que je vous propose, pour vous consoler et reprendre espoir, une […]

  3. […] Oenotourisme et Culture. […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.