Versailles et ses trois surprises!

Galerie des glacesChâteau, Musée, Jardins et Ville…Versailles est un monde, né au XVIIéme siècle, et aujourd’hui l’un des sites culturels les plus visités en France avec sept millions de visiteurs. Mais, ce qui est très réjouissant, c’est que Versailles ne se contente pas de cette place royale : chaque année le Château propose de nouvelles surprises, de nouveaux aménagements, de nouvelles créations artistiques. Ce printemps, pas moins de trois nouveaux sites entièrement rénovés vous attendent : un jardin contemporain, le Bosquet du Théâtre d’eau, qui vient d’ouvrir le 12 mai 2015; un nouvel accueil pour les visiteurs,vraiment royal! Et enfin, un nouveau quartier, dans la ville de Versailles, signé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, inauguré le 16 avril. Partons pour cette visite, ensemble.

 

promenade_dansantelI- UN BALLET D’OR ET DE LUMIÈRE : le « bosquet du Théâtre d’eau » rénové est inauguré!

Un jardin contemporain! Conçu dans les Jardins par André Le Nôtre entre 1671 et 1674, le bosquet du Théâtre d’eau était à l’origine l’un des plus riches et des plus complexes des jardins de Versailles. Il a été restauré depuis des mois par le paysagiste Louis Benech et le plasticien Jean-Michel Othoniel et sera ouvert en permanence aux visiteurs des jardins. Les essences choisies – hêtres, chênes verts, etc. – ne dépasseront pas les 17 mètres de hauteur voulus par Le Nôtre, permettant ainsi au bosquet de demeurer invisible depuis le château. Louis Benech a aussi conçu un banc : « Versailles XXI ». Quant à Jean-Michel Othoniel, il a créé une sculpture
fontaine avec ses matériaux favoris, ces perles de verre de Murano qui captent la lumière du ciel et les reflets de l’ eau. Les formes d’entrelacs et d’arabesques des « colliers » de perles s’inspirent directement, dit l’artiste, des ballets donnés par Louis XIV et de l’Art de décrire la danse ( Feuillet de Raoul-Auger de 1701). L’ensemble, tout à fait contemporain, est donc un très beau contrepoint qui fait écho aux parterres des Jardins voisins, tout en « broderies », eux aussi. Le visiteur est attendu pour une « promenade dansante » qui le conduira à une grande clairière de lumière et d’eau! (En voir plus sur notre vidéo en fin de billet)
Ce projet a été imaginé dans une volonté permanente de respect des lieux et de leur histoire. En effet, cette création sera totalement réversible : tous les ouvrages maçonnés et hydrauliques encore présents ont été conservés et tous ceux conçus aujourd’hui sont réalisés en « sur-œuvre ».(Photo © Jean-Michel Othoniel – Le jeu des perles de verre)

Chantier du pavillon DufourII- L’ACCUEIL DES VISITEURS au Pavillon Dufour est le plus important chantier que le château de Versailles ait connu depuis deux siècles, dans le respect absolu de ceux qui l’ont bâti. »Ouvrir le château de Versailles au monde, au plus grand nombre,  c’est une de nos missions essentielles » écrit Catherine Pégard, Présidente du Château de Versailles dans le document très complet qui présente la rénovation  de l’Accueil (Bâtiments; billetterie et flux) du Château de Versailles ce printemps.

Le schéma directeur du Château de Versailles, lancé en 2003 définissait l’organisation qui permettrait de répondre à cette impérieuse nécessité. Mais sans altérer l’histoire des lieux, en réconciliant le château de Versailles avec son histoire, puisque les pavillons Gabriel au Nord et Dufour au Sud avaient été conçus au XVIIIe siècle par l’architecte Ange-Jacques Gabriel, comme les deux entrées. Le château de Versailles retrouve donc aujourd’hui sa logique de fonctionnement initiale , grâce à la nouvelle réalisation de l’architecte Dominique Perrault.Les objectifs du Schéma directeur étaient les suivants :

1. Simplifier l’entrée des visiteurs dans le château
2. Créer un seul tarif d’accès
3. Donner aux visiteurs des clés de compréhension supplémentaires
4. Offrir des services de qualité
5. Mieux accueillir les scolaires
6. Mieux accueillir les personnes handicapées
– Deux entrées… Avant la rénovation,le château comportait 6 entrées possibles, selon une organisation complexe et peu compréhensible du grand public. Aujourd’hui il n’y a plus que deux entrées : le pavillon Gabriel au nord,réservé aux groupes, et le pavillon Dufour, son symétrique au sud, réservé aux individuels. Ces deux entrées donnant l’accès respectivement aux appartements du Roi et de la Reine. Leur
… et un enjeu : la gestion des flux :  » Comment aménager au sein d’un pavillon à la géométrie contrainte les conditions optimales d’accueil pour près de 6 millions de visiteurs annuels, de tous horizons et évoluant à des vitesses différentes? ». Les premières évaluations nous diront, dans quelques mois, si le pari est réussi!

Versailles _bâtiment JMWilmotteIII – L’HÔPITAL ROYAL DE LA VILLE DE VERSAILLES

– La construction de l’hôpital royal de Versailles, situé à un kilomètre tout au plus de la place d’Armes du château, avait débuté en 1781 sous la direction de l’architecte Darnaudin suivant des plans initialement dessinés par Gabriel et son confrère Gravois.

– Trois années de chantier ont été nécessaires pour sauver le site de l’Hopital Richaud à l’abandon pendant une dizaine d’années. Sa réhabilitation, inaugurée le 16 avril dernier, a permis la création de logements dans ce monument du XVIIIe siècle mais aussi la construction de nouveaux immeubles d’habitation et de commerces sur ses flancs. L’opération – 28 000 m2 et un budget de 90 millions d’euros- surtout, a permis d’ouvrir le bâtiment sur la ville.
« Richaud était devenu l’exemple même de la mauvaise gestion de l’Etat »,dit François de Mazières, maire de la ville depuis 2008 et qui a réussi cette opération d’urbanisme après ces longues années de négligence de ce patrimoine.   « Il tient une position stratégique, au cœur de la ville. Il ne fallait donc pas qu’il se transforme en enclave. »
Le H de l hopital Richaud– Le grand chantier a commencé en 2011, conduit par l’agence d’architecture de Jean-Michel Wilmotte et l’architecte en chef des monuments historique Frédéric Didier, de l’agence 2BDM. Il s’agissait en effet de restaurer le « H » historique de l’ancien hôpital pour y aménager 66 logements, des bureaux et une crèche tandis que l’ancienne chapelle est destinée à accueillir un centre culturel municipal.
– Dans le même temps, des ensembles neufs ont été construits sur les flancs est et ouest du monument pour y accueillir 317 habitations dont une résidence étudiante de 82 places et neuf autres logements sociaux, ainsi que des  commerces. « Nous avons donc là une véritable opération d’urbanisme, où sont présentes toutes les composantes de la ville », assure François de Mazières. Pour l’architecte Jean-Michel Wilmotte, qui milite depuis longtemps déjà pour la réutilisation du patrimoine pour des usages contemporains, « l’opération est un exemple à suivre pour les milliers de châteaux et autres lieux magnifiques qui sont à l’abandon en France. Ce site a été rendu aux habitants et il est devenu transparent ».(Notre photo, le « H » de l’Hôpital royal, ©JM.Wilmotte).

En conclusion, le chantier a rendu le lieu plus perméable, en a fait un petit quartier intégré au reste de la ville. Ainsi l’ancien hôpital et ses jardins peuvent être traversés par le public tandis que les nouveaux bâtiments ont été organisés autour de deux grands mails ouverts et piétonniers. « Nous sommes en secteur sauvegardé et les dimensions, la silhouette des toitures, le rythme des fenêtres nous étaient imposés », rappelle en effet Christian Oudart, chef de projet à l’agence Wilmotte & Associés.La vedette du site devait demeurer l’ancien hôpital, les immeubles neufs sont donc restés poliment conventionnels.MERCI au Journal Le moniteur, Service architecture et urbanisme – LE MONITEUR.FR – Publié le 11/05/15 lire l’article complet ICI!

jeff Koons LobsterIV- CONCLUSION : Même les plus beaux monuments, musées ou jardins ont besoin, en permanence, de revoir leur organisation. Mais le font-ils tous? Les visiteurs sont-ils leur objectif premier? On peut en douter, notamment en lisant le beau dossier du Journal des Arts, cette semaine, sur l’accès souvent compliqué des visiteurs aux différents châteaux-phares de l’ Île-de-France. Ce qui nous frappe, à Versailles, que ce soit le Château ou sa ville, c’est la modernité de leurs projets.Pour nous, cette modernité prend trois formes:
– 1- Des projets qui relient le passé au présent : obsession très présente dans les deux projets que nous venons de voir – Le Bosquet et l’Accueil-, mais que l’on retrouve aussi dans la volonté d’être les meilleurs acteurs du développement numérique : œuvres en ligne; partenariat avec Google Art; site multimédia qui est sans doute le meilleur de France… Le Château de Versailles n’avait pas « besoin » de faire tous ces efforts vers le numérique : il est déjà bien doté, si j’ose dire,  avec son énorme fréquentation, son immense notoriété et ses lieux prestigieux! Et pourtant, comme disait Galilée, les professionnels du Château  tournent, agissent, cherchent , inventent et  expérimentent en permanence.
XVM66d38938-f730-11e4-908c-f66e197407be– 2- Des projets qui font appel à de très bons artistes, architectes, urbanistes ou jardiniers. Cette recherche puis cet appel aux compétences est loin d’être systématique, en France ou à l’étranger, pour de très nombreuses raisons. Nous ne croyons pas à celle, souvent invoquée, du  « Les grands sont souvent célèbres et trop chers! » , car, au final, les ratages de la médiocrité peuvent coûter bien plus cher. Par contre cela demande beaucoup plus de travail en commun, de « lâcher prise » des élus, face à des caractères forts et de courage pour justifier ses choix. Choisir Lil Buck, par exemple, pour danser à côté du nouveau bassin, est une excellente idée! ( Notre photo)
Rappelons quelques grands artistes accueillis ces dernières années au Château de Versailles: Lee Ufan (2014), Giuseppe Penone (2013), Johanna Vasconcelos (2012) Bernard Venet (2011) Philippe Cognée(2011), Xavier Veilhan et ses carrosses!Et rappelons-nous aussi les querelles et les indignations lors de la venue de Jeff Koons en 2009, auxquelles le succès de l’exposition rétrospective de cet hiver à Paris (CGP-MNAM) ; ou encore la présence, si rare en France, de  Murakami en 2010!
-3- Des projets qui s’appuient sur vision large (Urbanisme; flux; mobilité; Passé/présent; Ephémère/Permanence ...) plutôt que sur des éléments ponctuels (Un bâtiment;une nouvelle tarification; un mémorial pour les Rois …)
Et cela, vous me l’accorderez, est aussi possible pour des sites ou des villes plus petits, moins fréquentés, car c’est plutôt une question de méthode et d’organisation que de capacité financière.

imageproxyEN SAVOIR PLUS
– SUR LE BOSQUET DU THÉÂTRE / Voir le site Internet du Château, ICI

SUR LE NOUVEL ACCUEIL DU PAVILLON DUFOUR, voir le dossier de presse, très complet , ICI

– SUR LA RENOVATION DE L’HOPITAL RICHAUD
Fiche technique: 
Maîtres d’ouvrage : SCI Le Carré Richaud, SCI Les Allées Richaud et SCI les Allées Foch
Maîtrise d’ouvrage déléguée : OGIC
Maîtres d’œuvre : Wilmotte & Associés, architecte ; 2BDM architectes, architecte en chef des monuments historiques ; Neveux-Rouyer, paysagiste ; Elan et Artelia, maîtrise d’œuvre d’exécution.
BET : Scyna 4 (structure), SETU (VRD), AVLS et MMS (acoustique), M.B. E. et Prelem (fluides et thermique), Fugro (sol), DAL (économiste), Batiplus (bureau de contrôle).
Constructeurs : Eiffage construction et Outarex.

greeters– LA VISITE DE VERSAILLES ET LE TOURISME CRÉATIF! A découvrir dans Versailles Insolite, des activités de Tourisme Créatif : ateliers d ‘artisanat de luxe (Art de la feuille d’or; fabrication de reliures de livres.. .); découverte du Parfum dans tous ses états à l’Osmothèque, le Conservatoire international des parfums, où vous pourrez créer votre propre parfum en fonction de votre personnalité; ou encore balade dans le quartier de la Geôle dont les antiquaires hors pair sont installés dans de très beaux hôtels particuliers. Versailles n’est pas exclusivement une ville des XVIIe et XVIIIe siècles, dit l’Office du Tourisme avec juste raison, car l’architecture moderne et contemporaine sont bien représentées  (André Lurçat, Auguste Perret; Claude Parent…) et l’art contemporain actif (Centre d’art de la Maréchalerie). Et si vous voulez « vivre une expérience  » en n’étant plus des Touristes, contactez les  Greeters de Versailles qui pourront vous faire vivre la « vie d’un vrai Versaillais »!

– QUI SONT LES VISITEURS DU CHÂTEAU? Plus de 7 millions, mais encore? Une jolie clientèle,  cet été 2014, et cela «  »Malgré une toute petite baisse par rapport à 2013, compensée par un plus grand nombre de touristes étrangers pour qui la météo est un non-événement. Ainsi, alors qu’auparavant nous avions 20% de visiteurs français et 80% de visiteurs étrangers, ces chiffres sont cet été de 15 et 85%.» Sur ces 85%, 39% viennent d’Europe, 17% d’Amérique du Nord, 12% d’Asie et 13% d’Amérique latine, ces derniers étant de plus en plus nombreux. », dit l’office de Tourisme. Quelle chance, tous ces visiteurs étrangers et cette belle représentation des visiteurs venus de très loin!

Ke et Sofia CoppolaKEN LE TOURISTE PARFAIT! Ken arrivait tout juste au Festival de Cannes après douze jours harassants mais glorieux pour son titre. Jugez-en vous-même : une semaine et cinq palaces, douze avions privés et sept villes d’Asie, où il faisait des affaires mirobolantes! Enfin un tapis rouge et la plage, se dit-il en téléphonant à son ex, Barbie chérie : «  »Mais que fais-tu en Allemagne, après tes sauts à Cuba, à La Guadeloupe, au  Qatar etaux  Pays du Golfe avec ce « François », alors que  je t’attends à Cannes? »

–  J’arriiiiive, Ken, mais je ne suis pas seule….

– Moi non plus, je suis avec Sofia!

Notre photo (volée,comme d’ab…) : Ken et son amie Sofia Coppola, réalisatrice américaine de très grand talent, juste avant la montée des marches du Palais, à Cannes, hier.

 

NOS CADEAUX AUJOURD’ HUI!

UNE VISITE-EXPRESS DU CHÂTEAU! par Mathieu, jeune guide qui ne fait pas de chichis!

UNE VISITE EXPRESS DES JARDINS

Bosquets, Salles de verdure, visite avec Mathieu et Alain Baraton, le jardinier en chef Visite des jardins donnent leurs dernières impressions avant l’ouverture au public du bosquet du Théâtre d’Eau, le 12 mai 2015

UNE VISITE DU BOSQUET par les deux artistes, Louis Benech et Jean-Michel Othoniel : avant la visite – 9 mai 2015

PHOTOS Galerie des Glaces du Château( Site Ressources du Musée); Jeff Koons Versailles, 10 septembre 2008-4 janvier 2009 Lobster 2003 Aluminium polychrome, acier, vinyle 264,4 x 47,9 x 94 cm- Takashi MURAKAMI – Flower Matango (d) – 2001-2006- Fibre de verre, fer, peinture à l’huile et acrylique – 315 x 204,7 x 263 cm
– Louis XIV, un roi qui aimait l’innovation,  par le peintre Rigaud (Site Ressources du Musée) ;
– Florian Kleinefenn – Galerie des Glaces / Château de Versailles
– © Vincent Fillon – Légende : les bâtiments neufs, comme ici côté avenue Foch, ont dû respecter très sagement les prescriptions du plan de sauvegarde. Edifiés de part et d’autre du monument historique, ils bordent deux mails piétons ouverts au public.

Lil Buck, danseur photo Le Figaro.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.