BUUUUUUUT !

Affiche MlPI – JOUER AU BABY-FOOT DANS LES MONUMENTS NATIONAUX !
Pendant la durée de l’UEFA EURO 2016™ (10 juin au 10 juillet 2016), le Centre des monuments nationaux propose à tout le monde de venir jouer au baby-foot dans 14 monuments (sur de la centaine) qu’il gère. « Marquez pour le patrimoine! » est une nouvelle campagne de restauration du patrimoine, mais aussi, nous verrons pourquoi, une nouvelle façon de s’adapter à nos comportements.
Le concept est simple : avec ces jeux de baby-foot, nous allons profiter d’une grande fête sportive et  joindre l’utile à l’agréable, dit le communiqué de presse. Avec un slogan : « 1 euros pour jouer, c’est 1 euros pour restaurer ». Pour jouer, les participants devront en effet insérer une pièce de 1 € dans un distributeur installé à proximité des baby-foot.
Nous avons eu, cette semaine, un coup de cœur particulier pour cette opération de mécénat et de communication, qui, selon nous, comporte quatre points forts qui la distinguent des habituelles campagnes classiques de la communication culturelle et touristique.

 

Philippe Belaval– LES QUATRE QUALITÉS DE CETTE CAMPAGNE
1- INSOLITE, elle attise notre curiosité! Si on a l’habitude de voir programmés, dans les monuments, des concerts, des conférences, des visites ou parcours insolites, il est plus rare d’y voir s’y proposer un jeu aussi rigolo que le Baby-Foot! Quel rapport avec le patrimoine?, vont dire en s’étranglant les visiteurs-experts de monuments à étudier/connaître/visiter sagement à l’aide d’une documentation érudite. Ce à quoi on pourrait leur répondre : en quoi ces baby-foot gênent-ils la visite, la recherche scientifique ou la contemplation? Peut-on gagner de nouveaux publics sans proposer de nouveaux modes de découverte? On peut aussi argumenter : « Chers Fans du Patrimoine,n ‘avez-vous pas été pas très gâtés depuis un demi-siècle, vous qui avez « dicté » la conduite des comportements et des usages des monuments ? Ne voulez-vous pas, aujourd’hui, partager ces monuments avec d’autres personnes qui ne vous ressemblent pas forcément? »
Car à notre avis, impliquer de nouveaux visiteurs, et en particulier des plus jeunes, est incontournable aujourd’hui. Les visiteurs traditionnels vieillissent et la concurrence, en particulier celles d’autres activités, d’autres sites culturels, ou d’autres pratiques est de plus en plus forte, en France et en Europe. Renouveler l’offre ou la rajeunir est donc une excellente stratégie.(Notre photo : Philippe Belaval, Préseidnt du Centre des Monuments Nationaux)

 

Jeunes du lycée du coin2- GÉNÉREUSE ET ÉQUITABLE, l’opération de l’installation des baby-foot étant totalement financée par du mécénat privé et non par les finances publiques! Vous jouerez et donnerez un euro pour la restauration du monument qui vous reçoit et vous propose un petit moment de plaisir. Ce qui est plus difficile sur les sites Internet de crowdfunding où, en plus, on n’est pas en situation d’habiter « en vrai » l’espace du monument!(Et je cherche ma Carte Bleue, et Combien je donne? Et C’est quoi, déjà, ce monument? Galère, tout cela, pour qui n’a pas l’habitude de fréquenter assidument les sites de crowdfunding….).
3- UNIVERSELLE: jouer n’est pas réservé aux plus jeunes, pour une fois, et ce jeu peut-être « intergénérationnel » et pratiqué par tous les habitants du monde! Nous irons voir, dès demain, sur les réseaux sociaux, de nombreux selfies des touristes-joueurs de baby-foot vers la Chine, le Brésil ou l’Inde : quel soft power enfin amusant, qui donne envie de revenir et devenir aux amis lointains! Et quelle invitation à « se prendre pour des habitants », si l’on peut jouer dans l’un de leurs monuments à un jeu que l’on trouve (encore) dans leurs bistros! Bref, « faire » (jouer, ici), est mille fois mieux que simplement « regarder » ces affiches habituelles qui célèbrent la France ou nos régions en n’impliquant pas celles et ceux qui les regardent.

 

lOGO cmn4- BIEN ANCRÉE SUR CHACUN DES TERRITOIRES DES MONUMENTS ,en s’associant à la fête sportive et en « adaptant les baby-foot à leur contexte (Cf.II), mais aussi en offrant un prétexte de visite aux habitants de la proximité.Loin de jouer au fier, le Centre des Monuments Nationaux national veut au contraire nouer des liens avec les habitants et les convertir en ambassadeurs. Rappelons que ce n’est pas toujours le cas, car l’Etat s’implante parfois sans réel projet de contact avec les élus ou les habitants . Ces liens « Baby-foot/Habitants sont, grâce au jeu, plus conviviaux, plus amusants, plus libres que la traditionnelle « visite ».. On peut être déçu par une visite, mais pas par un jeu car, par définition, l’échec en fait partie!
Paris Hotel de Sully

II- LES « MONUMENTS BABY-FOOT »:

Les 14 monuments qui proposeront les 22 Baby-Foot sont les suivants:
Abbaye de Cluny
– Château d’Angers
– Château d’Azay-le-Rideau
– Château de Cadillac
– Château de la Motte-Tilly
– Château de Pierrefonds
– Château de Vincennes
– Château d’If
– Château et remparts de la cité de Carcassonne
– Forteresse de Salses
– Palais du Tau
– Trophée d’Auguste
– Villa Cavrois
– Villa Savoye

– A CHACUN SON BABY-FOOT?
C’est le traditionnel Baby-Foot « B90 » fabriqué par Bonzini, qui a été choisi et installé dans les monuments. L’entreprise Bonzini, maison familiale française créée en 1927, fabrique plus de 5000 baby-foot par an, à Bagnolet (Seine-Saint- Denis), et plus de 35% de sa production est exportée vers plus de 60 pays !
Certains monuments bénéficieront d’une création spéciale :
– La villa Savoye accueillera un baby-foot épuré et moderniste tout en transparence, reprenant les codes de l’architecture de Le Corbusier.
– La villa Cavrois recevra un baby-foot de 3 mètres aux couleurs de ce chef d’œuvre de l’architecture moderne. Les couleurs des joueurs de certains baby-foot seront également personnalisées :
– Le baby-foot de la cité de Carcassonne disposera d’une équipe aux couleurs de l’Occitanie (rouge et jaune)
– Le baby-foot de la forteresse de Salses disposera d’une équipe aux couleurs de la Catalogne (jaune et rouge) Baby-foot customisé pour l’opération © Bonzini
– Le baby-foot du Trophée d’Auguste à la Turbie disposera d’une équipe aux
couleurs de l’AS Monaco (rouge et blanc)
Le palais du Tau (Reims) qui bénéficie du label « Tourisme et handicap » accueillera un baby-foot accessible pour les personnes à mobilité réduite. Pour ce baby-foot PMR et trois autres baby-foot accueillis par le monument, des joueurs aux couleurs du stade de Reims (rouge et blanc) affronteront des joueurs au maillot bleu roi.
Baby et monument

 

III- FINANCEMENT de la Campagne : Pour le CMN, cette opération est financée à 100% par du mécénat, grâce au soutien financier de l’entreprise Bonzini, le partenaire privilégié qui a installé les jeux de baby-foot dans les monuments, du Crédit Agricole et de l’agence Rosbeef! qui a créé et développé l’identité visuelle de l’évènement.
Le CMN est très actif dans la recherche de mécénat avec, par exemple, un nouveau site de « crowdfunding » et il organise aussi des visites privées en dehors des heures de visite habituelles pour augmenter ses fonds propres.
1- Le CROWDFUNDING, appel au financement participatif fonctionne très bien aussi depuis quelques années : après le succès de l’opération « Tous mécènes » menée en partenariat avec My Major Company en 2013, dont nous avions parlé dans ce petit blog, le Centre des monuments nationaux a lancé, le 18 mars 2016, sa propre plateforme de dons en ligne, « Ma pierre à l’édifice », qui permet aux particuliers de soutenir les divers projets du CMN (restauration ou médiation).
2- DES VISISTES PRIVÉES sont aussi organisées pour, comme il le fait pour « Marquez le patrimoine! », joindre l’utile à l’agréable. L’utile, ce sont les fonds propres que rapporteront ces visites au CMN, l’agréable ce sont des visiteurs qui profiteront de mieux somptueux ou émouvant s’y rassembler : https://tourisme.monuments-nationaux.fr/L-offre-du-CMN/Nouveaute-!-Les-Visites-privees-offre-reservee-aux-groupes
Pendant près de 2h, une visite privée des lieux est organisée dans la plupart de nos monuments en dehors des horaires d’ouverture, à 18h ou à 18h30 pour 30 personnes maximum. Le tarif est basé sur un forfait, quel que soit le nombre de visiteurs. En région (Château de Vincennes, Villa Savoye, Pierrefonds …) le tarif s’élève à 550 euros HT, soit 660 euros TTC.Pour les monuments parisiens (Conciergerie, Tours de Notre-Dame..) ainsi que l’abbaye du Mont Saint Michel et la Villa Cavrois ( 59) l’offre tarifaire est de de 900 euros HT, soit 1080 euros TTC.
Hôtel de Sully entree et joueurs géants

 

CONCLUSION
LE CMN travaille avec les professionnels du Tourisme depuis longtemps et assidûment . C’est l’un des rares opérateurs culturels qui assume vraiment ce « travail ensemble ». Philippe BÉLAVAL, Président du Centre des Monuments Nationaux, est « toujours prêt » à défendre le Tourisme culturel, comme il le fit dans notre table ronde à Paris le 9 mars dernier!
– Un simple coup d’œil au nouveau site Internet du CMN est très intéressant et confirme ce travail conjoint entre Culture et Tourisme! Sur la page d’accueil, vous y trouverez un lien direct avec l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris, un réflexe encore très très rare des sites culturels, qui oublient parfois qu’il y a une vie avant et après la visite ; qu’il faut bien « dormir et se restaurer ». ou qui oublient que tout le monde a envie de découvrir et pratiquer d’autres activités que la Culture pendant un séjour et qu’il ne faut pas construire des frontières étanches entre Culture et Autres activités possibles ( Paris Plein Air , ou Paris au vert,  ou encore l’Agenda des événements, etc…).
Le CMN, plutôt que de redouter la concurrence des autres activités, en fait en quelque sorte la promotion, et , sur son nouveau site Internet , vous pouvez aussi proposer de nouvelles idées de visite des monuments ! Une page est d’ailleurs dédiée, depuis longtemps, aux professionnels du tourisme :« Cette page répond à toutes les questions que vous vous posez pour l’organisation de vos visites. Il localise les monuments, précise leurs horaires d’ouverture, leurs tarifs ainsi que les services qui vous sont offerts. »Et, effectivement, la ressource est large : Guides de Ventes en plusieurs langues, Cartes, Agenda des manifestations…tout y est !
MlP photo

 

POUR EN SAVOIR PLUS !
1- Retrouvez le CMN sur son site Internet : http://www.monuments-nationaux.fr
Et un grand merci à Laura Mette pour son aide précieuse et sa célérité pour nous apporter les renseignements demandés !
Pour les visites privées , contacter, au Centre des monuments nationaux : developpement@monuments-nationaux.fr
2- Ou sur les réseaux sociaux !
Facebook : http://www.facebook.com/leCMN
Twitter : http://twitter.com/leCMN
YouTube : http://www.youtube.com/c/lecmn
Instagram : http://instagram.com/leCMN
3- Voir le Dossier de Presse de « Marquez le Patrimoine! », ici . Et Voir tous les dossiers de Presse du CMN ICI!
4- LE CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX EN BREF : l’Arc de Triomphe, le Panthéon ou la Sainte Chapelle, les sites archéologiques de Glanum ou de Carnac, l’Abbaye du Mont-Saint-Michel, les châteaux de Chambord ou la villa Savoye sont quelques-uns des 100 monuments nationaux, propriétés de l’Etat, confiés au Centre des monuments nationaux, premier opérateur public, culturel et touristique avec plus de 9,2 millions de visiteurs par an. Le fonctionnement du CMN, en s’appuyant sur une politique tarifaire adaptée, repose à 84 % sur ses ressources propres (fréquentation, librairies-boutiques, locations d’espaces ou mécénat). Fondé sur un système de péréquation, le Centre des monuments nationaux est un acteur de solidarité patrimoniale car les monuments bénéficiaires permettent la réalisation d’actions culturelles et scientifiques sur l’ensemble du réseau. Prochain projet, entre autres : l’ouverture de l’Hôtel de la Marine à Paris prévue en 2018.
————————————————————————
Ken aux archives nationalesKEN LE TOURISTE PARFAIT avait décidé de faire une petite partie de baby-foot dans le très bel Hôtel de Sully, ce soir, quand son ex, Barbie Chérie, l’appela « Ecoute, Ken, je sais que tu viens de visiter 14 pays cette semaine et tout autant de Palaces avec le double de voyages…Je sais que tu te ruines la santé en réunions d’ Affaires ou pour laisser de somptueuses retombées économiques derrière toi…Mais j’ai une faveur à te demander : est-ce que l’on ne pourrait pas faire une petite virée dans les 14 monuments qui proposent des baby-foot en France ? Ça te reposerait, non ? ». Comment refuser? Vous avez une idée?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.