Choisir une exposition en 2018!

LES EXPOSITIONS ET AUTRES ÉVÉNEMENTS CULTURELS renouvèlent leurs programmation et 2018 sera une année très riche, en France, pour la visite culturelle!
– Tout d’abord pour les visiteurs français, les plus nombreux, qu’ils soient des habitants de proximité ou des touristes venus d’autres régions. Pour les visiteurs étrangers, ces événements artistiques ont la capacité à faire bouger tout un public friand d’art et de culture, qui viennent en famille ou entre amis pour voir une exposition ou prennent prétexte d’une exposition pour justifier leur envie de voyage. L’exposition temporaire peut-être, à elle seule, une véritable Destination de voyage! Bien connaître à l’avance les programmations est donc intéressant pour les opérateurs du Tourisme.
– On  voit en ce moment le succès de toute exposition de qualité avec l’exposition Christian Dior du MAD, le Musée des Arts Décoratifs à Paris, exposition qui attire chaque jour des centaines de visiteurs, avec en ce moment 4 heures d’attente…
Attente, salles bondées, tarifs élevés, tels sont les freins à la visite: malgré des prix d’entrées en hausse, on y constate encore des files d’attente, liées à l’impossibilité de réserver, et qui ont pour conséquence une très difficulté de circuler dans des expos bondées où l’on souffre des inconvénients de la foule… Dans d’autres pays, on peut réserver et ces inconvénients n’existent plus. »Comment éviter les files d’attente » est tout de m^me la queqtion la plus posée, alros que, réellement, c’est la plus facile à résoudre (Réservations en ligne; billetteries décentralisées; politiques tarifaires et horaires et hop! Elles  disparaîssent !).

I- LA TYPOLOGIE DES EXPOSITIONS varie peu : on y trouve toujours ce déséquilibre désespérant entre Paris et la province, qui tend même à s’accentuer au fur et à mesure de la croissance de l’offre à Paris ; deuxième tendance : les visiteurs vont  plus volontiers dans les grosses et riches institutions, publiques ou privées (Fondation Pinault ou Musée d’Orsay…) car selles seules semblent capables de faire face à la baisse des subventions publiques et à la hausse continue des coûts d’une exposition (Assurances, transports, emballages…) pour présenter des artistes ou des mouvements importants.
– Enfin on le constate aussi, LA CONCURRENCE est de plus en plus forte entre les différents pays du monde, et chaque année les visiteurs ont la possibilité de découvrir de nouveaux sites culturels qui, à peu près tous, organiseront des expositions destinées à renouveler leurs offres et à fidéliser de nouveaux visiteurs.

II- DE NOUVEAUX LIEUX CHAQUE ANNÉE!  Nous avons  toujours un « vieux monde », Europe et Etats-Unis, où sont disponibles la plupart des chefs d’œuvre, et qui multiplient pourtant les nouveaux lieux d’expositions chaque année. Prenons l’an dernier l’ICA de Miami ou , après la Fondation Louis Vuitton (Bernard Arnault) à Paris en 2014, le projet Collection Pinault-Paris de la Bourse du commerce annoncé pour fin 2018 ou début 2019  près du Louvre (architecte Tadao Ando). Rappelons qu’un an après l’échec de son installation sur l’Ile Seguin, en 2005, la Fondation de François Pinault s’était installée à Venise au Palazzo Grassi et à Punta della Dogana.
– Nouveaux lieux, encore, avec, en 2017, le nouveau Louvre d’Abu Dhabi ou les centres d’art et musées d’Australie, d’Afrique du Sud et surtout de Chine qui continuent à se multiplier et témoignent du « succès » du format de l’exposition. Car l’ événement culturel est aussi un « outil » de SoftPower, qui permet aux pays émergents d’affirmer leur identité culturelle, de créer de nouvelles Marques, de communiquer, d’organiser des Rencontres, bref, de « valoriser » leur pays et d’y attirer talents et compétences (artistes mais aussi ingénierie culturelle et public qualifié).

III- COMBIEN D’ EXPOSITIONS EN FRANCE ? Le Journal des Arts, très expert en calendrier et présentations d’expositions , écrit dans son numéro actuel que leur nombre est en diminution : après un pic de 2200 expositions en 2012, le Journal en recensait 1500 en 2015, 1700 en 2016 et 1450 cette année 2017.  Le Journal dit aussi constater, à ce jour une baisse des expositions de 25% en 2018 par rapport à l’an dernier. (JdA N°492-Cahier 2-5-18 janvier 2018).
COMMÉMORER les anniversaires est sans doute le premier critère du choix de nouvelles expositions. Cette année marquera le 220éme anniversaire de la naissance d’Eugène Delacroix et celle de la disparition de l’artiste autrichien Egon Schiele (Exposition à Vienne 19 octobre 2018-17 février 2019) . Et, évidemment, la fin de la première Guerre sera célébrée dans les villes, sites et musées concernés. On attend aussi la commémoration des 50 ans de 1968 ! Avec beaucoup d’expos (Archives, BNF) et peut être en live?
ART CONTEMPORAIN, MODERNE OU ANCIEN? Toujours selon les statistiques et l’analyse du Journal des Arts, L’art contemporain est le plus exposé, avec 65% des manifestations, suivi par l’art moderne- 18% des expositions, puis l’art ancien, qui souffre de la difficulté d’avoir des prêts d’oeuvres à la fois intéressantes et « majeures ». Si le Grimaldi Forum consacrera son exposition à l’or des Pharaons, cet été, c’est que Monaco en connaît d’avance le succès mais peut aussi en assurer les coûts.
Le « clou » cette année sera peut-être, au Grand Palais Michael Jackson « vu par » des artistes contemporains, exposition montée par les anglais de la National Portrait Gallery de Londres (28 juin – 21 octobre 2018) et qui ira ensuite à Paris au Grand Palais puis à Bonn en Allemagne puis à Espoo en Finlande.Pour Londres, vous pouvez déjà réserver et n’attendrez donc pas de longues heures dehors…
« Une cinquantaine d’artistes de tous les domaines artistiques ont apporté leur « jhommage » à l’artiste Pop, dont David LaChapelle Andy Warhol Isa Genzken Paul McCarthy Rita Ackerman, etc… » explique Nicholas Cullinan, le directeur du National Portrait Gallery, et ancien conservateur de l’art moderne et contemporain au Metropolitan Museum of Art de New York et de l’art moderne international à la Tate Modern.

IV- DES EXPOSITIONS MOINS CHÈRES Cette exposition sur Michael Jackson est aussi un bon exemple de l’indispensable « co-production » des grandes expositions, qui partagent certains  frais et en mutualisent d’autres pour réduire les coûts d’organisation des expositions. Les grands noms d’artistes sont devenus trop chers pour une seule structure, mais à plusieurs on peut y arriver. Sinon, d’autres façons de diminuer les côuts existent : diminuer le nombre d’exposition ( souvent une seule « importante » au lieu de deux auparavant). Et faire redécouvrir les collections permanentes ou des artistes dits « mineurs », petits maitres oubliés, ou amateurs d’art brut : le choix est très ouvert!

V – EN REGARDANT LE PROGRAMME …
– PICASSO, Roi des expos ? Pas moins d’une trentaine d’expositions, Picasso sera partout ou presque en France en 2018 ! Solution de facilité » ou vrai travail, on ne sait, mais ce qui est certain c’est que son nom attirera du monde, quelle que soit la qualité des œuvres (A Evian, qui fait toujours de très belles expositions ; à Montpellier, Paris, Aix-en-Provence ( avec Picabia) , à Antibes, , Marseille, Côte d’Azur ; ou en Suisse, à Martigny, Vevey…)
– LE JAPON A PARIS Pour célébrer l’Année du Japon en France, de nombreuses expositions seront organisées sur le fameux mouvement du Japonisme », qui explique l’influence de u Japon du de grands mouvements de peintures ou des artistes ne particulier. Une expo à Giverny et une vingtaine d’expositions à paris dans des lieux majeurs vont créer un « parcours » magnifique, qu’exploiteront, espérons-le, les opérateurs du Tourisme ca ce parcours « Japonisme » est très rare !
– LES EXPOS INCONTOURNABLES du PREMIER SEMESTRE! Enfin, à mon avis! 
Eugène Delacroix, 28 mars -23 juillet (Paris, Musée du Louvre)
Corot, le Peintre et ses modèles (Päris, Musée Marmottant/Manet, 8 févier, 8 juillet)
Capitale Européenne de la Culture au Pays-Bas : Leueuwarden (Toute l’année) Plaisir garanti, arts plastiques, performances, théâtre de rue, surprises, etc…
– Pont Aven : CoBrA (10 mars-10 juin)
– Londres : Trop Humains (Tate Britain ( 28 fév. 27 août)
– Artistes et Robots (5 avril 9 juillet) (Grand Palais)
L’histoire du monde en 100 Objets (Valenciennes, 19 avril 28 juillet)
Mobilités africaines, Ce n’est pas une exposition de camp de réfugiés (26 avril-19 août)
– L’EUROPE aux Etats-Unis ? En ce mois de janvier, Los Angeles présente « Préjudice et persécution dans le monde médiéval »(Getty Fondation) et « Harald Szeemann : le musée des obsessions »jusqu’au 6 mai. A New York les Chefs d’œuvre de Zurbaran (Frick Collection), à Washington « Un peintre estonien à la cour européenne »…. Puis David Bowie sera exposé à New-York ( 2 mars 15 juillet). Mais une grande Expo itinérante d’Andy Warhol est aussi attendue au Whitney Museum (NYC) en novembre 2018 et, puis, en 2019, à San Francisco et à Chicago.

ET VOUS MES AMIS ET CHERS LECTEURS, que pensez-vous de cette « expositionnite aigüe« ? Aimez-vous aller voir des expositions? Pensez-vous qu’elles sont accessibles à tout le monde? Les acteurs du Tourisme ont-ils les dates suffisamment tôt pour communiquer sur les expos temporaires? Ce petit blog est le vôtre, vous pouvez suggérer des idées de billets, donnez vos avis, partager vos idées! Merci par avance de vos contributions!  

NOS PHOTOS : photos du Journal des Arts N° 492 du 5 au 18 janvier 2018 et Couverture du Beaux-Arts Magazine de janvier 2018 « Les 50 plus belles expos de 2018 » Egon Schiele (détail) Homme debout, (autoportrait), 1914.
Michael Jackson : photo CC BY 2.0 File :Michael Jackson (1988).jpg Création : 1 février 1988; Auteur : Alan Light
Delacroix, Autoportrait Musée du Louvre: vers 1837- huile sur toile-Hauteur: 65 cm . Largeur: 54,5 cm. Photo ase de données Atlas : entrée 8243 Base de données Joconde : entrée 000PE000944

KEN LE TOURISTE PARFAIT n’avait aucune idée du pays où il demanderait sa deuxième nationalité. Il avait le choix, et l’idée de proposer un vote sur Facebook à ses amis,  ce qui fit hurler son ex, Barbie Chérie, qui eut peur d’y voir toutes les signatures des petites Chéries de son Ken à travers le monde…Et pourtant il y avait le feu: son ami Jack venait de décider que Trump était un Président de m…, alors il allait peut-être l’appeler pour demander l’asile politique en France…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.