Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 284

Vive la rentrée!

Grâce la Rentrée,  avec ou sans vacances, on retrouve ses amis, on peut leur raconter nos expériences estivales ou faire des projets. Pour le Tourisme Culturel, voici ce qui vous attend, orienté aujourd’hui vers la Culture, ce qui pourra être utile à tous les acteurs du Tourisme. Et, à ne pas rater, je vous propose, comme promis la semaine dernière,  mon résumé de l’article sur Réseaux Sociaux et Patrimoine, de la toute dernière Revue de la Demeure  Historique!

I- CULTURE : LES 6 INTERROGATIONS DE LA RENTRÉE étaient cette semaine proposées par la Gazette des Communes, toujours et encore la mieux informée, et dont nous aimons une certaine dramaturgie, qui rend la lecture…haletante! « Rarement une rentrée s’est faite dans un environnement aussi instable. Un contexte qui touche beaucoup de professionnels : archivistes, bibliothécaires, responsables de festivals, professionnels du patrimoine, porteurs de projets solidaires… Voici les principaux points d’interrogation », que nous vous résumons et que vous retrouverez, si vous le souhaitez, au grand complet dans l’article in extenso, ICI !
1 – Mission Stéphane Bern : Y aura-t-il assez d’argent pour sauver le patrimoine en péril? Cet été, Stéphane Bern souvent dit, car il est très interviewé, que son action était une goutte d’eau dans l’océan des crédits nécessaires, alors, que se passera-t-il pour les heureux élus ? Nous en reparlerons dans ce petit blog lors du bilan du Loto organisé par Stéphane Bern et la Fondation du Patrimoine, après les 15 et 16 septembre (Journées du patrimoine).
2 – Comment l’Etat va-t-il réorganiser sa gestion du patrimoine ? Début juillet, l’Elysée, Matignon et Françoise Nyssen ont demandé à à Philippe Belaval, président du Centre des monuments nationaux, un « audit » pour évaluer l’organisation de l’administration du patrimoine par l’Etat : « Aïe »! ou « Tout va très bien ? Devinez ! Là encore nous vous résumerons la réponse de Philippe Belaval lorsque nous aurons des nouvelles.
3 – Les postes stratégiques de la Rue de Valois vont-ils rester vides? Depuis février dernier, le ministère de la Culture a perdu perd un à un ses directeurs comme celui des Archives de France, de la création artistique (DGCA), des Musées de France, de la direction générale des patrimoines. Que va-t-il se passer ?
5 – Quels seront les festivals éligibles aux subventions publiques ? Serge Kancel, nommé « référent permanent pour les festivals » auprès de la ministre de la Culture, lui a proposé une grille de critères pour déterminer quels événements – tous champs culturels confondus – relèvent du soutien public (2).
6 – L’Etat prendra-t-il des mesures pour lutter contre la concentration dans le spectacle vivant ? Une mission interministérielle Culture-Finances examinera ce sujet à l’automne. La concentration grandissante dans le secteur du spectacle vivant est actuellement l’une des préoccupations majeures des professionnels : « la survie économique des festivals les plus fragiles et la préservation de la diversité culturelle sont en jeu », face à de gros opérateurs privés installés en France, comme Live Nation. Cela concerne directement les élus, et aussi l’industrie touristique, très dépendante de cet « événementiel », nom « touristique »  de  toute manifestation temporaire.
Ces sujets dont donc en débat, à voir aussi ICI dans La Gazette .

– Enfin trois questions concernent moins directement le Tourisme culturel, car leur public est français et de proximité, mais les voici pour   information : Comment l’Etat va-t-il faire évoluer la collecte des archives? Un projet de loi sur les bibliothèques sera-t-il élaboré ? L’Economie Sociale et Solidaire culturelle va-t-elle pouvoir décoller, grâce à un nouveau plan qui sera annoncé en septembre ?

II- ET VOICI CE QU’IL NE FALLAIT PAS RATER cette semaine : Réseaux sociaux et Patrimoine !
Suite à notre billet sur la demeure Historique Numéro 209, la semaine dernière, qui présente les différents enjeux et défis pour la patrimoine en France, voici un complément indispensable avec le petit article sur les réseaux sociaux, rédigé par Eléonore Coutau Bégarie pour donner envie à tous les gestionnaires des monuments et sites patrimoniaux privés de se doter de stratégies !

LES RÉSEAUX SOCIAUX COMMENT OPTIMISER CETTE STRATÉGIE DE COMMUNICATION ?

Cet article est, à mon avis, tout à fait remarquable car on oublie trop souvent que tout le monde ne s’est pas mis aux réseaux sociaux et qu’il faut une réelle pédagogie, beaucoup de patience, pour faire avancer ces nouveaux usages. Par exemple plus de la moitié des adhérents de la Demeure historique n’ont pas commencé cette approche et ce type de dialogue avec les visiteurs. L’auteure présente, pour donner envie aux lecteurs, la puissance des réseaux, avec d’abord les chiffres éloquents, que l’on peut trouver, comme vous le savez, dans le fameux Blog du Modérateur : https://www.blogdumoderateur.com/
Eléonore résume aussi bien les avantages : accroître le dialogue, partager, communiquer et acquérir non seulement une nouvelle notoriété mais aussi des encouragements des visiteurs. Par exemple des initiatives classiques seront plus faciles à mettre en place grâce aux réseaux sociaux : « Associations de sauvegarde, chantiers de bénévoles, sensibilisation dues visiteurs aux difficultés et atouts d’un site« .

TROIS BONS EXEMPLES  !
Vous ne doublerez pas votre fréquentation, mais vous pourrez communiquer votre offre à plus de visiteurs, (presque gratuitement) et surtout les sensibiliser à vos problèmes, les associer à la vie de votre monument ou demeure, écrit Eléonore, en donnant trois exemples :

  • Le Château de Meauce (Nièvre) . Ce château réunit une communauté de 19 000 abonnés sur Facebook et « touche » 60 000 abonnés chaque mois. Cédric Mignon, jeune propriétaire qui gère la restauration de du Chateau, utilise donc au mieux l’histoire et al vie de cette restauration depuis 2016.
  • Le château de Vaux-le -Vicomte (Seine et Marne)  Ce château évidemment d’une toute autre dimension, ancienne propriété de Nicolas Fouquet, le surintendant de Louis XIV dont on fêtait en 2015 le 400e anniversaire et qui est aujourd’hui le plus grand château privé classé de France, avec 33 hectares de jardins dessinés par Le Nôtre, 2,5 hectares de toitures et 500 hectares clos de murs…
    –  Ce château a plus de 70 000 abonnés sur Facebook. Les frères de Vogüe « ont rapidement réalisé le fort impact des réseaux, mais aussi « le soin chronophage que nécessite cette approche privilégiée du public ». Car ses propriétaires doivent trouver, disent-ils, 9 millions par an pour entretenir le château (Chiffre 2015). (Photo ci-contre,  communication du Château de Vaux le Vicomte).  
    – « Un métier, une expertise et des règles ! « résume Alexandre de Vogüe à propos des réseaux sociaux . Il a donc décidé, avec son frère Jean – Charles,  d’employer une professionnelle, Hortense Alland , et le succès est au rendez-vous ! Il faut dire que l’on vous fait vivre « au plus près » l’ambiance du XVIIéme siècle, comme le montrent ces deux exemples:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le jardin botanique de Vauville (Manche) est aussi fantastique pour les curieux : des photos éblouissantes de plantes invraisemblables ( leurs, arbres,arbustes…) vous attendent sur les réseaux en permanence, et 1800 utilisateurs les consultent régulièrement. Voir son site ICI!
    …Enfin, l’article sur les Réseaux se termine par trois conseils : soigner les photographies ; bien choisir ses hashtags et garder une régularité pour les publications. L’avantage des jeux –concours, (avec l’exemple de Vauville) est aussi évoqué.
    A NOTER! le Dossier pour Dynamiser les visites  (voir ci-dessous) propose aussi beaucoup d’autres pistes pour assurer une présence sur les réseaux sociaux avec sincérité, afin de ne pas décevoir les visiteurs, mais aussi avec la fierté de faire mieux connaître tout ce que l’on organise.

POUR EN SAVOIR PLUS ! Toutes les réferences du Dossier d’Annie Gondras  dans le billet précédent, ( notre photo)  sur des analyses, synthèse et exemples pour vous aider à dynamiser vos visites culturelles dans le   Numéro 209 de la Revue Demeure Historique.

CONTACTS :  Annie Gondras, que je remercie encore pour son très beau travail, ici :   <annie.gondras@wanadoo.fr> . Un très grand merci aussi à Marguerite Natter pour l’envoi des photos qui m’a bien facilité la tâche! Elles sont d’ailleurs toutes très belles.                                                                                                                                                                                                                          La Demeure Historique , Rédaction : Hôtel de Nesmond, 57 quai de la Tournelle, 75005-Paris. T.: 01 86 95 53 03 /08 ou revue@demeure-historique.org. Et leur  site internet, très beau et excellent pour les contenus : http://www.demeure-historique.org

______________________________________________

KEN LE TOURISTE PARFAIT Ken se disait que la Rentrée, c’était cartable neuf et chemise impeccable, mais c’était compter sans son ex, Barbie Chérie, qui voulait… l’accompagner à son bureau ce jour-là ! Ken lui rappela que, en Bon Touriste parfaitement Parfait, il n’avait ni rentrée, ni bureau ni horaires, seulement des voyages,des hôtels et des pays à visiter et beaucoup de réunions d’Affaires pour gagner ses millions de dollars. C’est bon, répondit Barbie un peu vexée, c’était juste pour te faire vivre une nouvelle « expérience », un escape game, un come back vers ton enfance !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.