L’Italie, premier pays du Tourisme Culturel dans le monde?

Cette semaine, nous ferons un petit bilan de ce qui se passe en l’Italie qui peut enfin, après un mois de crise politique,  rêve à nouveau de paix et de culture. Pour résumer, après la démission de la droite populiste et l’arrivée au pouvoir de l’ancien ministre de la Culture et du Tourisme, Dario Franceschini (Parti démocrate),  qui reprend du service, après avoir été titulaire du portefeuille entre 2014 et 2018 dans les gouvernements de Matteo Renzi et Paolo Gentilon.  On ne peut qu’encourager les italiens et souhaiter bonne route à ce nouveau Gouvernement dont le premier ministre, Giuseppe Conte, a annonce la composition le 4 septembre 2019, au palais présidentiel Quirinale de Rome, avec ses priorités, inscrites sur cette photo :   » Les objectifs prioritaires  a dit Giuseppe Conte, Président du Conseil,  ce lundi 9 septembre 2019, seront la Culture et le tourisme« .

Pour la  Culture, il a cité la  conservation et la valorisation du patrimoine culturel « , mais aussi « l’investissement dans des entreprises culturelles et créatives » et « l’élargissement de l’accès aux pratiques culturelle ». Avec pour résultat « une plus grande richesse et un emploi plus large » pour toute la société. G.  Conte a aussi souligné que le tourisme représentait « un secteur-clé contribuant à plus de 10% de notre PIB » et un secteur-clé  qui devra être renforcé « également par le biais d’une révision sérieuse de sa gouvernance publique ».

I- L’ITALIE EST-ELLE CHAMPIONNE POUR LA CULTURE ET LE TOURISME?

Vous, les italiens, vous en êtes persuadés, mais rien ne le prouve. Voilà venu le moment de donner corps à ces allégations. Stefano Monti, 19 juillet 2019

 1- En quoi l’Italie serait-elle « unique au monde ?

C’est la question que s’est posée récemment le grand Professeur  d’université Stefano Monti : pour quelles raison  l’Italie  serait cette championne, et surtout « unique au monde », différente des autres pays. En quoi est-elle  meilleur de tous les pays du monde : « Cosa rende l’Italia un Paese unico al mondo? »,écrivait-il dans son Edito de Artribune  en juillet dernier.

 

2- Et la réponse est… encore la même : la Culture!   Pourquoi? Parce que, dit S.Monti,  l’Italie ne figure pas dans le Top 20 des pays où la démocratie fonctionne le mieux (Business Insider) ; ensuite elle n’a  aucune des œuvres réalisée par des artistes italiens et vendue en Italie dans le  Top 100 Contemporary Artworks. Enfin, dans l’économie mondiale, aucune entreprise n’est citée dans le trio gagnant des classements qui comptent (Interbrand Venture Capitalist ; CB Insights, etc…).

La seule chose qui, selon Stefano Monti, , « signe » une Italie d’excellence, c’est  sa culture, largement valorisée pour ses habitants mais aussi pour ses Touristes. En reprenant le schéma de Stefano Monti, la France ressemble beaucoup à l’Italie, à l’international : la première « marque française » Vuitton, n’est est classée « que » 18 ème.Comme pour l’Italie, il n’y a pas, en France,  de ville  classée dans le Top Ten des grandes métropoles de 2035. Enfin  la France n’a pas non plus un bon score pour le pays le plus innovant du monde  (Clasement OMPI, Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), université de Cornell et Insead). Voir ici, dans Art tribune italien,  l’article de Stefano Monti! 

3- Les italiens champions ….Culture !

Dans le classement FutureBrandIndex l’Italie est devenue une marque mondiale « surtout  pour sa culture et son tourisme qui, en lien  avec les développements mondiaux, peuvent générer une forte capacité de revenu pour notre pays et générer de la valeur ajoutée dans de très nombreux secteurs et dimensions » . La France 7éme du monde dans ce classement et Italie est  9éme

Les critères du classement : 1. Système de valeur ; 2.Qualité de la vie ; 3.Dimensions de l’expérience, suivis par :

  • 4.Héritage et Culture : Points d’intérêt historiques 12. Patrimoine, art et culture 13. Beauté naturelle
  • 5.Tourisme : monnaie/ attractivité/Options de logement et de séjour/ Loisirs et  vacances/Gastronomie

 

II – OBJECTIF : VOLONTÉ « POLITIQUE » !  Les professionnels proches de la Culture en Italie souhaitent que cette volonté soit «  capable de faire ressortir les capacités, l’intuition, le goût de l’innovation qui distinguent depuis toujours nos concitoyens »

  •  Le nouveau ministre, Dario Franceschini, a sans doute été choisi pour ses quatre ans où il a su réorganisé des dossiers –clefs, comme l’autonomie des établissements et le recrutement de directeurs internationaux pour les musées nationaux. Arrivé en juin 2018, le ministre populiste Bonisoli avait dit très récemment vouloir licencier sans préavis l’une d’entre eux, Ceclile Hollberg, ce qui, heureusement, n’aura pas lieu avec Franceschini. .
  • Il avait aussi   accordé une nouvelle autonomie aux établissements culturels sous tutelle de l’Etat, et renforcé l’action culturelle et l’accueil touristiques dans les cœurs de villages historiques (Notre billet sur les bourgs italiens)
  • Il avait enfin   créé un Pass Culture,  forme de subvention que nous avons copié, qui permet chaque jeune, le jour de ses dix-huit ans, de bénéficier d’un avoir de 500 euros pour acquérir des biens (Livres, musique ..)  ou de payer des sorties culturelles (Musées, concerts, théâtre, etc…) etc…). 290 millions € avaient été prévus  par D.Franceschini mais le nouveau ministre du Patrimoine et des activités culturelles, Alberto Bonisoli avait divisé la somme  par deux dès son arrivée en mai dernier « C’est un pays qui s’éteint, qui devient barbare, qui se referme sur lui-même », lisait-on sur la pétition immédiatement déclenchée en ligne, qui fut suivie d’effet/ Bonisoli renonça.

 

III- LE TOURISME TRES PRÉSENT DANS LES PROGRAMMES CULTURELS

Après toutes ces péripéties politiques, on observe en tous cas que la fusion Culture et Tourisme est une greffe qui a pris ! J’en veux pour preuve le nombre de revues d’art et de culture qui ont une rubrique (ou un onglet sur leur site Internet) « Tourisme et le contraire est vrai aussi : c’est avec beaucoup de liberté que les pros du Tourisme parlent de culture, des sites à visiter, bref, élaborent un travail conjoint. En France nous avons « Nantes » et quelques expériences où le Tourisme est vraiment lié à une direction conjointe, en Italie c’est tout un pays et ses pratiques qui s’y sont mis !

 

 Deux  exemples :  

1 – Art Tribune, l’équivalent de notre Beaux-Arts magazine ou du Journal des arts,  propose, dans son onglet « Tourismo » ( en bleu ci dessus)  des destinations culturelles de qualité et réfléchit à renouveler l’ingénierie du tourisme avec l’art contemporain ou des visites insolites.

2- AGCultura, revue très intéressante, fait des dossiers à la fois culturels et touristiques, au sens où un événement ou un site ne sont pas présentés avec leurs seuls contenus mais aussi avec leur management, leurs publics, leur rôle dans la cité et dans l’accueil des étrangers (Voir le Dossier de Matera, par exemple, ville Capitale de la Culture 2019).

EN CONCLUSION : l’arrivée de ce Ministre qui reprend la double organisation de la Culture et du Tourisme a été saluée par les professionnels qui entendent bien évité toutes les coupes ou licenciements  prévus par le Gouvernement précédent. Il faut saluer l’intérêt que portera le Gouvernement aux deux domaines du Tourisme et de la Culture, intérêt prioritaire pour ses actions futures, qui a donc motivé ce billet !

On a aussi l’impression que le choix de la Culture réaffirmé et ré-expliqué par Stefano Monti est une façon, pour l’Italie, de s’auto-désigner comme « premier pays d’Europe » pour les entreprises culturelles, ce qui est sans doute vrai,  mais aussi premier pays du monde,  reconnu comme « unique » pour sa fabuleuse offre culturelle! Et nous, quand proclamerons-nous ces priorités, pour lui ravir cette première place?

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1496, déjà, Venise était en surtourisme… Je blague, voici un chef-d’oeuvre, une peinture  de plus de sept mètres, de long:  « La Procession sur la place Saint-Marc » de Gentile Bellini!

POUR EN SAVOIR PLUS :

 Les entreprises culturelles en Italie et le développement territorial , sur AGCultura.L’Italie est le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre d’entreprises culturelles, Les entreprises culturelles, suivi par la France puis l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni. 

NOS PHOTOS : – L’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci, soit l’homme au centre du monde, l’homme aux proportions idéales inscrites dans un cercle ou un carré,  selon le célèbre dessin annoté, datant de 1490,  de Leonardo da Vinci(1452-1519).Ce dessins témoigne donc du  nouvel humanisme de la la Renaissance , conservé dans les Galeries de l’Academie de Venise,

  • La Procession sur la place Saint-Marc de Gentile Bellini (1496), peinture à la détrempe sur toile, 347cmX770 cm, conservée à la Gallerie dell’ Academiade venise
  • Author Didier Descouens- wikimedia, [http://www.gallerieaccademia.it/sale/sala-xxiii Gallerie dell’Accademia (Venice)
  • Le Pont Saint-Ange, et la basilique Saint-Pierre, le soir, depuis le pont Umberto I, Rome, Italie- Auteur : Jebulon- Wikimedia Commons depuis le 29 mai2014, lien , ici! 
  • Veduta dei fori imperiali dal Campidoglio – CC BY-SA 3.0

Auteur : Zuffe–  Création : 7 mai 2008- https://fr.wikipedia.org/wiki/Rome#/media/Fichier:Fori_imperiali.jpg

 

 


 

 

 

KEN LE TOURISTE PARFAIT chantait à tue-tête une canzonetta napolitaine, histoire de faire frémir son ex, Barbie Chérie ! « Ti amo, Barbiaaa Miaaa !!! » , fredonnait-il en rangeant sa valise de touriste parfait : une mandoline, un peu de Parmigiano bien filmé,  et hop ! Il repartait pour l’un de ses tours du monde-type comme chaque semaine  : les Affaires, les Palaces et les Jets privés! « Mais Ken, tu chantes très faux, attends, je vais te montrer, prend la mandoline, s’il te plait ! ». « Ô Keno Miooooo !!! », commença- t-elle,  avant de s’esclaffer : son Ken avait un nom de Loto, en italien, un nom de milliardaire, et, en plus, Keno Gagnant à Vie

 

(3 commentaires)

    • Bicay Mabé on 12 septembre 2019 at 4 h 29 min

    BRAVO Evelyne, 1 GRAND MERCI, pour tout ce que tu nous transmets, c’est passionnant de te lire et enrichissant, je suis HEUREUSE de t’avoir rencontré il y quelques années et de te retouver dans cette voie exceptionnelle : le Tourisme Culturel. 👏👏👏👏👏💋

    • Cecile Lambert on 23 septembre 2019 at 16 h 17 min

    Bonjour, je trouve votre blog extrêmement intéressant, mais cette fois-ci je crois que vous faites erreur. Le retour de Franchescini n’a pas du tout été salué par les professionnels de la Culture, bien au contraire, vous trouverez sur le blog Emergenza Cultura (https://emergenzacultura.org/) de nombreux articles de la presse écrite où justement sont exprimées les vives préoccupations des professionnels de la Culture, entre autres:
    https://emergenzacultura.org/2019/09/11/ai-parlamentari-di-m5s-leu-e-pd/
    https://emergenzacultura.org/2019/09/05/tomaso-montanari-franceschini-torna-il-mibact-peggiore/
    https://emergenzacultura.org/2019/09/06/stefania-brai-perche-il-ritorno-di-franceschini-al-mibact-e-una-pessima-notizia/

    Meilleures salutations

  1. Un grand merci, Chère Cécile, je connais ce très bon blog. Malheureusement, je crois que le danger « populiste » est toujours plus présent dans les domaines culturels que dans d’autres : élistisme, culture par en haut, qui profite aux mêmes, reproduisent les élites, et Gvnance culturelle qui ne finance que ce qu’elles aiment!Et le fait que Franceschini soit aux manettes garantit, à mon avis, que la culture ne se transforme pas en poche vide – contenus, financements -en Italie, au profit d’une culture qui deviendrait patriotique et nationaliste à outrance, comme ce fut le cas dans des pays totalitaires en Europe et comme c’est le cas dans certains pays aujourd’hui qui ont des régimes non-démocratiques.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.