Jean Blaise quitte le Voyage à Nantes!

 

Le Voyage à Nantes continue, mais ce n’est plus Jean Blaise qui en assurera la programmation et la coordination comme Directeur général de cette très belle aventure d’une ville transformée par les arts vivants et la créativité des artistes !(Photo de Noël à Nantes 2023 : oeuvre de Xu-Zhen -European-ThousandsArms Classical sculpturre)
I- JEAN PART VERS DE NOUVELLES AVENTURES et on ne peut que le remercier, applaudir son travail, sa façon de réunir artistes, les habitants et leurs élus, techniciens et administratifs, bref, toute la ville qui souhaitait participer ! Chaque année, une nouvelle édition, de nouveaux lieux, sites étaient, 73 ans, quittera ses fonctions de directeur du Voyage à Nantes à la fin de l’année 2024. “J’aurai d’autres aventures mais peut être moins lourdes que le Voyage à Nantes.”
• L’annonce a été faite mardi 21 mai lors de la présentation de la 13ᵉ édition estivale du VAN. Ecoutons Jean sur France Bleu Loire Océan annoncer son départ (en fin de billet car beaucoup de pub’…).

II- JEAN BLAISE EST UNE FIGURE INCONTOURNABLE de la vie culturelle de Nantes depuis les années 80. Comme ce Serpicouliflor, sur la photo ci-dessus,  il s’est installé dans un endroit qui lui plaisait, Nantes, et y a pris racines, joyeusement ! Il ne ressemble à personne, mais il est sympathique et créatif ! La maire de Nantes, Johanna Rolland, fit son éloge : “Jean-Marc Ayrault eu l’idée lumineuse de faire appel à toi dès son installation comme maire de Nantes [en 1989] pour réveiller la ville grâce aux arts et la culture.” Jean Blaise avait été le directeur artistique de la première Nuit Blanche à Paris en 2002 ;arrivé à Nantes en 1982, il a commencé par créer le CRDC (Centre de recherche pour le développement culturel) à Saint-Herblain : “C’est là que j’ai commencé à faire ce travail d’intrusion dans la vie de la cité”, dit Jean Blaise. “Quand j’ai démarré, je ne pouvais pas accepter que la culture soit seulement pour certains”, dit Jean Blaise.Mais beaucoup de directeurs ou élus des affaires culturelles disent cela, mais n’arrivent pas à le réaliser ! Son exploit, à mon avis, est qu’il a réussi !
EN CONCLUSION La plus grande fierté de Jean Blaise, c’est d’avoir transformé une ville un peu endormie : “On vient à Nantes d’Espagne, d’Allemagne, de Grande-Bretagne, voire des États-Unis et du Japon”, rappelle-t-il. “Nantes est maintenant reconnue comme l’une des villes les plus culturelles et créatives de France.”
À 73 ans, l’homme s’avoue toujours passionner par son travail. Sur la suite, il est resté flou : D’ici là, il garde son enthousiasme pour l’édition estivale du VAN 2024, centrée autour de l’arbre dans la ville. Et notamment, l’œuvre monumentale d’Henrique Oliveira – une branche crevant le sol de la place Graslin et s’avançant, menaçante, vers le théâtre – promet d’être impressionnante.

III- COMMENT COPIER LE VOYAGE A NANTES ?
Comment ont-ils réussi, Jean Blaise, ses équipes, les artistes, les élus, l’administration, à réaliser cet extraordinaire aventure tous ensemble !                                                                                                                                              Jean Blaise, Père du Voyage à Nantes, créé en 2012 grâce à un génie ! Car cet homme possède cinq qualités indispensables pour renouveler le Tourisme Culturel, qualités que l’on ne trouve jamais réunies dans un seul homme :
1- Savoir choisir des artistes c’est à dire en connaitre des centaines, en France et ailleurs, et savoir choisir le bon artiste pour le au bon endroit, la bonne intervention, qui se déroulera dans une dans une bonne ambiance pour tout le monde ;
2- Savoir parler  à des élus, et les convaincre de faire confiance aux artistes car l’art dans la ville ne relève ni du marketing, ni d’une volonté politique (partagées…) mais du talent de Compagnies (Royal de Luxe), d’artistes et de professionnels de la ville, de son urbanisme et des spectacles de rue ;
3- Savoir dialoguer avec les habitants, mais aussi les aimer, vouloir les étonner, les éblouir, leur faire plaisir
4- Savoir organiser des événements éphémères à Nantes et ailleurs en France et à l’étranger pour plus de 500 000 personnes qui viendront voir des défilés, des parades, des carnavals ou vivront de folles nuits ou des visites guidées sur un éléphant mécanique !
5- Avoir une passion pour métamorphoser une ville ou un quartier, un petit coin de campagne ou Liverpool Anvers etc..Et donc partager, prêter ses talents ailleurs dans le monde.

Deux livres nous racontent le « Comment faire ? »Comment se poser les bonnes questions ?Ces livres racontent aussi  les coulisses, avec le choix si difficile  de lieux et d’artistes  auxquels on demandera une coopération inédite, dans des lieux insolites ?
Je vous les conseille, avec mes très nombreux billets sur Nantes – tapez Nantes dans le moteur de recherches : plus de 50 billets!) qui vous présentaient l’ingénierie, le qui fait quoi et les dynamiques produites par des équipes que la ville écoutait, pour, chaque année, améliorer ce Voyage à Nantes ! Et parmi eux, ceux-là :

 

 

Merci aux textes et vidéos qui m’ont bien aidée à vous raconter un petit résumé du départ d’un homme joyeux et estimable, Jean Blaise. Ma référence pour l’annonce officielle du départ par Céline Loiseau Anne Bertrand par France Bleu Loire Océan. À VOIR ICI! 

__________________________________________________________

Ken Saluant Jean Blaise!

KEN LE TOURISTE PARFAIT  aidait Barbie Chérie pour sa campagne ! “Oui, tu seras présidente, Les américains ont envie d’une femme, et en plus tu nous prouves chaque jour que les femmes sont pacifiques, inventives et adorent la culture !” D’accord! répondit Barbie Chérie, “Et  si on appelait ce Nantais, Jean Blaise, en Europe, pour créer mes parades ? “. Excellente idée ! Barbie était vraiment au courant des choses et gens importants dans le monde : “Quelle chance ! ” pensa Ken !

BON WEEK-END, MES AMIS du BLOG! 

Des artistes créent un Parc d’Attraction!

Luna Luna est le premier parc d’attractions au monde créé par des artistes ! Et si l’on renouvelait les attractions traditionnelles ?Avec des artistes? Les professionnels du tourisme s’amuseraient bien !

J’ai souvent évoqué sur ce petit blog les Carnavals, car certains n’ont plus rien de vraiment festif et n’inventent plus, ou si peu. Et aujourd’hui j’ai trouvé un excellent modèle pour ce renouvèlement : faire appel à des Artistes ! Hambourg, en 1987 avait réuni à les plus connus des artistes américains pour leur demander de créer un parc d’attraction, et en ont fait une expo, « Luna Luna »! L’expérience s’est renouvelée cette année, en restaurant les œuvres des années 80 et en ajoutant une trentaine d’artistes actuels! L’expo a beaucoup de succès et se terminera fin juin.
Voici donc un très bon exemple : renouveler les parcs d’attraction traditionnels mais on pourrait aussi avoir d’autres défis, car ce ne sont pas lieux de loisirs qui manquent !

LES DÉBUTS DE LUNA LUNA COMMENCÈRENT A HAMBOURG EN 1987, avec Keith Haring et Jean-Michel Basquiat. Un artiste forain, André Heller, réalisa l’exploit de réunir quelques-uns des plus grands artistes de l’époque pour créer le premier parc d’attractions artistique, Luna Luna. La grand roue était conçue Jean-Michel Basquiat, Le carrousel par Keith Haring, un manège fut construit par Roy Lichtenstein, et Sonia Delaunay, Salvador Dalí ou David Hockney , Jean Tinguely , Dali, réalisèrent des installations !mais aussi des installations. L’exposition, en, plein air, dura trois mois ! La musique était aussi bien présente : Karajan avait enregistré un CD avec la Philharmonie de Berlin pour la chambre de Hockney. Basquiat avait choisi l’album Tutu de Miles Davis .

AUJOURD’HUI, en 2023, DE NOUVEAUX ARTISTES ! Les œuvres de l’expo ,de 1987ont été restaurées et de nouvelles œuvres ont été commandées pour Luna Luna : Forgotten Fantasy . L’exposition a commencé sa tournée mondiale en 2023, financée par DreamCrew . 32 artistes participent à la nouvelle expo, payés pour rêver, dit le directeur qui inventa ce format, Heller:  « Je vous invite à faire un voyage dans votre propre enfance. Vous pouvez concevoir votre propre parc d’attractions, comme vous le pensez aujourd’hui ! » Le défi a plu à tous les artistes !
Heller, toujours directeur, a même refusé, dit le magazine US « Milk » une offre de McDonald’s d’adhérer au projet, en disant “nous ne voulons pas créer un Disneyland Magazine !
Plus de trente-cinq ans après sa première édition, le parc Luna Luna ressuscite donc cette année avec son nouveau nom : « Luna Luna : Forgotten Fantasy ».
POUR EN VOIR PLUS
Photo:Merci à  © Sabina Sarnitz. Courtesy Luna Luna LLC pour la photo du bandeau! 
Vue Magnifique et images sur le magazine Milk qui en parle très bien ! www.milkmagazine.net/article/luna-luna-parc-dattractions-keith-haring/
> Exposition « Luna Luna: Forgotten Fantasy », 1601 E 6th St, Los Angeles, CA 9 Pour être clair, pouvez non pas utiliser mais vous promener dans les attractions du carnaval au milieu des œuvres de Dali ou Hockney, mais leurs œuvres sont présentées comme si vous étiez sur un immense manège, avec des éclairages colorés, des moteurs tourbillonnants, des jongleurs, des échassiers et des compositions musicales de Miles Davis et Philip Glass flottant autour.
VIDÉO de l’expo actuelle, Luna: Forgotten Fantasy »
: <

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

KEN LE TOURISTE PARFAIT avait lui aussi une imagination débordante ! Il proposa à Barbie Chérie de changer de métier et  de devenir trapéziste ! “Mais pourquoi, Ken, tu sais bien que j’ai le vertige ! “, répondit Barbie à sa demande! Mais justement, je me suis dit que c’était la seule façon de préparer nos futures vacances dans les Alpes, en Suisse, en novembre prochain ! Elle accepta : le pragmatisme de son Ken la bluffait ! Pour imiter Mona Lisa, ce serait un peu plus difficile, pensa-t-elle, car leur prochain voyage était Paris en France. Des touristes parfaits, en quelque sorte…..

Des formes émergentes du tourisme en France ?

Aujourd’hui, je vous présente ces destinations émergentes, 56 projets qui ont été retenus et que la Banque des territoires nous les a présentés le 17 mai. Et ces projets bousculent le tourisme traditionnel ou le tourisme de masse ! www.banquedesterritoires.fr/le-slow-tourisme-un-potentiel-economique-authentique.
Chiffres- clés de cet appel à projets :
• 177 dossiers déposés
• 56 projets sélectionnés
• 15,7 millions d’euros engagés sur les projets
• 63 000 euros d’aide accordés en moyenne par projet

Ces nouvelles destinations seront les bienvenues quand on sait que, en France, 80% de l’activité touristique est concentrée sur 20% du territoire – et que 11,2% des émissions totales de gaz à effet de serre de la France sont produites par le tourisme.
L’objectif est donc de développer de nouvelles formes de tourisme plus durables et responsables. Tout cela concerne évidemment le tourisme culturel, puisque Le Louvre (10 millions de visiteurs), le Mont-Saint- Michel et les sites culturels majeurs « à visiter absolument » sont plusieurs centaines d’ »incontournables ».

I- UN SLOW TOURISME, ce « tourisme lent », respectueux de l’environnement, voilà la dominante de ce deuxième appel, après celui de 2023. Ce qui n’est pas très nouveau, je vous le concède, mais des projets, presque tous situés en Bretagne et en Auvergne-Rhône-Alpes, seront subventionnés et, bien évidemment, évalués.
56 “Formes émergentes de tourisme” ont été retenues, visant à développer un tourisme à impact environnemental limité, essentiellement situés en Bretagne et en Auvergne-Rhône-Alpes. Elles bénéficieront d’aides pour un montant total de 3,6 millions d’euros, soit une moyenne de 63.000 euros par projet, sur une durée maximale de dix-huit mois à l’issue de laquelle ils devront être opérationnels et commercialisables. Les lauréats, TPE-PME situées en zone rurale, bénéficieront d’un accompagnement financier et technique de l’ADEME pour les aider à développer et à commercialiser leurs offres. Cet accompagnement permettra aux acteurs du tourisme de se professionnaliser et de se structurer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.
II- L’INTÉRÊT DU PROJET : « soutenir le développement d’offres touristiques durables dans des territoires moins fréquentés et à fort potentiel. » est l’un des critères retenus. Et former ! (ATOUT France à conçu 5 tutos pour familiariser e apprendre ce tourisme lent et eu énergivore Cinq tutos sur le slow tourisme sur le site d’Atout France).Par ces temps où le tourisme –bashing semble souvent être le sujet préféré des journalistes, (sur tourisme, tourisme de masse, overtourisme) , cela peut surprendre de voir cette proposition d’étendre le périmètre de zones touristiques, mais les chiffres sont éloquents ! Lancement et participants directs :
DES FINANCEMENTS : le Plan « Destination France » a édicté une série de mesures, parmi lesquelles figure le réabondement du Fonds Tourisme Durable mis en place dans le cadre de France Relance en 2021. Piloté par l’ADEME, Agence de la Transition Ecologique, en lien avec la Direction générale des Entreprises (DGE), ce fonds a pour objectif de soutenir des opérateurs du tourisme (TPE/PME situées en zone rurale) dans leur démarche de transition vers un tourisme durable. Pourquoi ces projets ?  En lisant deux ou trois chiffres clefs, et en sachant que les pays émergents vont multiplier le nombre de touristes par  8 ou 10, on comprend tout!

III- LES CHIFFRES DU TOURISME : 95% des touristes sur 5% des terres émergées.
L’organisation mondiale du tourisme évalue à 95% les touristes mondiaux qui ne visitent que 5% des terres émergées. En France, première destination touristique, c’est un peu moins concentré : 80% de l’activité concerne 20% de notre territoire. En plus des nuisances, nos régions ou villes fortement touristiques sont énergivores : des consommations annuelles d’eau et d’électricité respectivement supérieure de 211% et 287% à la moyenne nationale.
On imagine l’impact d’une telle concentration, mais la constater est insuffisant.
Sans revenir sur les solutions apportées au surtourisme (Réservation obligatoire pour les Calanques à Marseille ; faire payer l’entrée à Venise ou éloigner les touristes à Amsterdam en leur proposer rune dizaines de très jolis lieux –villages, hameaux… autour de la ville), ce sont bien de nouveaux lieux et destinations émergentes qu’il faut inventer, car la prospective annonce des chiffres astronomiques de nouveaux touristes qui voudront connaître l’Europe !

– PROSPECTIVE  : 8 MILLIARDS DE TOURISTES EN 2032?
♦ OUI, si on compte LES NOUVEAUX TOURISTES DES PAYS ÉMERGENTS : aujourd’hui, et depuis quelques années, seulement 6% de la population mondiale voyage pour découvrir le monde. Donc, les 1.5 Mds de voyages en 2019 étaient réalisés par “seulement” 400 millions de touristes !

Si l’on passe de 1.5 à 8 milliards de voyages en avion d’ici à 2032, car les habitants des pays émergents (Chine, Inde, etc..) s’enrichissent et l’on sait qu’ils rêvent de voyager quand ils en auront les moyens, créer de nouveaux espaces d’accueil (hébergement, restauration, activités) semble obligatoire, alors autant les créer de façon durable.

IV – LES 56 PROJETS sélectionnés couvrent un large éventail d’activités touristiques, allant de l’agritourisme à l’œnotourisme, en passant par le tourisme culturel et le tourisme de plein air. Ils sont répartis dans toute la France, y compris en Outre-mer, et témoignent de la richesse et de la diversité de nos territoires.
QUELQUES EXEMPLES DE PROJETS LAURÉATS:
• Création d’un sentier d’interprétation du patrimoine naturel et culturel en Bretagne
• Développement d’une offre d’hébergement éco-responsable dans les Alpes
• Mise en place d’un système de vélo-tourisme dans le Val de Loire
• Organisation de séjours thématiques autour de la gastronomie locale en Provence-Alpes-Côte d’Azur
• Création d’une école de sensibilisation à l’environnement en Martinique
ASSOCIER LES HABITANTS ?  Dommage, ce thème n’est pas évoqué, alors que les habitants peuvent participer aux choix des offres, avec leur “patrimoine immatériel”, -façon de vivre et de comprendre leur région, son histoire,,,,)  Et des rencontres entre habitants et touristes sont toujours fructueuses si elles sont bien organisées! Un nombre important de projets (dix-sept au total) portent sur des hébergements touristiques proposant une offre de “slow tourisme” ou d’écotourisme ; onze projets s’appuient sur des produits et offres relatifs au cyclotourisme ou à l’itinérance, neuf projets concernent des offres d’activités de “slow tourisme” ou d’écotourisme sans hébergement et huit des offres et prestations d’agritourisme. On trouve enfin quatre projets portant sur des catalogues de produits de “slow tourisme” ou d’écotourisme, quatre sur des offres à dimension sociale et trois sur des offres du tourisme viticole (visite d’une distillerie et découverte du métier de bouilleur de cru) ou d’œnotourisme. Ces catégories ne sont toutefois pas étanches. Ainsi, l’offre “immersive slow œnotourisme” proposée à Jaunay-Marigny (Vienne) s’articulera autour d’un projet d’insertion de personnes éloignées de l’emploi. Tandis que le gîte “éco-conçu bioclimatique” de Sainte-Colombe-la-Commanderie (Eure) proposera des balades à vélo sur la voie verte afin de découvrir le patrimoine culturel local.
♥ POUR EN VOIR PLUS SUR CE SUJET MAJEUR :
Voici l’article de la newsletter, toujours passionnante, de la  Banque des Territoires dont je me suis inspirée et ai lu les liens : “Formes émergentes de tourisme” : 56 nouveaux projets qui seront subventionnés, Publié le 17 mai 2024 par Jean Damien Lesay pour Localtis- Tourisme, culture, loisirs www.banquedesterritoires.fr/le-slow-tourisme-un-potentiel-economique-authentique                                                ♦L’Etat – DGE, Direction générale des entreprises-qui participe au projet piloté par l’ADEME a aussi relaté les principaux projets sur son site : www.entreprises.gouv.fr/fr/actualites/tourisme/56-laureats-pour-l-appel-projets-formes-emergentes-de-tourisme
Comité de sélection interministériel des projets : il était composé de l’ADEME, du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, du ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires, de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), et d’Atout France,
Le dossier de presse de l’opération : www.entreprises.gouv.fr/fr/presse/espace-presse/laureats-de-l-appel-projets-formes-emergentes-de-tourisme-du-fonds-tourisme-durable
Voir aussi les 56 retenus de plus près, ici  : www.banquedesterritoires.fr/formes-emergentes-de-tourisme-56-nouveaux-projets-subventionnes?pk_campaign=newsletter_quotidienne&pk_kwd=2024-05-17&pk_source=Actualit%C3%A9s_Localtis&pk_medium=newsletter_quotidienne
MES Photos : haut : – Seychelles, Port Launay Marine National Park – auteur Hansueli Krapf 16 janvier 2011 – (ce fichier, wikipdia) est disponible selon les termes de la licence Creative Commons
Photo du Musée d’Orsay  en fin de billet : Wikipedia Par Daniel Vorndran / DXR, CC BY-SA 3.0, www.commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=31953569

KEN LE TOURISTE PARFAIT  était prévenu : “Ken, une petite française vient te visiter, elle fait un projet sur l’écologie et le tourisme, en France, alors comme tu es parfait…Par contre, il va falloir que tu enlèves de notre chambre tous les objets en plastique, tous les éclairages inutiles – garde une lampe, c’est bon…et que tu fermes la climatisation!  Pense aussi à t’habiller écolo chic : Tshirt en coton et jean, ça ira! “Quelle femme merveilleuse il avait épousé! Elle supportait tout cela, elle! “, pensa Ken!