L’évènement de l’été…

Ken devant Forest of DOB, 1995-Installation at SCAI The Bathhouse, Tokyo

L’Evènement de cet été c’est l’annonce, pour la rentrée du Tourisme culturel, de votre prochaine rencontre avec une nouvelle star de l’art contemporain à Versailles, Takashi MURAKAMI ! Du 14 septembre au 12 décembre. Comme vous aurez beaucoup de choses à faire à la rentrée, et peut-être un voyage en région parisienne cet automne, nous vous prévenons dès maintenant, car la presse n’en parlera que lorsque cela aura lieu, et peut-être sera-t-il trop tard pour vous « retourner ».
Pourquoi il faut aller voir cette exposition, de préférence à une autre :
1)
Parce que Versailles est toujours une belle rencontre, même si vous y allez 10 fois, construction complètement atypique au XVII éme siècle, qui invente un style architectural nouveau ( nouveau= pas italien, à l’époque). D’accord, si vous aimez aujourd’hui Versailles, c’est que, pour vous, Versailles, son château, son parc, tout cela est classique,  bien ordonné, grandiose, rutilant d’or et de jets d’eaux ; en un mot, tout cela est : « beau ». Mais à l’époque, Versailles dérangeait les habitudes, les goûts. Versailles innovait.
2) Parce que Murakami est un immense artiste, sorte de Warhol  japonais, qui fait des tableaux géants avec des sortes mangas faussement joyeux,  des sculptures  parfaitement réalisées, comme vous aimez, et pourtant sur des sujets que je n’ose raconter ici…Horribles! Comme Damien Hirst, Jeff Koons ou Cai  Guo-Quang, c’est un perfectionniste et  un artisan de rêve : fabrication des sculptures  en fibre de carbone,  terriblement précise et minutieuse, dans la lignée des « artisans de Versailles ». Près de 500 couleurs disponibles, posées comme des laques, poncées plusieurs fois entre les différents passages des couleurs,  jusqu’à ce que le résultat soit techniquement parfait
3) Parce que le Japon est un pays que vous devez évidemment connaitre. Pourquoi pas en fréquentant les œuvres d’un artiste contemporain (Takashi Murakami est né en 1962 à Tokyo). Et Vous pouvez aussi aller le voir  travailler, à Tokyo, dans son atelier-bureau-logement sur trois étages dans le quartier de Roppongi. L’équipe de Tokyo compte environ 70 personnes, celle de New-York emploie 35 personnes, et un autre bureau est situé à Los Angeles.

4) Parce que c’est un homme hors du commun, et qu’il vaut mieux  le prendre pour Héros que Superman (qui n’existe pas): Murakami est multi-cartes, excellent en tout, ou presque : artiste, artisan, manager de son œuvre, d’équipes, logisticien du montage de ses expositions.  Sa vie ? Murakami, fils d’un chauffeur de taxi, veut devenir réalisateur de dessins animés, mais il s’inscrit en 1986 à un cours de peinture traditionnelle nihon-ga, entre tradition japonaise de l’époque Edo (1650-1868) et références occidentales. Il fait ses études à l’Université des Beaux Arts et de Musique de Tokyo (département peinture, 1986-1993). Depuis 1989, date de sa première expo, il revendique la pratique d’un « nouveau japonisme » qui n’imiterait pas l’art occidental.
5) Parce que la dernière grande expo de Murakami, en France,  fut  réalisée par la Fondation Cartier, mais il y a longtemps, en 2002.  Et ses expositions seront sans doute de plus en plus rares, car Murakami est très demandé  par les collectionneurs du monde entier, donc très cher. Un exemple de prix (aux enchères) en 2008  : 15,2 millions en 2008 pour « My Lonesome cowboy » montrant une figurine manga au sexe démesuré. Il y a déjà une polémique, d’ailleurs, à ce sujet : si Versailles expose Murakami, sa côte montera encore…Mais à ce compte-là, on ne devrait exposer que des petits nouveaux, voir jouer des débutants au théâtre ou au cinéma. Serait-ce raisonnable ?

6) Parce que vous pourrez aussi aller en ville, à Versailles après la visite, faire un peu de shopping, si vous souhaitez vous changer les idées ou boire un petit café pour vous reposer.
EN SAVOIR PLUS : les meilleurs sites Internet pour une courte présentation de Murakami :
– D’autres infos, des photos de ses oeuvres  dans le billet du blog de  Judith Benhamou ( 12 juillet dernier) , qui a  rencontré Takashi dans son atelier de Tokyo : http://blogs.lesechos.fr/article.php?id_article=4264
– Sa vie, ses expos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Takashi_Murakami#Son_.C5.92uvre
– Des images : http://www.google.fr/images?hl=fr&q=oeuvres%20de%20Murakami&rlz=1R2ADFA_frFR349&um=1&ie=UTF-8&source=og&sa=N&tab=wi
– Où revoir Murakami, après versailles?
– Au Qatar, dans le cadre de son programme « Doha Capitale Culturelle 2010 », piloté par la Qatar Museums Authority. L’artiste japonais présentera une exposition à Doha, à la suite de celle de Versailles. L’exposition Murakami Versailles, qui sera présentée au Château de Versailles du 14 septembre au 12 décembre 2010, bénéficie d’un très important mécénat de l’État du Qatar.

Notre Service-Conseil, gratuit : comment  accéder à l’art contemporain, en général, et se faire une petite idée?
Ce n’est pas par paresse que nous donnons Wikipedia et Google images comme références, c’est que ce sont les deux sources les mieux faites, les moins jargonneuses pour tous les débutants ou pros du tourisme pressés, pour tous ceux qui cherchent un maximum d’images et une info juste et simple pour découvrir  un artiste d’aujourd’hui. Dans la presse culturelle spécialisée, il ya a toujours trop de points de vue, d’analyses, comme si l’information  était conçue uniquement pour ceux qui connaissent déjà bien l’art contemporain. Et pas assez de photos, de vidéos, d’images pour que vous vous fassiez une idée (à cause des droits d’auteurs, des droits des galeries, des droits des photographes, des interdictions de photographier dans les expositions, etc… ). En plus,  on ne vous dit jamais pourquoi il faut aller là, et pas ailleurs.

NEWS : une entreprise, Scentys, propose de créer, à votre demande, des   sensations olfactives pour vos visiteurs ( musées, monuments, expositions…).Pourquoi pas pour un Office de Tourisme ou une fac d’histoire?
Site Internet et contact :   http://www.scentys.com. Edouard Clere, Sales Manager M. : + 33 (0) 6 66 58 77 37 ; T.  : + 33 (0) 1 79 35 02 07. SCENTYS    40 ter, avenue de Suffren 75015 Paris – France
@ : edouard.clere@scentys.com
Ken a un réel problème, c’es jours-ci. Il hésite entre la White Party de la plage très select  Beau Rivage, à Nice, et le Festival Pantiero, de Cannes…Un problème ? Eh oui ! Car  il sait se débrouiller pour lever 1 à 2 millions par jour pour ses affaires,  il connait tous les aéroports du monde entier, les hôtels et resorts n’ont aucun secret pour lui, et il dépense sans compter, pour le bonheur des entreprises et du PIB  des pays qu’il visite… Bref, Ken est vraiment LE Touriste Parfait. Par contre, lorsqu’il veut un peu s’amuser, écouter de la musique, partout dans le monde, c’est la cata : où aller ? C’est quoi le « mieux ? ». La presse encense tout- et rate , en plus, des petits trucs sympas- et  les hôtels n’osent choisir pour lui. Alors, en général, il tire à pile ou face, comme le lui a appris son ex, Barbie Chérie. Mais ce soir il n’a pas envie de tirer sa soirée au hasard, quoique…C’est décidé, il ira au Casino de Monaco, au moins, il est certain de bien s’y amuser. Et puis c’est plus simple pour se préparer : smoking, clefs de Ferrari et billet pour le voiturier.
LES PROCHAINES NEWS DE L’ETE SUR CE BLOG :
La semaine prochaine : Tourisme urbain et culture
Les semaines suivantes :
Tourisme culturel à la campagne.
Tourisme culturel, hôtels  et restaurants !

Ken et son Murakami de poche, qu'il emmène partout avec lui, un petit arbre de liberté qui pousse dans des billes rouges.

KEN LE TOURISTE PARFAIT

(3 commentaires)

2 pings

    • Voyageur on 18 août 2010 at 8 h 12 min

    Intéressant comme artiste mais trop méconnu hélas.

    • ludo on 22 août 2010 at 12 h 05 min

    Takashi Murakami appartient à une génération d’artistes dont le langage pictural est fortement marqué à la fois par la culture populaire et par les caractéristiques formelles de l’art traditionnel japonais.

    • Pierre on 28 juin 2012 at 18 h 37 min

    On a tous une pensée aujourd’hui pour Takashi Murakami. Quel dommage…

  1. […] Pour + d’infos sur lui et 6 bonnes raisons d’aller à son expo : l’article d’Evelyne Lehalle […]

  2. […] Le personnage parfait pour faire du storytelling au long cours 12th août 2010 by jmblancherie under Général      Sur http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2010/08/11/levenement-de-lete/ […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.