Des formes émergentes du tourisme en France ?

Aujourd’hui, je vous présente ces destinations émergentes, 56 projets qui ont été retenus et que la Banque des territoires nous les a présentés le 17 mai. Et ces projets bousculent le tourisme traditionnel ou le tourisme de masse ! www.banquedesterritoires.fr/le-slow-tourisme-un-potentiel-economique-authentique.
Chiffres- clés de cet appel à projets :
• 177 dossiers déposés
• 56 projets sélectionnés
• 15,7 millions d’euros engagés sur les projets
• 63 000 euros d’aide accordés en moyenne par projet

Ces nouvelles destinations seront les bienvenues quand on sait que, en France, 80% de l’activité touristique est concentrée sur 20% du territoire – et que 11,2% des émissions totales de gaz à effet de serre de la France sont produites par le tourisme.
L’objectif est donc de développer de nouvelles formes de tourisme plus durables et responsables. Tout cela concerne évidemment le tourisme culturel, puisque Le Louvre (10 millions de visiteurs), le Mont-Saint- Michel et les sites culturels majeurs « à visiter absolument » sont plusieurs centaines d’ »incontournables ».

I- UN SLOW TOURISME, ce « tourisme lent », respectueux de l’environnement, voilà la dominante de ce deuxième appel, après celui de 2023. Ce qui n’est pas très nouveau, je vous le concède, mais des projets, presque tous situés en Bretagne et en Auvergne-Rhône-Alpes, seront subventionnés et, bien évidemment, évalués.
56 “Formes émergentes de tourisme” ont été retenues, visant à développer un tourisme à impact environnemental limité, essentiellement situés en Bretagne et en Auvergne-Rhône-Alpes. Elles bénéficieront d’aides pour un montant total de 3,6 millions d’euros, soit une moyenne de 63.000 euros par projet, sur une durée maximale de dix-huit mois à l’issue de laquelle ils devront être opérationnels et commercialisables. Les lauréats, TPE-PME situées en zone rurale, bénéficieront d’un accompagnement financier et technique de l’ADEME pour les aider à développer et à commercialiser leurs offres. Cet accompagnement permettra aux acteurs du tourisme de se professionnaliser et de se structurer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.
II- L’INTÉRÊT DU PROJET : « soutenir le développement d’offres touristiques durables dans des territoires moins fréquentés et à fort potentiel. » est l’un des critères retenus. Et former ! (ATOUT France à conçu 5 tutos pour familiariser e apprendre ce tourisme lent et eu énergivore Cinq tutos sur le slow tourisme sur le site d’Atout France).Par ces temps où le tourisme –bashing semble souvent être le sujet préféré des journalistes, (sur tourisme, tourisme de masse, overtourisme) , cela peut surprendre de voir cette proposition d’étendre le périmètre de zones touristiques, mais les chiffres sont éloquents ! Lancement et participants directs :
DES FINANCEMENTS : le Plan « Destination France » a édicté une série de mesures, parmi lesquelles figure le réabondement du Fonds Tourisme Durable mis en place dans le cadre de France Relance en 2021. Piloté par l’ADEME, Agence de la Transition Ecologique, en lien avec la Direction générale des Entreprises (DGE), ce fonds a pour objectif de soutenir des opérateurs du tourisme (TPE/PME situées en zone rurale) dans leur démarche de transition vers un tourisme durable. Pourquoi ces projets ?  En lisant deux ou trois chiffres clefs, et en sachant que les pays émergents vont multiplier le nombre de touristes par  8 ou 10, on comprend tout!

III- LES CHIFFRES DU TOURISME : 95% des touristes sur 5% des terres émergées.
L’organisation mondiale du tourisme évalue à 95% les touristes mondiaux qui ne visitent que 5% des terres émergées. En France, première destination touristique, c’est un peu moins concentré : 80% de l’activité concerne 20% de notre territoire. En plus des nuisances, nos régions ou villes fortement touristiques sont énergivores : des consommations annuelles d’eau et d’électricité respectivement supérieure de 211% et 287% à la moyenne nationale.
On imagine l’impact d’une telle concentration, mais la constater est insuffisant.
Sans revenir sur les solutions apportées au surtourisme (Réservation obligatoire pour les Calanques à Marseille ; faire payer l’entrée à Venise ou éloigner les touristes à Amsterdam en leur proposer rune dizaines de très jolis lieux –villages, hameaux… autour de la ville), ce sont bien de nouveaux lieux et destinations émergentes qu’il faut inventer, car la prospective annonce des chiffres astronomiques de nouveaux touristes qui voudront connaître l’Europe !

– PROSPECTIVE  : 8 MILLIARDS DE TOURISTES EN 2032?
♦ OUI, si on compte LES NOUVEAUX TOURISTES DES PAYS ÉMERGENTS : aujourd’hui, et depuis quelques années, seulement 6% de la population mondiale voyage pour découvrir le monde. Donc, les 1.5 Mds de voyages en 2019 étaient réalisés par “seulement” 400 millions de touristes !

Si l’on passe de 1.5 à 8 milliards de voyages en avion d’ici à 2032, car les habitants des pays émergents (Chine, Inde, etc..) s’enrichissent et l’on sait qu’ils rêvent de voyager quand ils en auront les moyens, créer de nouveaux espaces d’accueil (hébergement, restauration, activités) semble obligatoire, alors autant les créer de façon durable.

IV – LES 56 PROJETS sélectionnés couvrent un large éventail d’activités touristiques, allant de l’agritourisme à l’œnotourisme, en passant par le tourisme culturel et le tourisme de plein air. Ils sont répartis dans toute la France, y compris en Outre-mer, et témoignent de la richesse et de la diversité de nos territoires.
QUELQUES EXEMPLES DE PROJETS LAURÉATS:
• Création d’un sentier d’interprétation du patrimoine naturel et culturel en Bretagne
• Développement d’une offre d’hébergement éco-responsable dans les Alpes
• Mise en place d’un système de vélo-tourisme dans le Val de Loire
• Organisation de séjours thématiques autour de la gastronomie locale en Provence-Alpes-Côte d’Azur
• Création d’une école de sensibilisation à l’environnement en Martinique
ASSOCIER LES HABITANTS ?  Dommage, ce thème n’est pas évoqué, alors que les habitants peuvent participer aux choix des offres, avec leur “patrimoine immatériel”, -façon de vivre et de comprendre leur région, son histoire,,,,)  Et des rencontres entre habitants et touristes sont toujours fructueuses si elles sont bien organisées! Un nombre important de projets (dix-sept au total) portent sur des hébergements touristiques proposant une offre de “slow tourisme” ou d’écotourisme ; onze projets s’appuient sur des produits et offres relatifs au cyclotourisme ou à l’itinérance, neuf projets concernent des offres d’activités de “slow tourisme” ou d’écotourisme sans hébergement et huit des offres et prestations d’agritourisme. On trouve enfin quatre projets portant sur des catalogues de produits de “slow tourisme” ou d’écotourisme, quatre sur des offres à dimension sociale et trois sur des offres du tourisme viticole (visite d’une distillerie et découverte du métier de bouilleur de cru) ou d’œnotourisme. Ces catégories ne sont toutefois pas étanches. Ainsi, l’offre “immersive slow œnotourisme” proposée à Jaunay-Marigny (Vienne) s’articulera autour d’un projet d’insertion de personnes éloignées de l’emploi. Tandis que le gîte “éco-conçu bioclimatique” de Sainte-Colombe-la-Commanderie (Eure) proposera des balades à vélo sur la voie verte afin de découvrir le patrimoine culturel local.
♥ POUR EN VOIR PLUS SUR CE SUJET MAJEUR :
Voici l’article de la newsletter, toujours passionnante, de la  Banque des Territoires dont je me suis inspirée et ai lu les liens : “Formes émergentes de tourisme” : 56 nouveaux projets qui seront subventionnés, Publié le 17 mai 2024 par Jean Damien Lesay pour Localtis- Tourisme, culture, loisirs www.banquedesterritoires.fr/le-slow-tourisme-un-potentiel-economique-authentique                                                ♦L’Etat – DGE, Direction générale des entreprises-qui participe au projet piloté par l’ADEME a aussi relaté les principaux projets sur son site : www.entreprises.gouv.fr/fr/actualites/tourisme/56-laureats-pour-l-appel-projets-formes-emergentes-de-tourisme
Comité de sélection interministériel des projets : il était composé de l’ADEME, du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, du ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires, de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), et d’Atout France,
Le dossier de presse de l’opération : www.entreprises.gouv.fr/fr/presse/espace-presse/laureats-de-l-appel-projets-formes-emergentes-de-tourisme-du-fonds-tourisme-durable
Voir aussi les 56 retenus de plus près, ici  : www.banquedesterritoires.fr/formes-emergentes-de-tourisme-56-nouveaux-projets-subventionnes?pk_campaign=newsletter_quotidienne&pk_kwd=2024-05-17&pk_source=Actualit%C3%A9s_Localtis&pk_medium=newsletter_quotidienne
MES Photos : haut : – Seychelles, Port Launay Marine National Park – auteur Hansueli Krapf 16 janvier 2011 – (ce fichier, wikipdia) est disponible selon les termes de la licence Creative Commons
Photo du Musée d’Orsay  en fin de billet : Wikipedia Par Daniel Vorndran / DXR, CC BY-SA 3.0, www.commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=31953569

KEN LE TOURISTE PARFAIT  était prévenu : “Ken, une petite française vient te visiter, elle fait un projet sur l’écologie et le tourisme, en France, alors comme tu es parfait…Par contre, il va falloir que tu enlèves de notre chambre tous les objets en plastique, tous les éclairages inutiles – garde une lampe, c’est bon…et que tu fermes la climatisation!  Pense aussi à t’habiller écolo chic : Tshirt en coton et jean, ça ira! “Quelle femme merveilleuse il avait épousé! Elle supportait tout cela, elle! “, pensa Ken! 

Nuit européenne des musées, ce samedi 18 mai!

Et voici TOUT sur votre Nuit européenne des musées, ce samedi 18 mai ! Enfin tout pour vous repérer, trouver des choses qui vous plairont, organiser votre soirée!

1- La 20e édition de la Nuit européenne des musées aura lieu le samedi 18 mai 2024. Plus de 3 000 musées en France et en Europe proposent une entrée gratuite pour voir les collections, mais aussi participer à de nombreux événements gratuits ! Visites commentées, jeux, projections, performances parcours inédits, animations en plein air, spectacle vivant, musique, art culinaire, visites théâtralisées … le dossier de presse est très bien fait, et pour trouver votre musée il suffit d’aller sur ce site carte : et de cliquer sur une ville et hop ! Vous aurez le programme Programme pour toute l’Europe : www.nuitdesmusees.culture.gouv.fr/.


Je vous conseille cependant de regarder la presse ou vos écrans ou encore les sites internet de votre mairie pour en savoir plus, et bien entendu les réseaux sociaux pour participer ou visiter vos musées de proximité. Sortir à Paris a fait, par exemple, un choix de 10 « bons plans » pour votre soirée !  Mais chaque ville , village ou hameau qui a un musée en profitera ! Et beaucoup seront gratuits !
Si vous habitez Paris, je vous conseille La Nuit au Musée Grévin, musée privé, pour vous amuser, car s’il est célèbre et si drôle ! Il  présente des sosies grandeur nature (en cire ) de toutes les stars politiques du monde, tous les sosies de personnalités et  d’artistes, tous et toutes connus de vous! Le musée fête cette année ses 140 ans et a décidé de faire très fort! Pour la première fois, Michael Jackson, le chameau de Napoléon, une célèbre girafe, le Père Fouras, Kylian Mbappé ou encore Thomas Pesquet vous donnent rendez-vous dans des jeux de lumières, avec des comédiens et animations, et le musée Grévin sera donc, le temps d’une soirée, le plus fréquenté des stars!
– Le MENU du musée Grévin : liste officielle des personnalités ! Et pour réserver, c’est ici : www.grevin-paris.com/nos-offres
Adresse : Musée Grévin 10, boulevard Montmartre, 75009 Paris- Le Musée Grévin a été créé le 5 juin 1882 et il reçoit environ 700 000 visiteurs par an _ Site Officiel : www.grevin-paris.com Grévin Voir son histoire en résumé sur wikipedia : fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_Gr%C3%A9vin

2- POUR LA NUIT DES MUSÉES EN EUROPE  voir les échange sur les réseaux sociaux De Moscou à Madrid, de Londres à Sofia, de Marseille à Bucarest, des millions d’Européens s’approprient un patrimoine commun !
Le programme complet de la manifestation sera par ailleurs disponible sur le site Internet de la Nuit européenne des musées .
3 -ORGANISATION La Nuit européenne des musées est organisée par le ministère de la Culture et de la Communication. Elle est placée sous le triple patronage du Conseil de l’Europe, de l’UNESCO et de l’ICOM (Conseil international des musées).Cependant, ce sont les communes qui participent le mieux à « réussir » la soirée, avec des évènements amusants qui sont souvent très éloignés de l’image tristounette qu’ont certains musées. Merci à leurs personnels !
Rendez-vous sur: www.nuitdesmusees.culture.gouv.fr

4- ALLEZ UN VRAI MUSÉE POUR TERMINER! Le musée de Bretagne dispose de collections riches de plus de 600 000 objets et documents, dont plus de 400 000 négatifs et tirages photographiques. Les collections sont communes avec l’écomusée du pays de Rennes. Le musée de Bretagne en assure la gestion scientifique, documentaire et administrative.
Photo : Entrée des Champs Libres à Rennes. Œuvre de Christian de Portzamparc.) Photo de Pymouss44 du 19 janvier 2008.Publié sous licence CC-BY-SA

À LA SEMAINE PROCHAINE, MES CHERS AMIS DU PETIT BLOG!  NOUS PARLERONS “TARIFS D’ENTRÉE DE LA CULTURE” !

Ken et son lit à deux personnes, mais ne rêvez pas…

KEN LE TOURISTE PARFAIT  n’avait aucune envie d’aller au Musée Grévin! Qui sait, quelqu’un pourrait s’emparer de lui et en faire un sosie de l’homme parfait! Barbie arriva toute joyeuse : “Un coup de fil de Paris, c’est MOI qui conduira la soirée du musée Grévin!!!”. Sa femme, vraiment, était d’une telle intelligence que les français, en Europe, avaient repéré tous ses talents !

Baromètre 2024 des publics des musées et des lieux patrimoniaux

Musées et monuments, lieux patrimoniaux , expositions : en 2024, 63% des Français comptent se rendre autant voir plus souvent dans des musées, expositions ou lieux patrimoniaux qu’en 2023 (58% en 2023). Voilà une tendance révélée par ce baromètre 2024 du Gece  !

♦Voilà un bon chiffre ! Mille mercis au Gece! Commet faire des progrès sans étudier les comportements des publics ? Et de tous les publics, ceux qui viennent et ceux qui pourraient venir! (Ma photo ci-dessus du musée International de la parfumerie, au dessus de la jolie ville de Grasse (06).
– Bravo le GECE d’avoir renouvelé leur baromètre cette année, avec 1002 Français âgés de 18 ans et plus interrogés par panel online, selon la méthode des quotas, du 4 au 13 mars 2024)- Voir notre article sur le baromètre 2023 sur ce petit blob , après le premier baromètre l’an dernier, que nous vous avions présenté et commenté, (www.nouveautourismeculturel.com/blog/2023/04/27/sorties-culturelles-des-francais-un-nouveau-barometre/4 avril 2023 ) , voici l’édition 2024 !
Mieux ! Le GECE nous fait un résumé des principales attentes, mais évidemment je vous conseille de lire l’étude entière », très intéressante, car elle en approfondit certains sujets déjà présents en 2023 mais qui sont déterminants pour que les visiteurs fréquentent (quantité et qualité) mieux et plus souvent ,nos musées et monuments ! Par exemple:
• 1- Les modalités de visite préférées (accompagnement, motivations…)
• 2-Les principales attentes des visiteurs
• 3- La durée moyenne d’une visite
• 4- Les préférences en termes de médiation culturelle (humaine, écrite, numérique) et les raisons de ces choix
• 5- La perception et la participation aux expositions et expériences immersives
• 6- Les stratégies pour fidéliser le public et encourager les abonnements
• 7- L’intérêt pour une tarification flexible
MERCI aussi pour votre résumé des résultats !
1-Modalités de visite ! En 2023, 51% des Français ont visité un musée, une exposition ou un monument.- Le profil des Français qui visitent le plus ces lieux : Jeune, Francilien ou habitant d’une grande ville – CSP+. La part des Français qui ont visité virtuellement un lieu est de 16% en 2023 (identique à 2022).
MOTIVATIONS : : enrichir ses connaissances (78%), voir des œuvres uniques (55%) et se déconnecter du quotidien (42%).-
Fidéliser les publics ? « La mise en place d’une tarification flexible intéresserait 77% des visiteurs (en fonction du jour, de l’heure,etc..°. Autre demande :un tarif réduit pour d’autres lieux culturels et/ou d’un accès illimité. “(sans doute pour les habitants de proximité !)..
•INFORMATION – 72% des Français s’informent sur les activités culturelles grâce au Numérique (68% en 2023).- 47% des Français s’informent via Internet (hors réseaux sociaux) et 44% sur les Réseaux Sociaux (37% en 2023).
•MÉDIATION CULTURELLE : 73% des visiteurs préfèrent utiliser des outils d’aide à la visite intégrés à la visite ou mis à disposition par le musée (audioguide, livret, écran tactile, plan,…).- 35% des visiteurs apprécient utiliser leur Smartphone en complément des outils d’aides classiques.
•L’IMMERSIF GAGNE-t-IL  DU TERRAIN ? 37% des Français ne sont pas intéressés par les expériences immersives. – 53% des Français pensent qu’elles peuvent compléter des œuvres peuvent être intéressantes en complément d’œuvres matérielles. –

POUR EN SAVOIR PLUS ! En savoir plus, sur le GECE ou sur les évolutions des comportements des visiteurs et de leurs choix ! Revoir l’édition 2023, en relisant notre billet , ici, www.nouveautourismeculturel.com/blog/2023/04/27/sorties-culturelles-des-francais-un-nouveau-barometre/4 avril 2023
– Ou en lisant cette présentation qu’en faisait le GECE !
Le secteur culturel manque d’indicateurs nationaux sur les usages, les pratiques et les attentes culturels. En 2023, pour pallier ce manque, l’institut d’études Gece dévoilait les résultats de son tout premier baromètre des publics de musées, de monuments et de sites patrimoniaux.
CETTE ENQUÊTE de l’an dernier, en  2023 , fut menée auprès de 1 000 Français de 18 ans et plus, couvrait diverses thématiques :
Les habitudes culturelles, tant physiques qu’en ligne, des Français et leurs évolutions (spectacles vivants, musées, etc.)
• L’impact des pratiques en ligne (visites virtuelles, conférences en ligne)
• Les canaux d’information privilégiés par les Français pour découvrir les sorties et activités culturelles
• Les changements observés dans l’achat de billets depuis la crise sanitaire
• L’intention de visite des Français dans ces lieux en 2023

♦Le GECE est une entreprise qui réalise des études qualitatives et quantitatives ! Étude de public, Étude d’impact économique d’un évènement, Étude de clientèle, Étude de population ou suivi des évolutions,
toutes les structures désireuses de connaître davantage le terrain sur lequel elles opèrent peuvent faire appel au Gece, afin d’améliorer leurs leurs choix stratégiques. « Avec plus de 300 entreprises, associations, collectivités accompagnés à ce jour, 510
enquêtes quali/quanti et
950 000 questionnaires administrés

le Gece possède une forte expérience dans tous les secteurs : culture, tourisme, entrepreneurial, institutionnel, environnemental… Plus qu’un cabinet de sondage, nos experts s’engagent à vous accompagner tout au long du projet, c’est-à-dire de la réflexion à la restitution de l’enquête. Nous veillons à la compréhension des résultats par l’ensemble de votre équipe.
En prolongement de ce constat, ces chiffres permettent de déceler une première tendance sur les comportements de visites lors des prochaines années, vis-à-vis des expériences immersives ou des outils de médiation notamment.» (Sur leur site Internet : www.gece.fr)
LE BAROMÈTRE 2024 ET TOUS LES LIENS, pour découvrir l’intégralité de notre Baromètre 2024 : www.gece.fr/wp-content/uploads/2024/04/Barometre-2024-des-publics-des-musees-et-des-lieux-patrimoniaux-Institut-Gece.pdf

Télécharger le Rapport : www.gece.fr/2024/04/02/webinaire-barometre-2024-publics-musees-lieux-patrimoniaux/
PARTICIPEZ AU PROCHAIN BAROMÈTRE !
Une forte collaboration ente acteurs de l’observation et des stratégies des lieux culturels en France : « Cette étude annuelle mise à disposition de tous les professionnels du secteur a pu être réalisée grâce à la collaboration de différents experts et observatoires de musées et lieux patrimoniaux avec qui nous travaillons.
Ce baromètre se veut collaboratif et évolutif. Nous recherchons des institutions et/ou collectivités partenaires afin d’élargir les thématiques explorées et la taille de l’échantillon. N’hésitez pas à nous contacter si vous porter de l’intérêt à cette démarche. »

ADRESSE pour toute demande d’étude, d’information :
Société Gece
29 Rue de Lorient, 35000 RENNES
02 23 30 77 32
contact@gece.fr
Horaires : 9h – 18h
Directeur : Olivier Allouard

Ken au Colloque Patrimoine du Massif Pyrénées, il y a des années!

KEN LE TOURISTE PARFAIT   avait décidé de prendre des vacances, car sa chère Barbie Chérie était décidée : ce sera le tour du monde, lui avait-elle dit!  Par là, lui demanda-il en montrant le Pacifique et la Chine, ou “par là”? , en lui montrant l’Europe… Ben, les deux, puisqu’on reviendra! Sa femme était si intelligente!