Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 293

La Disneylandisation de la France

Portrait de Ken devant ses Billets, façon "Picsou"

La Cité médiévale de Carcassonne, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, qui reçoit chaque année 4,5 millions de visiteurs, va déployer l’hiver 2012 un programme de conservation et d’aménagements, ce qui n’était pas arrivé à telle échelle depuis le XIXe siècle. Environ dix millions d’euros seront investis de 2012 à 2016 pour restaurer des toitures endommagées par la tempête Xynthia, certaines tours des remparts, des escaliers ; de nouvelles barrières de protection seront mises en place et le circuit de visite étendu…Le Centre des monuments nationaux fait appel, pour la restauration,  à des entreprises spécialisées agréées Monuments historiques qui dépêchent par exemple des professionnels de l’escalade pour les travaux les plus acrobatiques.
Que valoriser pour la remise en état de Carcassonne? La Cité dans sa configuration actuelle n’est pas celle du moyen-âge, mais l’œuvre de l’architecte Eugène Viollet-le-Duc qui l’a restaurée durant la seconde moitié du XIXe siècle, alors qu’elle était en grande partie en ruine. L’architecte Viollet-Le-Duc  a pris, comme à son habitude, beaucoup de liberté avec l’histoire et l’aspect de l’ancien château du Moyen-Age, et a décidé de couvrir avec une grande fantaisie les tours de nouvelles toitures d’ardoises, coniques, traditionnelles du nord de la France, ce qui a longtemps fait polémique. Mais « C’est cette identité qui est classée patrimoine mondial de l’humanité » », dit aujourd’hui l’administrateur du Château et des remparts, donc c’est bien la version « Viollet le Duc » qui sera restaurée. On peut aussi ajouter que l’image de Carcassone qui figure dans l’un des dix sites « à visiter » pour les touristes étrangers, hors Paris, serait changée brutalement et que les touristes seraient sans doute surpris par une nouvelle Cité, différente de celle dont ils se font une « représentation » avant leur arrivée. Et puis, où s’arrêter ? De Carnac à Arles ou  au Pont du Gard, doit-ont remettre en état les vestiges archéologiques « tels qu’ils étaient à l’origine », et reconstruire tout ou partie de ce qui a totalement disparu, souvent depuis des siècles, et se fier pour tout reconstituer à quelque rapport de fouilles archéologiques ou représentations improbables ?

Le débat sur la valorisation des sites via leur conservation et la restauration est toujours très animé! La plupart du temps, comme pour Carcassonne, c’est le bon sens qui l’emporte, en trouvant un équilibre entre « l’authenticité » et l’esthétique, les techniques, les moyens financiers disponibles..Enfin  la « fortune critique » du monument ou d’un ensemble de monuments est aussi décisive :  ce pourquoi il fut apprecié   à telle ou telle époque, ce pourquoi il a été décidé collectivement qu’il fallait le conserver en l’état, et même, comme Carcassonne, le labelliser.

Mais la Disneylandisation de Paris ou d’autres monuments n’est assurément pas pour demain. L’UNESCO mais aussi de nombreux Labels (1), un ensemble puissant de conservateurs, d’archéologues, d’administrateurs, de directions techniques de l’Etat et  des autres collectivités , de journalistes spécialisés, d’associations du Patrimoine et de défense du patrimoine, d’élus et d’historiens servent de garde-fou, aujourd’hui, à toute tentative de dénaturer les monuments à des fins touristiques ou des intérêts particuliers (Cf. La querelle de l’Ile-Saint-Louis à Paris, 2006-2010, ou celle de la programmation de l’Hôtel de la Marine..). Même Le Corbusier, dont les œuvres sont pourtant restées dans leur « jus » de l’après guerre, au siècle dernier,  a du mal à se faire classer « UNESCO ». Bref, les tours coniques de Carcassonne de Viollet le Duc, malgré son grand oeuvre, ne sont plus envisageables aujourd’hui, soyez rassurés!

(1)  Il existe aujourd’hui, en France, 14 principaux labels du patrimoine :  Petites cites de Caractère ; Label Fondation du patrimoine ; Patrimoine du xx siècle ; Routes historiques ;  Les plus beaux villages de France ; Villes et pays d’art et d’histoire ;Label du patrimoine européens ;3  Labels de l’UNESCO ;  label Val de Loire ;Les sites remarquables du Goût ; Jardins  Remarquables ;Label Grands  Sites de France…  Voir la présentation et les ressources  et coordonnées de ces Labels  sur ce blog


DES NEWS ! Cueillez dès aujourd’hui les roses de demain…
– Devant ce rigorisme ambiant, fêtons comme à l’habitude l’architecture contemporaine sur ce blog, car,  à ce ryhtme-là et avec une telle force de frappe et d’unanimité pour le patrimoine ancien,  Zaha Hadid ou  Rudy Ricciotti ne seront classés  ou labellisés qu’en 4300 ap.JC :

Bilbao for ever! A force de démontrer que le musée Guggenheim de Frank Gehry n’est pas à lui tout seul responsable du « Miracle » de Bilbao, petite ville portuaire reconvertie, grâce à dix années de réflexion, d’intelligence, de bons choix et d’élus remarquables, mea culpa, j’en ai presque oublié de saluer l’œuvre magnifique, fulgurante, de l’architecte. Retrouver la magnificence du musée de Bilbao, et n’écoutez jamais les critiques, surtout françaises, qui se désolent que le « spectaculaire » ait tant de succès aurpès des publics touristiques, que les architectures-phares emportent l’adhésion de tous, que les musées ou de nouveaux architectes produisent des miracles pour la fréquentation des sites culturels! Si le spectaculaire est magnifique, fulgurant et parfaitement fonctionnel, moi, je prends! Les yeux fermés, si j’ose dire… Et vous?

Milan, architecture contemporaine : un bel ouvrage récompensé La « tour horizontale » (132x16m) des agences d’architecture 5+1AA et Jean-Baptiste Pietri s’implante à l’une des deux extrémités de la foire de Milan, sur la commune de Rho. Ses 21.000 m2 accueilleront en 2010 les bureaux de la société italienne Sviluppo Sistema Fiera. http://www.lemoniteur.fr/157-realisations/article/actualite/858480-la-tour-horizontale-de-milan-recoit-l-international-architecture-award

LA VRAIE BONNE IDEE : si vous ne partez pas en vacances, allez vite mendier 25€ auprès de 10 membres de votre famille ou  de votre banda d’amis , ou encore, « à la québéquoise »,   auprès de vos commerçants préférés. Puis,   lisez le billet de Cédric, sur ce lien , et faites comme lui, qui est un homme jeune, sage et ultra compétent : passez un week-end à Lausanne dans le palace du Beau Rivage. Deux jours là-bas, avec un paysage sublime, une expo sublime – mais vous avez aussi le droit de ne rien faire – c’est beaucoup mieux qu’un mois ailleurs!

Arrivé en Inde, l'ami de Ken rit encore de la bonne blague du ministre français

KEN LE TOURISTE PARFAIT Ken, en ce beau milieu de l’été, travaillait dur. Un saut à Hong Kong pour finaliser un contrat, un dîner à New York le lendemain soir pour rassurer ses amis traders, un « coucou » à Los Angeles en fin de semaine pour embrasser le Petit chez son ex, Barbie : son emploi du temps ployait sous les dollars accumulés, qu’il fallait, en bon touriste parfait, qu’il dépense au plus vite dans le hôtels,  et les Congrès et le renouvellement de sa flotte de jets privés. Une chose pourtant le faisait sourire en permanence, et dès qu’il avait un petit coup de blues il s’efforçait d’y repenser pour rire à nouveau. Voilà, un ministre français avait déclaré que « les monuments et les vieilles pierres, en France, c’était moins bien que la gastronomie pour l’attractivité du pays». C’est simple, en lisant ça, tout le premier rang des first class du Paris-Hong Kong où il se trouvait – ils lisaient tous les mêmes choses en même temps, au décollage…-  avait été pris d’une telle crise de fou rire que même le pilote avait renoncé à décoller, entendant leur chahut, leurs hurlements de rires et les bris de leurs coupettes de champagne, chahut vite grossi par celui des 80 chinois hallucinés des rangs suivants qui avaient, après la traduction rapide de la phrase du ministre, fait chorale et hurlé de rire à leur tour…

 

1 ping

  1. […] des  Villages historiques, il y a une quinzaine de jours ; le billet que j’ai écrit sur la Disneylandisation de la France, en 2011 ; et celui sur les Labels, car nous en avons tant – une quinzaine, au minimum,  […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.