Aimez-vous les expositions?

Et l’Homme créa... le Robot! (Voir ci-dessous l'expo)

« MOINS D’ EXPOS,  MIEUX D’ EXPO? » C’est ainsi que commence, cette semaine, l’Edito de Fabrice Bousteau, le directeur de Beaux-Arts Magazine . En effet, peut-être y a-t-il trop d’expositions? Car même en ces temps de crise les expositions d’art, d’histoire ou de sciences se multiplient à tel point que Beaux-arts remarque qu’un amateur sérieux ne peut toutes les voir tant elles sont nombreuses, du moins à Paris. Le magazine avoue aussi ne pas avoir la place de présenter toutes les expositions remarquables, en France, tant elles sont nombreuses. Ce qui est frappant, aussi, c’est la diversité des « expositions », de leurs thématiques, de leur degré de qualité et de leur fréquentation. Mais cette diversité correspond sans doute à celle des visiteurs…et des concepteurs. Si nous avons tous subi des expositions incompréhensibles, faites par des conservateurs pour des conservateurs, nous nous pressons aussi aux portes de tout  grand évènement qu’il faut avoir vu, ce   « must have » des oeuvres de Picasso ou de Matisse . Si nous aimons la convivialité des expositions des peintres amateurs, nous regrettons parfois que les Offices de Tourisme ne fassent pas appel à des pros des expositions pour les présenter. Bref, s’ il y en a « pour tous les goûts », de quoi serait fait ce « mieux d’expos » dont parle Beaux-Arts cette semaine?

– QU’EST CE QU’ UNE EXPOSITION DE QUALITE ? Vous avez tous en tête des expositions qui vous ont marqués, d’autres où vous vous êtes peut-être ennuyés, voilà pourquoi nous souhaitons ouvrir le débat : que faut-il pour vous satisfaire? Quand, pour vous, une exposition est-elle réussie, à conseiller absolument à vos amis, par exemple? Quels sont vos critères pour y aller ou pas? Pour être satisfait, ou non ?

Voici mes premières propositions de ce que je pense être une bonne exposition, avec quelques critères, à partir des croquis/photos que j’ai pris au  Musée des Arts et Métiers, à Paris, à l’expo Et l’Homme créa le Robot (du 30 octobre 2012 au 3 mars 2013).

N’hésitez pas à ajouter les vôtres et à  partager  vos avis grâce aux commentaires du blog!

– Avant la visite, pouvoir s’informer en disposant d’un « menu », en quelque sorte,  (Sujet et principaux contenus, Situation de l’expo et horaires ; prix…).

– Pendant ma visite: je souhaite pour ma part  en connaitre les contenus et le  « propos » (Pourquoi on a fait cette expo, aujourd’hui, et dans ce lieu? Ce que l’on attend de moi, ce qui est important, que je ne dois pas rater…), et surtout comprendre! Car neuf fois sur dix, comme tout le monde, je vais voir quelque chose que « je connais déjà », et j’espère approfondir mes connaissances ou être surprise par de nouveau éclairages sur ce que je connais.

– Après l’exposition, j’aime bien en conserver un témoignage (une photo, ou plusieurs ; un mini –catalogue, un site Internet…) et le partager. Voyons cela en détail et en images avec l’expo sur les Robots.

I – AVANT L’EXPOSITION : POUVOIR SE FAIRE UNE PETITE IDEE ! J’ai trouvé tout ce que je cherchais sur le mini-site de l’exposition

a) Préparer la visite (page d’accueil du mini-site de l’expo):

b) Contenus de l’expo, scénario:

c) Aides à la visite, visites commentées, conférences…photo 3 aides à la visite

d) Des Audioguides et des Parcours selon la durée de ma visite:

II- DANS L’EXPOSITION

1) Une petite intro très claire sur l’histoire des robots, avec ce « Comment on est passés  des « automates » aux robots? ». Et des œuvres-culte, comme les animatronics la « Robbix génération »-  ZigZag production- 2008

-2)  Une muséographie qui présente l’objet (le robot) et le « met toujours en situation situation », avec, derrière lui, une petite vidéo où on voit fonctionner le Robot. Par exemple le robot-nettoyeur de la Pyramide du Louvre est présent, et derrière un film de la pyramide le montre en activité.Deux ensembles « Objets/vidéos/ » , avec le robot-nettoyeur  du Louvre et la chenille sous marine:

3) – Une proposition  pour déjeuner dans le Café des Techniques  du musée : brunch+billet de l’expo (photo buffet à volonté)

 

 

 

– Une petite librairie-boutique bien garnie !

III- APRES L’EXPOSITION

a) Dans l’espace de l’exposition, à la fin, un petit lieu d’info a été aménagé avec un ordi et des documents pour compléter sa visite 🙂

 

 

b) Sur le mini-site, des ressources viennent compléter si vous le désirez ce que vous avez vu grâce à de très nombreux documents sur la robotique, ses problématiques actuelles et futures:

c) Un petit making off de l’exposition : une vidéo interview de Fabian Sanchez , co auteur avec Bernard Szajnerde l’expo ( scénographie créée par Massimo Quendolo et Lea Saito)..la présentation de l’artiste Thierry Deroche qui imagine des sculptures futuristes : » le toaster devient tête, le porte-parapluies devient corps, les tuyères de chaudières deviennent bras et jambes ».  Ses œuvres sont exposées à la boutique de l’expo.

IV-  LES EXPOS DE L’ ANNEE 2013 – Priorité  aux gros budgets de communication: les grandes expositions sont toutes annoncées dans la presse spécialisée, mais la presse généraliste en fait aussi un « sujet de la nouvelle année artistique», avec les opéras, le théâtre où les films qui nous attendent en 2013.

Donc des  grands noms ou des grands musées sont déjà à l’affiche : Les Impressionnistes en Normandie à Rouen, Giverny, Le Havre, Caen.. ; Roy Lichtenstein à Pompidou ; La Renaissance au Louvre. L’Atelier du Midi à Marseille Provence 2013 et Diderot à Rennes et Montpellier ; Le Nôtre à Versailles. Il est donc urgent d’attendre, car vous risquez de « rater » une petite expo passionnante. Et ne vous inquiétez pas, les grosses expos savent communiquer en permanence, comme les grandes productions du cinéma. Vous ne pourrez y échapper !

V – ET LES EXPOSITIONS VIRTUELLES ? Un grand regret : la presse « papier » mais aussi la presse en ligne donne trop peu d’échos aux expositions en ligne, dites « virtuelles ».  Alors que la présence physique n’est pas toujours indispensable pour connaître les joies de l’exposition. En témoigne les expositions de sciences , ou le Musée virtuel du Canada , celles de l’Exploratorium de San Francisco ,celles de la Tate Gallery du R.U ou du MOMA de New York.

Pourtant nous pourrions faire une magnifique exposition virtuelle avec les oeuvres qui, chaque année, sont retrouvées par des inspecteurs du ministère de la culture et de ses services!Comme de fins limiers, ces détectives retrouvent les tableaux et oeuvres perdues ou un peu égarées de l’Etat. Soient des oeuvres prêtées ou  qui avaient été « mises en dépôt » dans une ambassade ou une mairie, par exemple, et dont on a perdu peu à peu la trace. Les anglais ont fait leur enquête, depuis 10 ans, et mettent en ligne les peintures  « retrouvées ». Parmi les surprises ils ont retrouvé une toile de Véronèse dans un hôpital, une de Whisler dans un abri anti-atomique et une de Hogarth dans une mairie.  (Opération « Vos peintures » de la PCF et la BBC : plus de 170 000 oeuvres appartenant aux collections nationales ont été mises en ligne sur leur site : Voir ICI .  Voir aussi les expositions virtuelles des grands musées du monde .

KEN LE TOURISTE PARFAIT VOUS SOUHAITE UNE EXCELLENTE ANNEE 2013 !


Ken est en quelque sorte le porte –drapeau impertinent de ce blog d’ingénierie culturelle et touristique. Il assume son rôle attractif et sait que ses fans ne lisent même pas les billets que j’écris avec patience…Elles zappent directement jusqu’à sa rubrique pour découvrir ses nouvelles aventures…Et il est aussi très content de son rôle  répulsif auprès des grincheux, des gens trop sérieux ou  pétris de certitudes dont vous, lecteur assidu, ne faites évidemment pas partie!

Je laisse donc à Ken la joie de vous présenter tous les vœux de l’équipe du Blog pour cette année 2012, que nous vous souhaitons joyeuse, fertile et innovante! Quoique vous fassiez, vous allez y arriver, je n’en doute pas, car tous les gagnants commencent par tenter leur chance, ce que je vous souhaite!

Avec des bises, et une petite expo, DES FLEURS EN HIVER,  pour bien commencer 2013! Evelyne Lehalle


Eugène Delacroix, Fleurs dans un vase et fruits, Vienne, Belvedere © Belvédère, Vienne / Johannes Stoll

Pourquoi ce choix? Pour vous donner du courage, mais aussi parce que 2013 marque les 150 ans de la mort de Delacroix, et qu’aucune grande expo, hélas, n’aura lieu pour l’évènement. Nous apportons donc une modeste contribution à cet anniversaire de  l’un des plus grands peintres français. Et aussi parce que le petit musée Delacroix, ancien atelier du peintre, qui dépend aujourd’hui du Louvre, est vraiment charmant et situé dans un très beau quartier. Enfin une exposition de Delacroix entouré par deux  jeunes talents , J.M Othoniel et Johan Creten, sont deux promesses de bonheur!

Pour en savoir plus : Exposition Musée Eugène-Delacroix -6, rue de Furstenberg- 75006 Paris Jusqu’au 18 mars 2013- Tarif : 7 € L’exposition présente pour la première fois les principaux tableaux de fleurs de l’artiste et ses plus belles aquarelles, venus de nombreux musées français et étrangers. Avec les œuvres de deux artistes qui placent aujourd’hui les fleurs au cœur de leur inspiration : Jean-Michel Othoniel, le créateur du Kiosque des noctambules à l’entrée du métro Palais-Royal, et Johan Creten, sculpteur .  Voir le site de Jean-Michel Othoniel, l’homme qui offre des bracelets aux arbres! – Ferdinand-Victor-Eugène Delacroix est né le 26 avril 1798 à Charenton-Saint-Maurice (Seine) et est mort le 13 août 1863 à Paris.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.