Bonnes pratiques (2)

TOURISME URBAIN, TOURISME RURAL/TRANSPORT/HEBERGEMENT/
FORFAITS ET PASS TOURISTIQUES ET CULTURELS

 

Ken aux 40 ans du CAPC de Bordeaux (Oeuvre: La Maison,J.P Raynaud 1995)

Suite de notre feuilleton de printemps, cent Bonnes Pratiques pour le tourisme culturel, soit les exemples repérés par ce blog au sein des collectivités territoriales qui réussissent en France dans ce domaine. Avec si j’ose dire un Groupe de Luxe qui excelle pour le tourisme culturel : Nantes, Lyon, Lille et la Seine-Saint-Denis. Enfin une dizaine de pays étrangers font beaucoup mieux que nous, ne serait-ce qu’en accordant au tourisme culturel une place importante (USA, Royaume- Uni, Espagne, Allemagne, Pays-Bas et pays du nord de l’Europe..) ou très importante (Pays émergents, comme la Chine, les Emirates et la Corée du sud…).Le transfert de leur organisation, de leurs stratégies et de leurs savoir-faire serait tout à fait possible, mais le tourisme culturel traditionnel a encore, hélas, de beaux jours devant lui en France et le renouveler n’est pas une priorité politique, malgré ce qu’avait annoncé la ministre Silvia Pinel le 19 juillet dernier. Mystère….

I- TOURISME URBAIN: la Culture comme emblème

– De nombreuses villes ont investi prioritairement dans la Cultureen créant  leur nouvelle « marque culturelle» depuis 2 ans  : Lens (Le Louvre) , Metz (Centre Pompidou), Dunkerque (Capitale régionale de la Culture) , Narbonne (musée de la Romanité) , Marseille (Capitale européenne 2013 avec 78 autres communes), Saint Etienne (Creative City UNESCO pour le Design) , Le Havre, Mougins (MACM), Biarritz (Culture scientifique et technique), Versailles, Angers, Albi (musée Toulouse Lautrec) Aix-en Provence, Dunkerque (Capitale régionale de la Culture en 2013) . Bientôt ce sera le tour d’ Arles (Fondation Luma pour l’image, arch. Franck Gehry), de Rodez et son agglomération (musée Pierre Soulages, prévu pour 2014) ou de Paris et de Boulogne-Billancourt (Fondation Vuitton (Franck Gehry en 2013; Ile Seguin…). . Mais leur pari a du sens : avant elles, Lille, Lyon et Nantes, mais aussi Montpellier, Angoulême, , Strasbourg ont fait ce même choix depuis longtemps et sont devenues peu à peu des villes à forte image culturelle. Les villes culturelles profitent largement de cette image pour leur développement (Investissement pour Tourisme d’affaire ; installation d’entreprises ;afflux de clients et d’étudiants ou jeunes professionnels ; tourisme français et étranger sur leur territoire). Investir dans la Culture apporte donc de nombreuses retombées matérielles et immatérielles, en terme de renommée, d’image nationale et internationale. Paris est sans doute la ville qui, par défaut, résumerait tout cela : sans la Tour d’Eiffel, le musée du Louvre, celui d’Orsay, les quartiers de la Cité ou du Marais, l’Arc de Triomphe ou les immeubles qui bordent la Seine, y aurait-il encore 28 millions de touristes étrangers/an à Paris? On peut en douter. Bilbao, quant à elle,  est le meilleur exemple d’ingénierie du passage d’une ville en déclin à une nouvelle ville culturelle qui se recrée presque  ex nihilo en créant un nouvel urbanisme et de nouveaux équipements culturels.
Un bon livre, enfin !
Les villes, qui concentraient 8% de notre population en 1950 concentrent aujourd’hui 70% des français. Premier espace de fréquentation touristique de la destination France, elles participent, grâce à la culture, en particulier, à l’attractivité de notre pays; la culture est, rappelons-le, plébiscitée comme la meilleure image de la France par les visiteurs de l’étranger.Voilà un extrait de la présentation du livre  « Piloter l’attractivité touristique des destinations urbaines », Guide à l’usage des décideurs, un ouvrage de Marie-Laure Desmet qui selon nous est aussi le meilleur ouvrage en France pour comprendre le tourisme d’aujourd’hui et dans le monde entier. Une Bible ! Où l’acheter si vous ne l’avez pas encore fait ?  ICI !

II- Le TOURISME CULTUREL EN MILIEU RURAL semble pénalisé ces dix dernières années, face à la puissance des villes et à l’offensive du tourisme Durable, vert ,écolo, qui est devenu la priorité politique des Conseils régionaux et de la plupart de leurs petites communes. Peu de chemins, de routes historiques, de Circuits …ont été créés ces dix dernières années, et même celui de Saint-Jacques est d’une médiocrité étonnante. Les 10 000 pèlerins qui les empruntent en France sont sans doute tous prêts chaque année au « parcours du combattant » et, contrairement à ceux de l’Espagne, exemplaires, nos  chemins auraient bien besoin d’une fusion  « Culture et Tourisme » pour en magnifier le parcours.
On observera surtout , en plus des exemples précis de notre blog , l’explosion des propositions d’Oenotourisme . La Région Rhône-Alpes a d’ailleurs créé un accompagnement pour réussir la visite des vignes et la dégustation des vins. Mais c’est le projet de la La Cité des Civilisations du Vin de Bordeaux qui signe le mieux ce développement dela visite  oenologique en France. Ce Centre Culturel et Touristique du Vin a été reconnu par les services de l’Etat comme projet d’intérêt général. Une Fondation pour la culture et les civilisations du vin sera également créée et se chargera de l’exploitation. Le futur Centre. espère attirer plus de 400 000 personnes par an. Les agences X-Tu (arch.) et les anglais Casson Mann (scénographie, projet sur la photo) réaliseront  cette plateforme qui regroupera en un même lieu toutes les offres œnotouristiques de la région bordelaise mais aussi des autres régions viticoles du monde afin que les visiteurs puissent préparer leurs visites et leurs séjours dans ces vignobles. Ce projet rattrape, si l’on peut dire, le fiasco que nous avons signalé d’une impossible Cité de la Gastronomie en France, qui va se terminer par une dispersion des forces.

 

La future Cité des Vins de Bordeaux

La Gastronomie et des produits du terroir sont aussi  nos meilleurs « défenseurs » de la culture et de l’art de vivre à la française en milieu  rural davantage lié à la production des produits et dégustations régionales que ne le sont  les villes ;  avec le Tour de France, qui expose chaque année une France d’églises anciennes dans de magnifiques paysages et de petits couvents aux somptueux jardins, au bords des petites routes ou de la nationale 7 ! Chaque territoire « veut » le Tour!
– Dernière tendance forte de ce tourisme rural :   le rapprochement des pays « transfrontaliers », que ce soit pour l’ensemble du Massif des Pyrénées ou entre France et Belgique (Côte à Côte) ou les projets communs entre  Catalogne et Pays basque pour l’alliance entre France et Espagne.
– Enfin le développement de visites en familles (Agence de Développement Touristique de l’Aisne) et des célèbres Greeters qui, de guides conviviaux urbains, sont aussi devenus plus « ruraux »  avec  l’échelon départemental dans l’ensemble du  Nord-Pas-de-Calais.

II-TRANSPORT ET HÉBERGEMENT

Le Transport et l’Hébergement sont les deux premiers piliers de l’industrie touristique, et la culture pèse peu dans les objectifs et l’organisation professionnelle et financière de ces grosses filières. « Mais que fait le tourisme pour la Culture? », me demandait il y a quelques années une professionnelle de la Culture? « « Juste transporter 180 millions d’individus chaque année, les loger, les nourrir et leur proposer des activités « », lui avais-je répondu. Ce qui n’a pas changé : le Tourisme apporte à la culture ses savoir-faire pour augmenter le potentiel de fréquentation et ne pas le limité aux  habitants de la proximité.
– Bien sûr la Culture joue pour ces deux filières un rôle d’attractivité pour la promotion des destinations. Le tourisme sait utiliser largement avec les images du patrimoine national et local pour communiquer  et  vendre ses produits. Les visites culturelles ou et évènements culturels, qui font partie du troisième pilier (les Activités) accroissent la fréquentation touristique et culturelle, puisque plus d’un visiteur culturel sur deux est un touriste.

– Certaines destinations sont d’ailleurs culturelles à 100% , comme le musée de  Giverny Claude Monet ou Jazz à Marciac, le Festival d’Avignon, celui de la BD d’Angoulême, des jardins à Chaumont/s/Loire. La Préhistoire a également révélé des territoires, aux  Eyzies ou à Carnac.
1- LE SECTEUR DU TRANSPORT a lui aussi mille autres priorités que celle d’un mariage avec la Culture, mais nous avons vu aussi dans ce blog que la SNCF avait entièrement redécoré rame de RER pour le voyage vers Versailles, en 2012, ou remarqué l’installation d’un musée Rodin dans l’aéroport de Roissy récemment.L’entrée culturelle est aussi très exploitée par le secteur des Croisières sur toutes les mers du monde. Enfin la construction des tramways dans une dizaine de villes depuis les années 2000 fut accompagnée par des commandes artistiques tout au long du parcours.

Le beau stand de Design Hôtel au Salon du Luxe ILTM de Cannes en décembre 2012

2) Les HÔTELS : la Culture est , pour l’hôtellerie,  un atout de poids contre la concurrence! Hôtels avec des chambres d’artistes, ou espaces et déco conçus par des grand designers, chaînes hôtelières spécialisées « Design »  : la Culture est une marque de distinction et peut même aider à redéfinir ce que l’on entend par « Hôtel ». Définir de nouvelles fonctions, en particulier, qui correspondent mieux au voyageur d’aujourd’hui.
– On a vu que des visiteurs peuvent préférer un petit hôtel bien pensé , où ils rencontreront la création toute la journée, à un Palace 5 étoiles connu dans le monde entier. Malheureusement le nouveau classement officiel des hôtels français, les fameuses « étoiles », ne tient pas compte de cette nouvelle intelligence. Que vous placiez l’art au sein de votre projet, apportant  ne vous rapportera aucun point. Votre hôtel peut même être très laid et complètement dépassé par rapport aux savoir-faire actuels.


3- Hôtels et monuments historiques Enfin signalons, car tout n’est pas rose, le naufrage de l’opération nationale « Un hôtel dans un monument historique»,  lancée en 2010, naufrage car les réalisations et le succès de ces « paradores à la française »fut été compromis par les monuments proposés par l’Etat. Aucun joyau majeur ne fut proposé et l’absence d’un vrai  flux de visiteurs potentiels alentour pénalisa sans doute  la décision des investisseurs. Pourtant, lorsque  ces conditions sont remplies et si ces opérations sont menées rapidement, la reconversion Monuments-Hôtels fonctionne très bien. Les exemples de l’ancien Palais de Justice de Nantes en 2012 (Radisson Blu, 194 chambres) , l’annonce de celui de Lyon pour 2015 ( Intercontinental-140 clefs) ou l’ancien l’Hôtel-Dieu de Marseille (InterContinental de 194 clés, qui ouvrira en mars prochain) montrent que cette reconversion  permet aussi de conserver des bâtiments et l’esprit des lieux.Voir les conseils de la revue L’HôtellerieRestauration d’où est extrait ce petit tableau:

III-FORFAITS ET PASS
les Pass et Forfaits sont l’une des spécialités de l’ingénierie touristique, pour faciliter la prise de décision, l’accueil et le séjour des visiteur . Le Pass de Nice était un excellent exemple lors de sa création en 2007. Le « all Inclusive » et une réduction des coûts vous promettent aussi d’éviter les affres de l’embarras du choix, des comparaisons : vous faites confiance aux assemblages proposés (FNAC, Week-ends et Expositions). . Ces forfaits correspondent  aux publics de « niches », qui, mis bout à bout, compose le « grand public fidèle  » des visiteurs touristiques : amateurs de tel cépage de vigne ou de musique baroque, fans d’art contemporain, Troisième âge nostalgique du tourisme de Mémoire ou jeunes couples aisés parisiens de My Little Paris.

Les leaders du transport proposent tous des forfaits , comme la SNCF ou Air France . Cependant comme toute opération commerciale, ces forfaits, dont l’avantage est de permettent  au Tourisme de « faire du neuf pour communiquer », ne s’appuient pas toujours sur une réflexion globale élargie à la création d’une Destination. C’est pourtant la meilleure stratégie, adoptée par  Nantes pour Le Voyage à Nantes.
– Lille avec les suites de  Lille 2004,  ou Only Lyon qui fédère le voyage à Lyon ont aussi complètement revisité leurs stratégies. En Autriche la ville de  Vienne offre un excellent exemple de cette mise à jour nécessaire. Le Museum Quartier  a complètement rajeuni la destination « Grande capitale impériale historique » de Vienne.

– Londres, l’autre modèle! Londres est sans doute la ville la plus organisée en Europe pour son offre culturelle à la fois d’excellente qualité mais aussi très bien présentée (ah! les scénographes anglais!!!) et dédiée aux jeunes où à ceux qui ont leurs goûts.Pas de files d’attente, non plus, car on peut réserver son horaire pour les grandes expos.Voici le dernier forfait, trouvé ce matin pour l’exposition David Bowie, qui aura lieu à Londres au Victoria and Albert Museum du 23 mars au 11 août (Le  V§A des musées le plus cité dans notre blog,car bien que musée national, il est très innovant et a l’agilité d’un petit guépard ! ).Le TO TransEurope commercialise une formule 3j/2n au départ de Paris et Lille en EuroStar à partir de 285€ incluant 2 nuits à l’hôtel St Giles 3*, petits déjeuners anglais et entrées à l’expo. Même offre au départ de Nantes (tous les jours), Brest (les vendredis et dimanches) et Pau (les lundis, jeudis, samedis) à partir de 459€ TTC sur Cityjet. Egalement depuis Marseille, Toulouse, Lyon et Nice à partir de 356€ TTC avec British Airwayset 316€ TTC depuis Bordeaux. Offre est valable du 1er avril au 27 juillet, dernier retour.(Echo Touristique du 15 mars 2013).Citons aussi des forfaits pour Manet à la Tate Britain jusqu’au 14 avril, ou l’exceptionnelle expo de l’américain Roy Lichtenstein jusqu’au 27 mai (Voir l’affiche en bas de ce billet).

En conclusion : les meilleurs exemples cités dans note blog ne considèrent pas la Culture comme un gadget qui apporterait un « petit plus » à leur communication. Les industries du Tourisme peuvent aussi demander à la Culture d’apporter du sens et de la réflexion dans leur projets d’urbanisme et de restructuration et l’ensemble des filières culturelles peuvent y participer. Nous verrons comment elles font ce travail passionnant dans une prochaine synthèse (Gouvernances).

– EN SAVOIR PLUS  et compléter cet article avec d’autres nombreux exemples.(Derrière chaque lien : un article du blog!
TOURISME URBAIN: Investissement culturel des villes (Lille, Bologne, Bilbao, Cracovie, Liverpool et Région de la Ruhr(Forum d’Avignon) ;Intercommunalité comme celle de Roissy Porte de France (19 communes ont créé le musée d’archéologie très sympathique Archéa; exemple d’une Région(Rhône-Alpes). Une Capitale Culturelle régionale en 2013, Dunkerque ; une ville qui fédère ses musées, Angers.Sans oublier Nantes, véritable Star du tourisme culturel urbain.

HEBERGEMENT : les nouveaux hôtels et la Culture

TRANSPORTS : d’autres exemples ici.

TOURISME RURAL : Voir ici d’autres exemples (2010) lire ici l’épopée de la marque Oh Là Là du Département de Loire Atlantique.
OENOLOGIE EN ESPAGNE pour les VINS DE RIOJA

Quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console !


FORFAITS en France en 2013  et à l’

KEN LE TOURISTE PARFAIT

Aujourd’hui c’est mon jour de chance! pensait pieusement Ken en saluant la foule romaine depuis son balcon. Lei è il Papa del Mondo cultual? lui avait demandé un garde un peu obséquieux alors qu’il venait de garer son scooter sur la grand place. Et Hop! comme dirait Air France, le voilà  embarqué dans la petite troupe qui se hâtait vers le balcon et il dût lever le bras comme les autres…Et  voilà, Ken Il Turisto Perfetto, piú CultuRal che Cultuale, avait eu ce soir-là son quart d’heure de célébrité!

——————-NOS PROCHAINS BILLETS!

Définition : billet du 22 février 2013

Enjeux : billet du 1er mars 2013

Trois grandes tendances pour l’avenir du Tourisme Culturel (billet du 7 mars 2013)

– Tourisme urbain, tourisme rural/Transport/Hébergement/Forfaits et PASS touristiques et culturels : aujourd’hui

– Analyse de  l’offre culturelle (Patrimoine et musées, Evènements et expositions..) et un bilan des fréquentations : la semaine prochaine!

– E-tourisme culturel : 28 mars

– Politiques et modes de gouvernances repérés en France et à l’étranger:4 avril!

Notre Affiche de la semaine, pour annoncer la première rétrospective de Roy Lichtenstein (1923-1997) à la Tate Modern de Londres jusqu’au 27 août.Si vous y allez vous ne le regretterez jamais! Des forfaits ci-dessus mais aussi des hébergements gratuits (Couchsurfing) et des autobus pas chers pour Londres à trouver sur le web!



2 pings

  1. […] Bonnes pratiques (2) » […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.