La Tunisie et ses Dunes électroniques!

Ken à Carthage

Ken à Carthage

Et voici un excellent exemple d’événement culturel! Les dunes électroniques de Nefta (Tunisie) sont une nouvelle offre dont la perfection est étonnante, car l’événement est tout à la fois  un symbole du renouveau politique de la Tunisie, une réussite pour les jeunes artistes et spectateurs qui s’en sont emparés et un « nouveau modèle économique » viable, grâce au Tourisme!
Ignorant les frontières, ce festival de musiques électroniques de très grande qualité s’adressait à tous les jeunes tunisiens mais aussi à tous les jeunes des autres continents. Et ce fut un grand succès. Les organisateurs prévoyaient quelques centaines de festivaliers,  6000 furent au rendez-vous! Pourquoi un tel succès?

I- LE PROGRAMME 
Durant trois jours,du 21 au 24 février2014, le festival musical de Nefta s’est déroulé sur le site de Mos Espa, lieu mythique où fut tourné le film « Star Wars ». Un décor de cinéma en plein désert, avec la musique et les étoiles… Et des rencontres avec les artistes de la scène musicale tunisienne, française et européenne: Pachanga Boys, Sound Pellegrino Thermal Team,Para One, Acid Arab, Nicolas Masseyeff, Ogra, Da Che et Jaye (Graffeur).
Vendredi 21 février- 19H00 > 4H00 / La veillée Soufi : une veillée nocturne dédiée à la rencontre entre tradition et avant-garde : lecture de contes & légendes tunisiens, spectacle Soufi Stambali (transe mêlant musique, danses et chants).After au Night Club du Caravanserail Hôtel avec carte blanche au collectif tunisois FRD & Friends.
Samedi 22 février – 12H00 > 4H00 / Bienvenue à Planète Tatooine au milieu des dunes de Mos Espa. Avec : Pachanga Boys, Sound Pellegrino Thermal Team,Para One, Acid Arab, Nicolas Masseyeff, Ogra, Da Che etJaye (Graffeur). Au milieu de la nuit, les festivaliers pouvaient quitter Mos Espa pour se rendre à Mos Eisley, direction la Cantina, nom du Night Club du Caravanserail Hôtel le temps du festival, pour une carte blanche au collectif Waveform.
Dimanche 23 février– 12H00 > 18H00 -/Brunch & Pool party : une dernière journée détente, au bord de la piscine pour un brunch / pool party aux sonorités house et deep et aux saveurs locales. Avec en particulier Oxia, Danjer, Fabrika Crew.

DunesII- DE RÉELLES PRESTATIONS TOURISTIQUES ,  PRÉVUES POUR L’ÉVÉNEMENT
Vous le savez, notre mise en garde contre le faux tourisme culturel est devenu une vraie manie, car les impairs sont nombreux et leurs conséquences graves : des Capitales européennes font leur programme culturel, PUIS le proposent , avec six mois de retard pour une bonne diffusion, aux opérateurs du tourisme. Ou de nouveaux musées attendent seulement du Tourisme qu’il fasse la une « promotion » de leur site , sans jamais associer de compétences touristiques à l’organisation de leur offre. Bilan:la fréquentation déçoit ou baisse et les retombées économiques sont faibles et des « subventions d’équilibre », dit-t-on pudiquement, renflouent les déficits.

II- LES OPÉRATEURS DES DUNES ÉLECTRONIQUES 

De très bons professionnels ont réalisé ces Dunes en associant plusieurs compétences professionnelles : une grande habitude des événements touristiques et de la gestion des hébergements et une très bonne connaissance des meilleures scènes de musiques actuelles.
Panda Events, organisateur des Plages Electroniques à Cannes, des soirées « Hi » sur HI plage à Nice, s’est associé avec le ministère du Tourisme tunisien et le groupe Hi Life (propriétaire des incroyables hôtels Hi Hotel à Nice et du Dar Hi de Nefta en Tunisie pour proposer des voyages avec Traveltodo, seule agence 100% en ligne de Tunisie.
– Des forfaits de séjours tout compris (avion, hôtel, pass festival) furent organisés aux départs de Paris, Lyon et Nice avec Destination Clubbing(France et Belgique). Des séjours « sur mesure » ou sans transport étaient également proposés, dont beaucoup à tout petit prix.Par exemple : pour les personnes habitants hors Tunisie : Pack « Sans Transport » disponible (chambre + transferts Dunes + pass festival)  à partir de 147€ pour ceux qui se rendaient par  leurs propres moyens jusqu’à Nefta.

partenaires en plus grosLes nombreux partenaires des Dunes Electroniques

FORFAITS

Amel KarboulIII- UN NÉCESSAIRE RENOUVEAU POLITIQUE
Bien sûr, le renouveau politique en Tunisie ne peut se faire que progressivement, et nous ne sommes pas encore dans un pays qui répondrait aux souhaits de tous, me diront mes amis tunisiens. Cependant il faut convenir que la classe jeune,  à l’origine de la Révolution de Jasmin, n’avait été que peu concernée par ce renouveau, et lui confier des responsabilités, prendre en compte ses compétences, ses artistes, ses régions désertées par les touristes ou ne pas réserver l’excellence à Tunis est un pas de géant, bien visible.
Ce virage « Dunes électroniques » peut concerner l’avenir de l’offre culturelle « en général » : ne pas focaliser le tourisme culturel sur les seules régions habituelles du tourisme en Tunisie (Tunis, Djerba ou les Côtes etc…) et sur les seules périodes historiques traditionnellement privilégiées (Carthage et Rome). Comme nous l’avons souvent proposé depuis 2011 dans un projet de publication pour la BAD, puis dans un article pour le Temps et deux articles de ce blog, la vraie Tunisie doit sortir de ces « cartes postales » qui ne correspondent qu’en partie à très sa riche identité, à son passé pluriel, à ses diplômés et à ses talents et atouts actuels.
– La rencontre des politiques, des artistes et du tourisme : les ministres de la culture et du tourisme ont non seulement labellisé les Dunes électroniques mais y sont venus ! Amel Karboul, la ministre du tourisme, a fait aussi aux Dunes un discours dédié aux  jeunes  festivaliers ,appelés à « prendre en main l’avenir du pays étant donné que la nouvelle Constitution leur consacre des libertés et des droits nouveaux ». Le ministre tunisien de la Culture, Mourad Sakli et notre Jack Lang national étaient aussi de la soirée. Voir la vidéo ICI .Certains observateurs ont pu reprocher une « récupération », les mêmes sans doute qui, si les politiques n’étaient pas venus, auraient dit qu’ils n’accordaient aucune importance à leur travail artistique?:-)
Le maire de la ville a évidemment participé à l’organisation, ravi de sortir Nefta de sa réputation de « zone à risques » du tourisme international, qui le privait de ces visiteurs depuis des mois.Notre photo : Amel Karboul, Ministre du Tourisme en Tunisie.
NeftaConfrontée à des difficultés économiques et pressée par le temps, la Tunisie veut donc changer son image et sauver la saison touristique 2014, après trois ans compliqués où la Tunisie, qui accueillait 6,9 millions en 2010, avait régressé à 4,7 millions en 2011. Les stratégies touristiques n’ont pas changé depuis 2011 : viser la très grande qualité, à commencer par les hébergements (Rapport Berger) et les infrastructures. Conserver le balnéaire tout en développant les autres régions avec leur propres identités et atouts spécifiques. Mais Amel Karboul la ministre du Tourisme, dit très justement :  » Pour changer un pays qui est plus ou moins bon marché en un pays de très haute qualité, il faut presque 10 ou 15 ans. Mais changer l’image d’un pays bon marché en un pays où il y a du fun, ça peut se faire beaucoup plus rapidement, et c’est l’une de nos priorités ».Ce festival fait partie des nouvelles offres, tout comme le tournage de  vidéos «  Happy, we are from Tatooine« ,tournée au sur le site culte de tournages de Starwars qui accueillait Les Dunes; voir aussi notre photo « Starwars Tunisia » sur Facebook .

1743601_586112848141520_613299363_n– LE PLUS : sauvegarder le site naturel! Comme nous le proposions lors du billet sur patrimoine et Tourisme, il est possible que des événements culturels participent au sauvetage d’un site naturel. Voici le message d’alerte envoyé aux festivaliers des Dunes par l’association de sauvegarde, et que je relaye donc volontiers :  « Amis Dunistes, on a besoin de votre aide ! Lors festival Les Dunes Électroniques, vous avez été nombreux à découvrir ou à redécouvrir le site époustouflant de Ong Jmel près de Nefta – qui abrite les décors du village Mos Espa où ont été tournés des épisodes de la saga Stars Wars – et à être sensibilisés à sa beauté fragile. Or ce lieu de pèlerinage mythique est en danger et l’association en charge tire la sonnette d’alarme. Si rien n’est fait dans les trois prochains mois, une barkhane (grande dune mobile) va ensevelir à jamais une partie des décors et endommager les structures restantes. Plus qu’un haut lieu pour les fans, le site est le poumon droit de l’économie régionale ! Soutenez Save Mos Espa – Nefta, Tunisia et aidez l’association a lever des fonds pour effectuer les travaux de sauvetage ! Que la Force soit avec vous !
Revoir l’intégralité de l’émission, ICI!

– POUR EN SAVOIR PLUS et mieux comprendre l’avenir du tourisme culturel en Tunisie:
Sur les Dunes élecroniques : vous balader sur la page facebook
– Sur les questions du tourisme culturel en Tunisie : MAG Eco-15 mars 2012. (Notre photo à la rubrique de Ken)« Tourisme culturel, mythe ou réalité?–Sur notre blog : Tunisie : mon interview dans le Journal Le Temps : le temps du tourisme culturel et Le Tourisme Culturel en Tunisie , écrit en 2011 suite à mon séjour en Tunisie (BAD, Banque africaine de développement).

VOIR LA VIDÉO DES DUNES ÉLECTRONIQUES : 

Ken-MAG-EcoKEN LE TOURISTE PARFAIT  Ken avait enfin terminé ce mois de mars avec un vrai record : 47 hôtels de luxe et palaces visités, 72000 $ dépensés en cadeaux pour Barbie Chérie, son ex, 34 moyens de transport différents, 7 nouvelles voitures hors normes, 60 rendez-vous d’Affaires, bref, seuls ses revenus l’inquiétaient, car il était de plus en plus riche, à milliards. Qu’en faire? pensait-il encore lundi dans son avion pour Nice…Il eût ce matin l’idée du siècle : » Je vais faire le Bien »! me confia-t-il….Il allait organiser, sur ce blog, une  distribution-flash de ses dollars, des lâchers de billets festifs! Pour vous, mes amis lecteurs ! Alors venez souvent visiter cette page, car la seule chose que je n’arrive pas à savoir, c’est QUAND il fera cette belle et bonne action les jours prochains! 

(1 commentaire)

2 pings

  1. Merci pour ce consistant article, j’ajoute votre blog à mes favoris !

  1. […]   […]

  2. […] that included many Tunisians from wealthier coastal regions who could afford the relatively expensive tickets. She was also promoting cultural and domestic tourism—a contrast to the fragile model of […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.