Bonne Année à tous !

Et très belles années à venir! Je vous fais confiance,  je sais que vous aimez réfléchir, regarder « ailleurs »  :  c’est ce qui apparait quand je trace le profil-type des lecteurs du blog, qui, en fait,  se ressemblent 🙂 :  vous avez en commun des nouvelles idées à réaliser ou des partages urgents à faire via les réseaux. Votre curiosité et votre agilité vous rassemble, que vous soyez des professionnels du Tourisme ou de la Culture ou des étudiants, que vous habitiez en Europe ou sous d’autres horizons.

Pour ce dernier billet de l’année,  je veux vous d’abord remercier  de lire ce petit blog avec fidélité  en pleine trève des confiseurs.  Et, pour vous remercier, le Petit père Ken a posé pour la photo miraculeuse, celle où, un jour par an, il prend quelques vacances, ouiiiii! Trois heures exactement avant de retrouver les joies de son job, « Touriste Parfait » au plus vite. Et Ken trinque donc à votre santé!

Voeux Blog Nouveau Tourisme Culturel

 

Plus sérieusement, je vous laisse aux joies de la famille retrouvée ou du bonheur de s’appliquer à ne rien faire,  avec trois petites nouvelles  de l’avenir, glanées grâce à des lecteurs du blog qui ont laissé leur adresse, des specialistes des Bibliothèques! Trois nouvelles qui confortent qu’il y a urgence à ne pas se laisser gagner par la peur ou  la morosité. Trois nouvelles joyeuses car  voir s’inventer un futur décapant est réjouissant! Les voici, avec leur référence : une Revue en ligne de Bibliothécaires très dynamiques qui nous montrent l’exemple avec des « bonnes pratiques » professionnelles!

I – QUAND LES LES USAGERS DRESSENT LA LISTE DE LEURS ENVIES!

Pour la Future bibliothèque de Dunkerque, qui va s’installer au musée des Beaux-Arts

, des ateliers ont été organisés avec un drôle d’objectif : connaître les « envies » des habitants!

Ce sera notre premier souhait pour l’année prochaine : que les usagers aient un droit de parole, qu’ils soient consultés plus souvent, que les décisions ne se prennent plus autant et seulement « par en haut », avec cette cette petite manie qui frappe, faut-il le dire, plutôt les chefs : « Je suis spécialiste et je sais ce qui leur convient! « . Bref, mon voeu Numéro un serait de dire aux « chefs », lorsqu’ils parlent des publics de proximité ou des touristes   : « Demandez-leur ce qu’ils veulent avant de décider pour eux! ». La même démarche collaborative est recommandée, dans un autre article de notre revue des bibliothécaires,  pour les jeux vidéo, passion des jeunes et pourtant…peu ou pas proposés par les sites culturels et touristiques. La clinicienne est pourtant formelle, dans son article intitulé :  « Et si le jeu vidéo était tout simplement bon pour notre santé mentale ?

II- QUAND LES USAGERS ONT FROID, pourquoi ne pas leur donner un plaid?  » Non-mais-ça-ne-va-pas-la-tête? », diront cerains…Mon voeu numéro deux serait de mieux englober, dans la notion d’Accueil, le corps des visiteurs, ce pauvre corps debout, en marche, ce corps à nourrir, vider, reposer, équiper, soigner…Eh bien voilà, dans la So Chic Bibliothèque de l’INHA (Institut national d’histoire de l’Art », la direction propose des couvertures parce que les salles sont mal chauffées, de jolies couvertures rouges. S’ils lisent, en plus, se sera très bien. Mais en tous cas il est impensable qu’ils aient froid. Et nous disons tout simplement : Bravo!

III- QUAND LES FABLAB S’ INSTALLENT PARTOUT! Les Fablab réservés aux villes? Et dans les villes, aux quartiers intellos? Et dans les quartiers intellos, aux seuls jeunes de ces quartiers? Mais non, à Lens on a décidé de créer un FabLab en profitant de toutes les compétences disponibles. En cherchant bien, c’est vrai qu’il y en a partout, des compétences. Qui cherche trouve, il suffit donc avant tout de vouloir chercher. L’avenir ce sont bien ces tiers-lieux qui naissent en général de la volonté d’une poignée d’habitants, sous l’oeil bienveillant d’un élu, d’un propriétaire d’espace, d’un petiut piublic ui a décidé de faire des choses ensemble. Vive le DIY!

Avec un grand merci à CONCOURSBIB pour avoir laissé sa petite trace sur le blog et nous avoir permis de partager, avec les lecteurs du blog,  un avenir qui a du sens, collectif et pour chacun d’entre-nous.

POUR EN SAVOIR PLUS :

I – LES DÉSIRS DES USAGERS: La bibliothèque du futur :  Les participants à l’atelier l’imaginent comme un lieu où « on s’amuse, on se repose, on se retrouve ». Ils y voient des espaces variés, avec des usages différents qui se respectent. Ils attendent d’y être surpris. Ils veulent « un lieu vivant, de propositions culturelles, ouvert aux assos pour des événements, des expos, des débats, des conférences ».[..]. Même si les usages classiques ( Lecture, prêts…)sont aussi redemandés et confortés, l’important est dit « « La future bibliothèque doit parler aux 75 à 80 % de gens qui n’y viennent jamais », a rappelé Nicolas Verhille, responsable du service culture de la CUD.Ou encore, pour l’accueil : « Les participants aux ateliers ne veulent plus voir les bibliothécaires derrière leur borne d’accueil, mais dans les rayons. Ils attendent de pouvoir échanger avec eux, d’être conseillés par des gens compétents, « qui ne soient pas des rats de bibliothèque » et « qui aillent plus au-devant des attentes du public ». Quant aux horaires d’ouverture, un peu illisibles ou peu  pratiques pour les actifs, il faudra aussi les revoir…

Références : Publié surCONCOURSBIB/ Scoop it le 12/12/2015 : Future bibliothèque de Dunkerque: les usagers dressent la liste de leurs envies-   La bibliothèque du futur, par  ANNICK MICHAUD, dans La Voix du Nord

Et si le jeu vidéo était tout simplement bon pour notre santé mentale ? Par  Vanessa Lalo – 16 décembre 2015 – Dans cette série autour du sujet de la jeunesse et du numérique, Vanessa Lalo, psychologue clinicienne spécialisée dans les  jeux vidéo et les usages du numérique, décrypte pour nous les codes et les pratiques numériques chez les jeunes ;  elle nous invite à savoir les « détourner » ou les « exploiter » au profit des apprentissages et tout simplement à comprendre  comment le numérique fonctionne dans notre société.

II-QUAND LES USAGERS ONT FROID …On leur prête des couvertures : « Pour vous en procurer une, rien de plus simple : rendez-vous en présidence de salle ou au bureau de la communication, où le plaid vous sera remis. Puis, lors de votre départ, il vous suffira de le rendre, accompagné de votre plaque verte. Nous espérons que cette solution vous permettra d’affronter l’hiver rigoureux et de patienter jusqu’au déménagement en salle Labrouste ».

affiche1-211x300III– DES FABLABS PARTOUT! En 2016, Lens aura son Fab’lab numérique culturel
– La proximité du Fab’lab avec le Louvre-Lens et ses réserves est une chance unique de pouvoir travailler sur du concret. On imagine d’ores et déjà que les visites virtuelles du futur ou qu’une nouvelle muséographie dite interactive ou bien d’autres applications qui pourront y être développées.(Sources:  ECHO62 et TIERS LIEUX sur Scoop it, Curated by Michel Briand ».).

Notre photo : les acteurs du réseau « Innover en Baronnies provençales » vous invitent à venir échanger et témoigner sur les nouveaux modes de travail et les tiers-lieux,autour du co-working, des fablabs, hacker space, etc…Et voici le message adressé aux entrepreneurs, télétravailleurs, porteurs de projets, citoyens : « Venez découvrir et contribuer sur votre territoire à la création d’espaces de coworking,d’ateliers de fabrication (fabs labs), de maisons de services au public ».

A L’ANNÉE PROCHAINE, CHERS AMIS, POUR DE NOUVELLES AVENTURES!

Les Ambassadeurs de Lille 3000!

Les Ambassadeurs de Lille 3000!

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.