NO LOGO FESTIVAL interroge ses spect’acteurs 

I – QU’EST-CE QUI VOUS FERAIT PLAISIR ?
Hier j’ai reçu un petit mail du No Logo Festival des  musiques Reggae,qui aura lieu cet été les 10,11 et 12 août à Fraisans (Jura, entre Dijon et Besançon). On me demandait ce qui me ferait plaisir, pour leur prochaine édition, avec deux questions : « Quel usage faites-vous de votre téléphone quand vous venez au Festival? » Et : « Seriez-vous intéressée par une nouvelle application et aimeriez-vous disposer d’une recharge pour votre smartphone ? »
– Vous savez, dans ce petit blog, pourquoi nous aimons avec passion la participation des visiteurs/spectateurs, et le fait qu’ils puissent exprimer leurs avis, l’importance qu’ils peuvent jouer dans l’organisation et les projets d’une structure culturelle ou touristique. Pour faire vite, partager les décisions, ne pas les imposer par en haut et mettre en place ce qui ressemblerait à cette  Gouvernance contributive et démocratie ouverte que nous évoquions encore récemment dans ce petit blog. Pourtant, rares sont encore les démarches qui pensent à faire appel aux visiteurs culturels.

– Combien de directeurs de sites et de lieux culturels lisent tout ce qui les concerne sur les réseaux sociaux, prennent la peine d’y répondre puis de le transmettre à l’équipe avant d’en tenir compte? Combien, dans le doute, vont faire appel aux publics pour prendre une décision ? Voici la réponse de No Logo : « Plutôt que de prendre une décision au hasard, nous avons décidé simplement de poser la question à nos publics. […] Nous avons la chance d’avoir une communauté très réceptive et engagée, à l’heure où je vous parle, alors que le questionnaire est en ligne depuis seulement 15H, nous avons récolté plus de 900 réponses. Une fois que les réponses auront ralenti, nous analyserons la tendance et déterminerons si oui ou non, nous investissons cette année dans ces deux nouveaux services, une application et des recharges de téléphone pour le prochain festival ».

II- UN QUESTIONNAIRE DE DEUX MINUTES !
J’ai testé le questionnaire tellement il était sympa.En gros, les habituelles questions pour cadrer mon profil  (Mon âge, si j’ai fréquenté le No Logo Festival et en quelle année ; la durée de mon séjour ; où j’ai dormi et quel type de téléphone j’utilise) puis un ton alerte (voir en III).
Une petite introduction  me disait ce que No Logo allait faire de mes réponses :
« Chers festivaliers, vous le savez surement, au No Logo Festival, la parole du public est très importante. Chaque année, c’est grâce à vos retours, vos critiques, vos avis, vos demandes, que nous pouvons améliorer le festival. Aujourd’hui, nous vous proposons un focus sur l’utilisation de votre téléphone au No Logo. Nous nous interrogeons sur des améliorations futures comme la mise en place d’une application, l’amélioration du service de rechargement de votre téléphone … Nous voulons donc votre avis sur le sujet. »

III- NO LOGO : L’ENQUÊTE SUR VOTRE USAGE DU TÉLÉPHONE PENDANT LE FESTIVAL
Votre téléphone c’est un peu comme … 
O L’extension de ma main, je ne peux pas m’en séparer
O.Un objet utile mais je peux le laisser dans mon sac sans m’en soucier
O.Je t’ai dit que j’avais pas de téléphone ! T’es sourd ?
Pour avoir les informations indispensables pendant le festival, serais-tu favorable à une application mobile disponible hors connexion ? 
O.Carrément cool ! Je la télécharge direct !
O.Non, le traditionnel programme papier, ça me suffit !
O.Pourquoi pas …
O.Ok, mais je veux quand même mon programme papier !
O.Sans avis.
Côté batterie … 
O.C’est la galère ton festival ! Je suis toujours en rade de batterie …
O.Ça va, j’utilise les consignes / recharges du camping
O.C’est cool, j’ai ma super batterie nomade
O.Mon tel c’est un warrior, la batterie tient une semaine !
O.J’ai toujours pas de téléphone tu sais …
Si tu as la possibilité de prendre une batterie portable consignée sur le festival et de l’échanger à chaque fois qu’elle est à plat contre une pleine tu dirais… 
O.Tu me vends du rêve ! Depuis le temps que j’attends ça !
O.Pourquoi pas
O.Non merci c’est bon.
O.Sans avis.
Pour toi, le festival parfait c’est …
O.Keep calm & lâche ton tel !
O.Partageons l’amour sur les réseaux sociaux !
O. »No phone zone » sur tout le festoch !

  • IV- POURQUOI INTERROGER LES PUBLICS ?
    J’ai aussi eu la chance de pouvoir discuter avec    Charlotte, Chargée de la Communication et des Relations Presse de No Logo, à gauche, sur la photo, à côté de laurent, le Directeur de No Logo et de Charley, Chargé de production. Je passe donc la plume à Charlotte pour que vous compreniez mieux la démarche qui a conduit à cette petite enquête en ligne:
    Charlotte, pourquoi ce sondage? « Depuis le début, notre « slogan » si on peut appeler cela comme ça, est « c’est vous qui décidez ». Nous souhaitons que le festival No Logo appartienne uniquement à ses festivaliers et qu’ils ne soient plus simplement « consommateurs » de l’événement, mais bien des « consomm’acteurs ». Nous les invitons à s’exprimer régulièrement, à prendre part pleinement à l’événement et à se l’approprier…[…]
    Où en est votre sondage ? Nous avons la chance d’avoir une communauté très réceptive et engagée,, et, alors que le questionnaire vis depuis seulement 15H, nous avons déjà récolté plus de 900 réponses. Nous analyserons la tendance et déterminerons si oui ou non, nous investissons cette année dans ces deux nouveaux services.
  • Faites –vous ce type d’enquête  souvent ? Nous Invitons les publics à s’exprimer régulièrement, à prendre part pleinement à l’événement et à se l’approprier ! Au No Logo, on aime entendre l’avis de nos festivaliers. Chacun d’entre vous a des choses à nous dire, des critiques à nous faire, des envies …Nous avons aussi lancé une enquête qualitative pour recueillir la satisfaction de nos festivaliers sur l’édition précédente, grâce à un panel de répondants de plus de 1600 personnes, soit quasiment 10% de notre public)
  • Quels sont vos autres points de contacts avec les festivaliers, en ligne ? Nous lisons ce que l’on pense de nous et de nos programmations ! Même si nous sommes une toute petite équipe à taille humaine, nous portons grand intérêts aux mails, messages privés sur les réseaux sociaux, ainsi qu’aux commentaires. Nous les lisons tous, sans exception, et faisons en sorte de toujours apporter une réponse lorsque celle-ci est demandée. Nous jaugeons l’avis des festivaliers grâce à leurs messages et nous adaptons nos axes de travail pour l’édition à venir en fonction de leurs souhaits (et de nos moyens). Et voici , pour terminer, l’équipe de production du No Logo Festival,  pas tout à fait complète mais cette photo est magnifique! 

 

 

 

CONTACT si vous voulez en savoir plus : Charlotte Guillot, Chargée de communication & relations presse www.nologofestival.fr – Tel : 03.81.81.70.51

NOTRE RESSOURCE CETTE SEMAINE ! puisque nous sommes au Spectacle Vivant, avec No Logo, voici trois petits guides très simples pour mieux connaître le secteur et ses filières !
L’Observatoire des métiers du spectacle vivant a mis en ligne le 13 février 2018 un Guide des métiers en trois volets : administratif, technique et artistique.

Comment s’y retrouver dans les innombrables métiers artistiques, techniques et administratifs du spectacle vivant ? Nombre de collectivités et leurs établissements publics culturels sont amenés à se poser la question : en effet, 37% des quelque 20 700 employeurs du spectacle vivant relève du secteur public (1). ( Article de la Gazette des Communes d’Hélène Girard 16/02/2018).
 Le guide des métiers administratifs du spectacle vivant : Métiers et fonctions (Directeur, Administrateur· Responsable administratif· et financier, Secrétaire général·et Production , Diffusion et de Communication / Relations avec le public / Commercialisation / Billetterie / Accueil)
.Le guide des métiers techniques du spectacle vivant Direction technique, Régisseur Technicien et Lumière/ Plateau / vidéo-image
• Le guide des métiers artistiques du spectacle vivant Référentiel et guide des Compétences “Etre capable de…”. Capacités mises en œuvre en situation professionnelle.

POUR EN SAVOIR PLUS
LE NO LOGO, UN FESTIVAL INDÉPENDANT, CONSCIENT ET CONVIVIAL
– 42 000 festivaliers en 2017 sur le site des Forges de Fraisans, village de 1237 habitants en 2015, nous dit W ikipedia.. Ces forges Les Forges de Fraisans  dateraient de 1365, rebâties en 1670 et réaménagées en 1809 et 1847. Les forges procurèrent les structures métalliques du premier étage de la tour Eiffel, du Pont Alexandre III ou des gares de Lyon et de Perrache
-Programmation, ici!
– Et Charte de No Logo, ici 
– HISTORIQUE et INVENTION D’UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE Depuis sa création en 2013, No Logo Festival agit différemment en créant son propre schéma économique en accord avec ses valeurs. Indépendant de tout financement public ou privé, sans subventions ni sponsors, la pérennité du No Logo est basée sur l’adhésion du public au concept du festival : la liberté de penser et d’agir, ainsi que la prise de conscience collective tout en n’oubliant pas de faire la fête […]- L’IMPLICATION DES ACTEURS LOCAUX DANS LE FESTIVAL Créer un cercle économique local vertueux avec les acteurs du territoire fait partie des priorités du No Logo Festival. Dans le choix des protagonistes et des exposants pré-sents sur le festival, le critère local et le choix de valoriser l’économie de proximité sont fondamentaux pour pérenniser le modèle économique du No Logo et établir une relation durable et profitable pour tous. • Travail en amont du festival avec les acteurs du village de Fraisans pour incorporer le festival à la vie du territoire. • Création d’une bière spéciale pour le festival avec un brasseur jurassien • Mise en place d’éléments de signalétique valorisant les commerces autour du festival.
L’avis des commerçants et les retombées économiques, à voir ICI, sur Le Progrès :
Voir la présentation, par ses organisateurs, du No Logo Festival sur le pdf , ICI !

NOS 5 PHOTOS : SABA_DA_MAS 6089 ;  SABA_DA_MAS 7963 ; SABA DA MAS 4739; SABA DA MAS 4693; et  SABA_DA_MAS 6848

ET,  AU FAIT,  OÙ A LIEU LE FESTIVAL? 

A Fraisans, village de 1237 habitants (en 2015, d’après wikipedia), entre Dijon et Besançon!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


KEN LE TOURISTE PARFAIT  sentait déjà venir l’été! Barbie Chérie, son ex, achetait tous les billets des festivités de Los Angeles, sans lui demander ses disponibilités « Tu comprends, Ken, si ton métier est de ne jamais être à la villa de L.A, de prendre tes jets privés chaque jour pour faire des Affaires dans le monde entier, je ne PEUX pas te prendre de places à  l’avance« . Ken, estomaqué, lui annonça qu’il venait de réserver leurs places au No Logo Festival, en France, qui avait lieu dans le Jura! Barbie sauta sur son iPhone et mit un petit Reggae… Et elle est où, ta ville, Lejura? Ken faillit s’énerver, mais « en même temp  » c’était Barbie, quoi…

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.