Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 284

Bilan des expositions 2017, quoi de neuf?

Faire un bilan des dix expositions d’art les plus fréquentées dans le monde entier en 2017 , voilà qui va bien au-delà des simples questions de fréquentation ou des coûts de réalisation des expositions. Cela permet aussi de faire d’autres bilans : quels sont les continents les plus productifs ? Quelles différentes visions, tendances thématiques sont choisies? De nouvelles statistiques  disponibles grâce au Journal des Arts pour la France mais aussi du Art Newspaper pour les expositions du monde entier ont servi à écrire ce petit article. Enfin nous ferons un  focus sur la France car, parmi les champions de la production d’expositions et leaders de leur fréquentation, 2017 fut une grande année pour notre pays. Bref, nous ne sommes pas seulement champions du monde de Foot, mais aussi des plus belles expositions d’art. Encore un petit effort sur le Numérique et tout serait parfait, si on numérisait nos millions d’œuvres et d’objets pour en conserver la propriété ou si, comme les anglais, on déclinait nos expos en Réalité Virtuelle, comme celle de David Bowie is…, ci-dessous!
I- NOUVEAUX THÈMES DES EXPOSITIONS DANS LE MONDE : les évolutions du goût des touristes culturels sont en train de bouleverser le paysage. Ces évolutions sont évidemment dues à un effet générationnel, mais pas seulement. En fait, de nouveaux choix arrivent au fur et à mesure que les pays émergents forgent leurs offres depuis 2007 !Faire, par exemple, des expositions qui conviendront à des asiatiques devient une précaution d’usage, mais le contraire est aussi vrai en Asie : voler la vedette aux Etats Unis en construisant des centaines de musées (300 par an…), comme le fait la Chine, tout en accueillant ou réalisant des grands évènements culturel (Musique et Expositions de poids), voilà les grandes tendances culturelles et touristiques des pays émergents.
Les nouveaux thèmes en matière d’expositions d’art sont bien évidemment le fait des organisateurs d’expositions. Mais eux-mêmes suivent les évolutions en cours. Par exemple, dans le classement ci-dessous, on voit arriver en catégorie N° 2, bien avant les expositions sur l’Antiquité, celle les Arts de l’Asie. Signe des temps car de nouveaux pays ont émergé à l’est et la Chine est devenue  le pays-phare de l’offre internationale sur son continent.
Face à ces nouveaux « leaders », l’Europe et l’art moderne tiennent encore le haut du pavé,, avec l’art moderne d’avant-guerre et l’art contemporain: la collection Chtchoukine, avec ses  Matisse, Gauguin, Mondrian, Van Gogh, Magritte, Picasso, Cézanne et Picabia arrive en tête du top dix de la fréquentation de totues les expositions du monde en 2017,  avec 1, 205 063 million de visiteurs!(Fondation Vuitton). Voir d’autres résultats sur l’article du Journal des Arts .

-A- LES 9 CATEGORIES DU TOP TEN DE LA REVUE ART NEWSPAPER /
1. L’art Post –Impressionnistes et Moderne
2. L’art asiatique
3. Les Maîtres anciens
4. Les thématiques
5. Fréquentation Paris, New York et Londres
6. L’Art contemporain
7. L’Antiquité
8. Le 19e siècle 
9. Les Arts décoratifs

—————————

TOP TEN : 1- L’art Post –Impressionnistes et Moderne

La Revue The Art Newspaper ©Art Newspaper – VOIR ICI les Résultats de toutes les catégories!

B- TOP TEN 4 – LES THÉMATIQUES
« Une des joies de la catégorie thématique, qui comprend des expositions liées par thème plutôt que par période ou genre, c’est qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre ». The Art Newspaper fait donc des constats : les autoportraits et selfies représentent 40% du Top 10. La Saatchi Gallery est, il est vrai, en troisième position avec sa fête de selfie, qui a attiré 4 693 visiteurs par jour. Mais le British Museum, avec « Une histoire du monde en 100 objets« , a aussi connu un grand succès : 370 000 visiteurs au Shanghai Museum!
Pas assez n’est dit, dit, à mon avis, sur le choix de thèmes plus engagés qu’auparavant, que nous voyons émerger depuis plusieurs mois dans les programmes et projets de musées et d’expositions du monde. Tout d’abord les mentalités évoluent, et des directeurs artistiques influencent, par leurs choix engagés, tout un public qui va s’y retrouver, se retrouver : mécènes et jeunes générations, défenseurs de l’éthique ou de la planète.

Peu présent en France, ce mouvement d’engagement de communautés militantes est dynamique dans le monde au sein de nombreuses institutions : montrer le Féminisme, la Diversité, la Pauvreté, la Démocratie, ou les abus du capitalisme, et pas seulement en les exposant mais en donnant la parole à des minorités inliuentes et « créatives ». Engager aussi des expositions dans un Dialogue,  qui nous changera des habituelles   « Conférences d’érudits » qui ont lieu lors des expositions. Depuis quelques années, les « gens » ont le droit de donner leurs avis, d’interagir, dans l’expo ou sur le web. Qui ne comprend pas cela, ou ne l’admet pas, ne réussira pas à convaincre les visiteurs. C’est l’une des raisons qui m’a encouragée à écrire le petit billet dur Beyoncé et Jay Z au Louvre, il y a quelques semaines. Au fond, on y voit et on y comprend tout de même très bien la volonté de mettre en valeur un thème auparavant marginal, « passé sous silence», mais qui commence à trouver une légitimité artistique :  la visibilité des personnes de couleur dans nos collections  et les Post-Colonial Studies.


C- TOP TEN 6- L’ ART CONTEMPORAIN
Avec ce tableau, un seul constat : Bilbao domine la scène mondiale ! A tort ou à raison.Je pense pour de nombreuses raisons que c’est …à raison!

III- ET EN FRANCE ?L’année 2017 a donc battu un record d’entrées avec« Icônes de l’art moderne »à la Fondation Louis Vuitton et ses 1, 2 millions de visiteurs pour la grande exposition. C’est le deuxième record de fréquentation depuis celui l’exposition « Toutankhamon » au Petit Palais en 1967 (mais cette expo avait duré sept mois, presque le double de l’exposition Icônes de l’art moderne du 22 octobre au 5 mars). La Fondation Vuitton a annoncé avoir accueilli une moyenne de 9 800 visiteurs par jour et 35 000 personnes pendant le dernier week-end. (Merci au Journal des Arts)
D’autres chiffres :
CENTRE POMPIDOU : « David Hockney », 620 000 visiteurs et René Magritte, la trahison des images : 597 000 visiteurs ;
LE LOUVRE : Vermeer et les maîtres de la peinture de genre » et « Valentin de Boulogne ont reçu 525 000 visiteurs, soit 6 800 visiteurs par jour et, dit le musée, « Le plus grand succès depuis dix ans » selon le musée qui a pourtant mal géré les files d’attentes en provoquant de très fortes critiques des visiteurs. LE MUSÉE D’ORSAY et ses avec quatre expositions à plus de 300 000 visiteurs : Le paysage mystique : 450 000 visiteurs ; Frédéric Bazille :426 000visiteurs ; Spectaculaire Second Empire : 315 000 visiteurs ; Portraits de Cézanne :415 000 visiteurs. Dernier record : « Edward Hopper » en 2013 avec 784 000 visiteurs .A la VILLE DE PARIS, Paris, quelques déceptions : au Musée d’art moderne, la rétrospective Bernard Buffet n’a eu que 150 000 visiteurs et les célèbres « Derain, Balthus, Giacometti » 136 000 visiteurs et,au Petit Palais, « L’Art de la paix »seulement 28 000 visiteurs. EN RÉGIONS : Picasso à Landerneau, Fondation Hélène et Édouard Leclerc 200 000+ visiteurs, Hergé, 322 000 visiteurs, et Henri Matisse, 162 000 visiteurs;  au Musée des Beaux-Arts de Lyon « Rodin. L’exposition du centenaire » a accueilli 300 000 visiteurs, tandis que « Jardins » a réuni 252 000 visiteurs.(Vidéo ci-dessous, une jolie eptite bande-annonce pour cette expo « Jardins »

IV – UNE EXPOSITION EN V.R SUR VOTRE MOBILE? Voilà  « David Bowie is »! 
Le Victoria &Albert Museum a conçu la production digitale de l’expo, « David Bowie Is », avec l’aide des David Bowie Archive (depuis 2016, dt du décès de l’artiste). et du studio new-yorkais Planeta.

Ce sera une expérience, avec  la reconstitution numérique de l’exposition, visible sur nos mobiles les principales plateformes de réalité virtuelle avec de réalité augmentée. On y plongera dans l’oeuvre et les objets ayant appartenu à David Bowie. L’ expérience proposera des séquences connectées « d’espaces audio-visuels » présentant la musique, les clips de  David Bowie. Des costumes et objets en scans 3D et on pourra « se voir en » David Bowie ! Et même les touristes du monde entier pourront en profiter  car elle sera traduite en neuf langues, comme l’exposition. Ouverture à l’automne 2018! On en reparlera.
Sources : Plus d’infos sur La Dépèche du Midi et surtout voir le site de l’expo, DavidBowieIsReal, où vous pouvez vous inscrire pour être tenu.e.s au courant!

V- CONCLUSIONS : COÛTS DES EXPOSITIONS ET INÉGALITES TERRITORIALES
1-Des coûts des très grandes expositions augmentent et peu d’entre –elles sont assez grandes et riches pour devenir des « destinations » à Paris, Londres, Madrid ou Berlin. Mais les Villes, en multipliant les expositions, permettent à leur image de renforcer leur attractivité .Les institutions et galeries se rassemblent souvent, en effet, pour co-organiser, ensemble des expositions -phares et pour les faire circuler, comme cela fut le cas pour celle de David Bowie, concue par le V§A de Londres et qui voyage pendant cinq ans, de 2013 à 2018.(A Londres,Berlin, Bologne, Melbourne, Chicago, Sao Paulo, Paris, Barcelone).  Bilan : 2 millions de visiteurs au total et du Soft power car l’exposition était présentée en neuf langues.Et ce n’est pas fini car l’exposition en réalité virtuelle va engranger des millions de nouveaux « visiteurs », en ligne!

2-DES INÉGALITES PARIS-PROVINCE  sont encore très puissantes,  en France mais aussi en Europe et aux Etats-Unis, pour la création de très grandes expositions, mais aussi pour la Culture « en général » entre petites et grandes villes, et, bien évidemment, entre milieu urbain et rural. Le fossé ne peut que se creuser entre ces expositions à succès, capables à la fois d’attirer de très nombreux touristes et de valoriser toute une ville et ses habitants, en juste retour s’ils y participent financièrement, et de minuscules ou aucune exposition, faute de mmoyens, d’équipements ou de compétences.Voici  les inégalités Paris/Province  en 3 chiffres-clés, (Source: IAU Ile-de-France): 
-1-  L’ÎLE-DE-FRANCE, Première scène nationale avec 45% des actifs de l’économie culturelle
L’Île-de-France se caractérise par sa forte consommation de culture et pèse à elle seule 61 % de la plus-value dégagée par les établissements culturels français, soit 21 milliards d’euros..
-2- À l’échelle de la France métropolitaine, 45 % des emplois de ce secteur sont localisés en Île-de-France, contre 21 % pour l’ensemble des activités économiques. Cette part place la région au premier rang, loin devant Auvergne-Rhône-Alpes (10 %), Occitanie, Nouvelle Aquitaine et Paca (7 %)
– 3- « Mon ministère dépense aujourd’hui dix fois plus en région parisienne que dans le reste de la France » , constatait la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, dans un communiqué public du 17 juillet 2018. Peut-être prendre des mesures efficaces rapidement contre ce serpent de mer ?

POUR EN SAVOIR PLUS 
– Photos Exposition de Londres, From Selfie to Self Expression -Saatchi Gallery – 30 mars 9 septembre 2017 (750 943 000 visiteurs) . Notre article a abondamment usé d’infos trouvées Art Newspaper et dans Le Journal des Arts, merci à ces deux revues excellentes ! Le site de The Art Newspaper , ici !Le Jounal des Arts , ICI .

——————————————-
KEN LE TOURISTE PARFAIT Expo ou Sport, il fallait choisir, semble-t-il…Ken était donc perplexe car, chaque mois, ce sont les expos qui gagnaient, Barbie Chérie ayant une force de conviction exceptionnelle. Et un sens du tourisme culturel aiguisé : existait-il des séjours à base de «Meilleure offre ! Vous verrez un match de foot tous les jours ! » ?  Mais bien sûr que non…Sa psy (Notre photo), l’avait rassuré : Ce n’est pas de votre faute, Ken, c’est comme ça!

1 ping

  1. […] Bilan des expositions 2017, quoi de neuf? […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.