Big Data : de Venise à Notre-Dame

POURQUOI UN BILLET SUR NOTRE-DAME DE PARIS ET VENISE, AUJOURD’HUI? Parce que, après l’incendie du 15 avril dernier, la restauration de la cathédrale Notre-Dame devrait être réalisée de façon extraordinaire, grâce à l’ensemble des documents disponibles. En résumé : toutes les peintures, gravures, dessins, photos et tous les films, documents ou plans dont nous disposons sur Notre-Dame seront collectés, « jusqu’aux millions d’images de touristes et de Parisiens de notre siècle » ». Avec ces innombrables documents, numérisés, nous obtiendrons des Big Data qu’il va falloir trier, organiser, qualifier, documenter de manière fiable afin de pouvoir les utiliser.Ce que fait Venise, en ce moment !

I- MICROSOFT ET ICONEM ASSOCIENT LEURS COMPÉTENCES pour restaurer la voûte effondrée de la cathédrale pour qu’elle redevienne « comme avant». grâce à ce formidable projet, qui s’appelle Open Notre-Dame. Microsoft a donc présenté son partenaire, ICONEM, comme une entreprise spécialisée et hautement qualifiée pour le sauvetage de monuments en péril danger depuis sa création en 2013. Et, en attendant que le projet grandisse, je vous propose aujourd’hui de regarder « Comment on fait », pour restaurer un monument avec les Big Data, soit aujourd’hui une restauration qui assurera le maximum de données et de fiabilité.

II – PRÉSENTATION DE LA VIDÉO « Venise Time Machine » est une très bonne vidéo Suisse qui explique comment les Big data appliquées à l’histoire sont réellement un beau cadeau des sciences et du numérique. : on le verra dans cette vidéo.
Faire revivre ou restaurer un monument , avec un ensemble de données est devenu chose courante depuis 2010, et revivifier un quartier historique ou un monument détruit profite aussi de ces masses de données ( big datas). C’est ce qui a fondé le travail de la très remarquable ICONEM, entreprise spécialisée dans les monuments ou le bâti ancien sinistrés, notamment après les guerres. Une sorte de  banque mondiale du Patrimoine historique est en cours de constitution pour restaurer les monuments détruits : merci Iconem !
Alors écoutons Daniel Kaplan, professeur en humanités digitales à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) , qui coordonne du projet Time Machine, et regardons comment on fait pour remonter le temps avec les Big Data ! Et rendez-vous sur ce site Suisse pour tout savoir ! https://www.rts.ch/info/sciences-tech/technologies/10259238-l-europe-a-selectionne-la-machine-a-remonter-le-temps-de-l-epfl.html
TIME MACHINE, un projet Venice Time Machine : Le passé à l’ère numérique
Durée de la vidéo : 3 :14
Quels sont les grands principes de fonctionnement de la Venice Time Machine ? Comment s’articule cet outil qui pourrait à terme nous permettre de modéliser notre passé en quatre dimensions en le connectant aux grandes infrastructures de l’information ?

– Voici le lien de la Vidéo  » au cas où… »
Et lien du diffuseur , RTS (RadioTéléSuisse) :ici  et ici! 

 

Tristesse… Pour oublier, la restaurer !

CONCLUSION Nous avions déjà vu, dans ce petit blog, comment les Big Data et l’IA (Intelligence artificielle) interpellent le Tourisme (Etudes prédictives des flux de visiteurs ; moteurs pour toutes les grandes activités commerciales ; appui des investissements, du marketing ou de la création de nouvelles destinations, etc…). En 2014 j’avais d’ailleurs présenté, à Arles, les exemples culturels utilisant les Big data et leur avenir, à l’Ecole nationale de la Photographie. Mais, aujourd’hui encore, je pense que les Big Data sont le sujet majeur, un  travail prioritaire, à rapprocher des « Communs de la connaissance » pour la Culture.  Hélas, le travail est souvent reporté  à plus tard  par les organismes culturels, qui leur préfèrent, évidemment, des projets moins coûteux, avec une visibilité immédiate, et qui ne demande pas la coopération et mobilisation de l’ensemble des personnes! Pour l’innovation, il est clair que la Culture , ses élus et ses acteurs, favorisent  des projets pour commniquer,  comme, par exemple,  inviter les dernières startups, participer aux dernières innovations ou favoriser des événements et pratiques qui feront du buzz (Gaming, Hackathons,Design Thinking, etc…).
– Les grands piliers du Tourisme (Hébergement, transports et certaines activités) sont eux passés en mode « data », d’où l’intérêt, au passage, d’un partenariat Tourisme et Culture car on apprend beaucoup au contact des filières touristiques sur les visiteurs – profils et comportements – ou les nouveaux usages numériques et el travail de la collecte et l’analyse des Data.  .

UN SOUHAIT, POUR TERMINER : QUE LES DATA DEVIENNENT DES CETTE ANNÉE, LE SUJET ESSENTIEL, qui occupera les organismes de Tutelle ou d’Accompagnement, tous les acteurs professionnels et, bien sûr, les élus ! Car, pour les Data comme pour les autres domaines de l’innovation, la concurrence des autres pays est assez terrifiante dans ce domaine (USA vs Chine…) , alors que toute innovation appartient aujourd’hui à celui qui trouve des solutions. Soyons-en !

POUR EN SAVOIR PLUS :
1) NOTRE-DAME de PARIS, MICROSOFT et ICONEM ! Lien ici de l’excellent article du 17/05/2019 de Juliette de Francaix, sur les News de Microsoft, article qui a inspiré notre billet.
-MICROSOFT ET SON « GO TO AI »(Partons pour l’Intelligence artificielle) propose ses services sur la plateforme Azure.  Son Laboratoire d’Intelligence artificielle AI Lab vous explique les différents outils de base pour faire du « knowledge mining », c’est à dire de l’analyse de grands volumes de données non-structurées (ex : éparpillées dans différentes documents). Sa participation au projet est détaillée ici  (en mai 2019) :  ICONEM sera son principal partenaire, car l’entreprise développe depuis 2013 des technologies pour conserver les sites historiques les plus menacés. Actif en Syrie, Irak, Afghanistan, Lybie, Soudan, Yemen, Iconem travaille actuellement dans plus de trente pays, pour constituer une mémoire numérique du patrimoine culturel le plus fragile, grâce aux technologies les plus récentes (drones, intelligence et vision artificielle). Iconem travaille régulièrement pour l’Unesco, pour des fondations internationales (AKTC) ainsi que de grandes institutions culturelles (Le Grand Palais, le British Museum, l’IMA…).
1) TIME MACHINE sélectionné par LA COMMISSION EUROPÉENNE ! (Extraits RTS, RadioTéléSuisse)
Embryon de ce projet européen, l’EPFL avait lancé en 2012 le projet « Venice Time Machine« , piloté par Frédéric Kaplan, professeur en humanités digitales à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et coordinateur du projet Time Machine.
Autres vidéos sur Time Machine, ICI
2) Les BIG DATA : comprendre les Big Data pour le Tourisme Culturel

♥ SUIVRE LES BIG DATA ET LE TOURISME CULTUREL 2014-19                                                                                                                         1- Sur nos anciens billets sur le sujet

-2017 : mon intervention à la Région Occitanie (NOUVELLES TENDANCES Toulouse, Cité de l’Espace, 25 septembre 2017 )
– 2016 : Les Data, Tendances 2016 
– 2015 : Les Data, la création et la personnalisation 
– 2014 : C’est quoi les Big data? La Datafication du monde (en clair, expliquer les Big data).
– Le PPT de ma Ma Conférence à Arles, Journée d’étude OPEN DATA, Arles, 16 octobre 2014. (Le PPTest ici, diffusé par la Région Occitanie : ).

-2 –Histoire : en  2010, début de la communication « grand public » sur les Big Data avec ce célèbre  « L’humanité a produit environ 1,3 milliard de Go de données numériques en 2010, soit plus que la totalité des informations produites par l’Homme entre la préhistoire et 2003. » de  Jeff Jonas, directeur scientifique à IBM en 2011. Ces Big Data augmenteraient aussi de 40% entre 2011 et 2020, prévoyaient les Mc Kinsey.
3- Replacer le travail des Big Data dans un contexte culturel et patrimonial  : « Renforcer les Synergies entre patrimoine, culture, tourisme » – PPT de la Conférence Toulouse, Cité de l’Espace, 25 septembre 2017 Evelyne Lehalle, Directrice Nouveau Tourisme Culturel. (PPT sur demande en commentaire de ce blog ).

-4- Enfin,  Histoire et Big data : voir aussi la bonne émission d’Arte sur YouTube ou l’article de Wikipedia.

-5- Le big data au service de la connaissance des touristes | Etourisme.info

Le big data au service de la connaissance des touristes

1.Les datas dans le tourisme | Direction Générale des Entreprises (DGE)

———————————–

Qu’on est bien, dans les bras…Matisse, La Blouse Roumaine, 1939-1940

KEN LE TOURISTE PARFAIT avait fait un rêve ! Le monde entier soldait ses datas, avait organisé d’immenses  marchés aux Puces vintage de Data, et il pouvait chercher, dans ce  fouillis géant, toute sa vie et celle de son ex, Barbie! Car il faut en convenir, la qausi totalité de ces datas mondiales était américaine…Le problème est qu’en fait, dans dans sa vraie vie, Ken devait, fournir les Emirates et tous les pays émergents : où retrouveraient–ils leur passé, eux ? Barbie Chérie, son ex, à qui il confiait cette angoisse, ne tergiversa même pas une seconde : « Leur Passé c’est nous ! Et voilà »….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.