Villeurbanne, Capitale française de la Culture !

« Place aux Jeunes ! » Bien sûr, devenir la première Capitale française de la Culture est bien, mais si je vous propose ce petit billet, c’est aussi parce que le projet de Villeurbanne pour aboutir à ce titre envié est tout à fait exceptionnel. Non seulement ce sera un projet dédié aux jeunes en toute priorité, mais les jeunes 12-25 ans seront les principaux concepteurs du projet et en décideront largement. Voilà une rupture intéressante, qui pourrait aussi servir le tourisme. Ce projet confirme qu’il ne faut plus construire des projets sans associer au plus près les personnes concernées. Cette Capitale ne sera pas une « représentation des adultes de ce dont ont envie les jeunes », mais un projet des jeunes, de ce qu’ils auront exprimé, souhaité, en direct! Villeurbanne, pour ce projet est partenaire de Lyon Métropole (l’Opéra, la Maison de la Danse…) pour ce projet, alors qu’elle fut si longtemps une ville ouvrière (Industrie textile, puis industries mécaniques et chimiques…) sorte de « banlieue » de Lyon qui elle,  était la « ville bourgeoise ». Quand la Culture quitte ses villes et lieux officiels, elle rajeunit ? En tous cas, pour les villes, et près Nantes et Lille 3000, voici une petite nouvelle qui promet!
I- CAPITALE FRANCAISE DE LA CULTURE , késaco ?
Ce nouveau Label du ministère de la culture a pour objectif d’encourager un « projet culturel urbain de qualité ». Le label en bref, concerne :
1 ville moyenne ou un groupement de communes de 20 000 à 200 000 habitants désigné tous les deux ans
1 million d’euros est attribué au projet retenu
Les touristes français et étrangers «” la commune saura se distinguer par son soutien à création, sa valorisation du patrimoine, l’implication des acteurs culturels de son territoire, l’appellation « capitale française de la culture » permettra, selon la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, de « créer une destination ».

II- LE JURY pour juger les projets candidats  : Le jury était composé de sept membres, dont t je salue personnellement les compétences : l’économiste Françoise Benhamou, Éléonore de Lacharrière, déléguée générale de Culture & Diversité, et l’artiste Adel Abdessemed.
Les critères d’évaluation des candidatures étaient répartis en 8 catégories :
• innovation artistique et culturelle ;
• transmission artistique et culturelle
• participation des habitants ;
• solidarité territoriale ;
• rayonnement et coopération internationale ;
• inscription dans la durée ;
• capacité de mise en œuvre ;
• accessibilité à l’égard des personnes en situation de handicap.
Pour en savoir plus : https://capitale-culture.fr/documents-utiles

Les Invités de Villeurbanne, édition 2017

II- LE PROJET DE VILLEURBANNE
– Les Jeunes seront donc au centre du projet, comme acteurs et décideurs. Ils seront aussi recrutés comme techniciens, scénographes et gèreront l’accueil des publics : les Jeunes, à tous les étages , selon Bernard Gevaux, directeur de la Culture (Journal 20mn). Toute une organisation est basée sur ce projet des 12-25 ans, avec une programmation confiée à cette tranche d’âge, qui aura aussi son mot à dire sur les artistes invités, les spectacles choisis, dont un Festival de la Jeunesse pour l’été 2022.

Pour l’instant, sont annoncés :
– 30 festivals ;
– 600 événements
– 4 grosses expositions sont au programme, d’ici avril 2022
– Des lieux dans la ville, comme ces « mini-mix », des petits lieux culturels qui seront développés dans 25 groupes scolaires, pour accueillir des artistes en résidence (Chanteurs, peintres, écrivains, musiciens…)
Mention spéciale pour ce Parlement de la Jeunesse, animé par le Komplex Kapharnaum, pour recueillir les paroles des 12-25 ans, qui aboutiront à un espace d’Agora, avec une question : comment restituer les paroles dans l’espace public ?
https://www.villeurbanne.fr/
« Villeurbanne, riche de son histoire industrielle, cité jeune et en croissance, a choisi la jeunesse pour force et cible de son projet culturel urbain », a relevé le jury, en se félicitant que cette ville de 150 000 habitants « entende renouer avec sa tradition d’éducation populaire et innover dans ses actions d’éducation artistique et culturelle. Villeurbanne a su mobiliser des institutions culturelles et les ressources universitaires présentes sur son territoire” ».
Ma source, LyonMag, à lire ici.

Les gratte-ciel

CONCLUSION Donnons la parole au maire, Cédric Van Styvendael (PS): “Nous accueillons ce titre avec une grande joie et une grande fierté.[…] Nous remercions le jury qui a eu l’audace de choisir un projet construit sur la jeunesse, l’éducation, le patrimoine ordinaire, le faire-ensemble, autant de clés pour les politiques culturelles du XXIe siècle.”

Le maire a aussi salué  l’aboutissement de « vingt ans d’engagement dans la politique culturelle de la jeunesse : “Nous avions fait le choix d’un parti pris “place aux jeunes” qui aurait pu nous être défavorable, ce n’est pas bling-bling, mais le jury nous a fait confiance et a vu le socle très solide et très sincère sur lequel reposait notre candidature », a-t-il ajouté, saluant ce « second souffle » apporté aux « acteurs de la culture qui ont besoin d’une respiration, aujourd’hui. (Source, ici, )

EN SAVOIR PLUS SUR…
1- VILLEURBANNE est une ville française située au nord-est de Lyon , Villeurbanne est la deuxième ville de la métropole lyonnaise et la 20e la plus peuplée de France, avec 151 000 habitants.

Le label “Capitale française de la culture”  était annoncé par le ministère comme  un « projet ambitieux, structurant et innovant »  et fut inspiré du modèle des « Capitales européennes de la culture »; ppur la petite histoire,  ce label fut la transformation d’une  une commande d’un Rapport  par de la ministre de la culture Françoise Nyssen à Bernard Faivre d’Arcier, en 2018, sur  Les capitales françaises de la culture . Cette demande se transforma en un  appel à projet  culturel d’une commune qui mettrait  en valeur la richesse et la diversité de son territoire. Le nouveau Label doit être attribué  tous les deux ans.

– Les institutions culturelles de Villeurbanne  ! Le plus connu est sans doute son « TNP », ancien Théâtre de la Cité, inauguré en 1934, pour des spectacles (music-hall, concerts, opérette et théâtre)Notre photo ci-contre.. Confié à Roger Planchon en 1957, il fut l’un des symboles de la décentralisation « Defferre » en 1972, à l’arrivée de Jean Vilar qui venait de diriger le TNP-Théâtre National Populaire- D’autres institutions sont très remarquables, vivantes, comme La Maison du Livre, de l’image et du son (1988)  ou Le Rize, Centre mémoires & société, ouvert en 2008. L’IAC, Institut d’art contemporain (1982) ; le studio 24; le Transbordeur ou
l’INSA, l’Institut national des sciences appliquées, chef de file du réseau Insa (Lyon, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse).

Mention spéciale pour l’urbanisme, bien trop “marqués” aujourd’hui par l’architecture académique mais sui “signe” la ville. Le groupe  d’immeuble Les Gratte-Ciel ( ci -dessus)  fut  imaginé en 1924 par Lazare Goujon, médecin socialiste acquis aux idées hygiénistes, (Hôtel de ville (1928),Palais du travail,Théâtre (1934).Cela nous rappelle les projets du Docteur Guépin, à Nantes, qui fut cependant plus simple.
– 2- QUI FAIT QUOI? Piloté et financé par le ministère de la Culture avec le soutien de la Caisse des Dépôts , le projet sera mis en œuvre par la Réunion des musées nationaux-Grand Palais (RmnGP). Y participent aussi les ministères de l’Europe et Affaires étrangères, de l’Economie, des Finances et de la Relance, de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, ainsi que l’ensemble des associations représentants les élus des collectivités territoriales. SUR LE SITE https://www.capitale-culture.fr/

  • – 3- Les ARTICLES de la PRESSE :
    ♦Le Journal des Arts : Villeurbanne, première « Capitale française de la culture » en 2022– PAR CHARLES ROUMÉGOU · LEJOURNALDESARTS.FR – LE 30 MARS 2021
    Le Monde: sur la Capitale française et sur l’actualité de Villeurbanne pendant la crise actuelle, bien mobilisée.
    ♦Contact presse pour en savoir plus sur les Capitale françaises :  Ministère de la Culture Délégation à l’information et à la communication Tél : 01 40 15 83 31 Mél : service-presse@culture.gouv.fr www.culture.gouv.fr
    4- QUI A CANDIDATÉ, en France ? Ci-dessous, voici la répartition des candidatures à la première édition du label « Capitale française de la culture » : vingt-neuf collectivités, situées dans treize régions, avaient fait acte de candidature au 31 décembre 2020, jour de clôture des dépôts des candidatures Parmi elles, dit le Journal des arts , «…Brest, Laval, Annecy, Metz ; ou des petites communes – Gujan-Mestras (Nouvelle-Aquitaine), Le Lamentin (Martinique) Saint-Paul de La Réunion, – ou des groupements de communes : Pays d’Apt Luberon, Grand-Sud Caraïbe. Sète, la communauté d’agglomération Grand Angoulême et la communauté de commune du Val Briard. Liste des régions:
    Auvergne – Rhône-Alpes 3 candidatures
    Bretagne 2 candidatures
    Centre-Val de Loire : 2 candidatures
    Grand Est : 3 candidatures
    Guadeloupe : 1 candidature
    Hauts-de-France : 1candidature
    Île-de-France : 3 candidatures
    Martinique :  1 candidature
    Nouvelle-Aquitaine : 3 candidatures
    Occitanie : 2 candidatures
    La Réunion : 1 candidature
    Pays-de-la-Loire : 2 candidatures
    Provence-Alpes-Côte d’Azur :  5 candidatures
  • ——–

Ken et Barbie, à l’expo TEENAGERS ARE ALWAYS RIGHT, Rueil Malmaison, 15 fév.18 avril 2010

KEN LE TOURISTE PARFAIT  était une fois de plus aux anges! En parfait touriste accompli, il préparait toujours un circuit ou deux à proposer à des étrangers de passage, et cette “Villeurbanne” lui plaisait bien, même si Barbie Chérie la trouvait un peu russo-rustique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.