Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 293

Nouveaux modèles économiques

kazimir-malevitch-et-ken1 – REINVENTER LE TOURISME CULTUREL, aujourd’hui, pour trois raisons :
– De nouvelles clientèles ont fait leur entrée en Europe : les BRIC, Brésil, Russie, Inde et Chine, mais aussi, nous en avons parlé dans ce blog , celles des Pays de l’Est européen ou les Emirats. Même un petit pour cent de ces clientèles en France, cela doperait la fréquentation des sites culturels, des évènements, et donc la vie culturelle. Les « représentations » de la France de ces nouveaux visiteurs,  leurs capacités à voyager, leurs revenus font que ces visiteurs  changent la donne, et qu’il faut préparer un accueil différent – avant leur arrivée, pendant leur visite et après…-  pour chacune de ces clientèles. Et donc revoir l’offre culturelle! Pour l’améliorer, ce qui profitera  aussi a tous les autres visiteurs!
– Internet : l’acte de décider d’un voyage a aussi changé : le web comme nouvelle pratique pour rechercher une destination, selon ses goûts, mais aussi pour réserver le transport, l’hébergement, les activités ; le web pour se renseigner, via des blogs, sur la qualité de ce que l’on va trouver… : voilà une transformation importante.
– Le Tourisme Durable devient, au moins en Europe et dans les pays développés, l’arme absolue contre les ravages possibles de la surcapacité des sites touristiques, contre la mauvaise image de touristes qui seraient dans l’hyperconsommation et l’immédiateté du moment présent. (Cf notre billet sur le Tourisme Durable). Ecotourisme, Tourisme Vert, Tourisme éthique, toutes ces entrées riment bien avec  le Tourisme Culturel, éminemment durable, lui aussi, ne serait-ce que parce que la conservation des œuvres, des monuments ou des paysages urbains est garante de  la fréquentation touristique de notre pays.
2 – LES CONSEQUENCES DE LA NOUVELLE DONNE
– De nouvelles pratiques : courts séjours, voyages moins ciblés exclusivement « Culture »,  par exemple deux jours complets châteaux/musées-monuments, ou trois jours d’itinéraires culturels à cent pour cent…Ce type de visite passionne encore les aficionados, les multi-fréquenteurs de la culture, mais très peu de jeunes, de nouvelles clientèles, avides d’autres surprises en même temps que celle d’une découverte culturelle. Et qui ne lui enlèvent rien! Bref,    si elle ne comporte pas  une forte part de plaisir ou d’actualité,  de contemporain, d’autres activités à découvrir,  la pure visite culturelle reste réservée aux vrais amateurs, soir  6 à 10% des clientèles /visiteurs potentiels.
– De nouveaux modèles économiques pour la gestion culturelle et touristique
– Cette semaine nous ferons un focus sur deux signes d’un changement structurel des modes de financement de la Culture.

– Une Fondation pour prendre le relais de la commune…Une petite ville du Sud de la France a décidé que, à l’aide de ses résidents, elle pourrait monter une Fondation à vocation culturelle qui financerait et organiserait tout ce dont a besoin le million de visiteurs touristiques, plutôt saisonnier.  Les habitants et les publics de proximité, fort peu nombreux en regard de ce grand nombre, disposent déjà,  par ailleurs,  d’une bonne base d’équipements et de pratiques culturelles possibles.
– Un « fonds » créé par Le Louvre ( voir la Rubrique de Ken), à partir des revenus que rapporte le Louvre d’Abu Dhabi, et qui pourrait donner des idées à toutes les petites intercommunalités ou à toutes les régions qui viennent de calculer les retombées économiques du patrimoine. Calculer les retombées est en effet très bien, mais pouvoir disposer même d’un pour cent de ces retombées, qui serait réaffecté au patrimoine, serait, sans doute, encore mieux !  On peut toujours rêver…
3 –  TROIS BONNES  NOUVELLES !

  • Un nouveau blog sur l’Innovation et le Tourisme Culturel, signé  Frédérique Duvignacq , très sérieux, très bien informé, et auquel nous vous invitons à participer!  Adresse du blog : http://innovationtourisme.wordpress.com/
  • Une conférence sur le e-tourisme qui aura lieu  à la Mecque de tous les e-quelque chose, l’Echangeur ! ( Groupe Galeries Lafayette, Cofinoga,  E-laser, avec Philippe Lemoine et tout et tout !). L’Echangeur, dans son annonce, cible les prestataires du Tourisme, mais les acteurs de la culture, qui ne bénéficient pas de telles formations d’excellence, sauf dans deux ou trois régions, sont totalement concernés aussi !
    Cette conférence, qui s’adresse donc aux prestataires touristiques, vise à leur faire découvrir en deux heures des solutions innovantes pour augmenter leurs réservations : « Hôtels, restaurants, comment utiliser les nouveaux moyens de communication pour conquérir de nouveaux clients ? ». En langage « Culture », cela donne à peu près « Monuments, Musées, comment utiliser les nouveaux moyens de communication pour conquérir de nouveaux publics ? »
    Thèmes évoqués :
    – Production de contenu sur leur site internet
    – Visite de l’hôtel en 360°
    – Gestion des campagnes d’envoi de newsletters, de questionnaires
    Cette conférence est gratuite,  organisée par l’Echangeur PME Paris Ile de France, la CCI de Paris, en association avec la société FMC, spécialisée dans le E-tourisme.
    Informations pratiques : www.echangeur-pme.ccip.fr/node/76
    Date, heure : Lundi 15 juin 2009 / 09:30 – 12:00
    Lieu : Paris Île-de-France, Bourse de commerce2, rue de Viarmes, 75001 Paris
  • Vous manquez de crédits ? Le Fundraising à votre service!
    Le Journal des Arts, (29 mai au 11 juin) présente le nouveau (enfin, en France…) métier de fundraiser, « ces professionnels de la collecte de fonds armés des techniques du marketing », dont 5% seulement travaillent dans la Culture, alors que l’enseignement supérieur emploie leurs services à hauteur de 15%. Il est vrai qu’à ce simple mot la très grande majorité des professionnels de la culture lèvent leur bouclier ! Ultra-libéralisme, parade au désengagement de l’Etat, culture bradée au secteur privé, etc… Le principe de la Culture comme service public à cent pour cent est un Intouchable, même s’il ne profite qu’à 30% de la population, et parmi elle toujours aux mêmes, aux plus favorisés, aux plus diplômés, aux revenus les plus importants,  depuis 40 ans.
    – L’Association française des fundraisers ( AFF) délivre un certificat français, grâce à une formation continue de 10 jours organisée avec l’ESSEC.
    Le 8éme séminaire francophone de la collecte de fonds aura lieu les 9, 10 et 11 juin à Paris.
    – Une étude sur la profession est en ligne sur le site
    www.fundraisers.fr « Fundorama, baromètre des métiers du fundraising ». Résultat d’un questionnaire adressé en juillet 2008 à 700 professionnels du réseau de l’AFF, dont la grande majorité travaillent  dans des organismes d’intérêt général.

 

popova-et-ken1

4 – ET   KEN AU LOUVRE !!!
• Vous vous souvenez ? Ken, le Touriste Parfait, celui qui dépense ce qu’il faut pour voyager, pour dormir et se livrer à ses activités favorites comme les Affaires, le Golf et les Casinos, Ken,  omnubilé par toute conquête, par la Finance et le Divertissement,  est  depuis peu très légèrement intéressé par la Culture grâce à mon billet sur les retombées économiques. Il  a décidé de faire un petit tour au Louvre ! Et, dans la foulée, il a proposé sa candidature, rien que pour voir, à l’annonce suivante… Croisons les doigts pour qu’il passe au moins l’oral !

Offre d’emploi parue dans Les Echos du 25 mai 2009 :

Le musée du Louvre crée son fonds de dotation et devient ainsi le premier musée français à se doter d’une telle structure financière. Ce fonds devrait bénéficier des revenus issus de l’accord intergouvernemental sur le Louvre Abou Dabi et sera amené à gérer plus de 300 M Euros d’ici 5 ans.

Le fonds de dotation recrute aujourd’hui son Directeur Général (h/f).
Mission
Sous l’autorité directe du président du fonds de dotation, président du Louvre, il met en œuvre la politique d’investissement décidée par le conseil d’administration et rend compte au comité d’investissement, composé de 5 personnalités particulièrement compétentes dans la gestion financière.
Il propose une grille d’allocation d’actifs (traditionnels et alternatifs) répondant aux objectifs et aux contraintes définies par la Politique d’Investissement du Fonds de Dotation ainsi qu’au cadre réglementaire.
Il réalise les appels d’offre pour les supports de l’allocation d’actif. Il élabore les outils permettant l’évaluation périodique de la qualité et de l’adéquation de l’allocation mise en place et assure un reporting et une analyse risque/ performance du fonds.
Il recherche en continu de nouveaux thèmes d’investissement, de nouveaux gérants et choisit les cabinets de conseil qui l’assisteront dans la gestion du Fonds (aspects juridiques, risk management, analyse, due diligence).
Profil
Compétences requises :
– Diplôme du type CFA ; diplôme d’école d’ingénieur ou de commerce ; master de mathématiques financières
– 8 à 10 ans d’expérience dans le domaine de la gestion d’actifs (fonds de fonds, sélection de fonds ou family office de préférence)
– Bonnes connaissances de gestions non traditionnelles (matières premières ou capital risque par exemple)
– Excellentes connaissances des marchés financiers et des différentes classes d’actifs, rigueur, sens de l’organisation, curiosité d’esprit, aisance relationnelle.
Contrat
CDI
Salaire
Non précisé
Contact
Renseignements et candidatures (CV et lettre de motivation) par mail.

LES DEUX PHOTOGRAPHIES DE KEN

Photos de Ken avec deux peintures de l’ Avant-Garde Russe
Introduction : Kazimir MALEVITCH, Tête, 1928-1932. Musées Russe, Saint Petersbourg.
Pour son billet perso : Lioubov Sergueïevna POPOVA, Architecture picturale orange, 1918. Huile sur Toile. 104X80 cm. Musée Régional d’Art, Slobodskoie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.