Culture, tourisme et développement

KEN EN VACANCES

KEN EN VACANCES

Voici, tout chaud, le point sur la question du tourisme culturel et du développement des territoires. Par le meilleur du meilleur : Rémy Knafou, Président de l’ADREST, et notre très chère Claude , Claude Origet du Cluzeau, la plus savante d’entre nous, la plus militante pour que le tourisme culturel se développe, la plus respectueuse, aussi, des acteurs des deux domaines, qu’elle connait très bien. Jean-Michel Tobelem s’est associé à la réalisation de cet ouvrage, autre Grand Prêtre, Jean-Michel, celui de la gestion et de l’avenir des musées , sur lesquels il a beaucoup réfléchi et publié.
1 – Trois parties, donc, dans l’ouvrage :
 Les fondements (Où j’ai signé, d’ailleurs, l’article sur la  Stratégie du Tourisme culturel en France)
 Les applications, avec un article exceptionnel de Jean-Luc Pouts, avec la collaboration de Fabrice Thuriau, qui abordent LA question importante, soit celle du développement d’un festival ( ici, de jazz) sur un territoire( ici, les Pyrénées).Avec une entrée réellement originale ( les retombées économiques, mais surtout comment les artistes, les organisateurs, le projet apporte une énergie à la ville organisatrice, à touts ses acteurs. Une très bonne analyse, aussi, du rôle du politique, des élus, avec, une fois n’est pas coutume, la présentation de l’ensemble de ce que peut – et ne peut pas- faire un élu. Le contexte, « la montagne aujourd’hui », est aussi très bien analysé. Car il y a un petit côté « polar », dans ce texte ! Comment le jeune du pays n’a d’autre choix que de devenir acteur du tourisme, une fois grandi ? Comment Marciac a gagné ? Quels sont les problèmes de l’organisation d’un festival ? Tout y est, je vous le dis !
– Les perspectives
Claude Origet signe, selon moi, le meilleur texte, « Retombées économiques : les villes en pointe ». Attention, petit chef d’œuvre ! En tous cas, ne vous lancez jamais dans le tourisme culturel sans avoir lu ce petit texte, qui contient aussi une leçon magistrale, mais très concrète, de la « mise en tourisme » de ce que vous voulez, un monument, un Mon conseil : vite, achetez ce livre !
Je sais, je vous en conseille peut-être un peu trop pour vos moyens financiers…Alors mettez-vous à plusieurs, demandez à votre bibliothèque de l’acheter, épousez l’un des auteurs, que sais-je ? Inventez ce qui vous plaira, mais lisez-le. Et même en vacances, vous ajouterez du plaisir à celui de vos vacances !
– Editions de l’Harmattan, Culture, tourisme et développement. les voies d’un rapprochement. Préface de Rémy Knafou. Coll. Gestion de la culture, 2009. ISBN : 978-2-296-09981-4 . 24,50€

Les Barbies sont folles ce matin : elles se sont ruées à la FNAC pour acheter des places ( deux concerts de 500 places, le 13 août) pour voir leurs Princes. Le vrai, Prince, pour lequel elles se damneraient !
Le leur, Ken, grand pote de Prince, comme vous le savez.
Je vois d’ici la tête des garçons qui lisent ce blog…Super crise existentielle, à la façon « garçon » : Et moi, elles ne m’aiment pas les Barbies, et pourquoi ?
Voilà, c’est vrrrrai que Ken est hyper sexy, hyper gentil et hyper pratique, puisqu’il est très riche. C’est vrai aussi que Prince est hyper doué, sait jouer de tout ( hé …hé…), est une bête de scène, vient d’un milieu populaire ( sniff…larme d’amour des Barbies pour son triste passé). Mais les deux ensemble, vous imaginez !?!?Ken et Prince :  inutile de vous aligner sur ce coup-là, perdu d’avance, mes chéris 🙂
TOUT SAVOIR SUR PRINCE
1) Prince se moque pas mal d’HADOPI, il diffuse depuis des années hors-Hadopi! 

Son histoire de musique gratuite: Prince se prépara également à la distribution directe de ses œuvres auprès de son public. Dans un premier temps, il ouvrit des magasins (les NPG Stores, en 1993), puis il proposa un système de vente par catalogue (1993), puis par téléphone (1994), pendant ses concerts (1995), puis par internet (1999), jusqu’à actuellement diffuser ses nouveaux morceaux en avant première sur le Musicology Download Store, un site de téléchargement ouvert depuis 2003.
D’une façon incontestable, Prince a profondément modifié les rapports entre artistes et maisons de disques, créant un nombre important de précédents notamment dans le domaine de l’auto-production.
Informations extraites du site :
http://www.cduson.com/prince/ où vous pourrez, après avoir mis votre CD de Prince dans votre ordi  en fond sonore, vous mettre sa vie en tête.

PRINCE ET KEN A MONACO!

PRINCE ET KEN A MONACO!

KEN VOIT son ami PRINCE A MONACO

2) Actualité récente
Prince est descendu à l’Hôtel à  Monaco, hôtel
 que je connais, mais je ne vous dirai pas où, of course. Vient ce soir prendre l’apéro avec moi, des news dans Twitter demain, promis/juré. 
Le 4 février 2007 il exécute le spectacle du « halftime show » du Super Bowl 2007 devant environ 130 millions de téléspectateurs américains.

3) Le concert du 13 août annoncé dans  Nice Matin ( il n’y a que Nice Matin pour écrire « Un deuxième Prince à Monaco »…)
Un deuxième Prince à Monaco : tout un (love) symbole, en quelque sorte, pour une programmation carrément royale, puisque l’éternel kid de Minneapolis se produira dans les fastes de la salle Garnier, par deux fois… le même soir. Jeudi 13 août, à 20 h et à 23 h, Prince devrait ainsi embra(s)ser la scène de ces « Kiss », « Purple Rain », et autres « Girls and boys », des titres ayant depuis bien longtemps dépassé le stade du simple tube pour s’inscrire dans la grande histoire de la musique.
A la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo, jeudi 13 août à 20 h puis à 23 h.
Capacité : 1000 places (deux fois 500).
Tarif unique : 200 euros. Mise en vente dans les billetteries FNAC, uniquement à Monaco, Nice et Cannes, ce matin,  jeudi 6 août à partir de 10 h, et sur le site
www.fnac.com à 11 h.
Ouverture des portes : 1er concert 19 h 15 2e concert 22 h 15

3 pings

  1. […] : LE POIDS ECONOMQUU ET SOCIAL DU TOURISME – CULTURE TOURISME ET DEVELOPPEMENT –  STRATEGIES DES ELUS ET PROFESSIONNELS –  LA VALORISATION DU PATRIMOINE — LE […]

  2. […] le monument ou le festival dans leur contexte (économique, politique, urbain, rural, etc…) et le développement local . Des exemples dans notre article  Batissons une planète […]

  3. […] Nos artciles plus généraux sur la gouvernance : Le Tourisme culturel de demain ; Bâtissons une planète plus intelligente; Création et Tourisme en France; Villes et Campagnes créatives; Culture, tourisme et Développement. […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.