NICE LA CREATIVE!

Ken et estrosiNice  traîne injustement une réputation de Ville de vieux, alors que tout est fait pour que la jeunesse s’y sente bien : on peut réviser son bac sur la plage, avec un café tout chaud du Mac Do du bord de la mer, faire du shopping dans un Zara somptueux – re-Mac Do à proximité –  prendre le tram et se balader dans tout le département pour un euro et aller à Cannes pour la musique techno. Et si vous avez des idées nouvelles, on vous écoute!  Que demander de plus ?
I – La vraie révolution aura lieu début 2010, avec la ville comme terrain d’expérimentation de la nouvelle génération des mobiles.   Le mobile comme carte de crédit, ticket de bus ou guide touristique, grâce à la puce NFC, Near Field Communication. Paris, Strasbourg et Rouen ont déjà proposé du « sans-contact », mais Nice ira plus loin du côté des services. Voyons un peu.
– Les trois opérateurs, Orange, Bouygues Telecom et SFR ont fait une alliance et les collectivités, Veolia, des banques, des industriels, l’Université de Sophia Antipolis – voir les 40 ans de Sophia ci-dessous) ont aussi dépassé leurs luttes concurrentielles pour se donner la main sur le projet.
– Le Tourisme urbain et culturel : accès à des parcours, informations, description des monuments directement sur son mobile, en video, ou sonores, grâce à des tags apposés dans le Vieux Nice.
(Projet Smart Muse, 1,M€, cofinancé à hauteur de 30% par L’Etat.)
– Le paiement par téléphone portable pour les abonnements aux transports locaux et informations ( Projet Bpass+)sur l’agglomération 
– Le Forum des services mobiles sans contact a sélectionné trois projets cette année, et à la prochaine rentrée universitaire 3000 étudiants auront un mobile NFC au lieu de leur carte d’étudiant( Et paiement du resto U, accès agenda, emprunts bibliothèques, etc…( Extelia, filiale de La Poste, avec un coût de 2M€).  
– La ville fédère et coordonne ces initiatives grâce à Florence Barale, adjointe du maire, et à une charte signée entre la ville et les partenaires associés, et  entend élargir l’expérimentation fin 2011 et année2012.
II – D’autres bonnes nouvelles!
– La création d’un haut lieu d’innovation architecturale, avec l’arrivée de Jean Nouvel et de ses équipes à La Batterie, une ancienne poudrière située sur le Mont Boron, avec vue ultra panoramique sur la Baie des anges, la Ville et la mer  jusqu’à l’Italie. Lieu de recherche, plutôt villa Médicis que Cité ouverte de l’architecture, mais les séminaires  et workshops seront tout à fait à l’aise à Nice.
Quelle autre ville a conservé toute l’architecture des années 20, 30 et 40 ? Quelle autre ville expose à ciel ouvert l’urbanisme et l’architecture russe, anglo-normande, et bien sur italienne ? Nice est un lexique inépuisable de la création architecturale, et les grands projets d’urbanisme à venir sont portés par ce langage de l’innovation, avec comme base les inventions du Consiglio d’Ornato,   sorte de Think Tank italien sur l’urbanisme et l’architecture qui, même lorsque Nice devint française il y a 150 ans, poursuivit sa tâche comme si de rien n’était. 
– La Recherche et sa transmission comme substrat de l’expérimentation : à Nice et à Sophia Antipolis un bon millier  de chercheurs NTIC et leurs équipes, accompagnée de sociologues, de médecins, d’ingénieurs alimentent les nouveaux projets et en développent d’autres dans les champs les plus variés (Médecine, Observatoire et astronomie, didactique, transmission des sciences et Conservatoire des Idées, appartements intelligents pour seniors , voir l’enquête du journal Le Point du 12 nov. 2009).
 Du coup, les jeunes entreprises fleurissent dans les secteurs de l’innovation, comme ICI, le pôle Industrie de la créativité et de l’Innovation, financé par la Région et la CU de Nice-Côte-d’Azur, qui compte aujourd’hui une soixantaine de membres et se consacre à la rencontre entre les entreprises innovantes (Inria, Telecom ParisTech) et les artistes (Villa Arson, qui joue à plein son rôle de grand équipement pour fédérer toute nouvelle initiative, merci Alain Deray, le directeur ! Ou Le Hublot, Botox, etc…).
– Le numérique au service de l’industrie cinématographique, avec Doremi
– Les hôtels « Arty », comme HI ou le Windsor, qui créent de nouvelles expériences, réinterrogent les codes traditionnels de l’hébergement et passent commande à des artistes, des musiciens, des designers.
Enfin terminons en beauté, avec une initiative hors du commun pour le Tourisme culturel, en France.
III – Le Tourisme Culturel

Il s’agit de faire lien entre Cinéma, Innovation et Tourisme Culturel.
Le Cinéma :  Nice, ses fameux studios de la Victorine , ses tournages célèbres, jamais valorisés et pourtant essentiels pour l’histoire du cinéma 
L’Innovation : toutes les innovations en marche, d’Internet aux numériques, de la Lumière au cinéma, toutes les démarches qu’elles permettent aujourd’hui. Il faut les connaître et ne pas s’en priver ! 
Le  Tourisme culturel : comment le renouveler, adapter l’offre aux demandes actuelles, ne pas cloisonner la culture des restes du monde…
Porté par l’association  l’*ECLAT et tout particulièrement par Marianne Khalili-Roméo, voilà le meilleur symbole, à notre avis, de la crème de la crème de la ville de Nice et de son avenir! Marianne est Responsable du pôle régional d’éducation artistique et de formation au cinéma de Provence-Alpes Côte d’Azur.
Elle anime ce réseau et vient d’organiser une super rencontre :
L’*ECLAT a organisé la rencontre annuelle du Pôle Régional d’Education Artistique et de Formation au Cinéma PACA qui s’est tenu  à Nice les 26, 27 et 28 novembre 2009 à la Villa Arson sur la question des Lieux du Cinéma. Il s’agissait de deux journées de débats pour comprendre la situation des salles de cinéma engagées dans l’action culturelle et l’éducation artistique. Cette rencontre était suivie d’une programmation cinéma, et on pouvait préparer la rencontre sur un blog !
Coordonnées, contact, blog :
– Préparer la rencontre sur le blog : www.pole-cinema-paca.org
– Renseignements & inscriptions selon la répartition territoriale :
ALHAMBRA CinéMarseille : polemed@wanadoo.fr – 04 91 46 26 87
INSTITUT DE L’IMAGE à Aix-en-Provence : pole.instimag@wanadoo.fr – 04 42 26 81 82
L’ECLAT à Nice : info@leclat.org – 04 97 03 01 15
D’autres  projets sont en cours, en particulier  sur le Tourisme Culturel, à l’inititive du Conseil Général, nous vous tiendrons  au courant, promis/juré !
IV – LES 40 ANS DE SOPHIA ANTIPOLIS ET SES PROJETS.

 Pionnière des technologies en Europe, Sophia fête ses 40 ans d’existence et fait de nouveaux projets. Cette technopôle, qui s’étend sur 5 communes ( Antibes, Biot, Mougins, Valbonne et Vallauris), soit 1,3 millions de m2, compte 1400 entreprises  (30 000 emplois) et 4500 étudiants et chercheurs. Le pilotage est assuré par un syndicat mixte alliant les collectivités (intercos, Mougins, Conseil Général…) qui s’appuie sur la SAEM Saca, l’opérateur des projets d’aménagement  vocation économique. Hommage est donc rendu à son créateur visionnaire, Pierre Laffitte. Le projet est devenu méditerranéen, rives sud et nord, et s’ouvre à un marché de 500 millions d’habitants en doublant la capacité intellectuelle actuelle.  Et il devra aussi trouver une vitesse de croisière avec la futur éco-vallée en plein projet à l’’ouest de Nice. Enfin un nouveau campus, le STIC, est sur les rails.
Quelques entreprises pour les filières qui nous intéressent particulièrement :
– Amadeus, pour le voyage et le Tourisme ( Projets  AGOS, Ether, Mostra, Maxssim), qui travaille sur le concept de « grille » , ou sur l’usage des cartes sans contact dans la relation-client des hôtels (Mostra), ou encore sur le Pass and Fly – avec l’Aéroport de Nice, Air France et IER (groupe Bolloré)-nouveau système d’embarquement sur téléphone mobile.
– Design : ED2, Centre de design européen de Toyota qui a dessiné la dernière IQ
– Laboratoire d’informatique : Inra, Inria Sophia, INL, I3S et  technologies innovantes, comme Ask (Cartes ou tickets-paier sans contact).
– L’ETSI,  institut européen des standards pour les télécommunications, à qui on doit  le succès de la norme GSM (adoptée par 200 pays et qui compte 1,3 millions de nouveaux utilisateurs par jour…)

V – Autre très bonnne organsation, le Pôle ICI, qui, au niveau départemental et régional, coordonne toutes les industries de la créativité et de l‘innovation , avec des objectifs magnifiques : Imaginer le monde autrement,  et Interagir avec son environnement numérique!

Son Directeur, Olivier Eschapasse, dirige aussi Le Comptoir des Savoirs et met à disposition des commuuunes, du départemetn mais aussi de toute la France ses compétences. Site : http://www.lcds06.com et contact : oe@lcds06.com

Enfin le pôle ICI a été labellisé PRIDES par la région PACA, Pôle Régional d’Innovation et de Développement Economqie Solidaire, qui regroupe et fait dialoguer les entreprises d’un m^mle secteur en Provence-Alpes-Côte- d’Azur :

http://www.regionpaca.fr/index.php?id=3115

Pour en savoir plus sur le Pôle ICI:

Contact : 06 28 05 92 – Blog : http://lerondpointdici.blo

Mail : oe@pole-ici.org – Site : www.pole-ici.org

Ken et son meilleur ami!V – KEN à NICE !
Ken  est apporteur d’affaires. Entre autres jobs. En ce moment, Ken conduit sa petite Lamborghini avec application entre Nice et Monaco,  Cannes et Saint Tropez. Laquelle ? La rose, mieux assortie aux couleurs des tops de ses amies. Le soir, c’est la rouge qu’il préfère, vous le savez déjà, et là, une seule marque, évidemment la F- – – – – i !  Il aime ce pays de soleil avec ses traces d’Italie, ses Princes en vrai et maires-ministres. Au fond, pense-t-il juste avant de négocier le dernier virage de la moyenne corniche, à quoi cela sert-il que je gagne temps si je n’ai pas, jamais, le temps de dépenser ?
Et vous, vous ne vous posez jamais ce type de question ?Alors méditez. Car c’est bientôt Noël! 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.