Réseau Culturel, excellence française!

 

Ken aux Colloques Patrimoine du Massif Pyrénées

Ken aux Colloques Patrimoine du Massif Pyrénées

Colloque, assises, séminaires et symposium, bilan 2009 (Tourisme Culturel).
Pour faire avancer les questions, posées aux élus et aux professionnels,  de la fréquentation et  des enjeux de la visite touristique et culturelle, trois séminaires ont eu lieu qui bouleversent l’organisation parfois si convenue, si peu efficace des colloques traditionnels, avec des intervenants qui défilent toutes les vingt minutes – voire moins ! – et des participants  trop souvent confits dans l’ennui ou la représentation institutionnelle.
Les deux premiers  séminaires étaient   proposé par le Commissariat d’aménagement des Pyrénées, sur le thème Innovation et Réseaux,  en Ariège, aux Forges de Pyrène à Montgaillard, le 8 novembre 2008- ; puis dans l’enceinte du très beau Parc de la Préhistoire (Tarascon-sur-Ariège), le 25 juin 2009, avec trois thèmes : les attentes des visiteurs, le rapport économique à la visite et la médiation culturelle. Le troisième avait lieu le 17 novembre dernier, « Quelles médiations pour quels publics ? » proposé par le Conseil régional de Languedoc-Roussillon,  au Pont du Gard. Même dynamique qu’en Midi-Pyrénées,  même rassemblement d’acteurs, même obsession du développement du Territoire, tout fut parfaitement conduit. 

1 – L’ensemble des acteurs du patrimoine et des réseaux touristiques ont participé à ces trois rencontres organisées par le Réseau Culturel  dirigé par Claire Bertrand, de façon tout à fait inédite :
– Les intervenants disposent, pour préparer leur communication, et plusieurs semaines à l’avance, d’un dossier complet sur les données des territoires qui seront concernés. Statistiques, rapports,  organisation  gouvernance,  ingénierie, profil des visiteurs, fréquentation des sites …Après leur intervention « in situ », les intervenants sont libres de donner des renseignements complémentaires, ou de développer tel ou tel sujet avec les participants, sur le web. 
– Les orientations stratégiques partent des études de fond réalisées récemment. Par exemple Xavier Greffe est intervenu (une heure, quel bonheur!) sur le patrimoine comme levier de développement économique et social, pour décrypter les apports réels du patrimoine à l’économie locale, les conditions sine qua non ce développement peut avoir (ou non…) lieu. Tous les acteurs avaient pris connaissance des résultats des études des retombées économiques commandées aux DRAC, comme par exemple, celle, très réussie, de la région Languedoc-Roussillon
– Les sujets proposés sortent des schémas convenus de généralités ou de schémas moyens qui ne s’appliquent, de facto, à personne. On ne parle que des sujets où l’ingénierie existe, peut faire progresser, évoluer et  faire penser différemment les questions du tourisme, de la médiation, de la culture.  Par exemple, Sylvie Lidji a fait une démonstration très précise de la visite « sensible », l’un des sujets sur lesquels elle a beaucoup travaillé, avec des exemples très récents de muséographies ou d’études des comportements des visiteurs, du moment où ils « décident » de visiter ( ou pas…), de ce qui emporte (ou non) la décision.
2 – Réseau Culturel, l’excellence française !
Réseau Culturel, initiateur d’un nouveau format de séminaire a toujours travaillé en jouant collectif. L’organisation, la mutualisation ne sont pas des mots vains, pour le Réseau Culturel, le seul réseau qui sait faire se rencontrer des élus, des professionnels, des économistes et des artistes, des conservateurs du patrimoine et des agences de voyage ; le seul réseau qui permet de raconter des échecs- comment et pourquoi ? –  et pas seulement des bonnes pratiques. Intergénérationnel, aussi, ce qui donne des couleurs aux conclusions des débats.
Bref, vous l’aurez compris, Réseau Culturel est tout à fait magique, unique en son genre, en France. Le plus étonnant est que bien sûr les élus ou professionnels qui s’appuient sur réseau Culturel  semblent ne pas voir la chance qu’ils ont, car je crois que ce réseau a commencé dans les années 90. Se seraient-ils  « habitués » à l’excellence, depuis toutes ces années? La directrice de Réseau Culturel, mais aussi la toute petite équipe, très performante, avec des profils épatants, et, c’est important, aussi, toujours gaie et de bonne humeur, sont tout de même un OVNI, dans notre pays ! 
3 – « Nous, on n’en est pas là…. «
Cette exigence des acteurs est aussi la meilleure des choses qui soit. Leur écoute, leurs remarques, leur désaccords, leurs critiques  ou leur dépit, dans l’ « Après-Séminaire »,  sont choses saines. Rien ne nous révolte plus que cette petite phrase, que l’on entend trop souvent « Mais, Evelyne, nous, on n’en est pas là… », à propos de culture et web, de  fréquentation touristique, d’ingénierie. « On n’en n’est pas là », c’est l’aveu, presque en forme d’excuse, que l’on n’a pas trop envie de changer les choses ou de faire le meilleur. Et surtout, qu’il y aurait plusieurs vitesses, Paris pourrait tout, serait « en avance », et la province aurait un train de retard?   
Et nous devons cette excellence à Claire Bertrand, directrice de Réseau Culturel,  et à tous les acteurs qui lui ont fait, à juste titre, confiance.  
Son seul défaut ? Il est très difficile, après avoir connu ce mode d’organisation, si efficace, si plein d’enseignements, d’aller assister aux grands colloques pompiers organisés ailleurs, d’y écouter, sans surprise, toujours les mêmes intervenants,  les mêmes pensées tièdes, les mêmes poncifs, à mille lieues des réalités, du terrain. Ou pire, de voir que tous ces consensus  sont le masque d’une « fausse » Rencontre, telle association devant épuiser ses crédits de l’année, telle organisation ou université devant inviter pour être invitée en retour en Europe ou ailleurs.
4 – L’avenir des Colloques, assises, séminaires et symposium !
Les formats, grâce au principe du collaboratif, s’organisent aujourd’hui aussi  en faisant appel à l’intelligence collective : tout le monde peut  participer au choix des sujets, poser les termes des débats, proposer des communications. Ce mode d’organisation est basé sur la confiance, et fait appel à l’expertise de chacun et de tous. Notre dernier coup de cœur : Autrans 2010 : Internet, source d’innovations pour nos territoires, la Rencontre des acteurs de l’Internet,  qui aura lieu les 12, 123 et 14 janvier 2010 et dont le programme s’élabore grâce à un wiki. http://www.intercoop.info/index.php/Autrans_2010_:_Internet%2C_source_d%27innovations_pour_nos_territoires. La préparation de cette rencontre s’est faite grâce à un support pour les pratiques collaboratives, Intercoop. Autrans  organise de cette façon son prochain colloque sur le tourisme et Internet – vous me direz, c’est normal d’utiliser l’outil collaboratif pour un tel thème, de tels contenus «  Tourisme et Internet », et je vous répondrai volontiers que tout le monde ne le fait pas, et que ces pratiques peuvent aussi sortir des sujets strictement Internet.

5 – Pour en savoir plus :
 http://www.intercoop.info/index.php/Accueil, avec une liste de discussion, des conseils pour participer au wiki, apprendre, si l’on ne sait pas, à l’utiliser. Un plan d’action permet de suivre les actions en cours, de discuter du projet de contenu, de voir les nouvelles pages crées, les changements récents. D’autres outils permettent d’utiliser des logiciels libres ou de présenter, sur de nouvelles pages, des initiatives, des projets, des études. Ou de créer des groupes de travail, des publications collectives.
Le Tourisme Culturel pourrait créer un tel WIKI, car il est richissime de compétences, telles compétences, même et surtout  si elles sont dispersées en France et à l’Etranger,  et si diverses qu’une  personne ne peut les connaître, ce qui rend la forme collaborative indispensable pour saisir les enjeux et le sens du tourisme Culturel. La richesse de l’ingénierie du tourisme et de la culture, est en effet composée de  l’expertise d’une bonne cinquantaine de domaines, tous participants aux « contenus »  des les Thématiques « Tourisme » et « Culture ».

 6 – KEN EN VACANCES A  NOEL !

KEN, abonné du nouvel Airbus

KEN, abonné du nouvel Airbus

KEN, en Touriste Parfait, ne va pas à Gstaad, ni à Courchevel. Pas assez de vrai confort,  d’étonnement, d’aide pour garder Le Petit issu de son mariage avec Barbie. Trop de faux luxe, pour Ken,  en France, et des paparazzis, en plus… Le luxe, ce n’est pas du tout cette profusion de fleurs dans les halls ou de tapis façon panthère. Le luxe, ce n’est surtout pas  cette suite petite suite Channel où il va encore s’ennuyer ferme, où Le Petit ne pourra pas jouer…. Le luxe, c’est lorsque l’on part de vos envies, de votre profil, et que l’on sait y répondre, et même devancer l’appel !  Cette année, il a donc téléphoné au Venetian, l’hôtel- Ville des USA de Las Vegas, où il s’était bien amusé avec Le Petit à Pâques, puis aux Émirats, où finalement il passera sa semaine. Car voilà  ce qu’on lui a demandé : Etes-vous seul ? Non, je suis avec mon mioche. Voulez-vous qu’il s’amuse, le confier à nos équipes agrées ? Ben…Ca m’arrangerait. Un goûter d’anniversaire, peut-être ? Why not ! Voulez-vous louer la piscine des enfants, pour que votre jeune en profite pleinement durant son séjour? Mais c’est… possible ? Oui, Monsieur. Voulez-vous jouer au tennis ? Super ! En double ? Oui, avec des filles ( Ah…Ken…). Très bien Monsieur. Une balade dans l’arrière pays et un peu de shopping VIP, sans doute ? Un petit tour en hélico avec votre jeune et ses amis ? Pourquoi pas…Bon, Cher Monsieur, je vois qu’il vous faut une suite de quatre pièces, une salle de jeux privative, un home cinéma et bien entendu la  vue sur la mer, votre piscine privée avec un bar permanent, votre  4/4 à disposition avec une chauffeur, deux ou trois évènementiels pour votre semaine, vol A/R avec limousine et une accompagnatrice  trajets aéroports,  cela vous conviendrait–il ? Ce sera parfait !
En 5 minutes et pour 50 000 dollars, l’affaire était pliée. Que demande le peuple ?
7 – Nos adresses pour vos vacances :
 Si vous êtes fatigués de votre trimestre, si vous craignez 2010, si vous n’aimez pas Noël, si vous voulez vous amuser, enfin, et si vous êtes en panne d’idée, réservez-vite !
www.venetian.com
www.burjdubai.com

www.jumeirah.com : d’autres petits hôtels sympas à Londres ou à New-York !

1 ping

  1. […] http://– TROIS RESEAUX CULTURELS BIEN ORGANISÉS : Terre Catalane. FEMS, fédération des musées de société( une démarche –qualité)et celui de Tistra.LA […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.