La visite culturelle du futur!

 
 

Ken devant les BB de Warhol

La visite culturelle  du futur : informative, interactive et communautaire ? 
Musées, églises, châteaux, patrimoine industriel  ou fouilles archéologiques, êtes-vous prêts pour la saison d’été?
 Nous parlerons donc de la saison de l’été …2011, car il est temps de tout préparer.
Et vous prendrez aussi ce temps pour  changer un peu vos pratiques habituelles, quitte à abandonner celles qui ne portent pas leurs fruits selon vos espérances. Car toutes les études en témoignent, les publics de la culture ne se renouvellent que très peu, depuis trente ans, et le public traditionnel de la culture vieillit. Mais non, mais non, dit un rapport sur les festivals en France, qui pourtant évalue l’âge moyen des festivaliers à 51 ans, musiques actuelles comprises !  Olivier Donnat, notre pape en matière d’études des visiteurs français, a lui aussi publié il y a quelques mois la nouvelle édition de « Pratiques culturelles des français », et son constat est sans appel mais propose des solutions. Voyons un peu…
Les attendus :
1 – Les pratiques des jeunes évoluent si rapidement, avec une très nette préférence pour le web, dans tous ses états, qu’on ne peut pas feindre de ne pas le savoir ;
2 – Les acteurs des sites, lieux et évènements culturels ont une forte culture informatique, la numérisation du patrimoine ayant commencé dans les années Minitel, et le service public ayant assuré, pour 80% d’entre eux,  leur formation Internet, dès qu’il montrât le bout de son nez ;
3 –  Profiter de la bonne situation, en général, des sites culturels dans la ville ( souvent au centre, toujours bien desservis), profiter de leur vocation d’établissements recevant du public, les ERP . 

Voilà trois bonnes raisons de ne pas faire la galine, selon la fameuse expression du midi, qui se dit ailleurs faire l’autruche, trois bonnes  occasions, donc , de s’y mettre plutôt que de croire que  seuls les « gros » peuvent avoir les moyens de développer des solutions, parce que, pour nous, « C’ est différent, on en est pas là… ».
Des solutions :
Ce billet sera consacré à la mobilité, le suivant aux blogs et  réseaux sociaux, le troisième aux forfaits et autres packages du tout compris pour un séjour culturel, ce « all inclusive » dont les visiteurs sont friands, quelque soit leur âge ou leur catégorie socioprofessionnelle
!
I – LA MOBILITE des nouveaux visiteurs :
– Les abribus seront bientôt très conviviaux , pourquoi pas les lieux touristiqueset culturels?
– La Wifi prend maintenant l’autobus, comment en profiter ?
– Les objets communiquent, nous le savions, mais on peut aller encore plus loin !
Ces trois informations émanent justement des deux auteurs de l’étude, André-Yves Portnoff et Xavier Dalloz, qui ne tiennent malheureusement pas de blog de veille sur le sujet TIC/Culture et Tourisme, mais ils nous ont autorisée à diffuser ce que nous avons  la chance de trouver dans notre messagerie, grâce à eux, car épiler tous les sites consacrés aux TIC pour y déceler l’innovation
est tout de même un vrai métier. 
1) L’abribus du futur, informatif et communautaire. Notre réflexion est que si un abribus peut le devenir, un monument ou un musée aussi ! Et s’il n’y a pas de bus dans votre ville, votre campagne ou votre montagne, pourquoi ne pas installer un lieu aussi formidable et rassembleur dans le hall d’accueil de votre monument,  de votre musée ou di lieu de réservation des festivals ?
http://blog.culturemobile.net/index.php/2010/01/12/326-l-abribus-du-futur-informatif-interactif-et-communautaire
Il s’agit en effet d’un lieu d’information, mais qui permet de publier des annonces, de pianoter sur une carte interactive, de prendre connaissance de la ville, de planifier son trajet,  ( ou de toute autre zone, on peut l’imaginer) . « machine d’acculturation locale », comme dit sa publicité, complémentaire des services offerts par les futures villes ubiquitaires,( Voir la video de la ville du futur, USONGDO, sur le sitehttp://blog.culturemobile.net/index.php/2009/12/21/303-u-songdo-ubiquitaire ). Il a été conçu et réalisé par le Sensalab du MIT,  Le Massachusetts Institute ot Technology (MIT).
2) La réalité augmentée : l’expérience précédente pourra être augmentée (ou non..) par des vidéoprojections, qui, sans doute, empliront bientôt toutes les villes ou la Fête des Lumières de Lyon …et les ateliers des artistes !(http://blog.culturemobile.net/index.php/2010/01/13/300-l-experience-augmentee-par-la-videoprojection) . Les lieux de culture pourraient ainsi devenir des lieux de rendez-vous. 

3) Les transports équipés de Wi-FI, c’est fait !  La ligne A14  La Défense Mantes La Jolie, est aussi équipée et tout le monde peut pianoter en toute tranquilité sur son écran, pensez donc à contacter les transports de votre région pour pouvoir leur adresser des messages pendant leur trajet !
http://blog.culturemobile.net/index.php/2009/12/10/314-le-wi-fi-embarque-dans-les-bus-et-autocars
4) Enfin les usages  se diversifient et se démocratisent aussi du côté des  codes-barres2D, (flashcodes, codes QR…),  où l’on peut aussi, ponctuellement, placer de l’information. Le Livre, toujours en avance d’une technologie dans la culture, s’en est emparé pour les faire figurer dans les livres (cf Le sens des choses de Jacques Attali, paru en septembre 2009), premier hyperlivre, ou celui, en ligne – mais la tablette de lecture va augmenter le phénomène – de Frédéric Kaplan, La Métamorphose des objets, auquel on peut faire des annotations. 
http://blog.culturemobile.net/index.php/2010/01/15/325-code-barres-2d-qr-flashcode-usage
Un flashcode sur votre site, lieu culturels pourra faire accéder  tout passant  aux renseignements pratiques ou aux contenus, pour qu’il ait une idée de ce qui va avoir lieu ou du menu de visite que vous lui proposez.  Pour l’instant, ce sont surtout les commerces qui en profitent, via Google Favorites Places. Julie Depardieu, Louise Bourgoin ou le barman du Rits vous font décpouvrir leurs meilleurs visites de Parishttp://www.google.fr/help/maps/favoriteplaces/), mais vous pouvez aussi en profiter pour faire reconnaître  votre site culturel.
5) D’autres folies à prévoir sur :
http://blog.culturemobile.net/index.php/Technofolies
6) Et une petite dernière pour la route, cet exposé assez hallucinant de l’indien Pranav Mistry au MIT
Pour ceux qui n’ont pas un fluent english, vous pouvez sous-titrer en français en choisissant sur view subtitle (A gauche sous la video).Les 5 premières minutes sont un peu longuettes, mais après, vous allez vous régaler !
http://www.20minutes.fr/article/380583/High-Tech-Voici-l-ordinateur-portable-du-futur-ne-ratez-pas-cette-video.php 

Prochain billet : les blogs et les réseaux sociaux pour le tourisme culturel, les meilleurs exemples! 

 II – KEN MILITE! Cette fois-ci c’est décidé, Ken va militer. Mais non, pas aux côtés d’Olivier Besancenot, Ken ne fait pas de politique, bien sur, il ignore même jusqu’à ce mot. N’oubliez jamais:c’est un Touriste Parfait, qui peut  se poser n’importe où, en Libye ou en Corée du Nord, bien qu’il préfère l’acceuil des pays totalement fun comme ceux de l’Europe.  Il va militer pour que les couturiers français ne  fassent plus faillite, comme ce Christian Lacroix, qu’il aimait tant. Enfin dont il aimait les défilés, plein de jolies girlies, qu’il se faisait une joie d’amener au Ritz pour prendre un jus de tomate ou un café gourmand. Après l’avion, après les affaires, c’était une vraie joie…C’est décidé, il ira voir voir sa banque, demain, pour ce Lacroix, et le tour sera joué

Notre photo : Ken au défilé automne -hiver de Christian Lacroix, entouré de ses mannequins, en 1997.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.