Vous prendrez bien un petit forfait?

 
 
 

Salon Art Paris, Grand Palais, du 18 au 23 mars 2010

Bonne nouvelle, 

la directive européenne de 1990 sur les voyages à forfait sera bientôt révisée, avant fin 2010. Et il y a urgence : la directive de 1990 ne tenait compte ni d’Internet, ni des lows coasts, ni du  développement du paiement en ligne; elle ignorait aussi les nouvelles  flexibilités des réservations, avec  celles  de dernière minute , par exemple. Or, toutes ces  nouvelles possibilités ont modifié les comportements  des visiterus touristiques. Du point de vue juridique, et en particulier pour la défense des droits du consommateur, cette nouvelle de révision est donc une excellente chose. 
 Le e-tourisme  représente 20% du marché européen.  L’assemblage des services (vols, hébergements, restauration, activités, location de voiture…) peut aujourd’hui se faire en ligne, et tout  individu peut en quelque sorte devenir son propre agent de voyage grâce à son téléphone ou son ordinateur… La vente, l’offre par des agences spécialisées et référencées,  à un prix tout compris, dans un seul pack (L211-2 du Code du Tourisme) », perd   en quelque sorte son « monopole » de compétence pour cette action d’assemblage de prestations, si chacun peut  les commander « séparément » en moins d’une heure… Comme le propose, d’ailleurs le site national de l’Espagne, centré sur l’offre culturelle du pays et où vous pouvez, en ligne et sans changer de page, retenir votre transport, votre hébergement ou votre voiture de location :
www.spain.info . D’où l’intérêt des gouvernenements et des professionnels de refixer de nouvelles règles du jeu, en particulier  celles qui assurent la sécurité des voyageurs du forfait.
Encourager toutes les initiatives
Pour cette révision, formulons un souhait( on peut toujours rêver, non? ) : que la nouvelle législation ne crée pas  de nouveaux freins, en  s’abritant derrière la sécurrité des voyageurs. Un exemple récent :  une jeune femme voulait réaliser un forfait « Circuit œnologique/hébergement/autres activités », à son échelle, localement, mais elle doit s’acquitter,a vant même de l’avoir proposé, de 100 000 euros pour une déclaration en bonne et due forme d’une activité d’ « agent de voyage  » ! Bigre!(A voir sur l’excellent blog de Rezotuur, fev.2010).  Bref, si la loi,  pour une fois, pouvait concerner tous les professionnels et pas seulement les  grands groupes du tourisme  actuels serait un objectif tout à fait divin autant qu’inattendu.
 

DEFINITION DU FORFAIT TOURISTIQUE
En France, la Loi du 13 juillet  1992 définissait le forfait touristique comme une combinaison préalable d’au moins deux opérations portant respectivement sur le transport, le logement ou d’autres services touristiques non accessoires au transport ou au logement et représentant une part significative dans le forfait ,  pour une période dépassant vingt-quatre heures ou incluant une nuitée .
Un forfait de tourisme culturel doit donc comprendre, dans les services proposés, une activité de visite ou de création culturelle. Si, en plus,  l’hébergement propose un cadre ou une activité spécifiquement culturelle, du monument historique au petit festival organisé par le château en passant par des hôtels au design contemporain, un master class de c musique classique ou une rencontre avec des acteurs de théâtre, alors là, nous frôlons la perfection !  

DE NOUVELLES FORMES DE FORFAITS CULTURE TOURISME?
– Pour développer l’idée qu’il faut développer de nouveaux forfaits culture et tourisme, en France, un argument simple : les étrangers viennent pour 80%d’entre eux pour l’image culturelle de la France, et leur fréquentation baisse, concurrence oblige.  Tout ce qui peut améliorer la venue des touristes français et étrangers est donc  bienvenu en ces temps de crise, où il s’agit sans doute de mettre les bouchées doubles. En dehors du « marché » traditionnel du tourisme culturel, soit 15% des touristes  actuels et potentiels  prêts à payer le prix fort pour leur passion culture, il nous semble que toutes les initiatives devraient  être encouragées, car une niche + une niche peuvent constituer , à terme, un  nombre de visiteurs important, toujours d’après notre base, soit ces 80% de l’étude IPSOS-Maison de la France de 2006.    
– Or, à part les classiques du Tourisme culturel, pour les « déjà très amateurs de culture », il faut bien réaliser qu’il n’y a pas beaucoup d’offres bien organisées pour ces 80% qui ne sont pas des afficionados du Tourisme culturel
.
OU EN SOMMES -NOUS ?
 Les gros opérateurs, ceux du transport aérien,  ferroviaire, ou bien les organismes de réservation les plus fréquentés ( d’Opodo à la SNCF…) ou encore les agences de voyage et les organismes du tourisme ( OT, CRT…) proposent des forfaits culturels.   La cultureest le produit d’appele de la plupart d’entre-eux. Mais il ne peuvent passer du temps à affiner l’offre, à l’actualiser – pratiquement rien sur le contemporain – à faire du « cousu-main », comme le recommande un marketing si précis aujourd’hui que l’offre se diversifie pour épouser parfaitement les mille et une composantes des comportements des différentes clientèles. Car ces gros opérateurs ont plusieurs millions de clients captifs, pour des offres standards qui marchent encore très bien, du Mont Saint Michel à Paris La Tour Eiffel, pour les primo-visiteurs  de la France.
A l’autre bout de la chaîne et hors tourisme de masse, les agences du tourisme spécialisées dans le voyage et le séjour culturels s’adressent d’abord à un public de  passionnés de culture plutôt classique : Donatello, réellement excellent, mais pour les fan de culture étrangère. Intermèdes, qui propose des croisières, Terra Nobilis, pour l’art et l’histoire, Clio, qui offre depuis peu des week-ends pour visiter des expositions temporaires, en Europe, Taddart, le tourisme culturel solidaire, Adessentia,ou la méditerrannée, Via Nostra, Artambule, ou encore les Sciences conjuguées avec la Nature , avec , Excursia. Très peu d’offre pour ce que la dernière étude du Tourisme ( ODIT France 2007) sur le tourisme urbain révélait : une demande de contemporain, de rencontres, d’activités artistiques ou culturelles, et pas d’agence spécialisée dans l’Evènementiel culturel en France, pourtant la plus riche du monde en quantité, par la qualité de ses équipements, grâce à sa sa diversité.  Chaque année, on peut ainsi remarquer que, là ou Venise « met le paquet », ou Glasgow sait « vendre » son festival, nous hésitons à faire une promotion nationale des 10 incontournables que nous proposons, des grands festivals de musique actuelle ou classique  ou de cinéma, aux Biennales d’art et grandes rétrospectives artistiques.
Smarbox et autres jolies boites-à-voyager : un peu décevantes , si l’on y regarde de près : les Smartbox proposent des forfaits « Histoire et Patrimoine », mais pas une seule entrée de monument ou de musée n’est comprise dans le forfait.  On vous donne des idées de ballade, de visite, mais ni plus ni moins que l’Office de tourisme local ou une agence de voyage. Vous pouvez commander  en ligne, mais n’avez, in fine, qu’un hôtel  :  ni les coûts de la visite culturelle et son organisation (guide, conférence, programme de visite précis…) ne sont inscrits dans la box. Quand il y a une proposition « romantique », n’imaginez pas  non plus une visite de château au clair de lune ou un coucher de soleil sur  des ruines antiques… Simplement, en plus de la chambre d’hôtel, vous aurez droit à une coupe de champagne. Hips ! So romantic

DE BONS FORFAITS  Voici  des exemples, en France,  que nous avons choisis comme très pédagogiques,  de très bons forfaits.Aucun, pratiquement, ne comporte le trajet AR vers la destination, mais un asemblage hégergement/activités/autres activités, ce qui est déjà très bien! Voici, des plus simples aux plus élaborés:
1 – GRENOBLE, VISITE DE LA VILLE : Jour 1 : Visite audio-guidée du centre historique de la ville –  Musée de Grenoble (Musée des beaux arts de renommée internationale) – Dégustation de produits régionaux dans un salon de thé du centre ville.
Jour 2 : Musée dauphinois (Musée présentant la vie des gens des Alpes) –  Déjeuner ou dîner – Aller / Retour en Téléphérique de la Bastille.
Sur le site :
www.isere-tourisme.com/…/fiche-1104-1-sitraSEJ493503.html
2 – MARSEILLE, L’ECHAPPEE BELLE ! Sur le site Internet  du tourisme de la ville voir la rubrique «  Réservez votre séjour » (qui devrait  d’ailleurs s’appeler « Week-end à Marseille », titre plus prometteur) :  Accès illimité aux transports  en commun et offre culturelle à volonté ( dont une visite commentée et les 24 musées gratuits)ou shopping grâce à un City Pass, le temps d’une journée ; hôtels 2, 3 et 4 étoiles ; 
Système de réservation classique, mais pas très pratique : « Après validation, un mail récapitulant les détails de votre séjour vous sera adressé. Votre pochette de voyages est à retirer dans nos bureaux d’accueil sur présentation d’une pièce d’identité. Il faut donc aller en centre-ville, avec une CNI,  chercher son Kit. 
http://www.marseille-tourisme.com
3 – ROUBAIX : PASS DECOUVERTE  1  JOUR     du : 25-08-2009 au : 28-02-2010  Programme  très peu cher et bien fait pour une première découverte de la ville, cette journée associe culture, patrimoine et shopping. Ce forfait, valable toute la saison du mardi au dimanche, comprend : Visite libre de la Piscine Musée d’art et d’industrie et Visite guidée de la Manufacture des Flandres – Musée atelier du Textile- Un guide « Vill’en Poche » de découverte du patrimoine
avec 4 itinéraires pédestres qui vous présentent l’histoire et le patrimoine de la ville. – Le kit de bienvenue le kit de bienvenue comprend toute la documentation sur la ville + des offres de réduction dans les centres de bonnes affaires.Prix du forfait pour la journée : 12€ / pers au lieu de 14,50 €. (Possibilité d’achat du Pass en ligne).
http://www.roubaixtourisme.com/tourisme-nord-fr-3-128-949_forfait-visites-roubaix.htm 

4 – ALSACE ,http://www.tourisme-alsace.com/fr/offre-sejours,  sur le site du CRT : ce séjour conjugue  des balades en montagne, des découvertes gastronomiques et culturelles. Le tarif comprend 2 nuits en hôtel ou chambre d’hôtes pdj inclus1 dégustatioN1 entrée musée du florivaL1 entrée musée de la vigne 1 repas de produits régionaux.  Le prix ne comprend pas : les boissons non incluses dans le forfait ET les dépenses personnelles. Tarifs. A partir de 95€/personne en chambre double (supplément en chambre single).

5 –  Forfait,  enfin sans le transport AR, hélas, pour l’événement de l’ouverture du Centre Pompidou a Metz en mai 2010 . Le premier forfait  bon marché de cet évènement a été créé en janvier : assister à l’inauguration d’un site culturel. « Avec son architecture exceptionnelle créée par Shigeru Ban et Jean de Gastines, le Centre Pompidou-Metz invite le visiteur à vivre une expérience unique et nouvelle et à découvrir la création artistique sous toutes ses formes. Ne manquez pas la découverte de l’exposition inaugurale “Chefs-d’œuvre ?” :
• 1 nuitée avec petit déjeuner + 1 dîner (hors boisson)
• 1 visite guidée ou audio guidée de la ville
• 1 pochette découverte
• Le + : un présent emblématique de votre séjour »
Visite du Centre Pompidou-Metz à partir de mai 2010
Tarif : à. partir de 83 euros/pers.
http://www.tourisme-metz.fr 

LA FNAC  A TOUT BON, avec de vrais  forfait : court-séjour+ Transport  !
Pour le Tourisme culturel adapté aux courts séjours, la FNAC reste, selon nous, la meilleure source de propositions avec un très bon rapport qualité/pris. 
Week-ends à Thème.
France : LILLE
découverte de la ville, 2 jours/ 1 nuit avec petit déjeûner  : à partir de 30€/personnehttp://www.fnacvoyages.com/fiche-produit.jsp?pid=133455
Etranger : Londres
La FNAC propose toujours d’excellentes expositions temporaires en formule week-end, en Europe, pas trop chères, et avec des formules  et un programme si précis qu’ils forcent l’admiration !Exemple : Londres, Exposition Van Gogh, à Londres, jusqu’au 18/4(65 tableaux et 30 dessins rarement montrés Agréable hôtel situé à quelques pas de Harrods. Londres – Londres – Hôtel Montana . 3 jours / 2 nuits A partir de 202 € Ville(s) de départ : – Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Paris. Autres villes : nous contacter.
http://www.fnacvoyages.com/fiche-produit.jsp?pid=139504 

Des offres claires et un programme de visite précis
La Fnac propose la  vente en ligne, et, pour chaque fiche le résumé et  la description t  la localisation de l’hôtel ; les accès ; les équipements  et services de proximité ( location de vélo…) ; les services pratiques ( parking..). Les animaux tolérés, l’offre pour les enfants et les bébés. Pour l’aspect juridique : un extrait des conditions d’annulation et de modification.
Toutes les modalités de réservation, très claires : A réception de votre demande nous vérifierons sa disponibilité. Votre demande de réservation effectuée, vous recevrez un e-mail récapitulant le détail de votre voyage ; un délai de quelques jours sera parfois nécessaire à la confirmation de votre voyage. La disponibilité de votre voyage validée, votre commande vous sera définitivement confirmée par mail. Si vous l’acceptez, nous établirons votre contrat de vente . Il vous sera adressé par mail et devra nous être retourné signé. Le débit de votre carte de paiement ne sera effectué qu’à confirmation de votre voyage.
Pour en savoir plus : lire les premières propositions de renouvellement juridique du forfait   :
Les premières propositions de modification émanent de l’ECTAA, European Travel Agents and Tour Operators’ Association,  groupement des associations nationales d’agences de voyages et de tour opérateurs dans l’Union européenne. Elle comprend  25 états membres de l’UE, ainsi que la Turquie et  la Suisse, et représente environ  80 000 entreprises européennes
http://www.ectaa.org/Portals/0/Final%20response%20of%20ECTAA%20to%20consultation%20PTD.pdf
Prochain billet :VOUS REPRENDREZ BIEN UN PETIT FORFAIT?
– Construire un forfait de tourisme culturel aujourd’hui
– Les meilleurs exemples étrangers,  pour s’en inspirer !
 

VOTRE AMI KEN ! 

 
 
 
 

Ken au musée de Sarran, à l'exposition (1er février au 15 avril 2010)

Ken est assez dolent, en ce moment. Direction  l’Europe, juste un saut entre deux continents pour  une petite virée aux Mobile Days de Barcelone. Il investit dans les mobiles, et l’iPhone est son chouchou ( il en a six, mais c’est normal) et la guerre de ceux qui ..n’ont pas su l’inventer l’amuse au plus haut point.Il est aller flâner à la Sagrada Famiglia, avant d’écumer les meilleures tables avec ses banquiers d’amis. Il faisait beau. La jolie fille  qui dansait devant son whisky, à l’hôtel, lui fit un signe en riant.Elle insistait, même. Bof, trop fatigué…En se levant, il vit qu’il avait oublié de reboutonner son pantalon. Quelle misère… 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.