Comment choisir une exposition?

 

Ken et une amie (Photo volée…)

 

I – QUELLES EXPOSITIONS PREFEREZ-VOUS ?

1 – C’est une  évidence, vous allez  voir ce dont tout le monde  parle (Monet) ou ce qui vous a été recommandé par l’Hôtel, le Tour opérateur, l’agence de voyage ou votre université, votre école ou encore le journal. Ensuite, une expo, comme un pull, se choisit selon l’humeur ou grâce aux conseils des proches (amis, famille…) qui la conseillent, et, pour les plus amateurs, par les journaux spécialisés. Et aïe ! Pour choisir, c’est là que tout se gâte, car vous avez l’embarras du choix : vous achetez un guide de Paris une liste de 200 trucs à voir et à visiter, souvent « absolument » ! Vous achetez un hebdo? Ils ont tous la même expo vedette, dont ils ne disent que des éloges, même (et surtout ?) s’il y a deux heures de files d’attente… C’est normal, les journalistes deviennent amis avec les services de presse culturels, vous feriez pareil dans leur situation, au bout de quelques années, non? J’ajoute que vous pouvez facilement rater une très bonne exposition, car les journaux ont toujours intérêt à vous présenter l’actualité, sans faire attention à votre accueil, à la qualité de l’exposition par rapport à vos attentes ( expo pour érudit/expo pour familles/ expos selon vos humeurs « J’ai le cafard et veut seulement me divertir ».
2 – Quels publics n’ont aucun problème pour choisir ? Les téléramas n’ont pas de problème… Donc, souvent, et je vous comprends, vous zappez la sortie « exposition », restez sous la couette ou partez au cinéma ou à la piscine. Seul un groupe de visiteurs n’a jamais de problème avec ce choix, ce sont les  « téléramas », comme je les appelle affectueusement – j’en fais partie – groupe de milliers de fan de la culture, insatiables, quasi-boulimiques, abonnés et fidélisés, qui voient tout pour tout  connaître et se moquent pas mal du parcours du combattant qui les attend, neuf fois sur dix ! C’est simple, les « téléramas » sont  héroïques, car quand ils n’aiment pas une exposition, ils croient que c’est de leur faute, qu’ils n’ont pas compris et qu’ils ont donc encore des progrès à faire…. Ils ne râlent jamais (je n’y comprends rien…L’accueil est super horrible…Pas un verre d’eau pour mon gamin…etc…).Et lisent avec gourmandise et par le « menu » toutes les listes des expos en France et à l’étranger, sans en rater une seule   «  Tiens ! ca faisait longtemps qu’on n’avait pas vu tel peintre ! » ou « Encore une expo pour les BAC+17, dans ce musée même pas chauffé, mais j’irai quand même … » . On trouve de telles listes sur les sites Internet et dans les revues spécialisées d’archéologie, d’art contemporain ou de sciences, d’histoire,  etc…
III – EXPOS : LE CHOIX DE KEN
Comme Ken est à l’honneur, ces temps-ci- voir ci-dessous-, nous vous présentons ses choix d’expositions. Et surtout quels sont ses critères de choix !

1) COMMENT KEN CHOISIT-IL SES EXPOS ? C’est très simple. Il évite les mauvais lieux, mal gérés et qui, à cause de cela, n’ont vraiment pas les moyens de faire même une seule bonne expo de temps en temps. Il évite aussi les expos « prétextes », celles ou un conservateur vous présente le fruit de ses recherches, en vous jurant que c’est passionnant, mais cela n’est pas vrai, Ken s’est déjà fait avoir…Ce type d’expos est pensé et réalisé pour les seuls amis du conservateur, où ceux dont il rêve de se faire des amis ou encore des soutiens pour sa carrière. Ce qui est dommage, c’est qu’ils racontent à leurs correspondants du Tourisme qu’ils font de telles expos pour affirmer leur « Exigence de qualité », et que jamais les acteurs du tourisme n’osent leur dire qu’ imposer régulièrement ses propres choix à 10 000 ou 500 000 habitants c’est tout de même assez gonflé ! Leurs arguments sont aussi basés sur la fameuse « découverte » dont nous parlons en début de ce billet, et qui n’est pas la pente normale d’un être humain, ou encore sur la « Prise de risque » de cette exposition, argument qui marche souvent bien pour leurs tutelles, mais le « risque » pour le visiteur est tout autre : s’ennuyer un bon coup, et ne jamais retourner.
2) Les critères de choix pour voir une bonne exposition : évidemment Ken privilégie les sites culturels qui ont d’excellents professionnels dans leur équipe, capables de choisir un bon thème, ou un thème jamais traité auparavant mais qu’ils sauront parfaitement présenter. Et pour ces expositions, il choisit ensuite selon ses goûts (en art, en archéologie ou en sciences), et, comme tout le monde, il « découvre » peu, et préfère empiler des connaissances sur ce qu’il aime déjà! Enfin, vous le connaissez, entre son ex, Barbie, et la garde alternée du Petit, il faut qu’il adapte son choix à ceux de ses accompagnateurs, ses amis ou sa famille. Mais cela est plutôt facile, car il existe suffisamment de très bonnes expositions, qui sont donc, selon ses critères, compréhensibles par tous.
3) Voilà donc son choix pour les expositions de Paris en ce moment :
1 – Quai Branly :
• LA FABRIQUE DES IMAGES / http://www.exposition-paris.info/expo-la-fabrique-des-images/#more-856
2 – La Villette
• SCIENCE ET FICTION, aventures croisées  http://www.exposition-paris.info/expo-science-et-fiction-aventures-croisees/#more-891
Aux Arts et Métiers
• LA FACE CACHEE DES MACHINES ,  CNAM, à partir de leurs collections permanentes
Palais de la Découverte, Grand Palais
• TRES TOUCHER: une expo sur le « Toucher », pourquoi pas avec ou sans  enfants ?
http://www.exposition-paris.info/expo-paris-tres-toucher/#more-1047
La Monnaie de Paris, quai Conti
• PEURS SUR LA VILLE (PHOTOS PARIS Match)
http://www.exposition-paris.info/expo-photo-paris-peur-sur-la-ville/
A la Fondation Cartier
• BD – MOEBIUS, Bd Raspail
http://www.exposition-paris.info/expo-art-contemporain-moebius-transe-forme/#more-941
A la Pinacothèque de Paris( Madeleine)
• Le siècle des Romanov

4)  Les lieux parisiens ou Ken va voir de expositions « les yeux fermés », juste pour le plaisir, même s’il n’y a rien de neuf, tellement l’accueil est parfait et les choses à voir inépuisables:
– Le Louvre, car la visite y est exceptionnelle, et les expositions aussi ( Meilleur musée pour l’art, l’archéologie). Avantage : on peut faire du shopping sur place  et déjeuner dans le Louvre pour pas cher les jours de pluie.
– Et Orsay, qui a renouvelé les  thèmes de ses expositions grâce au directeur, Guy Cogeval. Comme pour Le Louvre, votre « suite à la visite », s’il vous reste encore des pieds pour marcher – le sol est très dur, pas de planchers de bois !est une balade sur la Seine ou une remontée de la jolie rue du Bac pour digérer tout ce que vous aurez vu, vous « laver » les yeux..
– Les grands monuments organisent aussi de très bonnes expositions temporaires,  mais il faut y aller surtout le matin, pour éviter les files d’attente…Et ne pas oublier La Sainte – Chapelle, pour prier. Les grands monuments sont tous ceux que gère le CMN (Liste et monuments sur le site http://www.monuments-nationaux.fr,  car ce Centre travaille beaucoup sur le confort, l’accueil, la compréhension et le plaisir de la visite. Les touristes disposent aussi au CMN d’ une très bonne ingénierie et ne sont pas « les grands oubliés », comme dans les autres musées ou monuments, qui mettent 100% de leurs moyens sur le seul objectif de la visite de proximité, alors que leur potentiel est énorme, mais touristique.
– Paris vu de…Un grand plaisir à ne pas bouder parce que « Ca fait trop touriste » : celui de la Tour Eiffel, une fois par an, découvrir Paris ou en suivre l’évolution ; l’exposition temporaire, à la Tour Eiffel, c’est le paysage, changeant et vu de très haut.
– Toutes les galeries d’art contemporain du Marais et de ses environs, gratuites et qui vous montrent l’actualité de l’art en France mais aussi à l’étranger. Prenez le plan général dans votre première galerie visitée, il est très pratique. Jolie balade, évidemment, et analyse des tendances actuelles de la mode. Analyse, mais pas de shopping, trop cher.. Emportez aussi votre pique-nique et votre eau pour la soif, car avec un seul café au bistro, vous êtes ruinés si vous êtes en famille!.
– Le Quai Branly, présente d’excellentes expos depuis son ouverture. Mais n’y allez pas en hiver car le jardin, étonnant aux autres saisons,  est un peu dégarni ou trop classique ( le fameux « mur végétal «  dont on a tous assez…. L’exposition permanente de ce musée est incompréhensible, et pour longtemps, mais les expositions temporaires sont réellement très intéressantes.
– La Cité de l’architecture et du patrimoine, au moins pour le meilleur club sandwich de Paris, la proximité du Palais de Tokyo et la vue, ainsi que le retour par la Seine en bateau, vers le  centre de Paris (Batobus).
– La Villette, surtout avec des jeunes ou des enfants, les expositions y sont gaies, ludiques, et à la sortie on peut flâner dans le super magasin pour qu’ils s’amusent sans se faire gronder, pour une fois.
– La Fondation Cartier, repaire de talents invités et de bonnes idées d’expositions , avec un très bon accueil garanti
– La Pinacothèque, (Madeleine), toujours parfaite car le professionnel qui s’en occupe connait très bien son métier
– L’Adresse Musée Postal, boulevard de Vaugirard, qui a un site Internet web2.0, excellent ! L’Arsenal, pour des expos d’architecture, est aussi un lieu agréable
D’AUTRES IDEES ? D’AUTRES BONS PLANS, A PARIS OU EN FRANCE ? DITES-NOUS TOUT EN LAISSANT UN COMMENTAIRE !
IV – RUBRIQUE NEWS
1 – Tunisie et Egypte
Les voyagistes reprennent les destinations de la Tunisie et de l’Egypte cette semaine, et c’est tant mieux pour l’économie de ces pays en souhaitant que les retombées bénéficient davantage aux habitants .Un billet payé pour deux personnes, une croisière sur le Nil à 50% du prix habituel : si vous voulez les encourager, allez y ! La france n’a ps vraiment redémarré en Egypte, mais la GB et l’Allemagne l’ont fait.
2 – Enseignement et Formation 
La Sorbonne a ouvert au Moyen Orient !  La Sorbonne Abou Dhabi, en attendant le Louvre, a inauguré ses locaux le 13 févier dernier, avec 620 étudiants inscrits et une capacité d’accueil de 2500 étudiants. . Les Emirats ont financé cette nouvelle Sorbonne, et sont devenus « Membres observateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie ».
William Saadé (Université de Lyon) et Claire Bertrand (Réseau Terre catalane) co-organisent aussi un enseignement de « Tourisme culturel » avec les professeurs de l’Université de La Sagesse ( Liban).Cette  initiative montrent que les compétences de notre pays sont très  appréciées, tant mieux!
3 – Le Musée du Louvre innove, encore et toujours ! Comme le montre cet appel d’offre, qui doit mettre fin à un cloisonnement de ses services internes ; d’un côté celui de la fidélisation de ses publics, et d’un autre celui des vente, par une: « analyse des relations entre le service de la fidélisation des publics de la Direction du Développement et du Mécénat (Ddm) et les services de la vente de la Direction de l’accueil, de la Surveillance et de la Vente (Dasv) du musée du Louvre ».
On imagine en effet que le premier service s’est surtout focalisé sur des offres de visites, de nouvelles propositions, sans développer la connaissance de ces visiteurs fidèles, cela n’était pas dans ses missions. Même chose pour la vente, qui a d’abord visé le potentiel, faute d’avoir les fichiers, les comportements des visiteurs fidèles sous la main, pour y travailler et les inclure comme cible prioritaire. Intéressant !.http://www.marches-espaces.com/marches-publics/2185/intervention-consultant-ressources-humaines-analyse-relations-entre-service-fidelisation-publics-direction-developpement-mecenat-ddm-services-vente-direction-accueil-surveillance-vente-dasv-musee-louvre.html
4 – Le musée d’archéologie de Saint Raphael a créé son système de e-visite, avec des codes-barres, dont nous reparlerons dans un prochain billet. Couplée avec cette innovante présentation, le salon du e-tourisme de Saint Raphaël  a fait plein d’heureux !
5 – Intercommunalité
L’ACT, agence culturelle d’Alsace, qui fait tout bien, merci Monsieur Gélin ! – a réalisé une étude sur l’état des lieux  de l’intercommunalité culturelle en Alsace : freins et conditions propices au développement de la culture dans l’intercommunalité. Cette étude change des études habituelles et leurs « moyennes » nationales proposées par nos ministères  lors de leurs « recommandations », qui sont peu opérationnelles. L’étude  en synthèse :    http://www.culture-alsace.org/les-etudes-de-l-agence-l-intercommunalite-culturelle-en-alsace,35556,fr.html . Pour obtenir l’étude complète, demander au très charmant Olivier Causse, dont l’accueil parfait vous fera plaisir, car Olivier vous envoie l’étude par retour de mail !  Mailto : olivier.causse@culture-alsace.org  –   Olivier  Causse, Chargé d’accompagnement des porteurs de projets Pôle Communication & RessourcesAgence culturelle d’Alsace- Tél. 00 33 (0)3 88 58 87 58 – www.culture-alsace.org 
6 – La lettre d’information de la Fédération des Maires des Villes Moyennes évoque régumlièrement l’actualité culturelle :
http://www.villesmoyennes.asso.fr/newsletter/Culture-ondes-moyennes-article-1138
http://www.villesmoyennes.asso.fr/newsletter/Culture-ondes-moyennes-article-1138

7 – Le Grand Lyon a recensé, dans son Centre de Ressources , des sites sur la prospective, dont celui de nos amis de Futuribles http://www.millenaire3.com/Emergences-culturelles.1080.0.html ; le site http://www.dicodufutur.com/ n’est pas mal non plus !
Sauvegarde et valorisation du patrimoine : croissance de l’activité en 2010 pour la Fondation du Patrimoine : en 2010, plus de 2 400 projets publics et privés ont bénéficié du soutien de la Fondation du Patrimoine, contre un peu moins de 2000 l’année précédente. Une activité en croissance malgré un contexte économique difficile. Journal le Moniteur du | 14/02/2011 | 17:32 | Notons que les sommes de cette Fondation sont tout de même dérisoires par rapport à ce que le service public dépense pour la valorisation du patrimoine, ou encore , par rapport à d’autres pays étrangers qui ont créé des modèles plus attractifs pour drainer des flux financiers souvent colossaux.  
8 – La crise oblige les Français à revoir leurs priorités
A quoi les Français consacrent-ils le plus de temps depuis le début de la crise? Tout d’abord, ils ont tendance à se replier dans leur bulle. «Rester chez soi» est ainsi le comportement qui a le plus augmenté: 32% disent le faire plus qu’avant. Les moins de 35 ans sont les plus concernés par cette hausse (36%), signe qu’ils ont rogné sur leur budget sorties et loisirs. Et que font les Français dans leur bulle? Ils ne se coupent pas du monde pour autant. Au contraire, ils restent branchés sur l’actualité. Ainsi 26% d’entre eux disent s’informer plus qu’avant (66% le font autant) et 21% surfent davantage sur Internet (77% le font autant). On se détend plus chez soi: 14% des Français disent regarder davantage la télévision. Autres activités en hausse: se promener (14%), lire (13%), ou jouer à des jeux vidéo (notamment les moins de 35 ans qui sont 19% à y jouer plus qu’avant). http://www.e-marketing.fr/Marketing-Magazine/Article/La-crise-oblige-les-Fran-ais-a-revoir-leurs-priorites-30724-1.htm
9 – Le statut des Intermittents du Spectacle, hélas toujours un « serpent de mer », comme l’écrit Judith Benhamou sur le blog Rue89 : « On croyait en avoir fini. Loin de là. Selon le journal Les Echos, 105.826 allocataires du régime des intermittents du spectacle et de l’audiovisuel ont été indemnisés en 2009. L’Unedic leur a versé 1,276 milliards d’euros pour seulement 223 millions de cotisations versées, soit un déficit de plus d’un milliard ». La suite sur :  d’euros. »http://www.rue89.com/en-pleine-culture/2011/02/09/le-regime-des-intermittents-serpent-de-mer-189592
Il est tout de même curieux que le ministre de la culture attaque un nouveau chantier, celui de l’art contemporain, qui semble moins urgent, moins prioritaire que celui-là,  car la question de l’emploi des intermittents devrait passer avant quelques projets pour remanier les achats du CNAP ou accélérer les EPCC des écoles d’art, à notre avis.
10  – La reprise économique et le touriste culturel – Compte rendu de conférence : une étude de  American Express Business Insights  https://businessinsights.americanexpress.com/, article du réseau canadien d veille en tourisme, rédigé par Maithé Levasseur( Globe-Veilleur du 16 fév. 2011)
Quoique l’étude suivante concerne le voyageur américain, il est intéressant de comprendre comment celui-ci se comporte et il est certainement possible d’établir des parallèles avec les touristes culturels en général[…]
Cette segmentation permet de constater de grands écarts entre le comportement de voyage des touristes culturels et celui de l’ensemble des voyageurs d’agrément. En effet, le nombre moyen de vols effectués par année par les touristes culturels dépasse le double de celui des touristes d’agrément; il en est de même pour les dépenses de restauration et de magasinage. Le prix hôtelier moyen est également significativement plus élevé (graphique 1).[…]
À des fins de marketing, il est également intéressant de savoir que, lorsqu’il voyage, le touriste culturel dépense:
• 1,7 fois plus en essence;
• 2,3 fois plus en achats chez des joailliers ou dans des boutiques de chaussures et de vêtements;
• 2,7 fois plus pour la restauration;
• et 2,7 fois plus pour des biens de consommation de tous les jours.
http://veilletourisme.ca/2011/02/16/la-reprise-economique-et-le-touriste-culturel-compte-rendu-de-conference/?tagged=&utm_source=bulletin-2011-02-16&utm_medium=email&utm_campaign=globeveilleur

Ken en vedette sur le web!

V – KEN LE TOURISTE PARFAIT

 1 – Ken devient-il à la mode ? Mattel a fait, pour son 50e anniversaire, un MAXIMUM DE BUZZ pour le sortir de la cible des enfants de 3 à 8 ans. Le site créé par Mattel, MonKen Ideal,  est désopilant, avec des jeux, des concours, des super cadeaux à gagner…Comme celui d’«d’adopter un Ken», (On gagne une «prestation de conciergerie unique»: des heures de jardinage, des cours de sport, des heures de repassage effectuées par de «vrais» hommes. «Je lis dans les pensées des femmes!» dit  Ken sur ce site dans dans Paroles de rêves , où vous pouvez enregistrer les mots que Ken reprendra de trois façons différentes: avec votre voix, la sienne ou une voix plus aiguë…Son CV est aussi amusant , ainsi que les goodies ( cartes postales 
 http://www.monkenideal.com/ken_cv.php!
http://www.monkenideal.com/ken_goodies.php : photos, fonds d’écrans, téléchargements, e-cards…
 « Nous voulions organiser un anniversaire décalé qui remette Ken et Barbie au coeur de l’événement », explique Camille Mounier, responsable de la marque Barbie chez Mattel France.  Nous voulons que les gens s amusent. Si une marque de jouets ne donne pas un peu de légèreté, qui va occuper ce terrain? », lance Camille Mounier, qi annonce aussi  une étude exclusive et originale sur l’homme idéal.
http://www.monkenideal.com/hommes_accueil.php?PHPSESSID=2f387993ebb22571c21f3d6b62e1af5b
– Et http://www.e-marketing.fr/Marketing-Magazine/Article/Ken-50-ans-un-eternel-playboy-38922-1.htm
2 – De la révolution dans l’air ?
Très bien, tout cela. Mais qui a trouvé un job à Ken pour lui remonter le moral depuis son divorce? Qui lui a fait faire trois fois le tour du monde ? Qui lui a présenté les Girlies les plus fameuses, comme Anne Lauvergeon  – au grand dam de Nicolas – ou Marie, Sylvie, Claire ou Laurence ? Qui en a fait le totem du Touriste Parfait, fou d’Affaires et de flux financiers, de palaces et de jets privés, touriste parfait car son panier moyen est juste incalculable, sauf à mobiliser une escouade d’experts comptables à chacune de ses escales ?  Qui l’a mis sur le site internet de la BBC comme « Objet le plus important du monde « ? Qui lui a fait adorer l’art de la renaissance italienne ou l’architecture de Zaha Hadid? Bref, Ken n’a pas attendu le marketing de Mattel, heureusement, pour refaire sa vie ! Ce blog a déjà fait tout le travail et très largement analysé 
– le lâchage de Matell lors de son divorce, quasiment –provoqué par l’entreprise…
– la désaffection des filles pour Ken, qui lui préfèrent TOUTES Barbie, lui font faire de la figuration et vident tous ses comptes  en banque pour acheter des poneys, une nouvelle maison ou des accessoires pour la piscine de Barbie?
– L’indifférence des petits garçons pour une poupée mâle…Enfin surtout leur détestation de ce Ken Potiche, maltraité par les filles…

Ce « retour d’affection «, comme disent les flyers des mages africains dans ma boite au lettres,   de la part de sa maison mère, est un peu bizarre, ne trouvez-vous pas?
3 – L ’avenir de Ken C’est décidé, nous allons profiter de ce buzz pour créer  une marque Ken Le Touriste Parfait,  créer des Prix  et des évènements, comme celui du Concours de la plus belle vitrine d’OT cet été. Un label KLTP sera  aussi décerné aux  expos culturelles  qui auront fait un effort pour les visiteurs touristiques.  Ouverture prévue aussi d’une boutique de gadgets pour le e-tourisme culturel,  avec en produit d’appel un premier T-Shirt en tissu intelligent, avec e-visites numériques  cachées dans sa trame en coton. L’apport militant de la culture comprendra une première série de CD de BONNE musique pour ascenseurs d’Hôtels et le décollage des avions. Enfin  le Directeur d’ATOUT France remettra un Ken d’Honneur, une médaille sublime, à l’action la plus innovante et la plus collective de l’année, en présence des people des deux filières. Un chargé de mission AF organisera l’évènement et aura même droit à un stagiaire!  De nouveaux flux financiers et une nouvelle image pour ATOUT France, tous  garantis par la notoriété rapide de l’Evènement.
4 – et fin : mais non, c’était pour rire, ces fadaises sur la marque et tout et tout !  A l’avenir Ken le Touriste va rester le même, celui que vous avez choisi, celui que vous aimez, le petit brun… A bientôt !
—————
Légende des photos :
• Photo du haut : Ken et une amie à sandales à plateforme,  en cuir et métal, de  Salvatore Ferragamo. Bas couture Fogal.
• Photo du bas : Sur le site de Ken Ideal, un Ken blond ( Bizarre, non ?)

1 ping

  1. […] Comment choisir une exposition? […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.