Comment travailler avec la Chine ?

Cela faisait bien longtemps que rien n’était sorti sur le sujet, et aujourd’hui, voici une nouvelle bible!

Les pays émergents où qu’ils soient, portent bien leur nom, au moins  parce qu’ils bouleversent l’économie et les habitudes du des « vieux » pays d’Europe. Et ils ont sauté nos multiples cases de développement, pour passer directement à la case Innovation. Par  exemple, pour le Tourisme et la Culture, le numérique  est entré par la grande porte, sans que ces pays ne soient  obligés de repenser l’ampleur d’un ancien système,  (Hôtellerie, musées ou Tour Opérateurs, Offices de Tourisme…).  Il s’agit donc, comme nous l’avons souvent évoqué dans ce petit blog,  de saisir la balle au bond si l’on veut profiter de toute cette énergie ! Notre problème, en France, est que nous connaissons mal les circuits, et que nous avons aussi d’immenses réticences.  La  « question des droits de l’Homme », en particulier, ou le non respect des normes environnementales  du Développement durable, là où nous attendons leurs progrès, freinent les professionnels français . L’échange, le voyage, la culture sont pourtant autant de moyens d’aider à ces progrès. Claude Bénard, que nous avons interviewé, en témoigne ci-dessous.
Réfléchir à l’arrivée de ces visiteurs est prioritaire, car ils peuvent prendre le relais des clientèles européennes vieillissantes, par exemple, et cette réflexion une question éminemment culturelle : quels sont leurs comportements ? Comment les accueillir ? Comment commercer avec eux? Quelles offres leur proposer, tant pour le Tourisme (Hébergement, Transport, Restauration, Activités…) que pour la Culture : comment voient-ils nos musées, monuments, de quelles aides à la visite ont-ils besoin ?Comment s’adresser à eux pour la promotion des évènements et des sites culturels?

II – ESSENTIAL CHINA TRAVEL TRENDS, UN OUVRAGE INCONTOURNABLE (“Guide  Year of the Dragon Edition) vient donc de paraître en ligne, et présente le marché chinois  ainsi que les modes de relations à établir, les comportements et tendances des voyageurs. Le document regroupe les points de vue et conseils d’une quinzaine d’experts et pour différentes parties du marché du tourisme.

III- INTERVIEW DE CLAUDE BENARD/Fondateur et directeur des   Comptoirs du etourisme (Marseille) , Claude Bénard  est expert en stratégies numériques pour l’industrie hôtelière, gestion de voyages et, ce qui est plus rare, en Tourisme culturel ! Tout récemment il a donc participé à cet ouvrage, à cette démarche vers la Chine. Nous l’avons interviewé pour vous.

-1 Quel est votre rôle dans ces nouvelles relations avec la Chine?Au-delà du cœur de métier de Dragon Trail qui est la définition et la mise en œuvre de stratégies digitales en Chine, nous sommes très impliqués dans des actions sur le développement durable en partenariat avec la PATA (Pacific Asia Travel Association) et d’autres acteurs du tourisme en Chine et en Asie.Jens Thraenhart, co-fondeur et Président de Dragon Trail, est un intervenant régulier dans divers évènements sur ces sujets.Par exemple lors des forums organisés par Mekong Tourism ,  lors du premier China Responsible Tourism Forum (CRTF) à Beijing le 16 Décembre 2011 et autres actions dans le cadre du PATA
– 2 Comment se passe votre collaboration à un tel projet, avec ces partenaires de choix? Comme dit la chanson, it’s a Small World !La première version de Essential China Travel Trends a été lancée et distribuée lors du World Travel Tourism Concil auBeijing’s 2010 Global Travel & Tourism Summit et depuis le début le concept est de fédérer les décideurs des organisations mondiales du tourisme sur les aspects du développement du tourisme en Chine.Les fondateurs de Dragon Trail sont des séniors de l’industrie de l’hôtellerie et du eTourisme. Ils ont un parcours international et ont occupé diverses fonctions dans des organisations professionnelles, qui ont  servi de noyaux de départ pour fédérer les partenaires leaders.Jens Thraenhart est devenu le Président du PATA Chine et le Président du PATA Technology Innovation Council et Dragon Trail est aussi un Preferred Partner du PATA. Tout ceci aide au networking de très haut niveau qui  est nécessaire pour mettre en œuvre un tel projet.POUR VOS LECTEURS, L’EBOOK « ESSENTIAL CHINA TRAVELS TRENDS » EST GRATUIT ET EN TELECHARGEMENT ICI

– 3 Je suis Madame la Fée et je vous accorde trois vœux pour l’année 2012, quels sont-ils ?- Mon 1er  vœu : Il peut paraître primaire, mais il est essentiel.Que tous nos chers décideurs et élus du tourisme parlent et lisent l’anglais.Dans un monde globalisé & interdépendant, ne pas suivre l’actualité du monde en anglais, ne pas échanger, partager en anglais, langue internationale, est un handicap, voir une faute professionnelle.

– Mon 2ème vœu : Je nous souhaite à tous une sortie de crise par le haut !!! Mais comme disait l’autre, il faut donner du temps au temps, et une des clefs sera sans doute des Partenariats Publics Privés plus souples, plus agiles, plus intelligents et au service d’actions concrètes de développement économique du tourisme avec des critères concrets d’analyse de résultats.

– Mon 3ème vœu :Bon, je me souhaite de développer mon activité selon 3 axes : Consulting & formation en  eTourisme Développement de Dragon Trail en Europe Développement de stratégies de vidéo marketing en partenariat avec TripTelevision.

IV – LES NEWS de la CHINE, côté Culture

– La Chine est devenue le premier marché de l’art international. En 2004, sa part était de 1,6%. En 2011, elle passait à 41% et devrait atteindre entre 55 et 57% l’an prochain. Thierry Erhmann, patron d’Artprice, le leader mondial des données du marché de l’art, prédit que « l’Asie absorbera 70% du marché d’ici à 2018 ».Non seulement les Chinois rapatrient les objets achetés au cours des siècle par les européens et les américains, mais un groupe d’entreprises chinoises ( China Guardian, 901,8 millions de dollars de produit de ventes et 7,79% du marché mondial, et  Poly Internatioanl…) commencent à ouvrir des succursales dans les capitales occidentales. Voir le Bilan ArtPrice ici.En 2005, La Chine comptait 300.000 millionnaires en dollars, ils sont un million aujourd’hui, la plupart âgés de moins de 50 ans. Un des signes marquants de réussite financière mais aussi sociale pour ces nouveaux fortunés passe par l’art, avec une prédilection pour l’expression locale.(Voir l’article du Huffington Post).

– Sur les dix artistes nés après 1945 les plus chers, cinq sont chinois, dont les poeuvres œuvres valent celles de J.M. Basquiat, Jeff Koons, Damien Hirst ou Richard Prince. Chaque œuvre de Qi Baishi, Zhang Daqian ou Xu Beihong dépassent désormais 10 millions de dollars.

– Autre nouvelle : le French May , plus grand évènement culturel français en Asie (Hong Kong) est désormais financé par les Chinois. Du coup, le budget de la manifestation a pu être multiplié par quatre depuis l’an dernier, passant à 4,8 millions pour l’édition 2012..(Le Monde 16 mai 2012 P.26- Florence de Changy).

RAPPEL BIBLIOGRAPHIE sur la Chine : les premiers Guides pour travailler en Chine ( Tourisme)  : Les touristes chinois, comment bien les accueillir, Maison de la France, 2006 – Revue Espaces « Le marché émetteur chinois (en 2 deux parties), N° 237 mai 2006 – Le Siècle Chinois, Hors série Le Monde, Nov. 2011.

EVOLUTION DE LA DEMOGRAPHIE et TOURISME: pour l’instant les entreprises françaises qui communiquent le plus sur la Chine sont les grands groupes du Luxe, car la Chine est le deuxième marché du secteur, et sera le premier en 2015. Aujourd’hui, 500 000  chinois ont un revenu supérieur à 750 000 €/an et plus de 330 villes ont un niveau de vie égal à celui de celle de Shanghai. Mais une classe moyenne est aussi en train de croître, estimée à 130 millions de personnes d’ici 2020. Le nombre de touristes chinois qui se déplacent à l’étranger, estimé à 75 millions, pourrait doubler d’ici 5 ans. Le tourisme intérieur est, quant à lui, en pleine effervescence, et un premier grand Congrès du Tourisme culturel a eu lieu à Shanghai en 2011, où la France était très bien représentée, avec une équipe fan du  Nouveau Tourisme Culturel!
IV- LES NEWS !

1- NUIT DES MUSEES, SAMEDI 19 MAI pour  3000 musées en Europe !Lampes de poches et contes, concerts de musiques classiques, chasse aux trésors et conférences ou visites commentées : la Nuit des musées va encore cette année ravir les habitués des musées et récompenser leur fidélité. Pour que les autres visiteurs,  se rendent à ces soirées ( rares sont les musées qui vont au-delà de minuit) , ce sera sans doute plus difficile ; nous avons lu le programme en détail, et nous n’avons trouvé pas trouvé d’offre pour les visiteurs étrangers, ou d’offre pour les jeunes 15-24 ans, sauf, et il faut le saluer, dans les musées suivants pour ces jeunes (ou jeunes d’esprit…) : Saint–Etienne, Millau, Montauban (MHN),Dijon, Château-Chinon, Chalon-sur-Saône, Dreux, Savigny en Véron, Orléans, Tours, Colombier, Delécourt, Issy-les-Moulineaux, Saint-Cloud,  Guéret et Sélestat. Pour Paris et environs :  le Quai Branly (« webjay sets » – réalisés via le logiciel WJ-S conçu par Anne Roquigny), les Puces d’artistes de la Monnaie de Paris, la visite Astres de Versailles, les performances au MACVAL de Vitry/s/Seine. Les propositions de ces musées sont ludiques, bien adaptées aux comportements des adolescents et jeunes, il est vrai plus difficiles que les enfants. Bref, pour ceux qui ne veulent pas forcément apprendre, ce soir-là, mais simplement passer un très bon moment, convivial, où ils pourront échanger, donner leur avis, rencontrer d’autres gens et se faire de nouveaux amis.

Conclusion : si presque la moitié des régions sont absentes du programme officiel, cette année, pour une raison que nous ignorons, cette vingtaine de musées publics (sur les 1200 labélisés « Musées de France),  montre qu’il existe de très bons exemples de musées à jour pour leur rôle de démocratisation et d’élargissement des publics, le plus large possible, comme disait Malraux.

En Savoir Plus : La Nuit européenne des musées est aussi à suivre sur Internet, via les réseaux sociaux : Facebook, Twitter(hashtag #NDM12), Flickr et Dailymotion. Toute la programmation.

2- L’ENQUÊTE 2012 SUR LE MECENAT
La livraison 2012 de l’enquête de l’Admical montre une reprise du mécénat culturel. Le nombre d’entreprises mécènes a revanche augmenté, puisqu’il passe de 35.000 à environ 40.000 sur la même période. par secteurs, la culture représente désormais 494 millions d’euros – soit 26% du total – contre 380 millions d’euros en 2010 , alors qu’il était de  975 millions d’euros en 2008 .Seules 24% des entreprises mécènes choisissent le secteur culturel, contre 37% en 2010. En résumé, les mécènes culturels sont moins nombreux, mais investissent dans des actions plus importantes.le secteur des actions sociales représente 43% du financement total, soit 817 millions d’euros. Le budget consacré au Sport passe de 19% des dépenses en 2010 à 6% cette année. Viennent ensuite différents domaines comme la santé (10% du budget), l’éducation (10%), l’environnement (4%), la recherche (3%) et la solidarité internationaleL’enquête de l’Admical montre le poids croissant des PME en termes de nombre d’actions de mécénat. Les petites et moyennes entreprises représentent en effet 93% des mécènes, contre 85% en 2010. Et le mécénat de proximité continue de se renforcer. Désormais, 83% des entreprises concernées mènent des actions au niveau local, contre 79% en 2010. Enfin, 68% des entreprises interrogées estiment que leurs actions de mécénat vont rester stables dans les deux prochaines années et 16% qu’elles vont augmenter, contre seulement 10% qui prévoient une diminution.Voir l’enquête, ici: ;Voir l’analyse et le résumé par l’ADMICAL , ; et le Le site de l’Admical.
3- NOUVELLES TENDANCES DE LA CONSOMMATION TOURISTIQUE ET TOURISME EN LIGNE

Inscrivez-vous au séminaire de Guy Raffour, toujours très prisé et très intéressant: Bilan & perspectives des nouvelles tendances de consommation touristique et du tourisme en ligne. 19 personnalités représentant les différents métiers du secteur touristique interviendront le 26 juin. Des temps de networking entre participants ponctueront les interventions. Guy Raffour présentera le 10ème Baromètre annuel mené auprès des Français enrichi des  évolutions 2012. Son analyse portera sur : les taux de départ en courts et longs séjours, en France et à l’étranger, les 18 critères de choix des destinations, les modes de réservation, le type d’hébergement, la fidélité au lieu de séjour, l’évolution des budgets, les 21 nouveaux comportements de consommation touristique; le potentiel du tourisme en ligne auprès des Français, lesquels préparent, réservent en ligne et convertissent le plus; lesquels consultent les avis, en déposent et sont influencés; le M-tourisme : le taux d’équipement en smartphones, combien les utilisent pour préparer les séjours et dans quels domaines. Réseaux sociaux : combien d’e-touristes en consultent, et de qui émanent les informations; souhaitent-ils plus d’activité sociale des privés & institutionnels ?
Le Programme est ici. Et voici la fiche d’inscription.

KEN LE TOURISTE PARFAIT

Ken était definitively chinois! Enfin, pas tout à fait…Voyageant, comme vous le savez, à la façon d’ un  touriste extrêmement riche – ceux qui plaisent tant à l’industrie touristique –  il prenait d’innombrables  jets toute l’année, dormait dans les meilleurs hôtels du monde, faisait des Affaires, et dépensait sans compter pour son ex, Barbie Chérie. Et là, il devait l’appeler. Pour tout lui avouer :  il était tombé en amour, comme disent les canadiens, d’un oeil! Celui de la jeune chinoise du hors série du Monde. Vous vous moquez ? Ce n’est pas vrai? Regardez plutôt son air fiérot sur sa photo et rappelez vous : n’êtes-vous jamais tombé en amour d’une photo, sur un magazine?

+ une PHOTO-CADEAU de Ken! Les dernières statistiques de l’OMT, organisation mondiale du Tourisme:

N'oubliez pas, Ils arrivent!

(1 commentaire)

1 ping

    • Claude on 24 mai 2012 at 10 h 42 min

    Merci Evelyne,

    Pour info, une vidéo très interessante qui démontre bien les ambitions de la Chine

    « When China Will Dominate Creative Festivals, This Week on ‘Thoughtful China »

    à voir par ICI >> http://www.thoughtfulchina.com/adfest2012-chinas-performance-at-adfest-12-en.html

    Bonne journée

    Claude

  1. […] culturelle en faisant un court résumé de ses projets de musées après notre « Comment travailler avec la Chine?« de mars […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.