Marseille Provence 2013, ça va Greeter!

Ken Le Greeter pour Riches américains de Shanghai

Des millions de touristes et d’excursionnistes sont attendus à Marseille et en Provence à partir du 12 janvier 2013. Tout est prêt ou presque pour l’industrie touristique locale, via les institutions qui tiennent le haut du pavé pour l’opération (CCI, OT, MP2013, la Ville et son agglomération, le Département, la Région, les intercos et leurs partenaires publics et privés). Les opérateurs culturels peaufinent le programme. Les oubliés ont crée un « Alter »évènement,  en plus du « Off », et les marseillais sont déjà un peu trop fiers, comme d’habitude, de faire « mieux que Paris » l’an prochain.
I- QUELS LIENS SERONT TISSÉS ENTRE LES HABITANTS ET LES TOURISTES?
Très « culturel », ce lien  est en effet la seule garantie que le futur touriste de Marseille, Capitale européenne de la culture, n’y  sera pas « parachuté » mais comprendra cette ville-monde et pluriculturelle, l’une des plus anciennes de France (600 avt. JC). Car, au fond, voir des centaines des spectacles ou des expositions  est une aventure  mais elle peut se tenir n’importe où dans le monde. Par contre  rencontrer les habitants, savoir comment ils vivent, pensent, parlent, se comportent et vous accueillent devrait, à notre avis, faire partie

du voyage!
– Le plus incroyable , la divine surprise, en quelque sorte,  est que cet aspect social et insolite du tourisme fait depuis 10 ans les choux gras du marketing touristique, qui  utilise à fond ce lien entre touristes et habitants pour vendre de nouveaux produits : Tourisme chez l’habitant ; Chambres d’hôtes; Tourisme à la ferme ; Tourisme créatif  (Créer pendant son séjour, « ne pas bronzer idiot » grâce à différentes activités comme la Photo, la Peinture ou des Ateliers de gastronomie,  de bijoux, etc. Sous la houlette d’artisans, de pédagogues ou d’ artistes locaux). Toutes les études, dans le monde entier,  sont d’accord : les touristes veulent aujourd’hui du cousu-main, du « personnalisé », des  rencontres et de l’émotion. Et si possible un peu d’insolite, de « caché », de « coulisses ». Toutes les filières sont touchées par cette demande de « sens »: la Visite culturelle, l’Hébergement et la Restauration  (CouchSurfing, chambres et repas chez l’habitant.. ) et la Promotion se sont  emparés du sujet . « Vous n’êtes pas des touristes! » devient aussi la moindre des politesses pour communiquer (Voir la photo de la promotion de la Bourgogne ci-dessous; on peut aussi évoquer «  »Le Paris des Parisiens » où l’Australie des australiens (Cf.notre photo).). Enfin le numérique, qui s’accommode mal des frontières entre « production et consommation »culturelles et des hiérarchies  (le public-acteur et co-créateur de contenus; le m-Touriste interconnecté en permanence…), ce numérique rend possibles et infinis  la participation et le partage.

EN SAVOIR PLUS : voir, si vous voulez , mon article plus complet,  sur le thème « Touristes et Habitants ». Publié en ligne sur le site du très expert Forum d’Avignon, rubrique « Culture is Future! »,  ici!

II- LES GREETERS de MARSEILLE

Pour cette rencontre souhaitable entre marseillais et visiteurs devenus d’ailleurs, je n’ai  trouvé en ligne qu’un appel assez discret de la mairie au Bénévolat technique et une Formation pour douze jeunes issus des quartiers. Très bonne idée, cette formation, mais douze ambassadeurs locaux cela fait peu pour accueillir un million de visiteurs étrangers attendus.  En fait, l’organisme  officiel MP13 s’est focalisé depuis plusieurs années sur l’offre culturelle et son organisation, sa cohérence, sa programmation. Ce qui est son droit , après tout, et j’imagine que cela fut très compliqué. La question de l’accueil des futurs visiteurs, leur rencontre avec Marseille et une réelle appropriation de l’évènement par les habitants ne furent jamais une priorité. Dans ce contexte, le projet des Greeters  locaux apparaît à la fois comme un  pari un peu démesuré, mais surtout comme un espoir, car un plan d’envergure a été mis en place par  la Présidente des Greeters,  Rabiha Benaissa et par ses amis, plan dont les maîtres-mots sont invitation, convivialité, découverte, rencontre, échangeVoici son interview!

INTERVIEW DE RABIHA BENAISSA, Présidente des  premiers Greeters du Sud de l’Europe à Marseille

a) Chère Rabiha,  pouvez-vous nous présenter rapidement les Greeters de Marseille, votre mode d’organisation et vos projets pour la  Capitale européenne de la Culture ? Comment préparez-vous cet évènement?

Badade dans la calanque de Sugiton

RABIHA : l’année Capitale 2013 sera une année capitale pour les Marseille Provence Greeters. Créée en  2009, la petite Association Marseille Provence Greeters compte aujourd’hui 60 greeters (bénévoles actifs). Nous sommes intégrés à un réseau mondial (le Global Greeters Network ), en plein essor grâce à la mouvance citoyenne vers un tourisme plus participatif,  fortement développé en France . Notre pays  détient désormais le record du plus grand nombre d’organisations de Greeters au monde!

– Notre activité se concentre sur le territoire de la deuxième ville de France avec ses forces et ses faiblesses. Par exemple ces contrastes de populations (Quartiers chics/, quartiers pauvres;  la mer/les calanques classées), très symboliques de la rencontre-balade socio-culturelle.
– Nous privilégierons comme habituellement la rencontre avec les touristes internationaux, en séjour à Marseille ou dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et pour lesquels la lecture de la ville est plus ardue que pour un visiteur français (et également pour juguler la croissance de la demande).
– En 2011, grâce à un micro-projet élaboré avec la Chambre Régionale de l’Economie Sociale Solidaire (Fonds Européen et Région PACA), nous avons travaillé à la mise en place nos outils internes et externes de communication, innovants et adaptés à la spécificité du concept et du territoire.  Nous étions la première structure Greeters développée dans le Sud de l’Europe.

Rencontres au Bar de la Plaine

Essor des Greeters en 2012 et modèle économique:en 2012, l’essor de notre activité et sa reconnaissance , avec l’affluence des sollicitations du public et l’intérêt des médias  sont fait en forte croissance (Cf.notre revue de presse sur le site ). Les feed-backs ultra-positifs font la fierté et la fidélisation de nos Greeters dont l’objectif est simple : rencontrer des visiteurs venus du monde entier, partager leur amour et le quotidien de leur ville, voire devenir des amis.

Une partie de nos ressources sont issues de donations libres, non obligatoires et évaluées par  l’appréciation du visiteur.En 2013, nous conforterons notre objectif d’évolution annuelle de + 50%,  en proposant 90 greeters actifs, avec un grand brassage de profils socioculturels, dont nous sommes très fiers. Faire côtoyer un chômeur avec un chef d’entreprise, un senior avec un jeune ou des Riches et des Pauvres nous plait, car on aime que les opinions, les cultures se croisent, s’entre-choquent.

Pour notre année Capitale, nous avons décidé de nous concentrer fortement sur « notre cœur de métier » : la symbolique du «Greet = la balade-rencontre» en l’adaptant à l’envergure de l’évènement à la modeste échelle de nos moyens (des millions de visiteurs supplémentaires sont attendus…). Et, vous le savez,  le périmètre du territoire-capitale s’étendra sur une large partie des Bouches-du-Rhône . C’est la première fois  qu’une Capitale Européenne de la Culture prend place sur une aussi vaste dimension territoriale.

La forte attente de nos Greeters de s’impliquer dans l’activité de leur territoire et leurs diversités socioculturelles nous ont donné l’idée du projet : « Le Marseille 2013 des Greeters », des balades alternatives qui mixeront les atouts culturels, sociaux et touristiques des habitants.Ce projet pour lequel il est nécessaire d’obtenir des moyens humains, financiers et techniques vient d’être appuyé par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et est en cours d’instruction au Conseil Général des Bouches-du-Rhône et la Ville.
Nous avons défini trois axes de travail :

– Le Marseille 2013 des Greeters & les habitants : pour familiariser les habitants « non greeters » aux atouts et à la programmation de leur Capitale ;

– Le Marseille 2013 des Greeters & les visiteurs « touristes » : pour donner les « clés du territoire » aux visiteurs en captant les « bons plans des habitants » de la Capitale et de sa programmation ;

– Le Marseille 2013 des Greeters & les medias et réseaux sociaux : pour médiatiser l’initiative citoyenne du projet, auprès des médias et réseaux sociaux locaux, régionaux, nationaux et internationaux.

b) Y aura-t-il des visites « Spéciales Evènements 2013? » Dans quelles villes associées à MP2013?
Cette programmation Greeter 2013 se finalise, nous sommes en pourparlers réguliers avec d’autres structures à Marseille et sur le territoire régional pour harmoniser nos moyens et mettre en place des passerelles entre nous.  Notre critère de choix est de toujours se  concentrer sur ce que chaque structure sait bien faire. Nous,  c’est  « le greet », la rencontre d’un touriste et d’un habitant. Enfin  nous  médiatisons  les actions positives pour parler de Marseille Provence autrement.

c)) Avez-vous vous -même fait des propositions aux uns (MP2013) ou aux autres? (Ville, CG, Région…)?
Oui nous avons fait des démarches auprès de Marseille 2013, car la ligne Action de participation citoyenne de la programmation nous intéressait fortement.Les sollicitations ont dû être nombreuses à l’échelle d’un territoire capital.A ce stade, nous sommes référencés dans les informations pratiques du site MP2013 . Et nous restons mobilisés grâce aux encouragements quotidiens des expériences de nos « Greeters », des institutions et professionnels qui nous soutiennent, des habitants et des visiteurs qui veulent venir (ou revenir) vivre notre année capitale 2013.

Visite de la Cité Saint-Louis

 

c) JE SUIS MADAME LA FÉE ET JE VOUS DEMANDE VOS TROIS SOUHAITS?
Tout simplement, je souhaiterais encore plus d’échanges et de rencontres interculturelles entre habitants et visiteurs pour MP2013 , accompagnés par  une forte transmission de nos acquis à ceux qui n’ont pas la chance d’être Greeters :-), comme nous le mettons tous les jours en pratique. En résumé, voici les trois idées force des Greeters pour la réussite de MP2013:
-1- Rencontrer le monde entier chez soi est une immense richesse ;

-2- Accueillir en étant sérieux sans se prendre au sérieux : être simple, efficace, convivial ;

-3- Du plaisir pour tous en partageant avec le monde entier, la lecture difficile d’une ville à la fois canaille et chic dans une période de crise,certes, mais au soleil !

Notre conclusion  : les Greeters sont-ils réservés aux visiteurs  individuels, aux petits groupes, à un public de niche? Certes, ne serait-ce que pour ne pas faire de l’ombre aux guides touristiques et différents guides conférenciers officiels et encartés. Mais le tourisme de masse devrait, à notre avis, copier ses approches et ses méthodes, sa qualité, sous peine de voir encore et encore la courbe de la fréquentation touristique baisser régulièrement. ALORS, BONNE CHANCE AUX GREETERS DE MARSEILLE ! De l’énergie, de l’énergie et encore de l’énergie. Voilà la qualité dominante des Greeters, dont le modèle économique nous surprend toujours (Pas de mécène à l’horizon ? Alleeeez, la Société marseillaise de Crédit, Constructa, la Banque Martin Maurel ou l’entreprise ONET, faites un énorme don ! ).Mais les résultats sont là, en un mot  : la Qualité!

Car l’évènement de Marseille et des autres villes sera très certainement  un grand succès, alors bon courage et bonne chance aussi à tous les opérateurs !

POUR EN SAVOIR PLUS

QUI EST RABIHA ? Rabiha Benaissa est née en 1968 à Marseille et elle est d’origine Algérienne. Elle est, dit-elle, tombée dans la marmite du tourisme à 21 ans, au service de la promotion touristique de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En 2007 Rabiha a pris un Congé Individuel de Formation et après son diplôme, un  Master en Management International du Tourisme, elle eût envie de créer l’Association Marseille Provence Greeters, un autre tourisme en 2009. Et oui, en 2013, Rabiha aura 23 ans de tourisme!

 

LES CONTACTS : www.facebook.com/MarseilleProvenceGreeterstwitter.com/marseillegre et SUR LE SITE internet!

MarseilleProvence 2013, capitale européenne de la culture» : le programme . Sans oublier le MP2013, Le Off .

(1) LES GREETERS : voir l’article de mon blog 11 août 2009 2009 . Rappel de la définition : Le terme Greeter signifie “hôte” ou “comité d’accueil” en anglais et un Greet est un salut amical. Le Greeter est donc devenu un expert de la conception et de l’accompagnement de la visite d’une ville ou d’un pays. C’est un habitant,  membre d’une association et  qui accepte de passer quelques heures avec un visiteur pour lui faire découvrir un aspect de la ville qui l’intéresse.
– Leur principe : une hospitalité réelle – bénévolat et gratuité du service – une excellente connaissance de la ville et un sens de l’accueil- et une préparation entre le greeter et le visiteur.
– Un tourisme participatif pour organiser et ré-inventer l’hospitalité dans les villes modernes,  proposer des programmes d’accueil indépendants dans le monde entier. Ce peut être au choix  : l’art, le patrimoine,  les cafés, bons restaurants, magasins remarquables; une balade en vélo ou en bateau;  les quartiers historiques, des grands ensembles, ou tout autre aspect que le Greeter essaiera de mettre en valeur selon ses propres connaissances ou une passion particulière qu’il aime et souhaite transmettre.
Historique du concept La première organisation de Greeters dans le monde est née à New York en 1992. Sa fondatrice, Lynn Brooks, avait remarqué au cours de ses voyages que New-York “intimidait” les gens. Elle a donc imaginé une forme d’accueil touristique basée sur la rencontre avec des habitants, qui permettait aux visiteurs de comprendre la ville et les New-Yorkais. Ainsi naissait “Big Apple Greeter” (B.A.G), première association à tenter cette nouvelle expérience touristique.

KEN LE TOURISTE PARFAIT Ken , avant de rejoindre Marseille, avait dû se rendre à Londres. En fait la CIA l’avait supplié « C’est quoi ces anglais qui veulent sortir de l’Europe ???? Allez-y vite, Ken : pas de stabilité politique, pas de Tourisme ! ». Ken prit comme d’habitude son jet privé, dormit dans un Palace et fit des tonnes de cadeaux pour son ex, Barbie chérie. Il aimait joindre l’utile (rapporter à l’industrie touristique des milliers de dollars, la seule chose qui l’intéressait réellement ..) à l’agréable.  Elisabeth l’attendait, en robe flashy turquoise et sac photovoltaïque, pour l’aider à calmer le jeu avant de voir le  bouillant Cameron. Ils échangèrent quelques mots sur les succès de l’été de  son amie, Jubilé et J.O, et soudain elle agita sa petite mimine grâce à la pile de son petit sac : CIEL! UNE GREETER ! s’exclama Ken…

LA PHOTO « Je me suis dit…Là, c’est pour moi! » est extraite du site Internet de Marseille Provence 2013 Off. Ce site vaut le détour pour l’ingéniosité des projets que l’équipe a su récolter, son humour (Poubelle la vie…), son coin shopping décalé  et la qualité du webdesign et de la navigation.

 

 

(1 commentaire)

6 pings

    • Claire on 24 juillet 2014 at 19 h 11 min

    Le top de Marseille c’est aussi les Calanques! En plus des nombreux musées qui ont ouvert en 2013 avec l’année Capital Européenne, faisant le bonheur des marseillais et des touristes, Marseille est un point de départ pour de nombreuses randonnées. Les plus sympa à faire son organisée par les Greeters, bonne vacances !

  1. […] ! La Fest Noz bretonne, entrée ce mois-ci au Patrimoine mondial de l’UNESCO et les Greeters de Marseille, ville interculturelle sans monument d’exception dont eux-seuls  savent faire   découvrir […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.