L’Abbaye de Fontevraud, un rêve!

Abbaye du 12eme siecleL’Abbaye de Fontevraud, meilleur exemple  en France de valorisation du patrimoine? 
Ce que vient de vivre la cité monastique, après 9 siècles d’histoire, est en effet un rêve ! Avec un équilibre retrouvé entre sa splendeur passée et une nouvelle vie, son futur s’annonce riche de bonnes surprises : un nouveau programme culturel, une nouvelle stratégie pour intégrer les usages numériques, un nouvel hôtel et trois restaurants qui ont accueilli cette année  250 000 visiteurs!
La transformation du patrimoine ancien en hôtels a commencé « officiellement » en Europe, rappelons-le, en 1928 en Espagne (Les Paradores), puis en 1942 au Portugal (Les Posadas ) et nous présentons régulièrement dans ce blog des expériences de réhabilitations et diverses rénovations du patrimoine ancien devenu « hôtel » ou « restaurant ». Ces transformations s’accélèrent et se diversifient depuis quelques années (Prisons et Palais de Justice, Friches industrielles du XIXéme siècle …) sans doute à cause des coûts d’entretien du patrimoine devenus très lourds pour de petites communes, et de l’ampleur de ce patrimoine (44000 éléments d’après le recensement du ministère de la culture) qui vieillit chaque jour alors que les crédits de restauration et d’entretien diminuent. Cependant les très bons exemples sont rares, alors partons pour Fontevraud pour analyser cette réussite, qui a remporté quatre prix ces derniers mois: l’European Hotel Design Award à Londres, le Best of Year Award à New York (remis par le magazine Interior Design) ; en France, l’Abbaye a reçu le Prix Entreprise et Environnement (Ministère de l’Écologie et l’ADEME) et le Prix de l’étonnement touristique, décerné par l’Association des Journalistes de Tourisme. L’ensemble de la restructuration de Fontevraud a coûté 14 M€ (HT),et, a , chaque fois que cela était possible, a été  fabriquée dans la région, pour faire la part belle au développement local et durable.
Fontevrault CloitreI- L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD, PRESQUE 1000 ANS D’HISTOIRE !
Elle est située dans le Maine – et -Loire, entre Chinon et Saumur. L ‘ Abbaye Royale de Fontevraud est l’une des plus vastes cités monastiques du Moyen Âge. Classée Monument Historique dès 1840, elle est, depuis 2000, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco avec l’ensemble du Val de Loire.  L’Abbaye fut fondée en 1101 par Robert d’Arbrissel, un prédicateur itinérant un peu fantasque,d’origine bretonne. Puis -six abbesses, souvent de sang royal,celui des Bourbons, se succédèrent entre 1115 et 1792 à la tête d’un ordre double composé de moines et de moniales. En 1804, Napoléon décida de transformer l’Abbaye en prison, l’une des plus dures de France, qui ferma en 1963.Ouverte au public depuis 1985, l’Abbaye de Fontevraud , « Cité Idéale », conjugue aujourd’hui remarquablement patrimoine et création artistique contemporaine. Avec autant d’énergie pour les habitants que pour les touristes, ce qui est si rare en France, alors que les visiteurs représentent plus de 50%, les élus et les équipes culturelles et touristiques ont conçu un programme très innovant et inédit  dans note pays.

F++II- LE NOUVEAU PROGRAMME CULTUREL :
1) Les visites : les équipes de l’Abbaye et celles du tourisme ont sans doute bien « planché » pour réaliser une gamme très complète et adaptées aux goûts très différents des visiteurs : des visites guidées ou non de l’Abbaye (environ une heure) , des formules de visites d une journée entière , « Sur le chemin royal de l’Abbaye », ou en séjour plus long, des visites couplées avec celles d’un autre monument (Château de Montsoreau), d’un vignoble ou d’un petit tour « Loire à Vélo » ; des visites insolites (Les dessous de l’Abbaye ; la vie quotidienne des moniales ; la Prison…) ; des visites « à la carte » avec un planificateur…ou des « visites spéciales » (la Saga des Plantagenêts). A cet inventaire il faut ajouter des visites en famille, en couple, en groupes, privées. Ajoutons enfin deux applications numériques pour les adultes (Un siècle d’histoire) et un jeu de piste pour les enfants. Les types de visites correspondent effectivement à la grande diversité de la demande et à la « personnalisation » de la visite culturelle. La tarification est aussi déclinée en 7 catégories, et un Pass Fontevraud a été créé pour les multivisiteurs de la proximité.
2) La Scène, lieu de rassemblement de toutes les activités culturelles, propose des spectacles ( danse, musique, théâtre.. ) , des rencontres (Richard Galliano en fut…) , les films de FontevraudTV ou encore La Folle Journée à Fontevraud . Bref, de quoi avoir 10 bonnes raisons de visiter Fontevraud ! Voir aussi les vidéos de Fontevraud TV sur Vimeo, un peu trop conceptuelles à mon avis (où est l’Abbaye? :-), mais les plus « arty » ‘entre vous seront satisfaits!
3) Et, évidemment, l’Abbaye accueille des artistes en résidence…Comme des hommes ( et femmes) d’Affaires, l’accueil de Congrès, événements, séminaires et réunions de travail étant privilégié.

unnamed4) Un Think Tank sinon rien! Plutôt que de traiter de  sujets ponctuels, l’Abbaye a décidé d’organiser un apport  intellectuel au long cours, dont elle assurera  le suivi.LE COLLOQUE « PENSER ET AGIR ENSEMBLE » – VENDREDI 5 JUIN 2015 . Au programme, deux tables-rondes regroupant de nombreux intervenants, de tous horizons et 10 ateliers pour co-construire autour des leviers du faire-ensemble. Le programme :10h15-12h30 : Table-ronde : Autorités et légitimités contestées, comment décider et agir ?; 14h-16h : Ateliers : les leviers du « faire-ensemble »; 16h15-17h30 : Table-ronde : La République française est-elle prête à changer ?.

Télécharger le programme du colloque et les infos pratiques ou s’inscrire à « Penser et agir ensemble » sur le lien du Think Tank:  http://www.thinktankfontevraud.fr.

Patrick JouinIII- UN NOUVEL HÔTEL 4*, TROIS RESTAURANTS ET UN IBAR
L’hôtel, qui a ré-ouvert en juin dernier, compte 54 chambres toutes neuves et a déjà un taux d’occupation des de plus e 40%. Ont été créés deux restaurants pour déjeuner rapidement et un restaurant gastronomique, installé autour du cloître et de la salle capitulaire et dirigé par le jeune chef Thibaut Ruggeri, formé chez Lenôtre et qui a reçu un Bocuse d’or en 2013. Il affiche complet le week-end plusieurs semaines à l’avance. Grâce à la hausse de fréquentation ( +7% en 2014, et surtout à la qualité de sa rénovation, due à l’équipe de Patrick Jouin et de Sanjit Manku . Leur travail est remarquable car il est à l’opposé d’une simple « déco », à l’opposé aussi du goût supposé « Bling –bling » des nouvelles clientèles des pays émergents. Leur concept est toujours le même, dans ce type de projet : réactualiser tous les éléments d’architecture si nécessaire ( escaliers, plafonds, passages…) en lien avec la création du mobilier ou des services de table, jusque dans le moindre détail. Puis réaliser l’ensemble  « sur mesure » ou par des éléments des  plus grands fabricants éditeurs. Pas de code au style uniforme « beauté chic », comme celui de  J.M Wilmotte, mais une sorte d’envie de gaieté, avec par exemple des touches très vives de couleur (le jaune vif des chambres, seule couleur, pour respecter l’apaisement monacal) et l’inclusion d’écrans tactiles partout où cela est nécessaire.
Restaurant de l'hotelIV- LE NUMÉRIQUE, TRÈS PRÉSENT DANS L’ABBAYE!
Fontevraud, en route vers le tourisme de demain ? 
Le titre de l’article de Juliette COTTIN (30 Novembre 2014) est parfaitement adapté à l’Abbaye, qui a misé sur le numérique pour que les visiteurs partagent une « expérience » hors du commun et puissent même la poursuive lorsqu’ils sortent du site. Nous remercions aussi Juliette qui nous a donné envie d’écrire cet article ! Elle nous explique comment, au sein du Pôle innovation et développement, Frédéric Dufau et ses collègues conçoivent les outils numériques destinés aux visiteurs, aux congressistes et aux clients du restaurant et de l’hôtel. Ou comment les visiteurs qui s’installent aux tables tactiles de l’iBar ont accès à de nombreux contenus qui complètent les informations de la visite classique. Ils peuvent, par exemple, Par exemple découvrir les vidéos des concerts ayant eu lieu à l’abbaye, le travail des artistes en résidence, des photos des derniers événements. Ou encore tester leurs connaissances avec le quiz, ou comparer le plan de l’abbaye actuelle et celui datant de l’époque carcérale, accéder à des informations touristiques sur les environs, accéder à la chaîne télévisée de l’abbaye ou à la météo… Les photos prises avec l’appareil peuvent même être envoyées aux clients à la fin de leur séjour. L’emploi des iPad mini dans l’hôtel, en enlevant les téléphones fixes des chambres, peut paraître radicale en 2014, mais c’est sans doute un avant-goût du tourisme de demain qui sera étroitement lié au numérique. « Grâce à ces outils, il est plus facile de proposer des contenus personnalisés, en français ou en anglais, qui s’adaptent aux envies des visiteurs, résume Frédéric Dufau, qui travaille actuellement avec son équipe sur l’idée de partager l’expérience de la visite, pas via Facebook ou Twitter, mais plutôt en laissant une trace numérique sur le site. » En cours d’élaboration aussi, une carte des vins numérique permettant aux fins gourmets venus manger au restaurant gastronomique d’accéder à des informations complémentaires sur les vins proposés. Dernier outil en date, entré en fonction fin octobre : le « Parloir », qui valorise les témoignages vidéos d’anciens prisonniers de l’abbaye via une installation avec écran tactile.
Comment le numérique a-t-il été intégré ? Que ce soit avant la visite, pour réserver son séjour, pendant la visite, ou après la visite, le numérique n’est donc pas qu’une simple « aide à la visite », voire un gadget. Il fait partie intégrante du projet global et un même poste, « artistique et numérique » a été créé dès la mise en œuvre du nouveau programme culturel (cf .ci-dessous).
David MartinV- COMMENT TOUT CELA EST-IL POSSIBLE?
Un projet et des élus! Pas de réussite sans une forte volonté des collectivités locales pour concevoir le projet, et cette volonté n’a pas failli. Peut-être est-ce grâce à l’un des plus beaux documents–projets que nous ayons lu depuis des années, celui qui fonde donc les directions du nouvel établissement, et justifie toutes les innovations avec de très bons arguments, susceptibles d’emporter l’adhésion de tous les partenaires mais aussi des habitants de la proximité?  Télécharger le Projet, ici.

Faire confiance à la qualité : le choix d’équipes excellentes pour le réaliser est aussi évident, car lorsqu’on lit le projet et que l’on voit la réalisation, il n’y a pas grande différence… David Martin, directeur général de Fontevraud depuis 2007, est sans doute un très bon chef d’équipe et n’a pas peur de l’innovation!

unnamedVI- QUELS PREMIERS RÉSULTATS ? « Même s’il est un peu prématuré de se réjouir, l’hôtel et le restaurant et bar n’ayant été ouverts qu’en juin dernier, « Les chiffres de fréquentation du restaurant sont en hausse par rapport à nos prévisions. Plus globalement, depuis cinq ans: le chiffre d’affaires est en hausse entre 12 et 15 points par an, ainsi que la durée de visite, le panier moyen et la fréquentation. Preuve encore de ce dynamisme, les effectifs sont passés de 30 à 100. En 2008, 70 % du capital provenait de l’investissement public et 30 % de notre activité. Cette tendance s’est aujourd’hui inversée ». (David Martin, Directeur Général).En tous cas, l’Hôtel a été primé « Best Hôtel de Charme » par Art Travel Magazine,  les futurs clients/visiteurs vont pouvoir profiter du meilleur accueil et de la visite dynamique de  cette  Abbaye!

POUR EN SAVOIR PLUS sur la transformation Patrimoine+ Hôtel

Olivier Gourio DG1) LES OPÉRATEURS : plusieurs agences ont fait une spécialité de la valorisation des monuments ou patrimoine ancien avec création d’hôtels : conception/rénovation/exploitation /location/ PPP, (Partenariat public/privé) dans les sites du patrimoine : Hôtels & Patrimoine, pour Fontevraud, qui prépare le même type d’opération pour Saint Savin sur Gartempe. Directeur général : Olivier Gourio) ; + 33 (0)9 66 44 65 38 Mail : o.gourio@hotels-patrimoine.frcontact@hotels-patrimoine.fr. qui devrait être réalisé à l’automne 2015.
Citons aussi Les Hôtels Particuliers (de très belles réalisations !) Châteaux et Hôtels Collections (Alain Ducasse, avec 585 établissements dans 16 pays,  la majorité basée en France et en Italie. ), Kleber Rossillon ( 5 sites) et si vous voulez compléter cette liste, mes amis, n’hésitez pas!
/
2) LES GRANDES CHAINES « HÔTELS ET PATRIMOINE » peuvent être aussi créatrices d’installation, mais le cœur de leur métier est surtout l’accueil des touristes dans leurs hébergements :
– Les pionniers,en Espagne : les Paradores ;au Portugal, les Pousadas ; des couvents, des monastères ou maisons religieuses dans toute l’Italie : Italia Sixtina et,  au Royaume Uni, Langmarktrust qui regroupe les hôtels situés dans du patrimoine ancien.
– En France : Symboles de France, réseau hôtelier créé en 1999 (cinquante hôtels dans des châteaux, abbayes, manoirs, demeures de charme). L’immense Relais et Châteaux reste le plus grand, avec des établissements dans le monde entier.
InsolitHome est un portail qui recense des hébergements insolites en France, Belgique, Suisse, Espagne et Maroc
Unusual hotels of the world : ce site britannique n’est pas un site  marchand mais est la « référence-culte  » de l’hébergement insolite.

 

Riverside museum bords de ClydeKEN LE TOURISTE PARFAIT venait de passer une semaine toute simplette – juste 4 palaces, 6 avions, 29 réunions de travail et son habituel shopping pour faire plaisir à Barbie-qui l’avait appelé 119 fois –  et surtout, car c’était le cœur de son job, pour laisser tout plein de r- – – – – – – s économiques sur son passage ( le premier qui trouve le mot -mystère à gagné le prix du Meilleur lecteur du Blog, ouhaou! ). Mais Ken était inquiet. Il était à Londres, à l’Office national des statistiques et tentait de convaincre son ami le PDG : « Pourquoi veux-tu à tout prix annoncer votre +6% de croissance en 2014, juste pour embêter Paris ? Et moi, je dis quoi à Barack, qui vise les 100 millions de touristes ? ».

Nos Photos : trois ou quatre exemples choisis parmi les « incontournables de l’Abbaye : Les gisants d’Aliénor d’Aquitaine de son mari Henri II Plantagenêt et de leurs fils Richard Cœur de Lion, exposés dans l’église abbatiale (ci-dessous)  ; cuisine romane octogonale unique en France ; salle capitulaire et ses peintures murales du XVIème siècle ;cloître du Grand Moûtier; grand dortoir avec sa charpente en coque de bateau renversée ;  réfectoire, salle du Trésor, cloître Saint-Benoît,  jardins d’inspiration médiévale…Ken, quant à lui,  est au Riverside Museum sur les bords de la Clyde…Et un grand MERCI  à l’OFFICE DE TOURISME  de Saumur, qui nous a bien aidée grâce à ses renseignements aussi précis que bien résumés, ainsi que par son choix de photos, avec le beau Reportage de Sylvain Bonniol / Visuelles pour la SEM régionale des Payse le Loire à Fontevraud!

Gisants

F6 +++gal-1997481

 Sans titreSite Internet, page d’accueil 

F+++

F+-1997464

F++ remplace

F4+++ Les Infirmeries

F5 Jeu de piste iPad

Photo Lamouroux

Photo de l’oeuvre de artiste contemporain, Vincent LAMOUROUX , artiste qui expose dans le monde entier. Vincent Lamouroux avait répondu à la commande de l’Abbaye d’évoquer la marche,  dans cet espace qui lui est historiquement dédié :  le cloître. Cette oeuvre permettait par ailleurs d’avoir des points de vue inédits sur le cloître, dit David Martin, qui dirige l’Abbaye Royale.

maine_et_loire

(5 commentaires)

6 pings

Passer au formulaire de commentaire

    • Jacques Atger on 17 janvier 2015 at 10 h 44 min

    Helas, j’ai visité l’abbay il y a 18 mois
    très déçu
    plusieurs salles fermées, certaines pour cause de séminaire, aucun avertissement à l’entrée et pas de réduction de trarif !!!!!
    une pseudo sculpture, énorme, en bois, soit disant oeuvre d’art, tombant en ruine au milieu du cloître qui gâchait totalement ce qui devrait être un lieu de repos et de méditation et qui empêchait toute vue d’ensemble dudit cloître..
    personnellement, aucune envie d’y revenir !

  1. C’est grave, en effet! Je vais avertir les responsables de Fontevraud pour que nous ayons une réponse sur ce dysfonctionnement. Le visiteur doit être parfaitement satisfait, autrement ce n’est même pas la peine d’ouvrir au public, voilà qui devrait être la règle. Hier, j’étais à Chambord et il ne faisait pas plus de 6 ou 7 degrés dans la salle de présentation de la ( longue) vidéo qui explique la construction du château. Tous savants+ tous la crève ?:-) Ils sont fous ou quoi?

  2. Et voici la réponse de David Martin, qui dirige l’Abbaye de Fontevraud, au commentaire de Jacques Atger : » Tout d’abord, nous sommes toujours sensibles aux remarques qui nous permettent d’améliorer l’expérience de visite et de séjour de nos hôtes.
    L’accueil des séminaires à lieu quasi-exclusivement dans des espaces dédiés et réservés, qui ne sont donc jamais ouverts à la visite.
    Enfin, la « pseudo-sculpture » a été réalisée par un artiste contemporain, Vincent LAMOUROUX (http://www.vincentlamouroux.net) qui expose dans le monde entier, et qui avait répondu à notre commande d’évoquer la marche dans cet espace qui lui est historiquement dédié le cloitre (voir photo ci-jointe) et qui permettait par ailleurs d’avoir des points de vue inédits sur le cloitre. L’appréciation d’une œuvre relève de chacun, de se son intimité et je peux comprendre qu’elle n’est pas séduite l’ensemble de nos visiteurs, mais je sais aussi qu’elle a particulièrement touchée un nombre conséquent de visiteurs. Pour information, elle n’est plus à Fontevraud depuis un an. »
    David MARTIN Directeur Général / General Manager
    Tel : +33 (0)2 41 51 71 26 – d.martin@fontevraud.fr et Twitter : @DavidzzMARTIN
    Fontevraud : http://www.fontevraud.fr
    NB : je mets la photo de la sculpture sur le blog, comme cela tout le monde en profitera! 🙂

    • Blanquart on 12 juin 2016 at 10 h 55 min

    un site exceptionnel……mais que fait donc cet art (soi-disant) contemporain dans un tel endroit ? !
    le grand dortoir, ou le fumoir, ou le cellier où on marche dans le noir pour voir les ‘œuvres » sont totalement gâchés et tout ce déballage nuit à l’atmosphère que devrait dégager un site aussi prestigieux…….dommage…..

  3. Donc vous demandez à un bâtiment de « représenter le passé » et de ne pas avoir de trace de l’époque aujourd’hui, (confort mis a à part : chauffage,éclairage…) époque qui est pourtant la vôtre et celle du visiteur. Et vous aimez le contemporain, mais à condition qu’il date du Moyen-Age ou du XIXéme siècle? L’intérêt de l’architecture de Versailles, des peintres et des sculpteurs choisis, est que ces artistes étaient vraiment de leur temps et illustraient l’art le plus contemporain ( assez radical, d’ailleurs, car Louis XIV insistait – on en a les preuves – pour que ce ne soit surtout pas de l’art inspiré de la Renaissance ou du style Gothique…). Même chose pour les Franciscains et les Bénédictins, qui imaginèrent un style « nouveau », à leur époque ( plans des Abbayes par fonctions; formes et plan des églises épurées; rôle des matériaux, etc…). Libre à vous, évidemment, de ne pas aimer une présence de l’art contemporain dans ces lieux du passé et de comparer l’art d’aujourd’hui aux art et aux formes du Passé.La Tour Eiffel ou Van Gogh furent conspués à leur époque, les Impressionnistes aussi! Mais,pour de nombreux visiteurs, cette présence de l’art actuel dans un bâtiment ancien est au contraire une sorte de pont vers le Passé et de passerelle entre les styles anciens et plus modernes, qui leur permettent de mieux apprécier des évolutions.Personnellement je ne peux me résoudre à séparer et à exclure, car cantonner l’art d’aujourd’hui dans des lieux « spéciaux » serait bien triste et ne valoriser, dans un monument, toutes les époques « sauf la nôtre » figerait ces lieux dans leur seul Passé, ce qui ne leur est jamais arrivé!Et en plus pose un problème : quelle époque choisir , pour tel ou tel monument, qui a souvent plus de dix sièles d’existence? La meilleure? Quelle est-elle? Bref, je sais que Fontevraud, comme toutes les autres abbayes, a toujours évolué à chaque époque.Pourquoi arrêter la vie, ses évolutions, ses différentes « solutions » à tout ce qui arrivait hier et arrive encore aujourd’hui?

  1. […]   […]

  2. […] accuillir les visiteurs dans un nouvel hôtel à la fois design et à la pointe du numérique : voir ICI la […]

  3. […] sur chaque lien pour rejoindre un billet de ce blog en 2015! FONTEVRAUD et sa communication par des vidéos ; ITALIE  : les politiques CULTURELLES rénovées ou le […]

  4. […] LIRE AUSSI, sur ce blog (cliquer sur les titres des articles)  : Retour du CES 2015, Quoi de neuf?- La visite culturelle immersive –  Une Brève Histoire du Tourisme – Rajeunir le Tourisme Culturel  – DATA, CREATION PERSONNALISATION–Auvers-sur-Oise, Van Gogh et les Impressionnistes . Dormir dans l’Abbaye de FONTEVRAUD! […]

  5. […] DES PERSONNES HANDICAPEES A LA VIE DE 858. Installations muséographiques. L'Abbaye de Fontevraud, un rêve! Table tactile de valorisation du Château de Septmonts – Communauté d'… La webcam du Palais […]

  6. […] a réalisé les dispopsitifs multimédia diffusés sur ces deux bornes. Lire la suite. L'Abbaye de Fontevraud, un rêve! L’Abbaye de Fontevraud, meilleur exemple en France de valorisation du patrimoine? Ce que vient […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.