Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 293

Réseaux sociaux et tourisme culturel

Résaux sociaux et Musées Voilà un sujet d’excellence, là où se rencontreront  la culture, le numérique et le tourisme pour ne faire plus qu’un ! Quel avantage aussi de pouvoir mieux valoriser, grâce aux réseaux sociaux,  ce patrimoine immatériel qu’est notre « art de vivre », de  transmettre des photos ou des films qui sont l’une des  grandes forces de notre culture (Façons de faire et de penser, Gastronomie, Histoire, Sciences, Collections des musées, spectacles, monuments, expositions, festivals, concerts, centre-villes historiques ou design et  art contemporain, etc…) . Et quel plaisir de partager des avis, de poser des questions, de lancer un nouveau débat, d’inviter des participants à  un concert…Ou de faire choisir le thème d’une expo aux publics…Et  tout cela dans  le monde entier, très facilement, avec seulement un peu de votre temps pour apprendre « Comment faire? ».

HUIT PAGES « ET PUIS C’ EST TOUT! » Voilà cependant  un sujet difficile pour qui veut l’apprendre à d’autres, car à qui va-t-on d’adresser pour apprendre à bien utiliser les réseaux sociaux? Aux experts, aux déjà- fans du numérique, aux seuls Geeks ? Et pour les « Nuls », les timides ou les réticents du numérique , comment ne pas jargonner et  leur proposer une prise en main, ce  « pas à pas » qui ne leur fera pas peur? Sans toutefois rebuter les Geeks, qui n’aiment pas être pris pour des débutants…. Eh bien, mes amis, l’AMS, association des musées Suisses, a fait  un coup de maître : non seulement elle réussi le pari de « parler à tout le monde », quelque soit le niveau de connaissances de chacun, mais en plus, au lieu de nous livrer les 100 pages habituelles , vous disposez d’un Manuel complet en…huit pages! Huit pages pour tout dire : les questions à vous poser, par où commencer, ou de quoi est faite une stratégie : ce document est je crois le premier du genre.

PRÉSENTATION  : Tout cela ne tombe pas du ciel!est-il dit dans l’introduction,  » Le recours à des médias sociaux mobilise des ressources, et l’acquisition des connaissances nécessaires exige du temps. Pour réussir, leur utilisation doit donc s’inscrire dans une stratégie globale. Cette brochure développe quelques points qu’il importe de connaître pour manier les médias sociaux dans l’environnement des musées. » Ce à quoi nous ajouterons : dans les musées, certes, mais l’ouvrage apportera  aussi une aide à la décision pour  les monuments, les Offices de Tourisme et leurs groupements, les CDTet les CRT, et pourquoi pas pour les quinze mille festivals et concerts qui seront proposés cet été! Voici donc des extraits de ce document que nous tenterons de résumer aujourd’hui,  et vous trouverez dans notre Pour en savoir plus comment vous procurer ces huit pages miraculeuses, pour la très modeste somme de 4 euros+ vos frais d’envoi! Document en six parties et avec une introduction.

 

Musée National Suisse de Zurich

Musée National Suisse de Zurich

I-  RÉSEAUX SOCIAUX ET MUSÉES,  aides à la décision(AMS, 2014, 8pages). Introduction :   « L’appellation « réseaux sociaux » englobe de nombreuses technologies et applications grâce auxquelles leurs utilisateurs échangent des informations, les commentent, les évaluent ou créent eux-mêmes des contenus. Ces nouveaux outils illustrent la tendance actuelle qui vise à privilégier le dialogue avec le public plutôt que la communication à sens unique des médias traditionnels. Les réseaux sociaux ,aujourd’hui  essentiellement réservés aux départements marketing et communication des musées, devraient pourtant être plus qu’un instrument de marketing. Ils nous permettent en effet d’attirer l’attention d’un nouveau public, en nous déterminant sur nos propres sujets, voire en assumant un rôle de leader dans des domaines spécialisés ou dans le cadre d’expositions thématiques. Nous pouvons y recourir pour dévoiler les coulisses du travail muséologique, leur présenter des objets de la collection, ou bien utiliser les réseaux sociaux comme un moyen de susciter la participation des visiteurs à la conception d’expositions, à des fins de médiation, ou encore pour communiquer entre scientifiques. Ils sont aussi bien des moyens d’attirer l’attention sur des manifestations que des plateformes à l’intention d’artistes et de commissaires d’expositions ».

 

Musée Tinguely, Bâle

Musée Tinguely, Bâle

1- DÉCOUVREZ LES RÉSEAUX SOCIAUX  . Ce premier thème  récapitule les meilleurs  conseils, que nous résumerons en reprenant leur intitulé  dans le texte : Comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux; Se familiariser avec ces médias si on ne les pratique pas; Connaître l’environnement de votre institution? Comment utiliser les médias sociaux et connaître les méthodes des institutions qui travaillent dans des domaines similaires aux vôtres?

– 2-Précisez les compétences et créez le cadre nécessaireÊtes-vous habilité à ouvrir des comptes sur des réseaux sociaux et à vous exprimer au nom de votre institution?Certains décideurs ou collaborateurs manifestent-ils du scepticisme à l’égard des médias sociaux? ■ De quelle autonomie disposez-vous par rapport à votre hiérarchie telle que les autorités communales et régionales? ■ Les formes de médias sociaux choisies peuvent-elles se combiner avec d’autres modes de communication? ■ Comment les médias sociaux peuvent-ils à la fois s’intégrer dans le travail de votre institution et compléter les Fondation Beyeler Bâle-Riehen_ Renzo Pianoactivités actuelles? ■ Comment prendre en compte  les contenus et les procédures d’autres départements de votre institution?

 J’aime beaucoup aussi cette courte et très juste analyse qui suit : « La réussite d’une opération dans le domaine des réseaux sociaux implique d’être réactif et par conséquent de disposer d’une certaine autonomie vis-à-vis de ses supérieurs hiérarchiques. Les laborieux processus de décision, en usage dans les médias imprimés classiques, sont ici plutôt contre-productifs. Les collaborateurs habilités doivent donc, en règle générale, pouvoir intervenir librement sur les forums et les réseaux sociaux. Cela suppose des structures hiérarchiques légères en vue d’un maniement des médias sociaux rapide et libéré de toute bureaucratie. C’est pourquoi, il est indispensable de préparer le terrain et d’obtenir à l’avance une marge de manœuvre suffisante. Convainquez les personnes et instances concernées et élaborez des directives claires sur les médias sociaux, valables pour tous les collaborateurs. Il importe de décrire les médias utilisés, qui intervient et quelle forme de présentation on veut adopter ». Pratiquement, en « interne », il faut donc, pour   utiliser avec succès les réseaux sociaux : : ■ Désigner une personne chargée de coordonner et de rédiger les entrées sur les plateformes de médias sociaux. ■ Impliquer, à titre de conseil ou activement, la direction et les collaborateurs des collections, de la médiation et de la recherche. ■ Contrôler régulièrement le temps qui y est effectivement consacré afin d’estimer de façon réaliste les ressources nécessaires.(Notre photo : Intérieur de la Fondation Beyeler, Lausanne. Architecte Renzo Piano).

 

Musée Paul Klee, Berne

Musée Paul Klee, Berne

3- Déterminez une stratégie et les contenus de votre activité sur les réseaux sociaux Les médias sociaux ne sont pas à prendre comme une mesure isolée, mais comme un élément de la stratégie générale, intégré à la culture propre de votre musée. Sept conseils suivent , avec les vraies questions à se poser, et un choix à opérer pour élaborer votre stratégie. Et les avantages de cette stratégie sont mis en valeur par des exemples : « En établissant des contacts directs avec les usagers, vous ferez des médias une extension de l’espace du musée: ■ Laissez le public se faufiler dans les coulisses du travail muséal. Donnez la parole aux hommes et aux femmes plutôt qu’à la seule institution. ■ Préparez les lecteurs à la visite de votre musée ou demandez-leur de la commenter ensuite sur les réseaux sociaux. ■ Laissez les visiteurs s’exprimer. Leurs réactions aux expositions vous intéressent-elles ou envisagez-vous de collecter des témoignages dans le cadre d’un projet d’Oral History ou encore avez-vous un sondage à effectuer via les résaux sociaux? ■ Donnez un aperçu de vos dépôts, Réagissez à l’actualité, présentez une oeuvre importante, présentez les techniques (art, artisanat), sont les principales  préconisations, qui mettent en avant le rôle des émotions et l’importance des photos, plus « parlantes  » que les textes.

4 – Inscrivez votre institution sur les plateformes les plus importantes.  Quel nom choisir? Comment être visible tout en évitant les intrus?Quels sont les sites de Recherche où vous devez être présents, type Wilipedia ou Google Maps? Pourquoi et comment rejoindre les plateformes d’évaluation et d’avis, telles que tripadvisor.com, ou, pour les mobinautes, sur un Location-Based Network, par exemple foursquare.com, réseaux qui proposent de découvrir et d’évaluer l’offre culturelle de la  proximité immédiate. Quels réseaux choisir pour la communication par les médias sociaux? Toute une série de conseils vous sont proposés, dont celui-ci, avec sa mise en oeuvre « pas à pas »: « Créez des liens entre les diverses plateformes. Par exemple, présentez sur un blog vos propres préparatifs d’exposition et les commissaires concernés, dont les interviews seront chargées sur YouTube. En parallèle, à partir de Twitter et de Facebook, diffusez des renvois aux articles de blog correspondants et publiez dépliants et documents sur issuu.com. Plus la mise en réseau de vos propres plateformes avec celles d’autres institutions sera performante, plus vous serez visible, non seulement dans les médias sociaux, mais aussi dans des moteurs de recherche. À l’aide d’outils d’agrégation tels que IFTTT.com, il est facile aujourd’hui d’automatiser la distribution d’informations sur différents canaux. »

Hek, Maison des Arts électroniques, Bâle

Hek, Maison des Arts électroniques, Bâle

5- Tissez des réseaux grâce aux médias sociaux Cette partie est riche de 9 conseils, hiérarchisés, expliqués pour que créer un réseau devienne un jeu d’enfant! Vous ne pourrez constituer un réseau durable que si vous communiquez bilatéralement et pas seulement unilatéralement. Soyez à l’écoute de votre public et discutez avec lui. Suivent quelques astuces à propos des réseaux tissés à l’aide des médias sociaux: Comment, quand et et pourquoi utilisez vos contacts personnels,inviter ses amis, rejoindre des réseaux et des forums ou leaders d’opinions sur leurs réseaux? Comment échanger sur les activités entre musées, faire des photos ou rejoindre des réseaux pros ou à thèmes, spécialement ceux qui touchent le monde ente, comme conférence.archimuse.com, par exemple? . Que faire sur les blogs intéressants? Faut-il ou non re-tweeter des infos? Où signaler son site Internet? Et dans le musée (Accueil, boutique…), que faites-vous?

6- Contrôlez vos activités sur les réseaux sociaux et adaptez-les (4 conseils). Les grands musées anglais ou américains, mais aussi les entreprises touristiques  diffusent d’ailleurs largement sur leurs sites les statistiques et évaluations de leurs activités sur les réseaux sociaux et les analysent à la loupe pour améliorer leurs dialogue avec les visiteurs et les visiteurs potentiels. Des experts vous apprennent aussi à « lire » ces statistiques et les meilleurs voient de suite les « tricheurs »,ces sites  ou pages des réseaux qui vous annoncent un nombre de visites très  improbables !

 

Kunsthaus , Zurich

Kunsthaus , Zurich

CONCLUSION Cette brochure aborde les questions-clés dans l’utilisation des réseaux sociaux et y apporte des réponses et des conseils. Elle  propose des pistes pour élaborer  des stratégies ainsi que  des outils et des plateformes pour découvrir le potentiel des réseaux sociaux . Nous avons souhaité transmettre les atouts des réseaux sociaux dans les musées,  de façon accessible et pratique. Voilà les objectifs de la brochure, et, après lecture, le pari des auteurs est complètement réussi, à notre avis!

 

 

???????????????????????????????????????????????????????????II- – POUR EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CES PAGES CÉLESTES : Cette publication est disponible en français, allemand et italien. LES AUTEURS ET REDACTEURS : Prof. Dr. Axel Vogelsang, Bettina Minder, Seraina Moor | Conseil: Elisabeth Abgottspon, Silvia Canova, Daniela Tracht, Daniele Turini, Sandra Winiger | Rédaction:Sandra Haldi, Anne-Laure Jean, Claudia Rettore Waser | Direction de projet: David Vuillaume © 2014 Association des musées suisses AMS ( Notre photo, et Coucou, cher  David!)  | ISBN 978-3-906007-10-6 | Bibliographie: Axel Vogelsang et al.: Social Media für Museen. Ein Leitfaden zum Einstieg in die Nutzung von Blog, Facebook, Twitter & Co für die Museumsarbeit; Lucerne: Hochschule Luzern,2011;

– VOS CONTACTS : – Association des musées suisses AMS c/o Musée national Zurich Case postale, CH-8021 Zurich Tél. +41 (0)58 466 65 88 Fax +41 (0)58 466 65 89 info@museums.ch www.museums.ch @swissmuseums

– ACHETEZ VOS 8 PAGES DE RÊVE POUR SEULEMENT 4 EUROS + frais d’envoi (Europe) en français, en allemand ou en italien. Pour commander, c’est ICI!

Des nouvelles des musées suisses? Leurs formations, leurs candidats au Prix européen , leur nouveau guide des musées, leur conférence de 2014, « Représenter l’immatériel au musée » , c’est là!L’Observation des publics et de la fréquentation ou encore la création et les nouveaux musées construits au XX éme siècle pour abriter de sompueuses collections (Tinguely; Paul Klee…)

III- NOTRE CADEAU BONUX!

digital-social-mobile-in-2015-1-638VOICI LES CHIFFRES-CLÉS  SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, grâce à notre blog préféré, etourisme.info, et à deux articles de  Philippe Fabry, expert international  qui avait déjà rédigé le premier ouvrage sur « Visite culturelle et TIC », un petit chef d’oeuvre!  Les deux articles :   1- Extraits de « L’utilisation des réseaux sociaux dans le monde (GlobalWebIndex, 2014)  et 2-  la Synthèse sur les chiffres clés du numérique . Pour emporter l’adhésion de vos directions ou des élus,mais aussi celle de vos amis et collaborateurs,  mieux vaut avoir ces chiffres toujours au plus près de soi!

 1- We Are Social, une agence web de Singapour, réalise chaque année cette synthèse sur le numérique, les réseaux sociaux et le mobile. Cette nouvelle version a été enrichie. On dispose désormais de chiffres clés détaillés pour 30 pays. Les principaux enseignements :  3,010 milliards d’internautes actifs (taux de pénétration de 42%), + 21% en un an ; 2,078 milliards d’utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux (taux de pénétration de 29%), + 12% en un an ; 3,649 milliards détenteurs d’un mobile. On dépasse désormais les 51% de la population mondiale, soit + 5% en un an ; Enfin 1,685 milliard d’utilisateurs accèdent aux réseaux sociaux via un mobile (taux de pénétration de 23 %), soit une croissance de 23% en un an.  Désormais 42% de la population mondiale a accès à Internet. La croissance en un an est significative, car les internautes ne représentaient que 35% de la population mondiale en 2014. C’est l’Amérique du Nord (Taux pénétration d’Internet de 88 %), l’Europe de l’Ouest (81%) et l’Océanie (69%) qui ont les taux de pénétration à internet les plus importants. Le temps moyen passé sur Internet dépasse les 4 heures par jour.Internet-Use

– Les réseaux sociaux  continuent leur progression (2,078 milliards) avec une augmentation de 12% des utilisateurs en un an. 2 heures 25 minutes par jour est le temps moyen consacré aux réseaux sociaux. Facebook continue de dominer l’écosystème avec, à lui tout seul, 1,366 milliard d’utilisateurs. A noter les spécificités de la Chine où QQ (829 millions et d’utilisateurs) et QZONE (629 millions d’utilisateurs) dominent le marché chinois et complètent le trio de tête des réseaux sociaux les plus importants au monde.

– Zoom sur la France, dont   voici les chiffres clés pour l’année 2014   : 55,4 millions d’internautes (taux de pénétration de 84%), +2% en un an ; 30 millions d’utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux (taux de pénétration de 45%), +7% en un an. En moyenne un « socionaute » y consacre 2 heures par jour ; 24 millions d’utilisateurs des réseaux sociaux via un mobile (taux de pénétration de 36%), + 20% depuis février 2014. Enfin le trafic web sur mobile représente 15% du total (+66% en un an), 8% pour les tablettes (+17% en un an). Les ordinateurs fixes et mobiles détiennent ainsi 77% du trafic total avec une baisse de 8 % en un an. Ces quelques chiffres rappellent l’impérieuse nécessité pour un professionnel d’avoir son site Internet utilisable sur les outils mobiles, d’autant plus que le mobile représente 12% des ventes en ligne.

ReseauxSociaux

POUR LES CHIFFRES DE LA CULTURE+ RÉSEAUX SOCIAUX , mieux vaut consulter les études, très expertes, des musées américains ou anglais, qui disposent de véritables  équipes en interne pour analyser très régulièrement les pratiques et rendre compte des bonnes pratiques et  améliorations possibles. Ces études sont gratuites et à votre disposition sur les sites Internet des musées (Tate, Gallery de Londres ou MOMA de New York, musée de Brooklyn, etc..) . Les sites généralistes comme  Museum § the Web,  Art Babble ou Archimuse  et  leurs amis font aussi des analyses de statistiques et des comportements des visiteurs  qui utilisent  les réseaux sociaux et vous en donnent les résultats.

Ken Angela Francois et Vladimir

KEN LE TOURISTE PARFAIT  Eh oui, Ken sort de la réunion de Minsk, réussie, où il s’est rendu mardi soir car Barack voulait qu’il y ait un représentant des maîtres du monde, les USA! Quoi de mieux qu’un Touriste Parfait?, lui avait dit Barack en ajoutant :  » Au moins, mon cher Ken, toi tu connais le monde entier, tu voles de continents en continents chaque semaine, tu dors dans 15 palaces chaque mois, tu es le Roi, que dis-je, l’Empereur du Business, alors vas-y! »  Ken avait aimé ces compliments, mais de facto, depuis hier soir, 17 heures, c’est à Angela qu’il s’était entièrement consacré….

 

NOS PHOTOS  : Merci à MySwitzerland pour les photos des musées; au photographe du site Internet de l’Association des musées suisses, pour la photo de David Vuillaume; au Journal Le Monde, pour la photo de Ken.

2 pings

  1. […]   […]

  2. […] Le premier thème récapitule les meilleurs conseils, que nous résumerons en reprenant leur intitulé dans le texte : Comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux; Se familiariser avec ces médias si on ne les pratique pas; Connaître l’environnement de votre institution? Comment utiliser les médias sociaux et connaître les méthodes des institutions qui travaillent dans des domaines similaires aux vôtres?  […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.