Les hôtels, centres d’art et de culture?

Vue sur Nice depuis le toit-terrasse du HI Hôtel

Vue sur Nice depuis le toit-terrasse du HI Hôtel

Pour moi, le mouvement de nouveaux mariages entre Hôtels et Culture a commencé en 2014 « officiellement », quand j’ai trouvé un superbe texte sur le Tourisme Créatif sur le site Internet du Groupe hôtelier ACCOR Plus sérieusement, cela fait déjà quelques années que nous consacrons des articles à ce sujet sur ce petit blog,  et aujourd’hui nous présenterons, avec les 6 points importants pour réussir ce mariage, trois expériences très différentes, à Nice, qui ont cependant toutes en commun une volonté de:
– 1- Ne pas prendre la culture pour un simple « outil de décoration »; ce n’est pas en faisant appel à un grand nom du design, de l’architecture ou de la haute culture que l’on devient en un clin d’oeil « culturel »; encore moins en accrochant des tableaux aux murs, évidemment.
– 2-  Dépenser  un peu de temps, d’énergie et d’argent pour cette entrée en culture, alors que les fondamentaux de l’Hôtellerie mobilisent  à temps plein les directrices et directeurs des hôtels pour conquérir, accueillir et fidéliser des clients tout en gérant leur établissement et des équipes au quotidien.
Nice- Photo Hôtel Windsor– 3- Dialoguer avec des artistes et des professionnels de la culture, très différents d’eux et dont il faut partager les rêves pour réussir un « travail ensemble ».
Au fond, les avantages de ces hôt’els « arty » sont immenses! Par exemple :
– 4- Lier la vie locale à l’établissement, donc éventuellement les artistes et les habitants avec les touristes!
– 5- Cibler une clientèle de qualité, celle qui aime passionnément le la Culture et est prête à en faire son unique motivation de voyage, mais aussi apporter un petit plus à toutes les autres clientèles, qui « fera la différence » de votre positionnement;
– 6-  Communiquer sur la Culture et sur vos « promotions », en apportant des contenus aux habituelles Com’, souvent assez vides de sens, il faut bien le dire « J’ai les meilleurs prix, les meilleures chambres et la meilleure vue! ». OK! But…What else? , répondront les anglais 🙂
Et les risques sont très faibles si vous avez une petite stratégie, pour ces six points! A condition de ne  pas vous enfermez pas dans un petit cercle local – le grand danger,pour les sites  culturels –  je peux vous garantir, avec la réussite ,  un vrai plaisir! Car, mieux qu’une lourde et tout aussi coûteuse étude marketing, les artistes vous apporteront une énergie, des idées nouvelles et de quoi repenser tous vos autres process!
Dans l’espoir que vous aurez envie de prolonger ces exemples avec d’autres expériences que vous connaissez! Ce petit blog est à votre dispoisition pour échanger des idées et de bons exemples, alors n’héistez pas à nous faire part de vos commentaires, toujours les bienvenus!
hotel-negresco-nice-salon-royal-800x400I- LE NEGRESCO, Palace à l’immense réputation (ouvert le 8 janvier 1913 et fréquenté par toutes les têtes couronnées et grands artistes pendant des décennies) s les souverains) a une collection d’oeuvres d’art un peu hétéroclite, avec une personne chargée des oeuvres, nous a (enfin!) vraiment étonnée cette semaine en faisant un double bond : un saut vers Chagall, le grand peintre qui a son musée dédié dans la ville, d’une part, et un autre bond, programmatique, pour l’organisation d’une « matinale », soit deux ou trois heures consacrées à un concert et à une conférence sur le peintre, d’autre part :
« Samedi 21 mai de 9h à 12h à l’Hôtel Negresco à Nice : venez découvrir l’univers musical dans lequel Marc Chagall baignait, grâce à un récital du duo des violonistes Mislava et Pierre Bensaïd, et le conférencier en histoire de l’art, Jean-Baptiste Pisano. Au programme du concert : Bach, Klezmer; Mozart, Telemann, Haendel, Tchaïkovski, Prokofiev, Chostakovitch… Lieu : Salon Masséna de l’Hôtel Negresco« .
Pour cette « matinale », l’hôtel a fait appel à d’excellent partenaires : bien évidemment les artistes interprètes et le Conférencier, mais aussi une bonne revue pour la diffusion (Vu pas Vu) ainsi qu’une librairie qui propose des ouvrages pendant la matinée (La Briquetterie).

En résumé, l’hôtel a réussi à proposer une vraie programmation musicale autour de Chagall, peintre qui a marqué le paysage artistique de la ville, et propose donc aux touristes comme aux habitants un moment de partage de cette aventure.

welife au WindsorII- L’HOTEL WINDSOR, une longue histoire de relations fortes avec l’art:

L’Hôtel WindsoR fût bâti en 1895/96 par B.Pachiaudi, un architecte de l’école d’Eiffel. Sa façade en pierre de taille et la structure en fer du toit sont caractéristiques de ce mouvement d’architecture de la fin du XIXème siècle.
Il fut ransformé en hôtel dès le début du XXème siècle, puis repris par M. et Mme Vincent Redolfi-Strizzot en 1942 avant qu’un de leurs fils, Bernard, ne décide d’y créer une nouvelle atmosphère. Avec tout d’abord ses souvenirs de voyages en Oreint, en particulier, puis l’installation d’une petite piscine dans un jardin exotique, et enfin u vrai programme de  fresques murales (1977 à ~1985).
LES CHAMBRES D’ ARTISTES
Bernard Redolfi-Strizzot décida de confier une chambre à un artiste contemporain et en lui donnant carte blanche dès en 1989.
« Chaque année, il confia la réalisation de nouvelles chambres à des artistes français ou étrangers.

Chambre de l'artiste Felice Varini-Hotel Windsor, Nice, France.

Chambre de l’artiste Felice Varini-Hotel Windsor, Nice, France.

  • Chacune est le fruit d’une rencontre et même parfois d’une profonde amitié. Raymond Hains passa 3 ans à l’hôtel Windsor et laissa un ready-made : une photographie de son reflet dans le miroir de sa chambre, la 40.
  • – Depuis 2004, sa nièce, Odile Payen-Redolfi, dirige à son tour l’Hôtel WindsoR dans le même esprit et assure la continuité de la collection avec la même passion : une nouvelle chambre est réalisée chaque année et des oeuvres ont été créées pour les parties communes: Averia Camera pour les oiseaux dans le jardin, La luna de Mauro Benetti qui se reflète dans la piscine, le parcours pour aveugles de Marcel Bataillard… Et  une ou deux expositions sont réalisées chaque année dans le bar ou dans le hall. »(Source : site Internet de l’Hôtel

2015 a vu la réalisation du festival OVNi, Objectif Video Nice soit 24 programmations d’art vidéo proposées par des centres d’art qui ont été présentées dans les chambres sur moniteur de télévision, sur grand écran, au sol ou au plafond. Un concept inédit, un medium original, une organisation collaborative et un grand succès! En voir plus sur le concept, ici,et voir toutes les chambres d’artistes, là. Le site internet de l’Hôtel, c’est ici. http://www.hotelwindsornice.com et son classement TripAdvisor (Très bien à 83%!) est .

Hall Accueil HI Hôtel-Nice (Architecte designer : Matali Crasset).

Hall Accueil HI Hôtel-Nice (Architecte designer : Matali Crasset).

III- HI HÔTEL de Nice est une surprise absolue. C’est, de nos trois expériences, l’hôtel qui a le plus réfléchi pour renouveler l’expérience du visiteur. Dès l’accueil, on voit que cette expérience a été revisitée pour les questions essentielles : Qu’est-ce qu’un accueil? Faut-il systématiquement une « banque » à l’entrée d’un hôtel? Comment adapter les chambres à des clientèles suivant leur goûts, leur personnalité (J’aime le numérique, j’aime la nature, j’aime le sport..),  ou pour chaque heure de la journée?
Lhôtel, qui propose 38 chambres  et de nombreux services, dont une petite plage privée assez fabuleuse, a été conçu par la designer Matalai Crasset. A l’arrivée, donc , 38 chambres et dix « concepts », que l’on peut étudier sur leur site Internet ou sur les réseaux :
– « Cette chambre a été conçue pour être vécue par strates, qui représentent nos attentes pendant le séjour : stocker, se reposer, s’hydrater, s’énergiser, décompresser, rêver« , dit une légende de photo. Mais l’important est aussi, pendant un séjour, de « Changer de point de vue sur son quotidien ». La plupart des chambres répondent à ce nouveau regard, avec des meubles que l’on peut déplacer, une piscine sur le toit ou des espaces communs modulables et parfois « enveloppants », protecteurs.
Même si les Hôtels SOFITEL se sont bien entourés pour la rénovation de leurs chambres et espaces hôteliers ( Christian Lacroix, Jean Nouvel, Kenzo Tagada, Karl Lagerfeld), ce tout petit HI fait toujours notre admiration par sa puissance  pour repenser le séjour d’un client,pour en créer les formes ett l’espace,  il y a plus de dix ans à ce jour. Aujourd’hui, l’hôtel, qui vient de changer de propriétaires,  n’a pas « pris une ride », si j’ose dire, et sait relier tous les « artistes qui bougent » , de Nice à l’International. Son arme absolue, en plus de ses espaces, ce sont aussi les nouvelles musiques : en rédigeant ce petit billet, j’écoute d’ailleurs en streaming l’un de leurs  petits concerts de l’été, signé sound design par Kompact. 🙂

 

HI Beach , plage de l'Hôtel HI (Nice)

HI Beach , plage de l’Hôtel HI (Nice), qui a des espaces dédiés : enfants, énergie, farniente…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Couverture Deloitte Etude Hotellerie 2016POUR EN SAVOIR PLUS :
– Etude Deloitte, février 2016 : Les tendances du tourisme et de l’hôtellerie 2016 6 Un nouvel élan – Février 2016- Tourisme, Culture et Hôtellerie (pp43-48 )
– Hôtels du Futur : Tendances 2016 de l’Hôtellerie d’Hotel et Marketing
– Un article sur le Daily Télégraph sur des tendances fortes d’hôtels étrangers très « arty »et sur la rénovation actuelle des cinq Palaces parisiens
– Les Robots dans les hôtels : The Henn-na Hotel, premier du genre, ici.

LES TROIS HÔTELS
Hôtel Le Negresco : 37 Promenade des Anglais, 06000 Nice
06.12.26.41.69
06.12.26.41.69 et https://www.facebook.com/NegrescoLeRelais
Hôtel Windsor à Nice , avec sa WiLife pour guider les visiteurs https://hi-from.com/web/windsor/tourism
11 Rue Dalpozzo
06000 Nice, France
+33 (0)4 93 88 59 35
contact@hotelwindsornice.com
Hôtel HI
3 Avenue des Fleurs, 06000 Nice, France.
04 97 07 26 26
https://www.facebook.com/hi.hotel/

———————————————————————

BAM2KEN LE TOURISTE PARFAIT  avait été appelé en urgence, comme souvent, par le Présisent de la France. En cause, le faible nombre de français qui partiraient en vacances cet été et la réputation de plus en plus difficile d’un pays frappé, hélas, par des catastophes inattendues. Ken, réputé à juste titre « parfait », puisque toute l’année Môssieur Ken voyageait, allait de Palace en avion pour ses Affaires très juteuses, n’avait fait qu’une bouchée de son rencart avec François :  « Mister President, You have to go with all your staff in the Really  New Hotels of Nice City. You will learn « How to change! », avait-il conseillé!

 

 

QUELQUES  PHOTOS POUR CES TROIS HÔTELS ! 

I -NEGRESCO

Le Bar

Le Bar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Negresco Suite Junior

Negresco Suite Junior

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hotel_negresco_nice_suite_de_luxe_vue_mer_1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chambre François Morellet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II – HOTEL WINDSOR  Chambres de  François Morellet, Honneger  et Ben Vautier . Et leJardin)

 

HONEGGER-petite-taille1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jardin Windsor

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chambre Ben Hôtel Windsor

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

III- HI HOTEL / Espace salon et dejeuner – Chambres.

Hôtel HI - Coin repos, repas et projections vidéos

Hôtel HI – Coin repos, repas et projections vidéos- Chambres

 

indoor01

 

techno01

 

 

 

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bonjour,
    Mon nom est Olivier GOURIO et je suis le fondateur et patron du Groupe Hôtels & Patrimoine.
    Le sujet « hôtel – culture – histoire » est notre credo et ce, depuis plus de 10 ans.
    nous créons et gérons des hôtels au sein de monuments historiques en racontant l’histoire des lieux et en y associant un parcours muséographique…
    Ces « Paradores à la Française » sont à ce jour au nombre de 4. le dernier né ouvrira prochainement ces portes au sein de l’Abbaye de Saint Savin (86) classée au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO avec ses fresques du 11ème siècle.
    je reste à votre dispo pour en parler plus longuement mais allez faire un tour sur google et sur nos sites web :
    http://www.hotels-patrimoine.fr

    Bien cordialement
    Olivier GOURIO

  2. Merci, Cher Olivier, je ne vous connais personnellement pas mais ai évoqué votre travail à plusieurs reprises dans ce petit blog,la dernière ocasion étant Fontevraud (http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2015/01/17/labbaye-fontevraud-reve/). Et, en fait, je parle très souvent d’Hôtels et Patrimoine car je fais aussi des expertises et des formations (Exemple à Saint-Savin pour le Réseau Abbatia sur ce billet: http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2015/09/11/abbatia-un-reseau-dabbayes-en-france).Bien cordialement à vous, Evelyne

    • GURLY on 22 mai 2016 at 13 h 13 min

    Le Burrhus un pauvre petit trois étoiles qui ne mérite aucune mention…
    Eh bien je découvre votre site par mon agence de graphisme.
    C’est assez étonnant de voir que sans doute parce que nous n’allions pas la création contemporaine au luxe, nous restons ignorés de professionnels qui prétendent défendre l’art contemporain. Le Burrhus depuis 25 ans propose des expositions d’art contemporain,a reçu plusieurs artistes en résidence (avec une expo à la clef) et depuis 10 ans consacre le dernier weekend de son ouverture à SUPERVUES en donnant 35 de nos 39 chambres à des artistes jeunes ou déjà confirmés voire reconnus dans le milieu de l’art contemporain. Ainsi nous pouvons avoir à chaque édition plus de 1000 visiteurs et des fidèles dont Martin Béthenod (ancien directeur de la FIAC et actuellement directeur du Palazzo Grassi et de la Dogana et bientôt de la Bourse du Commerce pour François Pinault) et être totalement ignoré de ces soit disant hôtel d’art (je mets à part le Windsor qui fait un vrai travail avec les artiste).
    un petit tour sur http://www.burrhus.com ou http://www.supervues.com vous donnera une idée du niveau auquel nous nous situons.
    Hélas la présence de l’art dans les hôtels est souvent un signe de richesse, de luxe et rarement une invitation à suivre la démarche d’un artiste à partager son regard, chez nous c’est au contraire une proposition généreuse qui met nos hôtes à égalité quelques qu’ils soient.

  3. Merci, Cher Monsieur Burly, de votre commentaire! Comme dit dans l’introductiondu beillet sur les hôtels (« Dans l’espoir que vous aurez envie de prolonger ces exemples avec d’autres expériences que vous connaissez! Ce petit blog est à votre disposition pour échanger des idées et de bons exemples, alors n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, toujours les bienvenus!), je ne peux tout connaître et tous les autres exemples sont les bienvenus! Par contre je ne crois pas que le Luxe soit pour quelque raison que ce soit un critère de sélection.Si le Negreco est bien un Palace, sa riche propriétaire aurait pu dépenser sa fortune à tout autre chose qu’à des acquisitions d’oeuvre d’art.
    Le choix de faire une collection d’oeuvre d’art tout au long de sa vie(Negresco),ou de confier la conception des chambres à des artistes (Windsor) ou encore de revoir les « codes de l’hôtellerie » (Matali Crasset pour l’Hôtel HI) sont des stratégies qui peuvent, aussi, être celles de petits hôtels ou de l’Hôtellerie de plein air. Pour conjuguer Art et Hôtellerie, il suffit de vouloir, comme vous le dites, « partager le regard d’un artiste ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.