Restaurants, Cafés et Culture, quoi de neuf ?

Distributeur Histoires courtesLa culture est très présente dans de nombreux restaurants ou cafés (Musique, expositions…)  et de nombreux sites culturels disposent, quant à eux, de lieux pour se restaurer (Restaurants ou Caféteria). Le Repas Gastronomique français est même  inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis 2010! Cette semaine nous ajouterons une petite note innovante avec deux nouvelles expériences à tenter : un distributeur automatique d’histoires, pour les restaurants et cafés, et un diner dans les salles d’un musée!

 

 

 
I- LES DISTRIBUTEURS D’ HISTOIRES COURTES sont une nouvelle idée à la fois poétique et inattendue. Il nous semble qu’ils pourraient s’implanter dans tous les bars et restaurants. C’est une jeune entreprise grenobloise qui les a conçus, SHORT EDITION, entreprise qui se présente comme «  la première plateforme littéraire communautaire dédiée aux formats courts : nouvelles, micro-nouvelles, poèmes et BD courte « .

cle-2016-05-10-12-15-121- Comment ça marche ? Le Distributeur d’Histoires Courtes n’a pas d’écran et propose poèmes et des nouvelles – à lire d’un trait – en 1, 3 ou 5 minutes. En mode aléatoire, sous forme de petits papiers qui ressemblent un peu à des tickets de caisse géants… 
Les bornes  disposent de 40.000 histoires histoires courtes écrites par des auteurs de la communauté de Short Edition, qui reçoit environ 2000 textes ou BD par mois! Du coup, une Commission a été créée (Communauté d’environ 150 lecteurs bénévoles pour choisir les meilleures!). Tout le monde peut d’ailleurs envoyer des histoires, en ligne, c’est ici! 
q-f-2016-05-10-12-15-01Concrètement : au départ, en 2011, le distributeur d’histoires était surtout conçu pour des lieux d’attente (administration, gares, aéroports…) et  la Ville de Grenoble (Hôtel de Ville, Office de Tourisme, Maison des Habitants, librairies…) qui adopta le concept avec passion. Puis les demandes se sont diversifiées : la SNCF, après ses « pianos mis à disposition », a installé des distributeurs dans les gares de Brest, Rennes, Bordeaux et Quimper ;  le centre commercial Italie , les  magasins Gémo et un premier café grenoblois, Le Hasard,  installèrent des bornes. Un  modèle économique fut  arrêté ( Location du distributeur, env. 500€ par mois) par l’équipe de la start up, qui connut  Distributeurla gloire lorsqu’elle exporta le dispositif aux Etats-Unis, à San Francisco!  
Le Distributeur d’Histoires Courtes s’installa au Cafe Zoetrope de Francis Ford Coppola, déjà  passionné de littérature courte (Short Stories) et qui fut donc séduit par le distributeur. Le New Yorker, Le Times, la BBC, CBS News firent des articles élogieux.(NOS PHOTOS : Quentin Pleplé, co-fondateur du Distributeur,  remet la clé du Distributeur d’Histoires Courtes à Michael Ray (éditeur de All Story) et Francis Ford Coppola avec Quentin Pleplé).

  • Le Distributeur va-t-il  faire son chemin aux USA et sans doute dans tous les pays-amis des USA? Sans doute. Alors,  pour que l’aventure du Moreno Inconnu ( L’inventeur de la carte à puce, tout de même, mais si peu connu du grand public…) ne se reproduise pas, j’espère que vous, chez lecteurs du blog, vous emparerez de ce projet et en parlerez autour de vous! 

 

2) UNE APPLICATION , Smart Trip,  a aussi été  lancée , pour les voyageurs interconnectés, en partenarait Short Edition et Véolia-Transdev. Smart Trip est une « nouvelle offre de littérature en mobilité, qui s’adapte au temps d’attente des voyageurs » : A l’arrêt de bus ou en correspondance, vous avez 20 minutes d’attente ? Via un smartphone, vous vous connectez au site mobile :[nom du réseau].smart-trip.fr, puis vous choisissez votre temps de lecture et ce que vous voulez lire (un texte court / une BD / un poème / une nouvelle) et votre genre préféré (Policier, Humour, Romance, Tranches de vie, Fantastique, Jeunesse). Explications :   ICI  ou là.

3) L’EQUIPE DE LA START UP  Short Edition est aujourd’hui composée de 11 personnes et a triplé son chiffre d’affaire en 5 ans. Elle a intégré les compétences de deux Data scientists, l’un pour les données générales et l’autre pour la littérature. Ils traitent en particulier les questions liées au traitement des textes, à la reconnaissance des auteurs ou encore cherchent le meilleur moment et le meilleur canal pour proposer un texte aux lecteurs.

 

 

Soirée MACM TablesII- ET SI L’ON DÎNAIT AU MUSÉE ? Joli  cadeau pour la Fête des mères, un anniversaire ou un diner en amoureux, le MACM de Mougins, l’un de nos musées préférés parmi ceux qui réussisent  parfaitement l’accueil des habitants comme des touristes, a inventé récemment un nouveau partenariat avec…un restaurant ! Il s’agit du Mas Candille qui  s’était déjà associé au savoir-faire du musée pour présenter une exposition Picasso près de sa piscine…Cette fois-ci, c’est donc le restaurant qui propose ses  services pour un dîner gastronomique au musée !
Mais attention, il ne s’agit pas d’un restaurant de musée, mais d’un restaurant au musée !
– Fait remarquable, ce type de dîner est généralement organisé par de grandes marques culturelles (CNM, Centre des Monuments nationaux, Châteaux de la Loire; musées-phares…). Dans le cas du Musée d’Art Classique de Mougins,  ce dîner a lieu dans un  « petit « musée »,voilà aussi pourquoi nous voulions parler de cette expérience. Les arguments « Il n’y a que les gros, les riches ou ceux qui ont des services de mécénat ou de locations de salles qui peuvent faire cela » ne tient plus!
–  En conclusion, imaginez un diner auprès du sarcophage égyptien, des tableaux  d’Andy Warhol, de Modigliani ou de Chagall, ou au milieu de la collection de sculptures grecques ! Soirée MACM - Salle EgypteL’intimité avec les oeuvres, la surprise d’un environnement artistique, la communion avec la collection sont source d’émotion et de partage. Et ces dîners sont des moments uniques, de réelles  expériences pour créer des souvenirs, à vie !
En voici quelques photos, en remerciant chaleureusement
– POUR CONNAÎTRE LE MUSÉE, n’hésitez pas à commencer par visiter son site Internet, d’une rare qualité!
EN CONCLUSION … En France, les restaurants sont l’un des piliers du Tourisme, avec les Transports, l’Hébergement et les activités. En couple avec les bars, les bistros ou les différents hébergements, les CHR (Cafés/Hôtels/Restaurants) sont bien des lieux indispensables au séjour touristique.
Bravo aux Cafés restaurants, car leur adaptation aux nouveaux comportements est réelle : des chaines proposent de réserver un menu en ligne, d’autres vous livrent à la portière de votre voirture ( Drive ). Enfin le « partage », ces repas de l’économie collaborative, (repas chez et avec les habitants) connaissent aussi une forte croissance croissance. Les Cafés Cultures ou, dans les zones plus rurales, les Bistrots de Pays sont des « marques ». Même si chaque lieu de restauration EST culturel, ne serait-ce que par sa façon d’y manger, (Le Repas a été classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité en ) et par la « convivialité » des modes de vivre « bien de chez nous ».
Ces deux expériences  témoignent, à mon avis, de notre inventivité, en France. Pour « faire la différence » avec nos voisins et concurrents que sont les pays européens, souhaitons qu’elles se répandent au plus vite dans des restaurants, en particulier, pour sceller les liens entre Culture et Tourisme!

Soirée MACM 1
POUR EN SAVOIR PLUS:
Le Distributeur sur le site de Short Edition, ICI  . Et sur le New Yorker : How a City in France Got the World’s First Short-Story Vending Machines

CONTACTS pour le Musée de Mougins et le Mas Candille : Le Mas Candille : Giuseppe Cosmai, Directeur. Carole ROUVIER – carole.rouvier@lemascandille.com -Sales & Marketing Director -Boulevard Clément Rebuffel • 06250 Mougins • France- Tél : 33 (0)4 92 28 43 43
www.lemascandille.com et pour le Musée d’Art Classique de Mougins : Leisa Paoli, Directrice, et Maryse Masse Communication – contact@marysemasse.com – 243 bis, Boulevard Pereire-75017 Paris – Tél. : 33(0)1 40 54 72 50 – Et un grand MERCI à Maryse et Carole pour les photos! 
Cafés culture : Depuis les premières Rencontres nationales des cafés-cultures (Nantes, 2008), la Plateforme nationale des cafés-cultures  réunit des organisations professionnelles, des collectivités et l’Etat et travaille à la mise en œuvre de solutions concrètes pour les cafés-cultures et les artistes, avec un  dispositif d’aide à l’emploi artistique dans les cafés-cultures ,  expérimenté en Région des Pays de la Loire entre 2012 et 2014. Aujourd’hui il existe environ 175 établissements.

—————————————————————————-

a629d10c-5813-42e0-8aed-d0be53fedbbdKEN LE TOURISTE PARFAIT était en panne. Barrage ? Essence ? Mais non, nous sommes aux USA, avec Ken, qui vient d’installer un Distributeur d’Histoires au bord de sa piscine…En panne d’idée, tout simplement. Lui qui voyageait sans cesse, vivait dans les palaces, les avions ou les salles de réunion, se demandait QUOI demander au Self Service de Short Stories que Barbie Chérie avait loué jusqu’à Noël prochain. « Mais demande le Capital, de Karl Marx ! » lui souffla Barbie qui précisa qu’ « un  résumé était bien assez, pour ce roman-« fleuve », certes, mais  réellement indispensable pour sa culture générale ». Ken appuya sur le bouton « 3 minutes »…..

(2 commentaires)

    • Jouge Catherine on 26 mai 2016 at 9 h 58 min

    Bonjour Evelyne,

    J’ai visité le site internet du MACM de Mougins, il est effectivement superbe !

    En proposant une nouvelle expérience esthétique, le musée développe ainsi un axe différent de visiteurs et de partenariats locaux, dynamise son exposition médiatique. Par ce type d’opération et par la mise en ligne de la boutique, le musée augmente aussi ses ressources propres.

    Mais je suis toujours étonnée de constater, sur de tel site culturel, l’absence d’une commercialisation en ligne de la billetterie. D’autant plus que le compte Facebook du musée affiche le picto « Réserver maintenant ». Le lien aboutit à la page d’information tarifaire du musée et plus rien !
    Aucune trace non plus du musée dans les grands réseaux de distributions de produits culturels (Fnac, Ticketmaster, Digitick).

    A quoi cela sert-il, me demanderez-vous ? La vente directement sur place se passe sûrement très bien !
    Et pourtant, ce domaine est source de développement et pas seulement financier. C’est une activité transversale. Il est important considérer la billetterie comme un outil de communication, de marketing, de nouvelles technologies, de gestion des publics, de réseaux sociaux, d’efficience opérationnelle.
    La maitrise du contenu et du contenant appartenant au musée, ce point de développement se fera avec sens.

    Bien à vous.
    Catherine

  1. Un grand merci pour votre commentaire, Chère Catherine!Pour vous répondre j’ai contacté la très experte Directrice du MACM de Mougins, qui me dit que ce problème est en voie de solution et que, grâce à vous, cela ira plus vite! :-))) Encore un problème de « tempo » avec un fournisseur de logiciel de gestion de billetterie pour ajouter la fonction « achat en ligne ».Simple sur le papier, long dans la « vraie vie »! Belle journée à vous!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.