La Cité du Vin à Bordeaux!

CopyrightXTU ANAKA La Cioté du VinUn superbe projet, une réalisation éblouissante! Cette Cité du Vin de Bordeaux donne encore au sud-ouest de la France une bonne avance pour les projets de Tourisme Culturel ! Après Nantes et son expérience globale du Voyage à Nantes, porté par la création .  Après lAbbaye de Fontevraud, novatrice elle aussi car elle assigne au patrimoine le rôle, nouveau,  de répondre aux questions d’aujourd’hui (et pas à celles du seul Passé…), voici donc Bordeaux et la Cité du Vin qui est, à notre avis, une très belle réussite ! . Admettons tout d’abord que nous n’avions aucun site culturel, en France,  pour nous présenter l’histoire du Vin et ses savoir-faire, le travail des vignerons, des œnologues ou de ses commerçants chez nous mais aussi et dans le monde. L’ouverture au public de cette Cité du Vin le 1er juin, confirme que l’innovation de son architecture, sa scénographie anglaise et son fonctionnement en ressources propres sont bien au rendez-vous et que, loin d’être un lieu à la seule gloire des vignobles Bordelais, elle y présente aussi les vignobles, leur histoire et leurs savoir-faire dans le monde entier!

Parcours et muséographie+I – PRÉSENTATION: pourquoi ce voyage complet autour du Vin me plait-il autant? Une seule réponse: il  tient réellement compte de nos comportements et de nos attentes :

  • En mélangeant dans un même bâtiment, plusieurs fonctions :
    • un espace très culturel ( le Parcours Permanent de l’histoire de l’œnologie, du vin, des savoir-faire) ;
    • Des espaces de découverte avec des ateliers de dégustation, des  restaurants, des bars, des espaces de vente de vins du monde entier ;
    • Une sortie du lieu culturel de l’exposition avec deux possibilités :
      1. des espaces de conseils pour voyager sur le territoire, pour connaitre les circuits du vin en France et à l’étranger.
      2. Et un voyage possible sur le territoire du Bordelais, avec un bateau à prendre sur le ponton pour partir découvrir  les vignobles.
  • En choisissant une présentation ludique et qui fait appel à l’imaginaire. Plutôt que de nous « enseigner quelque chose », avec de longs textes souvent érudits,  le parti pris est immersif, imagé, reconstitué, contextualisé. Surtout,et voilà une vraie différence avec les lieux classiques,  cette immersion est au service du visiteur, et répond aux questions que nous nous posons- et non à celles que nous devrions nous poser , du point de vue des professionnels qui conçoivent les expositions. Bref, plutôt que de nous prendre pour des professionnels du Vin, le site nous propose des « parcours libres »;  à nous de faire notre choix, en vrais « amateurs » et selon notre curiosité. La Cité du Vin est bien, Interactif et deux languesaujourd’hui, l’unique destination, en France, «  pour apprendre tout ce que VOUS voudriez savoir sur le vin ».
  • En proposant, très concrètement, un réel accueil des touristes étrangers! Ces pauvres visiteurs, généralement  maltraités par rapport aux habitants de proximité, disposent enfin de huit langues pour accompagner leur  visite et, dans la grande galerie thématique, tous les panneaux  écrits le sont en français, en anglais et en espagnol( Notre photo ci-contre).

Parcours immersif+Le nouvel  accompagnateur numérique de la visite est un audioguide conçu avec la société allemande Tonwelt. Il est interactif et se déclenche au fur et à mesure du parcours en proposant huit langues aux visiteurs et heureusement « adaptable » pour les enfants et les personnes souffrant d’un handicap. Précision : « Le casque arrive au-dessus des oreilles et ne rentre  pas dedans, pour pouvoir discuter avec son voisin pendant la visite. », dit un dossier de presse.

Conclusion : ces multiples entrées correspondent exactement à la diversité de nos attentes et de nos comportements : répondre aux questions que nous nous posons, relier passé et présent, déambuler  dans l’Histoire hors chronologie, déguster…Et surtout pouvoir sortir du lieu fermé de l’exposition pour poursuivre l’aventure sur un fleuve ou à la découverte des vignes d’un vaste territoire. C’est comme si un Musée classique de Beaux–Arts complétait et prolongeait son exposition permanente  par une rencontre avec des artistes chez eux, dans un atelier ou la rue (pour les arts de la rue) ;et  par un tour dans une Galerie d’Art  ou encore par la découverte des paysages ou « lieux de vie » qui ont inspiré les artistes.

Espérons que cette porosité entre Dedans/dehors, qui s’accorde bien avec celle du Passé/présent,  inspirera la conception de nouveaux sites culturels!

 

Les Ateliers+II- LE BÂTIMENT ( 13 350 M2),  dont l’ architecture  sera sans doute le nouveau phare de la ville, culmine à 55 mètres, avec 10 niveaux, avec sa surface mordorée de métal sérigraphié, sa forme qui évoque les tourbillons du vin dans un verre et son intérieur en ossatures de bois , allusion au savoir-faire des tonneliers et  la vue omni-présente de la ville depuis ses terrasse et parcours intérieurs.  La Cité du Vin est située au nord de Bordeaux et elle est  toute proche de la Garonne, dans le futur éco quartier des Bassins à Flot.

 

parcours permanent+III- L’ESPACE CULTUREL présente  Les origines et  les usages du vin depuis l’antiquité jusqu’à notre époque

UN PARCOURS DE VISITE IMMERSIF  ET SENSORIEL Le parcours est donc libre, rythmé en 19  séquences  thématiques (voir ci-dessous) sur 3000 M2.

Avec cette  scénographie qui vous rappellera tous les musées anglais ou américains, l’espace répond aux objectifs de départ du projet . La  Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin,qui a préparé la programmation avant de gérer la Cité, présente ainsi les objectifs de départ de la Cité :

  • Notre objectif : nous concentrer sur les émotions, les sensations et l’ imagination.
  • Les principes fondateurs de l’expérience de la visite de la Cité du Vin : transmettre des connaissances de manière interactive ; proposer au visiteur une expérience à vivre adaptée à ses souhaits personnels.
  • A bord+Descriptif du  parcours permanent de la cité du vin : sur 3 000 m², le cœur de la Cité propose un voyage visuel, sonore et olfactif via 20 espaces thématiques qui partent de l’antiquité (Sumer, l’Egypte..) jusqu’aux principaux terroirs mondiaux actuels, avec  120 productions multimedia : des tables de projection, des tablettes vidéo (18 tablettes tactiles montrant le travail sur le cep ; des films pour les en vis-à-vis  avec des experts, etc…Voir la Fiche technique en fin de billet ).
    Muséographie- Sentir et identifier les composantes de l'odeur du vin

    Muséographie- Sentir et identifier les composantes de l’odeur du vin

    L’ouïe est aussi sollicitée, avec ses enregistrements de biotope viticole, grillons, grenouilles, chants d’oiseaux, soir d’orage sur le vignoble, etc. Et au cœur du parcours, des tables olfactives mettent en nez les différents arômes du vin: café, cuir, fruits rouges, pamplemousse, tartine grillée, etc.. et grâce à une quarantaine de machines qui diffusent l’odeur de chaque arôme entrant dans la composition des vins.. La Cité du Vin a fait appel à plus d’une centaine d’experts pour concevoir sa programmation et les contenus des 19 séquences :

  • Le tour du monde des vignobles
  • Planètes vin
  • La table des terroirs
  • E-Vigne
  • Les métamorphoses du vin
  • Portraits de vin
  • Les vins au fil de l’eau
  • A bord !
  • La galerie des civilisations
  • Le mur des tendances
  • Le buffet des 5 sens
  • Le banquet des hommes illustres
  • Bacchus et Vénus
  • Le vin divin
  • Boire et déboires
  • Tout un art de vivre
  • Tête à tête avec les experts
  • Bordeaux, une ville, un vignoble
  • La grande saga de Bordeaux

Auditorium Jeffesrson+LES AUTRES ESPACES culturels   sont plus classiques : l’auditorium Thomas-Jefferson (250 places, financé par des donateurs américains, d’où son nom…) avec une programmation de films, documentaires, spectacles vivants, colloques scientifiques et sans doute de nombreuses journées professionnellles. Puis le Salon de lecture et enfin,  au 2e étage de la tour, un espace de 720 m² pour des expositions temporaires (deux grandes expositions par an, sur environ trois mois chacune).

 

 

Signaletique et langues étrangères+IV- L’ACCUEIL DES TOURISTES  et des habitants commence au rez-de chassée, avec une plate-forme œnotouristique.  Cet espace est un lieu de conseils  pour aller visiter les vignobles et elle comprend aussi un bar à vin et une boutique de vins. Cette boutique, « la plus grand  cave du monde »,  propose plus de 10.000 bouteilles, venues de 70 pays. Enfin  pour la restauration, au  restaurant panoramique s’ajoutent trois espaces de restauration en rez-de-jardin, trois salles de dégustation pour les vins .

Un ponton de 90 mètres sera installé ce mois-ci pour les bateaux de croisière . Le développement du tourisme fluvial (ponton aussi à Bourg/Gironde…) est un objectif du tourisme local et des circuits des vignobles seront organisés pour les tous les visiteurs, y compris ceux de la Cité du Vin, avant ou après leur visite.

  • LE FONCTIONNEMENT La Cité du Vin sera entièrement gérée par la Fondation de la Cité du Vin, une fondation reconnue d’utilité publique par décret ministériel en Décembre 2014,  et le site ne bénéficiera d’aucune subvention publique.

Cette  Fondation disposera d’ un budget annuel de 12 millions d’euros de ressources propres  (Billetterie, boutiques, locations des espaces, mécénat et partenariat ..). Elle fonctionnera avec 250 personnes. En termes de retombées économiques, 40 millions d’euros pourraient être réinjectés dans l’économie locale (restaurants, hôtels, commerces, transports,  etc…).si la fréquentation prévue (450 000 visiteurs attendus cette année) est au rendez-vous.

Respirer le gout du boisLE PARTENARIAT ET MÉCÉNAT La Fondation pour la de la Cité du  Vin  a organisé un  partenariat et le mécénat en s’appuyant sur 80 partenaires et a  fait appel à des ambassadeurs qui  se sont engagés à en faire la promotion au niveau international (Pierre Arditi et Robert Parker). Sur le modèle de  l’ « American Friends of the Louvre » ou de l’« American Friends of Versailles », une antenne américaine est née pour l’aide au financement de projets, l’ « American Friends of La Cité du Vin » qui a commencé par celui de  l’Auditorium.

Et LA BILLETTERI: l’entrée du Parcours Permanent est à 20 € pour les adultes, audioguide et  verre de vin compris  au 8e étage, sur le  belvédère au-dessus de la Garonne. Une réservation en ligne est possible, qui permet de choisir son  jour et horaire de visite, mais  il n’existe que le tarif plein et pour les réductions il faut se rendre sur place.( Aïe !) Pour la fidélisation, il existe un abonnement annuel (48,00 € ou 84,50 € pour 2 adultes de la même famille).

Résumé de l'offre de la Cité du Vin. (Copie-écran du site internet, www.laciteduvin.com)

Résumé de l’offre de la Cité du Vin. (Copie-écran du site internet, www.laciteduvin.com)

Philippe Massol, Directeur de la Cité du Vin

Philippe Massol, Directeur de la Cité du Vin

POUR EN SAVOIR PLUS :

  • le site Internet , en attendant que les réseaux sociaux se développent avec la fréquentation des visiteurs sur le site.
  • Une bonne liste de vidéos, ICI !

Et une FICHE TECHNIQUE  de la Cité du Vin de Bordeaux

  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bordeaux
    Exploitant : Fondation de La Cité du Vin
  • Elaboration du projet : Programme associant une centaine de personnes( 2009-11), puis
    Concours : avril 2011 puis  3 ans de travaux avec une cinquantaine d’entreprises
  • Juin 2013 : pose de la première pierre et novembre : début des travaux
  • Architectes : X-TU http://www.x-tu.com/ (Anouk Legendre et Nicolas Desmazières)
    BET : Casson Man (muséographie) Agence Casson Mann , SNC Lavalin (structure), Le Sommer (environnement),  8’18’’ (lumière), Peutz (acoustique), Autobus Imperial (signalétique), Lord Culture (programmiste), B. Mautin (design olfactif), Roland Cahen (design sonore), Casso & Cie (sécurité), Terrell (calcul des structures bois en phase d’exécution, en sous-traitant d’Arbonis).
  • Principales entreprises : Arbonis (charpente bois), GTM Bâtiment Aquitaine (clos-couvert), Coveris (vêture), Smac (vêture métallique et étanchéité).
    Surface du bâtiment : 12927 m² Shon (2800 m² d’exposition permanente)
    Surface du site : 13644 m²
    Coût d’opération : 81 millions d’euros HT (dont 55 millions d’euros pour la construction et la muséographie) La plus grosse partie a été financée par la Ville de Bordeaux ( 31,1 millions d’euros) et par le mécénat (19%) avec 15 millions d’euros, l’’Europe et le Feder (12 millions d’euros), la région Aquitaine (8,5 millions d’euros, La Métropole de Bordeaux (8,5 millions d’euros), le CIVB (5,5 millions d’euros), le département de la Gironde (1 million d’euros) et la CCI (0,5 millions d’euros).
  • Les Equipements numériques  dans la Cité du Vin:   50 vidéo-projecteurs ;100 lecteurs et serveurs vidéo ; 200 écrans, 200 haut-parleurs et 100 amplificateurs ;.20 caméras à détection de mouvement ; 300 détecteurs infrarouges, 1000 audioguides et 7 show-contrôleurs pour coordonner les differentes sources de diffusion.
Maquettte : intérieur, le Vin au Moyen-Age

Maquettte : intérieur, le Vin au Moyen-Age

– MES SOURCES pour cet article  : Le Moniteur, qui a suivi la Cité depuis sa conception (une douzaine d’articles bien renseignés) ;  et le gros travail d’FR3 Aquitaine ainsi que le Dossier de Presse qui m’a été envoyé. Merci aux auteurs de tous ces supports !

– PHOTOS :  ©Anaka – La Cité du Vin (6) _ Flickr – Photo Sharing! Flickr. De haut en bas : Vue générale du Bâtiment; Galerie permanente (muséographie, 2 photos) – Les Ateliers- Parcours immersif- A Bord! – Copies écrans : légendées et référencent la partie des textes en » ci-contre ».

– UNE PETITE VISITE POUR TERMINER ? Alors voici deux vidéos : l’une qui sert à la promotion,  très courte, et une balade dans le Parcours Permanent, pour vous donner envie d’aller le visiter !

Cote-a-cote...KEN LE TOURISTE PARFAIT  avait sorti un petit blanc de Californie de derrière  les fagots, pour fêter l’inauguration de  grande Cité  du Vin de Bordeaux! Et fêter aussi son retour de voyages d’affaires, après une dizaine de vols entre Pékin, Abu Dhabi et un saut à Tokyo en vol privé avec moult hôtels délicieux dont il oubliait régulièrement le nom car ils étaient sur son mobile pour réserver, classés par villes.  Il comptait bien  aller à Bordeaux en Juillet et appela Barbie Chérie pour qu’elle concocte un séjour là-bas… »Alors Ken, j’ai une très bonne idée! On louera un Catamaran à Bordeaux pour rejoindre le Bassin d’Arcachon!« . Barbie, comme à son habitude, n’avait pas regardé une seule carte….

3 pings

  1. […] La Cité du Vin à Bordeaux! Un superbe projet, une réalisation éblouissante! Cette Cité du Vin de Bordeaux donne encore au sud-ouest de la France une bonne avance pour les projets de Tourisme Culturel ! Après Nantes et son expérience globale du Voyage à Nantes, porté par la création . Après l’Abbaye de Fontevraud, novatrice elle aussi car elle assigne au patrimoine le rôle, nouveau, de répondre aux questions d’aujourd’hui (et pas à celles du seul Passé…), voici donc Bordeaux et la Cité du Vin qui est, à notre avis, une très belle réussite ! […]

  2. […] La Cité du Vin à Bordeaux! Un superbe projet, une réalisation éblouissante! Cette Cité du Vin de Bordeaux donne encore au sud-ouest de la France une bonne avance pour les projets de Tourisme Culturel ! Après Nantes et son expérience globale du Voyage à Nantes, porté par la création . Après l’Abbaye de Fontevraud, novatrice elle aussi car elle assigne au patrimoine le rôle, nouveau, de répondre aux questions d’aujourd’hui (et pas à celles du seul Passé…), voici donc Bordeaux et la Cité du Vin qui est, à notre avis, une très belle réussite ! […]

  3. […] Magrez en 2011 puis l’inauguration au printemps de l’emblématique Cité du Vin (Voir ou revoir notre billet sur cet excellent équipement culturel […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.