Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 293

Jean Blaise au Havre! Interview

I – JEAN BLAISE invité d’Ali Baddou sur France Inter ce matin, c’est par ici! Le Havre célèbre son 500ème anniversaire cette année. Le port va se métamorphoser grâce à des artistes venus du monde entier, et le directeur artistique d’Un été au Havre, qui commence aujourd’hui, était l’invité, ce matin, du journaliste Ali Baddou sur France Inter . Nous vous avions déjà raconté, dans un précédent billet en août dernier, le projet de cet  Eté au Havre,  et comment la municipalité, connaissant bien la magnifique aventure culturelle de Nantes, avait envie d’inviter Jean Blaise comme Directeur artistique de la grande manifestation (Juin-novembre) de cet été au Havre.Voici la suite!

LA VIDÉO : date de publication : 26/05/2017 et durée : 07:56.

Jean Blaise invité d’Ali Baddou par franceinter

Lien : http://www.dailymotion.com/video/x5nwb1o_jean-blaise-invite-d-ali-baddou_news

 

II – ET VOILÀ CET INTERVIEW  résumé pour vous, mes amis et lecteurs du blog. Surtout si vous n’avez pas envie ou pas le temps de voir toute la vidéo. 

  • Premières secondes : avec humour, le journaliste fait remarquer à Jean Blaise que quand il travaille dans une ville, son maire devient Premier Ministre (Jean-Marc Ayrault à Nantes et Edouard Philippe au Havre)…
    Jean Blaise définit ensuite son travail comme celui d’un « metteur en scène de ville », plutôt que réanchanteur, mot qui avait été choisi pour son portrait tracé par le journaliste Philippe Dossal (l’ouvrage « Réenchanteur de ville, Jean Blaise »-2015- Edition Ateliers Henry Dougier).
    1:10 à 2:40mn Objectifs de la Ville : Un été au Havre est en quelque sorte le prétexte d’un nouveau regard sur la ville, sur son passé, son ambiance, son identité. Ce regard, à la demande de la municipalité, sera porté par des artistes, comme ce fut le cas pour Nantes. Le rôle des artistes est en effet de révéler la ville sous un autre jour à ses habitants.
    2 : 40 à 3.10 mn : les questions de Sécurité auront encore cette année, une très grande importance. La ville sera surveillée, des parties entières seront fermées à la circulation; les fans zones ont été créées et seront encadrées en permanence.
    3.10mn Qu’est-ce qu’animer une ville? Pour Jean Blaise, c’est « Révéler sa substance, son ambiance, la comprendre, puis chercher les artistes qui pourraient témoigner, intrepréter
    3:40 : le programme d’Un été au Havre : des installations artistiques, sur l’eau, dans la ville et de la musique,des exemples, comme, dans l’église Saint-Joseph, cette Accumulation of Power, de l’artiste Chiharu Shiota
    4 :20 : l’échelle de la Ville pour penser l’action culturelle, est-ce la bonne échelle? Oui, dit Jean Blise, car toutes les villes sont à la recherche de leur identité, d’une attractivité qui serait la leur, avec la culture. Et l’économie est aussi préente, avec l’accueil d’entreprises ou d’étudiants quand une ville est capable des les attirer .
    – 5:20 : et le rôle du ministère de la Culture? Jean Blaise, qui s’exprime rarement sur le sujet, dit être un peu nostalgique d’un ministère vraiment étonnant et efficace dans les anées 80-90 et aujourd’hui ce ministère a beaucoup changé, il manque une vision, un discours, sans projets : « il manque tout »à ce ministère, dit Jean Blaise.
    – 6 :25 : la notion de fête, l’Homo Festivus, le « tout serait une fête », aujourd’hui? Jean Blaise répond que l' »on a encore des temples : des lieux clos comme les musées, les scènes nationales , des centres culturels, etc… Il faut garder ces temples car c’est là où l’on fait la recherche, mais dès que l’art est dans l’escpace public, et non dans des lieux fermés, on touche tout le monde, on rend accessible la culture. On la rend aussi compréhensible et on produit de l’émotion. »
  • POUR EN SAVOIR PLUS
  • Un été au Havre, site officiel de la manifestation .- Le Billet sur toute la prépartion de cet événement, que j’avais écrit l’été dernier en août, c’est ici :  Un été au Havre, c’est parti!
  • Le Voyage à Nantes, si vous voulez suivre son évolution avec nos  billets, depuis  2009,  sur Nantes
    – http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2009/06/10/nantes-star-du-tourisme-culturel
    – http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2010/04/09/nantes-flash-info/
    – http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2010/11/24/trois-questions-a-jean-blaise
    – www.nouveautourismeculturel.com/blog/2012/05/10/nantes-son-panier-magique-et-limagination-au-pouvoir
    – http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2013/09/06/le-voyage-a-nantes-un-regal/
    – http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2014/11/14/nantes-2014-encore-merveille/
    – http://www.nouveautourismeculturel.com/blog/2014/08/02/carrousel-mondes-marins-nantes/                                   avec deux  autres billets qui rappelent le contexte :Villes et Campagnes créatives (2011) et Economie et Culture (2011)
    PHOTOS : Couleurs sur la Plage de Karel Martens; Pierre et Gilles Clair Obscur, ci-contre- – Vincent Ganivet Catene de Containers . Voir tous les artistes  et le site Internet ( pas terrible, et celui du Tourisme ne met pas l’événemlent en avant – Ambiance….- Permalien de la vidéo de France Inter : http://dai.ly/x5nwb1o
    – Et en conclusion deux citations que j’aime bien, de Fabrice Lextrait en 2010 :
    – « Aujourd’hui, le problème c’est que les politiques culturelles sont faites pour « les professionnels de la profession », y compris pour les publics consommateurs, mais qu’elles ne sont plus assez pensées par rapport aux populations.[…] Les pratiques sont toujours aussi clivées entre les héritiers et ceux qui sont exclus de ces processus là. ».
    – « Je crois que quand on parle de parcours, quand on essaie de dépasser la logique d’équipement, il faut véritablement travailler sur le paysage et sur l’espace. Et c’est vrai qu’ici, en faisant venir par exemple Jean Blaise, on voit bien que l’une des contemporanéités que l’on travaille, c’est la question de l’art dans les espaces publics, mais dans tous les espaces publics »—————————————————————————–

KEN LE TOURISTE PARFAIT était  dans une ville de rêve, où tout était  Luxe, Calme et Volupté. il y avait la mer, des Palaces hallucinants, et toujours de grands événements, dont cette course automobile, ce dimanche , qu’il ne raterait pour rien au monde. Il appela son ex, Barbie Chérie, qui était déjà là-bas : « Tu sais, Kenou, j’aime beaucoup cette ville! Parce qu’ ils pensent aussi aux plus pauvres! Tu sais quoi? Ils ont un magasin Zara, pour les girlies à la mode mais nécessiteuses. Je trouve ça super, très charitable!«                                                                         ALORS MES AMIS,  DITES-MOI COMMENT S’ APPELLE CETTE VILLE, grâce à tous ces indices.   ALLEZ,  JE VOUS AIDE :    M  –  –  – – 0  

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.