VERSAILLES, la Ville ou le Château?

TOURISTES ET HABITANTS, au-delà du dialogue…
En regardant cette affiche, nous sommes au cœur de la relation entre les touristes et les habitants, pour plusieurs raisons:

-1- Versailles est une ville à la fois très culturelle et très touristique, et tout ce qui lui arrive est donc intéressant pour notre Nouveau Tourisme culturel. « Nouveau », rappelons-le, car les comportements  des touristes ont changé, une nouvelle concurrence est née (pays émergents) et les usages numériques rajeunissent les propositions un peu vieillottes du tourisme culturel classique.

Versailles a en effet un double visage, avec son Domaine, premier Château et Parc historiques du monde;mais Versaillles est aussi cette ville magnifique, entièrement transformée lorsque les rois de France décidèrent d’en faire leur résidence au XVIIIéme siècle. Rappelons qu’à la mort du roi Soleil en 1715,  Versailles, ancien petit village depuis le XVIé siècle, avec 500 habitants puis un millier vers 1632, était devenue une ville de 25 000 habitants!
1- Versailles, ville culturelle, a aussi  intérêt à ce que ses habitants, mais aussi les millions de touristes qui y passent chaque année, « consomment » et profitent de ses atouts sur place et encouragent l’artisanat ou les marchés.Voilà ce que nous dit cette affiche. Pourquoi?
– On a beaucoup parlé de la  « désertification »  de nombreux centres-villes en France, car leurs habitants vont faire leurs courses dans  dans les hyper marchés  des environs. La mort lente des centres anciens touche quelque 600 villes, d’après le Rapport d’Yves Dauge (2016)  et selon les études du  spécialiste du sujet, Olivier Razemon dans son livre Comment la France a tué ses villes (mars 2017).
2- La Ville de Versailles  a donc lancé ce message,  « Achetez Versaillais », vers 2010, accompagné de « solutions » comme cette  carte de fidélité qui fonctionne encore très bien (Client-Roi, car nous sommes à Versailles…) et avec une campagne d’ affiches dans les centres commerciaux (Parly 2, Velizy2, l’Usine, les Quatre temps à la Défense, Paris…) pour responsabiliser les habitants et les dissuader de  faire leurs courses ailleurs qu’à Versailles.
3- Il n’y a pas de tourisme possible si les habitants ne sont pas mis dans la boucle des politiques locales du Tourisme. Ce sont les habitants qui sont les ambassadeurs et le premier contact pour accueillir et renseigner des touristes individuels ou en groupe.
– Une bonne communication pour les habitants est aussi un gage de sérieux pour les touristes et leurs relais (Tour Opérateurs, Agnces, etc…). Nous l’avons vu avec cette vidéo qui a relayé le message du Rijksmuseum « Venez voir la Ronde de Nuit, elle est chez vous! » , tournée  dans un supermarché, là où sont les habitants. En gros : Devenez Touristes dans votre propre ville.
– Revoyons à nouveau la Vidéo du Rijksmuseum d’Amsterdam , avec sa mise en scène fabuleuse,  visant à donner envie aux clients d’un supermarché d’aller visiter le musée de leur ville  pour y voir le tableau de Rembrandt ! (Durée de la vidéo, tournée en 2013 : 1,25 minutes).

4- Versailles doit accueillir les touristes mais pas au détriment de ses habitants : elle a perdu des habitants depuis 1975 (94000 habitants; un peu plus de 85 000 aujourd’hui ) et un travail important a été fait pour fidéliser ces habitants, à tous les niveaux (Entreprises et emplois; Transports, Education, Santé), et la Culture y joue aussi un rôle très important, comme nous l’avions déjà montré dans notre billet en 2010, Versailles, la Ville!
Depuis, les visites ont été facilitées  (Carte/Pass annuel) ;  l’image de la ville (Création d’une marque en 2009) encore plus protégée. Aider le commerce local  (1580 commerçants et artisans) est donc une nouvelle mission,depuis quelques années, et l’affiche, très « culturelle » lui sert à passer le message, avec humour.  En back office, toute une série de solutions ont été mises en forme :  un Observatoire dédié; une prospection d’enseignes prestigieuses ; une veille pour  la qualité des marchés ;un  travail sur le commerce « non-alimentaire » et toute une série de mesures pour limiter le départ ou la faillite de commerces : réduction des commerces vacants ; aide aux commerçants pour se professionnaliser ou mieux connaître les attentes des versaillais ; appli pour gé localiser les commerces, par exemple.
II- BONNE NOUVELLE : enfin j’ai gardé la bonne nouvelle pour la fin, avec la reprise du tourisme cet été 2017, après une année de baisse en 2016.Voici le communiqué officiel sur cette hausse : « Malgré une légère baisse en juillet( 2%),l’augmentation moyenne de 13% au Domaine de Versailles cet été confirme la reprise touristique constatée depuis le début de l’année ». Les visites guidées, si elles ne représentent que 3% de la clientèle ,enregistrent la plus forte progression (+20%), devant les individuels (+12%) et les groupes(+10%). Côté provenance des visiteurs par pays,  les visiteurs chinois, représentent 13% des visiteurs du Domaine et la fréquentation des américains, 2ème clientèle avec 16% des entrées , demeure stable.

III- CONCLUSION  en forme de défi  : Vous êtes, mes amis, un maire d’une ville de moins de 100 000 habitants et le Château qui jouxte la ville a reçu l’an dernier plus de 6, 7 millions de visiteurs : que feriez-vous? Comment  dévier les visiteurs du Château vers la ville?

  •  « Ils sont seulement 8% à flâner dans le quartier Saint-Louis, 5% du côté de Notre-Dame et de la place du marché et 11% à faire des achats en ville. », constatait déjà la Ville en 2013, c’est à dire qu’il «  sont trop peu nombreux, c’est un fait. Les chiffres le confirment », commentait François de Mazières, le député-maire (DVD).
  • Peut-on espérer que bon nombre des visiteurs français et étrangers du Château de Versailles viendront davantage dans la ville et y séjourneront ?
  • Peut-on espérer des retombées économiques plus importantes, qui permettront de faire équilibre, même fragile, entre les nuisances incontournables (Cf l’overtourisme de Barcelone ou de Venise) qu’il vaut mieux « prévenir » que guérir, et les bénéfices que tire la ville de ses visiteurs mais aussi grâce à la présence du Château?
  • A toutes ces questions la réponse est bien sûr positive, mais en y ajoutant que, quel que soit le succès du tourisme, les habitants doivent être choyés et, si possible, associés aux politiques touristiques et culturelles. Comme le fait la ville de Versailles !

– IV POUR EN SAVOIR PLUS

Un plan destiné aux villes moyennes de 20 000 à 100 000 habitants serait en préparation au Gouvernement pour défendre l’attractivité des commerces de centres-villse, avec des réflexions sur un moratoire sur les ouvertures de centres commerciaux. Plus de 300 aires urbaines ont « rétréci » et demandent une revitalisation de leurs  centres villes,  est officiellement lancé en 2015. (Territoires ruraux et péri-urbains, Caisse des Dépôts 2015)

La résistance de Versailles face à la diversification des centres-villes : malgré l’extension incessante des centres commerciaux et l’essor grandissant des achats en ligne, Versailles résiste (Voir le réseau Centre ville en Mouvement, fédération des acteurs du développement des centres-villes en France)L’article de Versailles Magazine nous a servi à écrire cet article; D’autres villes résistent à la désertification, à voir ici.
– «D’un côté la France des métropoles, prospère ; de l’autre, celle des petites et moyennes villes qui font face à une baisse démographique et à un déclin économique, et qui se battent pour retrouver de l’attractivité.», dit cet article de la Gazette des Communes. Il n’y a pas que les supermarchés qui ruinent l’avenir de nombreuses   communes, mais aussi : « la fermeture d’usines, le développement des métropoles attirant des emplois et donc de la population. Et récemment, récemment, la révision générale des politiques publiques (RGPP) qui a entraîné un départ des services publics – casernes, hôpitaux, tribunaux – dans des territoires déjà fragilisés économiquement. »

  • Comment Versailles veut retenir les Touristes, Le Parisien, janvier 2013.
    Pour les Chiffres de la fréquenttion de Versailles (Ville et Château) : Etude du Département des Yvelines : Septembre 2017 – et vous pouvez même poser des questions à ce très bon Seervice touristique des Yvelines. Pour toute question : Julie Raibaud–jraibaud@yvelines.fr –01 39 07 79 78 – Toutes leurs  publications sur : www.sortir-yvelines.fr/Espace-Services/Espace-professionnels-tourisme-loisirs-yvelines
    Démographie à Versailles, sur Wikipedia.
    ACHETEZ VERSAILLAIS ! Un site Internet ,avec toutes les adresses utiles, un article sur  la campagne d’affichage,et  aussi : une application, une carte de fidélité,
    – 120 000 sacs Acheter Versaillais distribués
    – 500 000 € de chèques cadeaux Client roi
    – 20 000 porteurs de cartes Acheter Versaillais
    – 76 places de stationnement 15 minutes gratuites
    – Forte de ces résultats, Versailles est maintenant citée comme référence
    LE PROGRAMME DE NOEL en décembre , avec toutes les animations, dont beaucoup pour les enfants;
    Et l’Interview du Déput Maire de Versailles, François de Mazières,  dans le Magazine édité par la Ville .
    MAIS QUE RACONTE LE TABLEAU utilisé pour l’affiche?  Voici  le vrai tableau qui a servi à l’affiche. C’est  une huile sur toile, peinte en 1768 et qui représente la Famille du duc de Penthièvre. Le peintre, Jean-Baptiste Charpentier, était le peintre ordinaire de Mgr le duc de Penthièvre et de sa lignée princière,  l’une des  plus en vue de la famille royale au XVIIIe siècle, issue du comte de Toulouse, le fils de Louis XIV et de madame de Montespan. Sont présents, de droite à gauche : Marie-Victoire-Sophie de Noailles, comtesse de Toulouse, Louise-Marie-Adélaïde Bourbon-Penthièvre, duchesse d’Orléans, Marie-Thérèse-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, Louis-Alexandre-Joseph-Stanislas de Bourbon, prince de Lamballe, Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre (Collection Château de Versailles). En savoir (encore) plus ICI  . Jouez au Jeu des 7, que dis-je, des 70 erreurs!

 

 

 

 

————————————————————————————

KEN LE TOURISTE PARFAIT  revenait de trois tours du monde assez revigorants : il avait visité des Palais des Congrès, des Hôtels et des Palaces, pris des avions, des trains et des limousines privées,  fait des affaires par milliards (Bientôt Noël et son ex, Barbie, avait, comme vous le savez, mes amis, des goûts de luxe). Evidemment trois continents en trois jours c’était un peu usant, mais telle était la dure vie de Mister Ken : voyager, encore et toujours… Qui voudrait de cette vie difficle? pensait-il… (Notre photo : les premiers pas de Ken Le Touriste Parfait, en 2009). 

 

1 ping

  1. […] Avec un peu de chance, vous pourrez en profiter pour apercevoir quelques dessins à la craie de Jean-Charles de Castelbajac. Puis, revenez sur vos pas pour prendre la rue Christine. Rêvez de séjourner dans le superbe hôtel en face du cinéma, puis, au n°9, si la chance vous sourit, la porte s'ouvrira, révélant une cour toute parisienne avec sa nappy vichy et son caniche décoratif 😉 VERSAILLES, la Ville ou le Château? […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.