Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 284

Le champion du tourisme Culturel, Greg Richards!


Quelles politiques sont souhaitables, dans le monde, selon Greg Richards, Expert international en tourisme culturel?

« Le tourisme culturel représenterait près de 40% de l’ensemble du tourisme international et constitue une activité majeure dans des villes historiques et créatives telles que Barcelone. Aujourd’hui , le tourisme culturel se développe également dans de nouvelles directions , celles des industries créatives et du «tourisme créatif ». Telle est l’introduction du nouveau livre en ligne de Greg Richards, pape du Tourisme Culturel anglo-saxon, qui vient de rédiger avec Lénia Marques un excellent document que je vous résume aujourd’hui. Il s’agit d’une très importante réflexion, d’exemples et de bonnes pratiques sur les synergies entre Tourisme et Culture, et qui trace des pistes pour l’avenir. Le voici pour vous, mes amis, en ligne et gratuit , après sa publication en octobre dernier, soit 100 pages accessibles pour tout le monde ! Un grand Merci aux auteurs et à l’Agenda 21 qui ne nous déçoit jamais.

Le Titre de l’ouvrage en ligne : CRÉER DES SYNERGIES ENTRE LES POLITIQUES CULTURELLES ET TOURISTIQUES pour les habitants et les touristes – Titre anglais : “Creating synergies between cultural policy and tourism for permanent and temporary cityzen« 

I – LE PLAN

Rien de mieux qu’un plan pour connaître les chemins empruntés pour la réflexion, là où l’on veut vous emmener, les indicateurs pertinents et les meilleurs exemples ! Le voici : 

PARTIE 1. EXAMEN DES RELATIONS ENTRE LES POLITIQUES CULTURELLES ET CELLES DU TOURISME

1.1 | Contexte de l’étude

1.2 | Introduction: la dynamique changeante de la culture et du tourisme

1,3 | Facteurs d’intégration entre culture et tourisme

1,4 | Modification des formes urbaines et des structures de gouvernance

1,5 | Changer les pratiques de la culture et du tourisme

1,6 | La croissance du tourisme dans les villes

1,7 | Les impacts de la mobilité croissante sur les villes

1,8 | Partage de la ville 1,9 | Problèmes dans la ville partagée 1.10 | Se fondre dans? 1.11 | La durabilité de la culture et 1.12 | Conclusions

PARTIE 2. ÉTUDES DE CAS SUR LA CULTURE ET LE TOURISME EN VILLE

2.1 | introduction 2,2 | Les villes en contexte

 2.2.1 | Culture et créativité

 2.2.2 | Culture et qualité de vie

 2.2.3 | Relation avec les étrangers

2,3 | Bruit, sécurité et confiance

2,4 | Tourisme dans les villes étudiées

2,5 | Réactions à la croissance récente du tourisme

PARTIE 3. PROFILS DES VILLES DE L’ÉTUDE DE CAS

3.1 | à 3.5 : Amsterdam ;Copenhague ; Lisbonne ; | Montréal et Rome

PARTIE 4. RÉFLEXION SUR L’EXPERIENCE DE BARCELONE

5.1 | Approches des politiques culturelles et du développement durable

5,2 | Réflexion sur le modèle de la ville du point de vue de la culture

5.3 | Création d’espaces de réunion pour une participation active à la vie culturelle

5.4 | Influencer le tourisme par la médiation et la promotion

5,5 | Réinvestir les gains économiques tirés du tourisme dans un écosystème culturel durable

5.6 | Créer de nouveaux espaces pour la gouvernance de la culture et du tourisme

5.7 | Des voies à suivre?

Lisbonne

Voici quelques conclusions de cet ouvrage (II à VI, ci-dessous) – , très axé sur les « Creative Cities », la mondialisation et les nouvelles mobilités » et qui donne un excellent aperçu du tourisme urbain.

 Pour vous « professionnaliser plus concrètement » , je préfère vous conseiller, très immodestement, mon petit livre de 2018, « Le Tourisme Culturel » aux Editions Territorial, qui vous amènera, pas à pas, à réaliser des actions selon vos stratégies préférées, en ville, mais aussi à la campagne, dans des villages ou sur la cime des montagnes!(Revoir ou découvrir sa présentation sur ce blog) Et en tenant compte des grands changements récents comme cette insertion souhaitée dans le tissu local, ou la possibilité de modeler vos désirs avec des technologies qui répondront à vos comportements.  

II- ASSOCIER LES HABITANTS , y compris aux grands événements : Compte tenu des avantages supposés des stratégies événementielles, certains commentateurs considèrent désormais la « festivalisation » comme un développement positif. Wynn (2016) affirme que les festivals sont un moyen plus efficace de soutenir la production et la consommation culturelles locales que la construction de stades sportifs ou de musées emblématiques. Et Greg Richards cite Lille 2004 qui, il est vrai, a su emmener dans l’aventure tellement d’habitants que Lille 3000 a continué l’aventure  !

La Rencontre entre Habitants et Touristes 

A Copenhague, le quartier de Westergasfabriek et d’autres lieux proposent aux touristes une expérience de la « vie quotidienne » plutôt que des « incontournables » block busters des Guides touristiques.

Le contact entre la population et cultures locales est devenu une motivation plus importante pour voyager et « voyager entre touristes  »ou en ne rencontrant que des touristes est moins engageant, surtout pour les jeunes générations qui sont passées de 28% d’amateurs de rencontres locales en 2012 à  51% en 2017 ! ( Voir, page 12, le tableau de WYSE TRAVEL CONFEDERATION, 2017)

III- ATTENTION A LA MUSEÏFICATION et au surtourisme!  Dans ce contexte, le tourisme culturel est souvent considéré comme une activité positive du tourisme, car il apporte un soutien économique aux équipements et activités culturelles que les villes ont souvent envie de montrer aux visiteurs. Mais la « marchandisation » guette, et en particulier la simplification de ce qui est montré. G.Richards prend l’exemple de Rome, ou encore celle de musées : « Cherchant à attirer plus de revenus, les musées sont parfois accusés de proposer culture superficielle ou mondialisée qui plaira aux visiteurs. Cela tend à soutenir le développement des « marques culturelles » mondialisées se développent, parfois en séries » (Richards et Wilson, 2006)

En outre, même si le tourisme génère des revenus pour réaménager / régénérer les zones urbaines, un afflux de touristes peut aussi diminuer la qualité de vie des habitants locaux (niveaux de pollution et de congestion; ventes à la sauvette, augmentation des prix; du bruit, tous désagréments dont Venezia (Italie) et Barcelone (Espagne)sont victimes)(p.27).

Montréal

IV- DES SOLUTIONS pour l’overtourisme,  Greg Richards affiche clairement les principes et analyse de très bons exemples et solutions (Lisbonne et son  Tourbanisme Tours de l’entreprise qui s’appelle ‘We hate Tourists’ tour Company est savoureuse (P.24)..

L’objectif est double:

• rendre les activités touristiques plus durables, en augmentant leur impact positifet gérer les éventuels effets négatifs ;

• faciliter l’intégration des visiteurs en favorisant la coexistence nécessaire avec les résidents et préserver les valeurs d’identité et d’harmonie sociale.L’objectif est clairement de développer une vision de la ville partagée entre les différents groupes qui l’utilisent, principalement pour améliorer la qualité de vie des résidents (P 19)

V- BONJOUR LES DATAS !  Le travail le plus utile- et le plus spectaculaire, tant les données sont nombreuses et bien utilisées- est celui de l’étude de cas conduite sur les 5 villes Amsterdam, Lisbonne, Rome, Copenhague, Montréal, dont l’étude a tout particulièrement analysé et comparé les donnes suivantes :  :

Politique culturelle : politiques conduites, tendances en matière de consommation culturelle, équipements culturels, administration culturelle et financement (La politique de la culture et des loisirs de Copenhague pour la période 2016-2019, p.57).

Politique touristique – politiques en matière de tourisme, tendances actuelles de l’offre et de la demande, contexte, situation, structure administrative (Wonderful Copenhagen, organisme  responsable du développement de la destination et de l’organisation marketing) pour la stratégie du tourisme

Liens entre culture et tourisme, y compris les questions de gouvernance

• Stratégies pour l’avenirOn rêverait, en France, d’une telle puissance d’information et de son traitement, mais, malgré tout l’argent disponible, aucune étude sérieuse n’a encore vu le jour chez nous. Dommage! 

VI – L’AVENIR DU TOURISME CULTUREL :

  1. ÉTABLIR DE NOUVEAUX ESPACES POUR une gouvernance croisée entre Tourisme et Culture

Les relations complexes entre les acteurs publics et privés rendent souhaitable la création d’espaces de dialogue pour renforcer la place de la culture dans le dialogue sur le tourisme et fluidifier une réflexion partagée.

Il existe en effet  un certain nombre de possibilités de développement pour  favoriser les synergies entre les services des municipalités et entre les municipalités .Pour tirer parti de ces opportunités, il faut agir dans le domaine de l’accessibilité des offres et dans le développement de leurs  contenus.

  • UNE « CULTURE 3.0 », où l’on aura une culture qui sera à la source de source de nouvelles valeur (s). La diversification des goûts, le nombre et  la diversité des productions culturelle et l’accès à de nouvelles technologies et défis médiatiques feront disparaître la « production monolithique de la culture 2.0 ».

A l’avenir, il faudra donc  ajouter à la valeur économique de la culture ses apports pour créer une identité, stimuler la cohésion de la société cohésion et soutenir la créativité (Page 7)

Le meilleur exemple de gouvernance commune est celui de la ville de Copenhague,(Pages 54-64)  La ville a récemment publié une nouvelle politique de la culture et des loisirs, qui lie spécifiquement la culture les loisirs et le tourisme. Les objectifs sont les suivants:

  1. Rendre la ville plus attrayante pour les résidents et pour faire face à la concurrence d’autres villes.
  2. Devenir une ville plus internationale grâce à de nouvelles  orientations, à une nouvelle vision de la culture associant les résidents et les touristes.(p.56) »
Copenhague

EN SAVOIR PLUS :
1)CRÉER DES SYNERGIES ENTRE LES POLITIQUES CULTURELLES ET TOURISTIQUES
pour les habitants et les touristes “(Creating synergies between cultural policy and tourism for permanent and temporary citizens”) Greg Richards and Lénia Marques- Committee on Culture of UCLG info@genda21culture.net October 2018
2)Le PDF : de l’ouvrage, ICI!
Autre adresse du Rapport : Agenda 21 . Copyright du rapport : UCLG – United Cities and Local Governments
3) Greg Richards est professeur d’Université et Consultant, spécialisé dans le Tourisme, les Loisirs et l’Education et co-auteur de nombreux ouvrages (SAGE Handbook of New Urban Studies , avec John Hannigan ; Reinventing the Local in Tourism, avec Paolo Russo et Small Cities with Big Dreams: Creative Placemaking and Branding Strategies avec Lian Duif.
4) Lénia Marques est Professeur d’Université (ERASMUS à l’Université de Rotterdam. Elle a travaillé sur de nombreux projets (et particulièrement en Afrique et au Brésil)et développe des recherches sur l’Evénementiel culturel, le Tourisme Créatif et le Tourisme durable.
5) CONTACTS pour ce rapport : Institut culturel de la Ville de Barcelone Institute of Culture of the City of Barcelona (ICUB) Contact: Jaume Muñoz and Esteve Caramés Email: jmunozj@bcn.cat ecarames@bcn.cat Web: http://lameva.barcelona.cat/barcelonacultura/en/icub Tw: @bcncultura Committee on culture of United Cities and Local Governments (UCLG) Email: info@agenda21culture.net Web: www.agenda21culture.net Tw: @agenda21culture

KEN LE TOURISTE PARFAIT

était un peu perdu car son ex, Barbie Chérie, avait fondu en larmes! Le shutdown actuel, « fermeture » de l’administration fédérale, à cause du désaccord sur le budget de l’Etat entre le Congrès et le Président Trump, touchait les 850 000 fonctionnaires de l’état, la moitié devant travailler sans être payée pour l’instant, et 380 000 étant au chômage technique.Les services vitaux étaient épargnés (Sécurité, Hôpitaux, transport, Education…), avait expliqué Ken à sa Chérie, mais les services “non-essentiels” étaient fermés : les parcs nationaux et les musées nationaux.A entendre ces trois mots : «MuséesNon–essentiels », Barbie s’était effondrée…

LES PHOTOS
Fichiers fichier de Wikimedia Commons
Le Colisée en fin d’après midi : CC BY-SA 4.0voir les termes Créé: 2004-05-23.
http://fam-tille.de/italien/rom/2004_046.html
– Copenhague
: Par Dr. Blofeld — Based on File:Copenhagen Collage.jpg with the bottom image replaced with File:Nyhavn-panorama.jpg by Scythian, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29792048
Lisbonne Le château de Saint-Georges a joué un rôle important dans l’histoire de Lisbonne tout au long des années, par exemple, en protégeant ses citoyens ou en servant de résidence de la famille royale Auteur .Massimo Catarinella — Travail personnel CC BY 3.0afficher les conditions – Création : 30 juillet 2009

Montréal De haut en bas et de gauche à droite : le centre-ville de Montréal, la basilique Notre-Dame, le stade olympique, le Pavillon des Arts de l’université McGill, les feux d’artifice Loto Québec, le pont Jacques-Cartier et le Vieux-Montréal, l’oratoire Saint-Joseph. ¨Photo : Jolenine —Montage de différentes images de Montréal, exécuté depuis de multiples fichiers existants de Wiki Commons et Wikipédia. File:Montreal skyline September 2013.jpg (User:MTLskyline) File:Basilique Notre-Dame et Place d’Armes.jpg (Joanne Lévesque) File:Stade Olympique de Montréal mai 2011.jpg (Flickr user: abdallahh) File:Mcgill ArtsBuilding.jpg (Flickr user: Byron and Tamara)File:Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal – Montreal.jpg (User:Paolostefano1412) File:Montreal Clock Tower, Fireworks.jpg (Michael Vesia)- CC BY-SA 3.0 – File:Montreal Montage July 7 2014.jpg

Shutdown de 2013, : Attribution-Share Alike 3.0 Unported .Auteur Utilisateur: z22, New Jersey

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.