Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 293

Ce que la Culture apporte au Tourisme, ce que le Tourisme apporte à la Culture!

TOURISME CULTUREL : Ce que la Culture apporte au tourisme, et réciproquement ? Voici aujourd’hui une mise à jour pour répondre à cette question avec toutes les évolutions depuis 2015, date des précédents billets du blog sur cette question. Comment résumer les relations entre Tourisme et Culture ? Que s’apportent-ils l’un et l’autre? Notre pays mais aussi pratiquement tous les pays du monde accueillent les visiteurs avec un réservoir de culture matérielle et immatérielle. Du Patrimoine historique à l’art contemporain, voici un schéma qui résume cette offre. On voit aussi que l’on peut en croiser les domaines, et que, surtout, elle n’est pas réservé aux seuls « fans » ! L’offre culturelle est souvent une offre d’appoint à d‘autres activités du tourisme, comme les randonnées ou les croisières, le tourisme d’Affaires ou le Shopping urbain!


I- CE QUE LE TOURISME APPORTE A LA CULTURE!
Le Tourisme est arrivé la plupart du temps récemment, au XIXéme siècle dans des sites qui étaient déjà très « culturels » bien avant son arrivée : centre-villes historiques, monuments ou Eglise… Quel a été son apport, comment la Culture et le patrimoine ancien en ont-ils profité ? Même si le « surtourisme » est à la mode, faisant les délices des anti-touristes, n’oublions pas que les sites en « overdose » de touristes » représentent à peine dix pour cent des sites touristiques du monde. N’oublions pas non plus que la plupart des pays, régions ou villes qui n’ont aucun touriste, rêvent souvent de recevoir ces visiteurs pour apporter un complément d’activité à leur collectivité et « garder » leurs jeunes. Mettons-donc toutes nos forces à ce que le tourisme soit plus durable, plus « acceptable » pour les habitants! Défendons ensemble un Slow Tourism celui qui apporte du sens, et du plaisir !
1- Une vitrine ! Comme pour les autres activités qui composent une destination, le Tourisme assure la promotion de la Culture et de ses activités, localement et à l’international.
2- Des stratégies ! A condition de en pas s’isoler, d’apporter une contribution aux schémas locaux de développement touristique, chaque site ou événement culturel peut profiter de ces compétences et moyens que sait mobiliser l’industrie touristique ou le « tourisme institutionnel » .
3- Des compétences Le tourisme est très fort en ingénierie et peut améliorer les offres, leur accessibilité, leur compréhension. C’est une part très importante de ses actions, avec l’adaptation aux différents publics (Différences des comportements par âges, CSP, nationalités). La Culture ne connait l’adaptation qu’en cas de force majeure(Personnes souffrant de handicap ou enfants), le Tourisme, lui, fait dans la dentelle, grâce à diférentes compétences (Connaissance des clientèles et de leurs nouveaux comportements ; approches expertes en marketing,communication et commercialisation billetteries, forfaits, Pass etc…) et adaptation des usages numériques aux comportements humains.
4- La mise en tourisme d’équipements ou d’événements culturels profite de l’ensemble de ces compétences pour accueillir le « public le plus large possible » et pour inscrire el site ou l’événement sur son territoire. Les retombées économiques d’un développement harmonieux sont, cela est prouvé, très importantes.La Promotion des sites e fait aujourd’hui prtie d’un ensemble, la « destination », qui permet d’échanger au niveau local entre acteurs partenaires d’un projet à long terme, durable.
5- Une bonne connaissance des usages du Numérique, des Data (Flux de visiteurs, Smart Cities…) jusqu’à l’extrême personnalisation de l’offre qui est possible aujourd’hui. L’expertise du tourisme dans ce domaine est très riche, ses acteurs étant en général à la pointe de ce secteur difficile car il faut savoir «bien choisir» pour élaborer une stratégie numérique, sous peine de disparaître face à des destinations concurrentes.

En conclusion, le tourisme, depuis deux siècles qu’il s’est maintenant généralisé en Europe, donne une impulsion sans précédent aux activités culturelles qu’il associe généralement à toutes ses démarches (Investissements, connaissance des clientèles ; marketing et communication ; promotion et commercialisation de l’offre…).La croissance des touristes est de 4 à 5% par an, les évolutions rapides, la concurrence de plus en plus forte (Pays et villes émergentes, pour l’Europe : une offre plus jeune, plus séduisante ; avec, pour les acteurs, plus moins d’habitudes ou de de poids du passé).


II- CE QUE LA CULTURE APPORTE AU TOURISME!

1- Une offre majeure et… durable! Offre de patrimoine et de musées, de sciences ou d’art, de parcours ou d’activités créatives : art, design, musiques actuelles, l’offre de Culture comprend, depuis leur classement à l’UNESCO, toutes notre patrimoine immatériel : dégustation de gastronomie ou de vins et nos savoir-faire, nos coutumes ou nos fêtes ! Pas une année ne passe sans que l’ offre culturelle ne s’étoffe, dans le monde entier, avec de nouveaux musées, Opéras ou des Festivals, prêts à accueillir de nouveaux visiteurs. La révolution numérique, après la Smart Cities ? est arrivée à pas de loups avec les Creative Cities, qui apportent une touche d’art ou de culture à toute la ville amis aussi aux régions.!
2- Des événements de qualité!
En France, championne d’Europe : plus de 10 000 festivals, concerts ou autres événements attendent les habitants et les touristes, et de nouveaux « formats » voient le jour chaque année pour renouveler les classiques (Nouvelles formes de festivals urbains, mêlant musique et arts numériques, réel et virtuel. Et nouveaux « Communs »). D’autres événements signent une région (Normandie Impressionniste; le label « Capitale régionale de la culture », etc…) Estuaire2007, entre Nantes et Saint-Nazaire,un parcours de 40 kilomètres guidé par l’art contemporain, et encore un « must », très copié à l’étranger !
3- L’image d’un territoire, sa notoriété, son authenticité, son énergie créatrice!
Les offres de tourisme culturel prennent leur ancrage dans chaque territoire, utilisent les compétences locales, illustrent leur histoire ou notre présent en s’inscrivant dans un paysage qui, pour la France, change tous les 70 km. le Tourisme sait aussi très Enfin les petits monuments ou l’architecture vernaculaire d’un milieu rural, tout ce « petit patrimoine diffus », qui témoigne de l’identité d’une région, fait souvent la différence pour éviter la « banalité ». Airbnb a bien compris, qui propose un tourisme plus créatif des séjours dans les Bourgs italiens, mais aussi TripAdvisor, avec un tourisme créatif dans les campagnes ( Ateliers de Cuisine…).On encense de plus en plus les visites insolites dans les lieux classiques (voir mon billet Beyoncé et JayZ au Louvre au Louvre)

4- Des visiteurs! Avec l’effet des fans- de-culture -qui-veulent-tout-voir , ou celui des visites incontournables (Voir la Tour Eiffel avant de mourir !). Ces visiteurs assurent un tourisme tout au long de l’année (contrairement au tourisme balnéaire ou aux sports d’hier…). Plus de 84 millions de visiteurs étrangers chaque année, et beaucoup plus encore de touristes français : la part de la « motivation Culture » est forte, entre 40% et 80 %, et touche les publics non habitués à la culture (On ne va pas au musée près de chez soi mais on ira en voir un si on va en Egypte ou en Chine !).
4- L’environnement professionnel culturel assure pourtant un encadrement de très haute qualité et l’emploi est en croissance : plus de 2% de la population active travaille dans ce secteur depuis les années 2000, dont les emplois ne sont aussi pas délocalisables (Patrimoine, musées, sites, événements annuels, etc…).
5- Des retombées économiques
Ces retombées font l’objet d’études régulières et nombreuses dans les pays anglo-saxons, aux USA, au Canada ou au Royaume Uni. Sans doute parce que les lieux de la culture relèvent davantage du secteur privé, et que qualitatif et quantitatif y sont plus étroitement liés qu’en France


III- CE QUE LE NUMÉRIQUE APPORTE AU TOURISME CULTUREL depuis 2014 ! Ajoutons maintenant nos meilleurs billets sur la place et le rôle du Numérique sans le tourisme culturel. Place capitale qui a aussi beaucoup évolué en quatre ans, avec, en titres, les entrées principales de ces cinq billets-clés de ce petit blog pour 14-18 !
1- La Datafication du monde, billet écrit en 2014, était bien annoncée. « L’humanité a produit environ 1,3 milliard de Go de données numériques en 2010, soit plus que la totalité des informations produites par l’Homme entre la préhistoire et 2003. » déclarait Jeff Jonas, directeur scientifique à IBM en 2011. Ces Big Data devait augmenter de 40% entre 2011 et 2020, prévoyaient les Mc Kinsey.Nous y sommes !
2- Les hackteurs de la culture ont alors fait leur entrée (2014)
3- Et la création/ personnalisation se sont invitées dans toutes les pratiques Les data, la création et la personnalisation (2015)
Peu à peu, de nouvelles stratégies du tourisme culturel ont été mises en jeu (Surtout en 2016 et 2017, les deux années qui ont fixé le paysage mais aussi été des « tournants »)!

4- Les Data, tendances 2016!

5- Big Data et tourisme culturel, en novembre 2017
6 – Utiliser, remixer et partager les collections publiques (2017)

Le Voyage à Nantes : les artistes mettent les « voitures à l’envers ». Les habitants accourent! Du coup, les comerçant veulent leur « voiture à l’envers »!

7- Le Petit dernier pour la route? Les usages numériques en 2018


EN CONCLUSION, VOICI MES CONSEILS , c’est gratuit ! 🙂
1- Culture et Tourisme : travaillez ensemble, échangez, vous avez des compétences et des objectifs très différents mais complémentaires !
2- Penser destination, séjour plutôt que visite d’un site !
3- Mettons toutes nos richesses culturelles « en ligne », comme le font nos concurrents, pour ces visiteurs qui ne viendront jamais mais s’intéressent à tout ce qui est bien présenté (œuvres des musées en ligne ; Cours en lignes ; jeux en ligne..). Notre Soft Power en profitera ! Notre photo : à Amsterdam, le Rijksmuseum met à la disposition de 3 milliards de personnes
4- N’ayez jamais peur du public : Malraux avait fait une promesse en 1959, il a soixante ans : le public le plus large possible ! Et Fidéliser les visiteurs !
5- Et misez, pour la France, sur le développement durable !
Le « potentiel » touristique des sites et des évènements culturels est le suivant : 90% des sites culturels pourraient augmenter leur fréquentation! Sauf une centaine de sites qui sont en surcapacité de charge, comme le furent Lascaux ou Carnac et de très petits sites comme les maisons d’écrivains, dont la capacité de charge est limitée, les 20 000 monuments historiques, sites archéologiques, musées et évènements ouverts à la visite, en France, souffrent surtout d’une fréquentation insuffisante par rapport à leur capacité d’accueil, et donc de revenus propres issus de leur fréquentation.
POUR EN SAVOIR PLUS
– Retrouver les deux mes articles de 2015 remis à jour aujourd’hui : Ce que le Tourisme apporte à la Culture / et Ce que la Culture apporte au Tourisme!


KEN LE TOURISTE PARFAIT venait de relire ce billet – vous le connaissez, Môssieur n’en perd jamais une miette…- et se disait que c’était super bien d’avoir un vrai résumé de 4 ans passés ! Barbie entra, toute « chose » : « Mais Ken, il est où, notre résumé « à nous » ? Bof, les filles c’est toujours pareil : trop sentimentales, pensa Ken avant d’écrire son planning pour la semaine : Corée du Sud, Tahiti et Australie, et Youpi !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.