Le Tourisme au futur !

Aujourd’hui, je vous propose un petit focus sur les Offices de Tourisme, car ils viennent de fêter, lors de leur congrès annuel, à Reims (25-27 sept.) le centenaire de leur Fédération nationale créée en 1919! Ce congrès fut aussi dédié à l’avenir des Offices de Tourisme avec ces deux questions qui intéressent de près les acteurs du tourisme et du numérique
– Comment stimuler le partage des idées pour ensemble imaginer de nouveaux services ?
– Quelles sont les nouvelles évolutions pour nos missions et nos métiers?
Partenaires naturels et incontournables des sites culturels pour leurs visiteurs, mais aussi pour les projets à conduire pour un tourisme créatif, les Offices de Tourisme des communes sont le premier échelon de « proximité » du Tourisme. Voici leurs projets !
I- UN NOUVEAU REGROUPEMENT des acteurs institutionnels du tourisme! Lors de ce Congrès fut aussi annoncée  la fusion des fédérations territoriales du tourisme (Offices du Tourisme des villes, Comités départementaux et régionaux) en une Fédération nationale du tourisme institutionnel, qui sera opérationnelle au début de l’année prochaine.
Cette nouvelle fédération réunira ainsi les 97 ADT des départements, 1 100 offices du tourisme et 13 CRT des régions, représentant 12 000 salariés en France. « C’est important dans les négociations sur les rapprochements de branches. Nous serons le seul syndicat représentatif de notre branche », souligne Véronique Brizon, directrice de Tourisme & Territoires. Les questions de formation seront également unifiées.
« D’ores et déjà, les permanents des trois fédérations sont réunis sous le même toit dans des bureaux à Paris. », nous dit la journaliste Stéphanie Jaladis dans sa présentation […] et « C’est un outil de travail que nous mettons en place. Nous étions très complémentaires et nous serons encore meilleurs en additionnant nos compétences car notre territoire fait face à la forte concurrence d’autres pays », estime Marie-Reine Fischer, présidente de Destination Régions , en ajoutant« L’objectif est d’harmoniser les outils, de disposer de données touristiques fiables et exploitables rapidement, de faire de la prospective, d’offrir des services innovants et une expertise de qualité. »(Voir toutes les sources + liens dans notre Pour en savoir plus).

II- LES MISSIONS DES OFFICES DE TOURISME sont évidemment différentes d’une ville à l’autre, selon sa taille, son offre touristique et la diversité des touristes accueillis, mais pour résumer rapidement, voici les principales missions, qui participent à leur stratégie d’accueil des visiteurs et de développement durable local:
accueillir les visiteurs et les habitants et de et gérer l’information ; — promouvoir et valoriser les atouts des territoires et des destinations ;
coordonner les socio-professionnels et tous les acteurs locaux du tourisme
commercialiser la destination (visites guidées ; conception et vente produits touristiques ; boutique des produits locaux)et aller dans les Salons.
piloter des événements sportifs, culturels ou musicaux
organiser des congrès et séminaires professionnels ou du Tourisme d’Affaires.
gérer, parfois, certains équipements collectifs divers.
Enfin ils mettent en œuvre des plans de développement touristique territoriaux (réalisation de diagnostic, d’étude de faisabilité, réalisation et mise en œuvre de plans d’actions de développement….), en lien avec les autres échelons torsitiques de leur territoire (Intercos, Départements, Régions…) Pour les détails, voir ici la déclinaison missions en de multiples tâches.

III- LES OFFICES DE TOURISME OBLIGÉS DE SE RÉINVENTER ! Dans les faits, les Offices du Tourisme ont l’obligation de se réinventer en permanence car tout change  en permanence , des  offres de leurs partenaires (les activités sur leur territoire, les hébergeurs ou les transports…) aux comportemetns des touristes, en passant par les transformations des usages du web et celles de leur environnement.
– Pourtant,  ces dix dernières années, des changements inattendus ont fait douter les Offices de Tourisme de leur utilité : et si les touristes pouveaiant se passer d’eux? S’ils composaient leur voyage tous seuls, en experts? Car de nouveaux acteurs – plateformes digitales de réservation ou informations en ligne sur une destination « selon vos goûts » (Algorithmes) – ont simplifié le voyage et concurrencent fortement le rôle de « conseil » des Offices du tourisme. Et cela durant tout le voyage :  avant (réserver un transport, se loger, préparer son séjour), pendant (choisir ses activités, des balades, du travail; des plateformes avec des avis. de voyageurs ..) ; ou après le voyage (Pouvoir être  recontacté, fidélisé  par une destination…Ou non!).

Bref, pour  résumer : « Les offices du tourisme doivent maintenant s’interroger sur leur devenir pour affirmer leur légitimité » disait Jean-Luc Boulin, responsable de la Commission Prospective d’Offices de Tourisme de France (OTF). dans une interview en février dernier (Ma source : Echo Touristique, Pourquoi (et comment) l’office de tourisme doit se réinventer:  interview de Jean-Luc Boulin, Par Florian De Paola – fevrier , 2019)
(Notre Photo : A Evreux, l’Office de Tourisme s’est rebaptisé Comptoir des loisirs et accueille les visiteurs dans une ambiance cosy. ©Le Comptoir des Loisirs)

IV- L’OFFICE DE TOURISME DU FUTUR
Poursuivons avec quelques exemples que Jean-Luc Boulin donnait sur l’Office du Tourisme du Futur et qui commençait par cette question :
« Comment l’office de tourisme peut-il rester l’acteur liant public et privé tout en en animant l’écosystème touristique local et en répondant aux nouveaux besoins de ses visiteurs ? »Et les réponses d’Office de Tourisme du Futur sur son site Internet, sont dix scénarios différents . Les offices du tourisme doivent questionner le rapport qu’ils ont à leurs visiteurs. […] Si les services traditionnels existeront toujours (Accueil, informations qualifiées, distribution de brochures…) les lieux peuvent changer, avec, par exemple :
L’adieu à la banque d’accueil et à la file d’attente, remplacée par de nouveaux « espaces cosy, avec des sofas, des bibliothèques et une ambiance « comme à la maison » pendant que d’autres Offices s’adaptent à leurs publics en redéfinissant leurs activités.
A Evreux, l’OT a changé de nom et s’appelle maintenant le Comptoir des Loisirs car des habitants de proximité y recherchent aussi des d’activités ! Là aussi un pas est franchi pour le futur : les touristes aiment de plus en plus rencontrer des habitants, vivre leur vie, dormir chez eux (Airbnb) et comme les OT s’occupent de l’animation locale, c’est une affaire qui marche !
L’office du tourisme de Vienne-Condrieu est « un objet de visite touristique à part entière. En plus de l’information qu’on y trouve, il fait office de cave de dégustation de vin, de loueur de vélos, on peut y manger au restaurant, y boire un verre au bar ».
Source : Jean-Luc Boulin est intervenu à IntoDays de Cannes, (27 au 29 janvier dernier) dont le programme en dit long sur les nouvelles missions des Offices de tourisme, à lire ici car y sont listés tous les sujets à renforcer, revoir,faire évoluer.

V- UNE TRES BONNE ÉTUDE : A QUOI SERT UN OFFICE DE TOURISME ? tel était le titre d’une étude en 2017, dont les Offices se sont servis non pas pour se connaitre mais pour savoir ce que les touristes pensaient vraiment d’eux, et surtout ce dont ils avaient besoin . Type de questions posées : comment les touristes choisissent une destination ? (62,39 % des répondants ont dit privilégier les recherches sur internet, avant la visite). Plus de 30% consultent les sites des offices de tourisme pour préparer leur séjour.
Plus de 60% disent vouloir venir chercher de la documentation une fois arrivés sur place, saut f que les 18-25 ans et moins ne sont plus qu’un tiers, etc..etc…etc…visite Les moins de 18 ans et les 18/25 ans hors secteur touristique sont à peine plus d’un tiers à se déplacer dans les offices de tourisme. Il reste donc tout à faire pour convaincre cette potentielle cible
– Bref, si 52.24 % des répondants ne considèrent pas l’office de tourisme comme un lieu agréable, chaleureux, les OT se sont dit qu’ils devaient changer pas mal de choses dans leur accueil, ce qui est en train d’arriver : place à des lieux plus conviviaux, à un accueil plus décontract, plus humain que l’ ‘Internet, mais connecté, avec un coin café, convivial, avec des espaces conviviaux et pour se détendre.)Voir toute l’enquête, passionnante, ICI.
L’OFFICE DE TOURISME DU FUTUR aura donc, au minimum, des services plus experts (Conseils personalisés) , un lieu de possibles rencontres avec les habitants et une nouvelle mission d’échange, de rencontres, et de partage d’expériences
Voir les résultats ici en PDF ou l’Enquête en ligne (diffusion réseaux sociaux) 862 répondants Diffusion du 4 au 23 Mai 2017 (2 phases de relance) .
Lien en clair : http://officedetourismedufutur.fr

POUR EN SAVOIR PLUS :
1- Le centenaire de la Fédération des Offices du tourisme à Reims  : article  de l’ Echo touristique par Emilie Vignon Le Sep 17, 2019

2- La Future Fédération nationale du Tourisme, dans l’ Echo Touristique
3- L’article Même à 100 ans la transformation continue Par Jean-Baptiste Soubaigné -27 septembre 2019 sur etourisme.info, le quotidien du e-tourisme

4- INTO DAYS,l’une des meilleures rencontres pour l’avenir du Tourisme : Cannes International
Tourism & Innovation Days : Trois jours de plongée immersive au cœur du tourisme international avec des les professionnels du tourisme du monde entier  toutes filières confondues, pour relever ensemble les défis de la transformation d’un secteur qui ne cesse de croître et de prendre une place prépondérante dans le développement économique et social des territoires.
Le rendez-vous de ceux qui inventent le tourisme de demain. Voir le programme de 2019.

PHOTOS
– Office central du Tourisme français. Pour vos voyages, villégiatures, consultez les cartes-tourisme de l’Indicateur du Tourisme renseignements, 13 rue Drouot, Paris,: Affiche d’Henri Aurrens (1873-1934). Publication: 1912- : lithographie, couleur. 160 x 120cm
– Syndicat d’initiative du Perche. Publicité pour guide illustré du Perche , publication Union Générale des Arts Graphiques, 194 avenue du Maine (Paris)Publication date : 1890-1920 ; Droits :domaine public
– Bonjour ! Etes-vous allé à Boulogne ? C’est charmant !!! 1900 Imprimeur E. Pichot, 72, Quai Jemmapes (Paris) – Figures — 1870-1913 – lithographie, en coul. ; 160 x 120 cm – Droits : domaine public

KEN LE TOURISTE PARFAIT abordait joyeusement sa  550éme apparition sur ce petit blog  et vraiment, aujourd’hui, il se sentait (enfin!) à sa place. Pas de mots culturels chichiteux; pas de longues phrases alambiquées, juste son vocalulaire préféré, celui de l’action : sujet/verbe et complément. La vraie vie, en quelque sorte, avec ses voyages, ses palaces, ses avions et ses réus de travail où, richissime, il allait bien finir par acheter toute la planète! Son ex, Barbie Chérie, avait pris leurs billets pour la FIAC à Paris, et Ken n’osait imaginer ce qui l’ attendait…. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.