Notre-Dame-de Paris, sauvée !

Une très bonne nouvelle, aujourd’hui ! Dans ces jours difficiles pour la Culture et le Tourisme, voici une lumière : la cathédrale Notre-Dame de Paris est sauvée, après le terrible incendie du 15 avril 2019 qui ravagea sa toiture et la flèche. Sauvée, car les travaux nécessaires sont entièrement financés. Les fonds ont été réunis et toutes les sommes annoncées par les mécènes, en particulier, ont été confirmées. Un an après la catastrophe, on y voir plus clair et les travaux vont reprendre,
Je ne parle pas souvent des questions de financements, dans ce petit blog, mais pour Notre-Dame la seule possibilité de réparation est d’en trouver beaucoup ! Sans ces financements, impossible de commencer les travaux rapidement, de sauver en urgence ce qui peut l’être, de consolider si possible tout risque d’effondrement. En bref, sans eux, il aurait fallu ralentir le chantier, chercher d’autres fonds ou se résoudre à un travail moins rapide que celui du projet de programmation jusqu’en 2024..

I- LES TRAVAUX, un an après la catastrophe, ont évidemment avancé, même si le bâtiment et ses abords sont encore fermés au public après beaucoup d’imprévus- dont les des taux trop élevés de plomb sur le chantier qui fut arrêté pendant trois semaines à l’été 2019. Avec sa toiture, sa charpente et sa flèche détruite, la cathédrale doit aux pompiers d’avoir sauvé tout le reste.
Les travaux de sécurisation et de consolidation ont commencé, avec de très lourdes contraintes de sécurité, dont une pollution au plomb  « Le risque d’effondrement des voûtes existe, mais il est faible, dit Philippe Villeneuve, Architecte en chef des monuments historiques qui orchestre la restauration. « Les capteurs mis en place après l’incendie n’ont révélé aucun signe de mouvement ni de tassement ».                                     Même si l’arrêté de péril n’est pas encore levé à ce jour; même si le COVID a contraint à l’arrêt provisoire des travaux car les vestiaires des ouvriers et artisans sont trop réduits et leurs lieux d’habitation éloignés, d’après Rémi Fromont, architecte. (Le Monde, Isabelle Regnier- le 14 avril 2020), les travaux reprendront, avec
une prochaine étape : l’échafaudage. Cet échaffaudage  doit être démonté par des cinq cordistes munis de masques et de scaphandriers « antiplomb ». avec des masques ». A chaque étape, il faut un consensus entre tous les partenaires, un accord de l’inspection du travail et de la Caisse régionale d’assurance-maladie d’Ile-de-France ) (Réf: Le Monde Un an jour pour jour après l’incendie de Notre-Dame, une cathédrale encore fragile et un chantier à l’arrêt » Par Laurent Carpentier Publié le 14 avril 2020 à 10h00 – Mis à jour le 15 avril 2020 ).

II- PREMIERS DONS À CHAUD
Dans les trois jours qui ont suivi l’incendie, une collecte, mise en place par la Fondation du patrimoine, compta 236 000 donateurs et recueillit 75 % des 228 millions d’euros de dons et de promesses pour cette  seule Fondation.
1- LES PLUS GRANDES PROMESSES DE DONS DE TOUTE L’ HISTOIRE ! Sur près de 900 millions, environ 420 millions seraient financés par l’Etat, au titre du budget 2020 ».Tout le reste, plus de la moitié,  est du mécénat et du mécénat de compétence (cf ci-dessous en 5).
. « Jamais un monument en France et sans doute dans le monde n’avait recueilli autant de dons, souligne Jérémie Patrier-Leitus, directeur du mécénat au sein de l’établissement public pour la reconstruction de Notre-Dame. Les fonds sont venus de la quasi-totalité des pays du monde. »
Au total, les promesses de dons s’élèvent à 832 millions d’euros récoltés par les quatre organismes: la Fondation de France, la Fondation Notre Dame, la Fondation du patrimoine et le Centre des monuments nationaux. Peut-être même davantage, 902 millions, si la Ville de Paris et les départements franciliens versent comme prévu 50 et 20 millions. Certaines entreprises ont aussi versé les sommes nécessaires très peu de temps après l’incendie, comme LVMH (200 millions versés)
– A titre de comparaison, « l’Etat et les collectivités locales financent chaque année à hauteur de 232 millions la rénovation des monuments historiques religieux en France« , rappelle Maryvonne de Saint-Pulgent, ancienne directrice du patrimoine au ministère de la Culture
2- La France – entreprises et particuliers – a promis des dons dès le lendemain de l’incendie
• Au lendemain de l’incendie qui a ravagé Notre-Dame, LVMH, numéro un mondial du luxe, et la famille Arnault à sa tête ont annoncé un « don » de 200 millions d’euros « au fonds dédié à la reconstruction de cette œuvre architecturale qui fait partie de l’histoire de France ». Un peu plus tôt, la famille Pinault annonça débloquer 100 millions d’euros, puis elle renoncera aux avantages fiscaux liés à ses dons . Suivirent Total (100 millions), famille Bettencourt-Meyers, actionnaire de L’Oréal (200 millions) , les Decaux, à travers JCDecaux Holding (20 millions), ou Martin et Olivier Bouygues (10 millions). Lily Safra et la fondation Edmond J. Safra, Groupe BPCE, Société générale, Arkema, Groupe Philippe Hottinguer, BNP Real Estate, Primagaz. Les dons des particuliers étaient évalués à 13 millions d’euros.
3- 60 % de réduction d’impôt, en France
Rappelons que le mécénat culturel propose 60 % de réduction sur l’impôt sur les sociétés, plafonnée à 0,5 % de leur chiffre d’affaires, avec la possibilité de bénéficier d’un échelonnement de l’avantage fiscal sur cinq ans. Ppour les particuliers : ils bénéficient de 66 % de réduction d’impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de leur revenu imposable. Edouard Philippe, premier ministre, a porté à 75 % la réduction fiscale pour les dons de moins de 1 000 euros destinés à reconstruire la cathédrale.
4- 9OO millions, c’est trop ? le journaliste Thiébault Dromard à qui nous avons emprunté ces chiffres (article des Echos, 15 avril 2020, un an après la tragédie !) fait l’hypothèse que la somme récoltée à ce jour, 900 millions d’euros, est supérieure aux estimations actuelles des travaux. Il est rejoint par Guillaume Poitrinal, président de la Fondation du patrimoine.
– Dans l’entourage du général Georgelin, président de l’établissement public, on refuse de dire s’il y a trop d’argent  « La phase de consolidation et de sécurisation est toujours en cours, souligne Jérémie Patrier-Leitus. Les architectes n’ont pas finalisé le bilan sanitaire de la cathédrale. L’échafaudage de 300 tonnes qui pèse en ce moment sur l’édifice doit être découpé à l’aide de scies sabres, puisque les 40.000 tubes ont été soudés par l’incendie. »
– Du coup, le poste budgétaire consacré à la seule sécurisation de l’édifice explose. Il dépasse largement les 85 millions d’euros chiffrés l’été dernier, soit près de 10% de l’enveloppe globale. Un cerclage a dû être mis en place pour éviter que l’échafaudage ne fasse s’effondrer la voûte désormais percée. Outre ce découpage périlleux, c’est également la présence importante de plomb qui complique les choses et fait déraper le budget.
5- Mécénat de compétence.
Le mécénat de compétence , pour la restauration de Notre –Dame, est aussi très important. Ce type de Mécénat mécénat consiste à fournir des compétences et des services professionnels gratuitement : Sodexo finance les repas de tous lesparticipants du le chantier ; LVMH mets à disposition des artisans experts ; l’entreprise Vinci peut accompagner les projets avec l’ingénierie de sa filière BTP.

III- DES DONATIONS IRRÉVOCABLES !
Mais que faire de l’argent, s’il en reste? Robert Leblanc, vice-président de la Fondation Notre Dame, mais aussi d’autres acteurs de l’Etablissement public pensent qu’il y a une réelle probabilité pour qu’il reste de l’argent à la fin du chantier. R. Leblanc déclare que toutes les sommes des particuliers seront consacrées au chantier de Notre-Dame. « Pour les grands donateurs, nous en rediscuterons avec eux s’il y a lieu, la totalité de leur engagement étant irrévocable. » François Pinault (100 millions promis) à averti « Vous garderez l’argent, je ne le récupérerai pas! » la cathédrale au culte dans quatre ans… le 16 avril 2024, pour un Te Deum .En tous cas, trois grosses entreprises  (Pinault, Arnault et Decaux), on promis officiellement de renoncer à la défiscalisation. (Le Monde, article de Nicole Vulser du 19 avril 2019)
Un budget abrité dans L’établissement public, (environ 40 fonctionnaires)et déjà été contrôlé par la Cour des comptes. Un comité parlementaire a été créé pour le suivi de la gestion, piloté par les présidents des commissions culture de l’Assemblée nationale et du Sénat et le premier président de la Cour des comptes.

Qui va contrôler que les centaines de millions d’euros de Notre-Dame seront correctement dépensées? Bien qu’ils apportent 100% du financement, trois des quatre organismes collecteurs (Fondation de France, Fondation Notre Dame, Fondation du patrimoine, Centre des monuments nationaux) ne sont pas présents au conseil d’administration de l’établissement public pour la reconstruction. Trois personnalités qualifiées y siègent: Christine Albanel, ex-ministre de la Culture, Bruno Racine, directeur de l’Académie de France à Rome, et Jean-Pierre Weiss, ancien directeur du patrimoine au ministère. Les 340.000 donateurs sont représentés par un comité à qui le budget est présenté chaque année.

CONCLUSION : Donations irrévocables, budget sous cloche, voilà les bonnes nouvelles pour cet grande  cathédrale, Notre-Dame. L’élan de générosité des grandes entreprises a été évidemment très décrié et accusé, par la gauche,  d’améliorer l’ image des entreprises par la solidarité et la générosité  : « Les milliardaires doivent payer des impôts (dont l’ISF…), pas donner quand bon leur semble, en bénéficiant au passage d’énormes réductions d’impôt ou en redorant leur blason par une communication sur ces dons . » La misère sociale est première, par rapport au patrimoine, pour résumer : « Il faut une mobilisation supérieure pour ces familles qui ont du mal à finir leurs mois, qui forment une cathédrale humaine », avait dit Olivier Faure(PS) ; . « On aimerait que cet élan aille aussi vers les gens les plus démunis, la solidarité, c’est un autre trésor national »a dit Florent Gueguen, directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité. « Si vous pouviez abonder 1 % pour les plus démunis, nous serions comblés », a dit aussi  la Fondation Abbé Pierre.« L’argent ne ruisselle pas pour tout », a regretté Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, sur France Info. Ingrid Levavasseur a fustigé les grands groupes inertes face à la « misère sociale »,  mais mobilisés pour la cathédrale.
Ce n’est pas tout à fait vrai, à notre avis, car les chiffres sont là : En France, le mécénat finance en priorité des causes sociales (à 28 %) plus que les projets culturels et de patrimoine (25 %), les aides à l’éducation (23 %) et la santé (11 %). Le mécénat – qui a représenté 2 milliards d’euros en 2017 – aide les fondations d’art mais aussi Les restos du cœur, la recherche scientifique, de nombreuses associations impliquées dans l’insertion professionnelle et la solidarité… Notre-Dame de Paris est le site le plus visité en Europe : 12 à 14 millions de personnes par an, 30 000 par jour : elle est aimée !

Vidéo 6 sept. 2019, 6,28 minutes, pour mieux comprendre!

POUR EN SAVOIR PLUS
• https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/04/19/notre-dame-suspicions-autour-d-un-elan-de-generosite_5452319_3232.html pour voir tous les articles
• Notre-Dame de Paris, avant et après l’incendie… La comparaison entre les images précédant l’incendie et celles prises le lendemain permet de mesurer l’étendue des dégâtshttps://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/04/16/notre-dame-de-paris-avant-et-apres-l-incendie-en-images_5450906_4355770.html
• Controverse autour d’un élan de générosité : les entreprises qui ont donné près d’un milliard d’euros sont accusées d’en profiter pour améliorer leur image. https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/04/19/notre-dame-suspicions-autour-d-un-elan-de-generosite_5452319_3232.html
• Notre-Dame de Paris : cinq ans pour reconstruire, mais comment ? https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/04/18/notre-dame-de-paris-cinq-ans-pour-reconstruire-mais-comment_5451864_3246.html
• Sacre de Napoléon, obsèques de Mitterrand… Notre-Dame de Paris, construite il y a 850 ans, a été témoin des grands événements qui ont marqué la Francehttps://www.lemonde.fr/incendie-de-notre-dame/article/2019/04/16/une-cathedrale-dans-l-histoire_5450820_5450561.html
• Reportage au cours de la nuit de l’incendie ; https://www.lemonde.fr/incendie-de-notre-dame/article/2019/04/16/incendie-de-notre-dame-de-paris-elle-a-resiste-aux-nazis-elle-ne-va-pas-nous-lacher-maintenant_5450784_5450561.htmlet reportage au lendemain, face à une cathédrale aux airs de squelettehttps://www.lemonde.fr/societe/article/2019/04/16/aux-abords-de-notre-dame-c-est-le-c-ur-de-paris-qui-saigne_5451089_3224.html
• En images : les trésors de la cathédrale qui ont été perdus et ceux qui ont été sauvéshttps://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/04/16/incendie-de-notre-dame-de-paris-ce-qui-a-ete-perdu-et-ce-qui-a-ete-sauve_5450988_4355770.html
• En vidéo : le récit des pompiers qui Ont sauvé la cathédrale https://www.lemonde.fr/societe/video/2019/04/17/incendie-de-notre-dame-le-recit-des-pompiers-qui-ont-sauve-la-cathedrale_5451733_3224.html et les raisons de la popularité de la cathédralehttps://www.lemonde.fr/societe/video/2019/04/17/comment-notre-dame-de-paris-est-devenue-si-populaire-parmi-les-francais_5451533_3224.html
• Qui était Viollet-le-Duc, l’architecte qui réinventa Notre-Dame de Paris ? https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/04/19/viollet-le-duc-restaurateur-de-mythes_5452263_3246.html
• https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/04/16/incendie-de-notre-dame-de-paris-ce-qui-a-ete-perdu-et-ce-qui-a-ete-sauve_5450988_4355770.html

PHOTOS : facade principale : By Peter Haas, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=32131500
Mosaique By User:MathKnight – Own work based on:Jean-Pierre Bazard JpbazardUser:MadhurantakamJulie Anne Workman (mod by Zachi Evenor)User:DXRUser:Nono vlf, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=46916582
Bord des quais By Jeff & Brian from Eastbourne – 037 Paris, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=82848534
Arc boutnt et verdure By Edgardo W. Olivera from Montevideo, Uruguay – Catedral de Notre Dame, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=83013794
Bas côté extérieur et blanc By Edgardo W. Olivera from Montevideo, Uruguay – Catedral de Notre Dame, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=83013822
Sculpture By Séraphin-Médéric Mieusement – (image), CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=89661522
Vue de côté, avec le quai en premier plan By Ali Sabbagh – Notre Dam De Paris, CC0, Beau fichier de Ntre dame par Wikimédia
https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=84033306
Beau fichier de Wikimédia https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Paris#/media/File:ZuccaParis11.jpg


Ken dans le dédale des rues de la ville

KEN LE TOURISTE PARFAIT   Ken était encore au lit quand Barbie Chérie lui apporta son petit café. Tadaam!!!Depuis plus de dix ans que vous connaissez Ken, mes amis, c’est bien la  première fois qu’il fait la grasse matinée…Car oui, les routes étaient vides, les voyages étant devenus impossibles, avec leurs restaurants, bars et chambres qu’il fréquentait toute l’année en faisant un tour du monde chaque semaine, pour ses affaires. Il était devenu KEN, LE TOURISTE CONFINÉ, lui dit BarbieChérie, en ajoutant:  « C’est bien, je t’ai tout à moi! 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.