Des Formations au Tourisme Culturel

 
 

ROME ET LES BARBARES, la plus belle exposition du monde…Venise, Palazzo Grassi, 2008(Légende ci-dessous)

 

NTC, LE NOUVEAU TOURISME CULTUREL : LA FORMATION

Ce blog, vous l’avez remarqué, est plein d’informations : tendances, études de cas, grandes ou petites réformes, rien ne lui échappe. Son impertinence – le ministère de la culture écrivait, la semaine dernière que je n’avais pas la langue de bois-, est aussi très proche de ceux qui n’aiment pas les idées toutes faites ou l’autosatisfaction, tous ceux qui pensent à l’avenir plutôt que de dormir sur leurs lauriers.
Pourtant la communication n’est qu’une infime partie de notre travail, et comme nous venons de fêter le 100éme billet du blog j’en profite pour faire une  pause pour mieux vous présenter mon cœur de métier pour NTC, le Nouveau Tourisme Culturel, grâce à deux résumés de mes activités:
1 – La sensibilisation et la formation au Tourisme Culturel, d’une part, avec la rédaction des Publications qui me sont demandées (Activité présentée aujourd’hui ci-dessous).
2 Le Conseil et l’Expertise d’autre part, que je conduis au sein d’NTC ou en consultante associée à d’autres entreprises d’ingénierie. Cette tâche est, de très loin, celle qui me prend le plus de temps, car pour répondre à des expertises votre veille doit être impeccable, vos chiffres incontestables, tout comme votre connaissance de ce qui se passe à l’étranger ! (Voir le prochain billet du 9 décembre sur cette activité de Conseil).
3 – Le blog bénéficie donc de la veille que je dois réaliser, au quotidien, dans de nombreux domaines pour que l’Expertise et la Formation soient fiables mais surtout à la pointe de l’actualité et de la réflexion: fréquentation des sites culturels et Benchmarking ; Méthodologie ou avenir des TIC ; retombées économiques et sociales…Toutes les actualités du Tourisme et de la Culture du point de vue juridique, économique, organisationnel, pour l’ensemble des filières concernées, doivent être passées au crible  si l’on veut conduire de bonnes expertises. Enfin ce blog doit surtout beaucoup aux échanges avec mes collaborateurs, mes amis, mes nouvelles rencontres !Et à une petite centaine d’informateurs fidèles (Entreprises de Communication des filières du Tourisme, en particulier).Que tous ceux qui m’informent et me soutiennent, en participant donc largement aux contenus du blog,  soient donc mille fois remerciés aujourd’hui de leur gentillesse et de leur générosité permanentes !

I – FORMATIONS et SENSIBILISATION AU TOURISME CULTUREL
La formation continue au Tourisme culturel est encore rare, en France, et pourtant indispensable si l’on souhaite, pour les deux filières, comprendre le contexte, les enjeux et le « Comment travailler ensemble ?».
Le tourisme culturel est prioritaire pour améliorer la fréquentation des sites, équipements ou évènements culturels. Or la plupart des moyens et missions de la Culture, pour « ses publics », ne concernent que les publics de proximité et les publics déjà conquis, aficionados de la culture, rarement les touristes.  
Depuis sa création, l’entreprise NTC, le Nouveau Tourisme Culturel, a été associée à des actions spécifiques, colloques et journées d’études, séminaires sur la fréquentation des sites et leur gouvernance avec le Tourisme Culturel.
Voilà pourquoi nous avons, depuis trois ans, élaboré deux formats de Formation pour les professionnels:

– 1 – INITIATION AU TOURISME CULTUREL, études de cas et élaboration d’une stratégie locale – Durée : une journée;
– 2 – SEMINAIRE SUR LE TOURISME CULTUREL, avec la participation des acteurs locaux des deux filières – Durée : une a trois journées, avec un suivi /messagerie de chaque participant pendant les 15 jours qui suivent la formation.
Notre expérience, nos références mais aussi celles de l’équipe de nos collaborateurs garantissent le haut niveau des formations que nous vous proposons.
 Des exemples concrets, le tourisme culturel replacé dans le contexte économique et culturel local et des solutions pour l’avenir, telles sont les trois orientations de ces formations. L’important est sans doute de disposer d’exemples récents et de prendre deux  orientations réellement actuelles :
Le tourisme culturel ne commence pas à l’arrivée des visiteurs sur le site culturel, mais bien avant ! Quel planning, quelles actions engager en partenariat, et  dans les bons délais ?
– Les clientèles habituées à la culture ne posent pas de problèmes, elles sont prêtes à toutes les vicissitudes, au parcours du combattant! Mais qu’en est-il de tous les autres visiteurs potentiels, ceux qui ne viennent pas? A quelles conditions viendront-ils?
En conclusion, si la France est le premier pays touristique au monde, avec plus de 70 millions de visiteurs annuels, c’est avant tout grâce à son « image » culturelle et à son art de vivre. Plus de 70% des touristes expriment ce choix culturel dans toutes les enquêtes, toutes les études récentes. Alors pourquoi seulement 20% d’entre eux, au grand maximum, visitent-ils effectivement un monument, un musée, un festival? Comment faire « mieux »? Comment garder notre première place?
II – EN QUOI LE NOUVEAU-TOURISME CULTUREL EST IL « NOUVEAU » ?
Parce qu’il croit à la répartition des tâches entre la Culture et le Tourisme, à un travail conjoint des deux filières, déjà bien organisé par les différents concurrents directs de la France touristique et culturelle que sont l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni ou les  Pays du Nord de l’Europe.
Parce qu’il donne la priorité aux trois enjeux suivants :
– L’arrivée de nouvelles clientèles du Tourisme. Une dizaine de pays du monde appelés « émergents » sont en train de multiplier par mille, chaque mois, le nombre des visiteurs potentiels de l’Europe. D’autres pays ont des stratégies très actives pour capter ces nouveaux flux à leurs sources ( Asie, Moyen-Orient, Amérique du Sud…) Sommes-nous prêts, en France, à accueillir ces visiteurs dont la culture est si différente de la nôtre? Pas si sûr…
– Qu’ils soient fidèles ou potentiels, les visiteurs ont aujourd’hui changé leurs comportements : visites plus courtes mais séjours plus nombreux ; visites en famille ou réservations à la dernière minute sur Internet…La commercialisation de l’offre connait aussi de nouveaux défis et a changé de timing. Comment tenir compte de ces changements?
– Enfin les nouvelles technologies, Internet, le web, la mobilité (Portables,  iPAD… )dans un monde largement interconnecté, le e-tourisme : tout cela a transformé les métiers, les pratiques des visiteurs, et ce n’est pas terminé ! Plutôt que de faire l’autruche, comment faire face au web2.0, quelles nouvelles procédures, quelles nouvelles façons de travailler devons-nous inventer? Un  Troisième Public, comme je l’appelle, est en train de naître, qui a besoin de « contenus » culturels avant, après ou même indépendamment de la visite culturelle. Qui est-il? De quels contenus s’agit-il? Comment et pourquoi faut-il faire son deuil de pratiques ou procédures anciennes pour passer à une nouvelle organisation du travail?
III  – NOS REFERENCES 2009-2010

Marseille , 17 mars 2010 : Présentation de « L’AVENIR DU TOURISME CULTUREL » pour Les Comptoirs du Etourisme et ses partenaires.
– Région Rhône-Alpes:
• Direction Régionale des Affaires culturelles et MITRA Intervention une journée: LES TIC ET LA VISITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE, journée co-organisée par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Rhône-Alpes, et la MITRA (Mission d’Ingénierie Touristique du CRT de Rhône-Alpes) pour les VPAH, Villes et Pays d’art et d’histoire, le 8 juin 2010.
• Réseau TISTRA, réseau du Tourisme industriel, scientifique et technique de Rhône-Alpes, organisateur du Séminaire du 29 et 30 mars 2010 (Grenoble) : intervention sur l’actualité du tourisme culturel et les TIC.

 Ville de Versailles 4 juin 2010, « UNE JOURNEE SUR LE TOURISME CULTUREL », Journée de formation organisée par la Ville de Versailles (Direction des Affaires culturelles) pour les responsables des institutions culturelles de la Ville.

Conseil Régional Languedoc-Roussillon.

 Séminaire sur la VALORISATION DU PATRIMOINE POUR LES JEUNES PUBLICS, Organisation Réseau Culturel. 18 novembre 2010, Musée d’archéologie de Lattes
.  Séminaire DES SYNERGIES POUR VALORISER LE PATRIMOINE REGIONAL, quelles médiations pour quels publics?, 17 novembre 2009 au Pont du Gard
..Pour mémoire : également pour la DATAR, en 2008 : Séminaire « INNOVATION ET RESEAU,  Mieux connaître les visiteurs du patrimoine et de la culture»
  Conseil Régional Midi-Pyrénées et DIACT
– Séminaire du Commissariat à l’Aménagement des Pyrénées, LES TIC AU SERVICE DU PATRIMOINE, 6 mai 2010, ainsi que le  séminaire sur « LES ATTENTES DES VISITEURS, LE RAPPORT ECONOMIQUE A LA VISITE du 25 juin 2009.
Opérateur de la Formation pour ces deux régions : Le Réseau Culturel (Réseau Terre Catalane pour le Département des Pyrénées Orientales).
Université : Enfin un grand bonheur, chaque année et depuis sa création par Robert Abirached de ce diplôme, est la rencontre avec les étudiants du Master2 de l’Université de Nanterre «  « Consultant Culturel-Projet Culturel et environnement social-Connaissance des publics » spécialité professionnelle du Master Economie et société! (Co-Responsables : Gabriel Segre et David Lepoutre). La promotion 2010/2011 compte des spécialistes du spectacle vivant, du cinéma, des musiques actuelles, des Beaux-arts ainsi que du patrimoine naturel, et ils sont formidables : je vous recommande ces étudiants pour leurs stages ainsi que pour vos futurs recrutements professionnels, dès l’an prochain.
Site des étudiants du master : http://www.hypothemuse.net

 III- NOS TARIFS : les tarifs varient en fonction de la durée de la formation, du choix du théme et du nombre d’intervenants de l’entreprise NTC.
Un devis sera envoyé à toute demande précise, et nous sommes à votre disposition pour étudier le format qui vous conviendrait le mieux.
Un exemple de devis-type :
A ce jour « Une journée sur le Tourisme Culturel» animée par un Expert d’NTC comprend les services suivants :
– Aide et conseil pour le choix du thème, ou le choix d’intervenants extérieurs;
–  Introduction et animation de la journée (Introduction, débat, synthèse)
– Intervention sur le thème choisi (durée deux heures)
– Remise d’une documentation (Power Point ; Bibliographie ; Personne-Ressources, sites Internet utiles)
Coût forfaitaire de cette Journée de formation, sur la base d’un intervenant NTC : 2 000 €HT. Ce prix ne comporte  pas les frais de transport et d’hébergement qui sont facturés séparément.
IV–PUBLICATIONS récentes d’Evelyne Lehalle
A paraître en décembre 2010 : Le Tourisme Culturel, Revue de l’AMSCTI, Association des musées et centres de culture scientifique et technique ;
– LE TOURISME CULTUREL, chapitre du Classeur des Directeurs de l’action culturelle des collectivités locales en France «Diriger un Service d’Action culturelle », Editions Territorial, 2008 avec principe de mise à jourde l’Editeur. 
–  CULTURE, TOURISME ET DÉVELOPPEMENT, les voies d’un rapprochement, Sept. 2009.    
Article EL : Quelle stratégie pour le tourisme culturel en France, Sous la direction de Claude Origet du Cluzeau et Jean-Michel Tobelem. Préface de Rémy Knafou- 24,50 €-274 pages-  ISBN 978-2-296-09981-4, Editions de l’HARMATTAN.
– FREQUENTATION DES SITES CULTURELS, Article EL, Oct. 2009  Collection Revue Espaces, Editions ESPACES Tourisme & Loisirs n°274, – 50 pages- 27€ (format papier) – 27€ (format pdf)
– TOURISME ET ART CONTEMPORAIN, Article/Edito EL -Revue Espaces, N° 258, avril 2008
– LES TIC ET LA VISITE CULTURELLE, mon implication : lancement du thème en 2006 pour ATOUT France (Journée Technique à l’Echangeur, Groupe LaSer – Galeries Lafayette -, 6 juin 2006) ; puis lancement du partenariat, en 2007-2008 avec le Centre des monuments nationaux et la Direction des musées de France en 2008, Comité de pilotage de la publication « VISITE CULTURELLE et TIC, le numérique au service de la visite touristique et culturelle » (Ed. ATOUT France, sept.2009, 160p. Documentation française et ATOUT France )
Contact : evelyne.lehalle@gmail.com et T 06 821 321 51 et 04 83 45 08 02

KEN FAIT SES COURSES AUX EMIRATES (Photo volée)

V – KEN LE TOURISTE PARFAIT

Ken avait un petit doute pour le cadeau de Noël de son ex, Barbie. Du coup le week-end dernier il était parti avec Voyageurs du Monde chez ses amis des EAU ( Emirats Arabes Unis), car il adorait leurs grands mails au sol de marbre, pendant ses voyages d’affaires  : tout le luxe du monde sur 600 mètres, un chauffeur et un porteur jusqu’à l’hôtel et zou ! L’affaire était pliée ! Il était tout content de son butin.  Mais,  après sa douche,  il avait trouvé dans son sac, glissée par Barbie dans ses chaussettes pur fil, une petite photo…Un bijou d’arbre ! (Le voir sur notre photo).Et zut, se dit-il au bar, je ne lui ai pris que des bagues et des boucles d’oreille…Je verrai la semaine prochaine à Shanghai pour le collier…

LEGENDE DE LA PHOTO DE KEN avec Charlemagne : Ken et la renaissance carolingienne! Ken a taillé une bavette, l’autre jour, avec l’Empereur, fou d’innovation, vers 800 après Jésus-Christ ; ils ont surtout parlé de l’obsession qu’avait  Carolus Magnus pour l’Orient, tout comme Ken, qui y fait toutes ses courses( voir sa rubrique). Sauf que, à l’époque, le pays émergent c’était l’empire de Charlemagne.  Ken a tenté le tout pour le tout : intéresser l’empereur au nouveau tourisme culturel. Et là, Charly n’a rien compris…Ken devra lui en reparler. Photo in  Catalogue de l’exposition de Venise :  Amiel Louis Félix, Charlemagne, empereur d’Occident, 1837- Versailles, France, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Bijou d'arbre de Jean-Michel OHONIEL, exposition personnelle, 2009- Ecole d'art de Monaco

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.