Le Tour de France 2011

Le Tour de France est et demeure  la première vitrine de la Culture de notre pays : églises romanes et paysages différents chaque jour, spécialités gastronomiques et histoire locale, savoir-faire et artisanat d’art, le film du Tour déroulera des images de la France culturelle tout au long des 3430 kilomètres qui seront parcourus cette année, par étapes jusqu’au 24 juillet, jour de son arrivée à Paris. Car le Tour est retransmis dans 190 pays et 450 journalistes  sont sur place. En France, sans compter les news et vidéos  sur les ordis et les  portables, c’est au moins 4 millions de téléspectateurs par jour pendant 3 semaines, soit 46 % de part d’audience pour plus de 100 heures de diffusion en direct… L’arrivée de l’étape attire en moyenne 5,3 millions de téléspectateurs, soit 56 % de part d’audience. Pour connaitre les retombées de la presse, il existe même un outil ( Lexis Nexis) qui  procède à une analyse sémantique des textes : le logiciel vérifie avec quels mots ou adjectifs une marque ou un nom est le plus associé dans les articles.

LISEZ CE BILLET EN ECOUTANT YVETTE HORNER ou Rachid TAHA!

Pas de Tour sans musique, alors voici nos propositions :

–        Pour Yvette, nous vous conseillons l’Aubade d’oiseaux ou la Marche des Mineurs, ou encore Reine de Musette, hyper bien, mais Brise napolitaine n’est pas mal non plus! Pour faire vraiment ambiance T2F,  Beer Barrel Polka (Polka) est sans conteste LE morceau à écouter en lisant ce billet ! http://www.deezer.com/fr/music/yvette-horner

–        Douce France ravira aussi les nostalgiques, à piocher sur l’album d’Yvette « Musette Party (1984) », ou en version originale de Charles Trenet : http://www.deezer.com/fr/music/charles-trenet ou enfin, et c’est  notre préférée, en version Carte de Séjour et Rachid Taha :  http://www.deezer.com/fr/search/Douce+France+Carte+de+s%C3%A9jour

UN EVENEMENT BIENTÔT CENTENAIRE!

Le Tour de France vit en 2011 sa quatre-vingt-dix-huitième édition, et, avec 28 nations représentées cette année, et constitue l’un des plus international et spectaculaire des évènements et un vecteur de communication pour faire parler d’un territoire, de ses attraits touristiques, de son patrimoine. Ce qui est beaucoup moins le cas avec une Coupe du monde de Football ou les Jeux Olympiques, les deux premiers évènements mondiaux, certes, mais  qui ne présentent que les grandes images du pays et non le patrimoine micro-local.

– MIEUX CONNAITRE LE PATRIMOINE : Sur Patrimoine en Blog, l’excellent site de Benoit de Sagazan, vous pouvez suivre chaque jour le parcours du patrimoine à découvrir avec des fiches techniques, des photos et des vidéos, la classe!

« Lundi 4 juillet, l’étape du jour mènera les coureurs et (télé)spectateurs d’Olonne-sur-Mer à Redon. L’occasion de (re) découvrir les principaux trésors du patrimoine qui jalonnent ce parcours de 198 km « :A ne pas manquer sur le parcours : Olonne-sur-Mer, Palluau, les Lucs-sur-Boulogne, Rocheservière, Saint Colomban, Saint Philibert de Grand-Lieu, le Pont de Saint-Nazaire, Saint Gildas des Bois, Saint Nicolas de Redon, Redon ». Découvrez aussi d’autres vidéos et films sur Patrimoine en blog/TV ! http://patrimoine.blog.pelerin.info/patrimoine-en-blogtv/

LES OFFICES DU TOURISME EN LIESSE !

Didier Simon, directeur de l’office de tourisme de la baie de Saint-Brieuc,  déclare dans la presse . «Lors du passage du tour en 2008, nous avons enregistré un taux d’occupation hôtelier de 70%, soit trois points de plus qu’une année classique. »

Saint Brieuc et l’OT Dinan Pays de Rance ont investi pour communiquer, faire connaître les entreprises et les produits locaux ou leurs politiques  environnementales et  Durables ». En Bretagne le financement est partagé entre département, villes et régions. Plusieurs millions de téléspectateurs ont les yeux rivés sur les Côtes-d’Armor. C’est la joie pour le Cap Fréhel, Dinan, Mûr-de-Bretagne et le centre-Ouest Bretagne.

– UNE NOTORIETE INTERNATIONALE
Taux de notoriété par pays:

Pays %
Allemagne 96%
Belgique 96%
France 96%
Espagne 95%
Grande-Bretagne 95%
Italie 94%
USA 56%

Source : BVA 2000 / Sofres 2001, in http://www.passionveloblog.com/article-3131904.html

– LE PUBLIC DU TOUR DE FRANCE sur place
– 15 millions de spectateurs
– 76% des français se sont déjà rendus sur le Tour de France
PROFIL DU PUBLIC* :
– 66% d’hommes
– 34% de femmes
• un public familial :
– Des groupes de 5 personnes en moyenne
– 55% viennent avec des enfants de moins de 15 ans
• un public motivé :
– Ils font 100km en moyenne pour venir voir passer le Tour.
– Ils restent 6 heures sur place.

*TNS Sofres : Les spectateurs du Tour de France, juillet 2002

– TROP « POPULAIRE », LE TOUR ?

  • ASO, les organisateurs, proposent des prestations VIP ! Grâce aux programmes « Inside Tour de France », organisez vos opérations de Relations Publiques ou d’incentive au cœur même d’un des plus grands événements sportifs.  Amaury Sport Organization  met à votre disposition toutes ses compétences pour vous faire passer de spectateur à acteur. Les « Inside » Tour de France sont une série limitée de programmes construits autour des étapes du Tour de France et qui visent à vous amener au cœur du sport.Sont proposé, entre autres réjouissances :
    Créer votre équipe cycliste avec vos invités
  • Construire votre journée en roulant sur le parcours du Tour avant les coureurs
  • Passer la ligne d’arrivée à vélo, comme les pros, photo !
  • Assister à l’arrivée de l’étape du jour dans nos espaces VIP

– RETOMBEES

Les collectivités locales accueillant le Tour de France doivent s’acquitter d’un prix qui correspond à un ticket d’entrée auprès de la société organisatrice (ASO), auquel s’ajoutent des frais et des dépenses pour les routes, parkings, journalistes, pose de barrières, accueil presse, animations,  etc…. La facture globale du passage de la Grande Boucle en Bretagne (tickets d’entrée et travaux divers) tourne autour de 850.000€.

– Le Tour de France, ce sont en effet les retombées des 4.500 personnes qui se déplacent chaque jour et sont hébergées pendant trois nuits dans les hôtels ou les gîtes de la région: deux nuits dans le Centre et le Sud de la Bretagne, dans le secteur de Lorient-Vannes-Carhaix, et une nuit dans la zone de Redon. Soit plus de 10.000 nuitées globalement, dans un rayon de 45km autour des villes étape, de Vannes à Quimper par exemple pour la Bretagne-Sud.

Exemple de la ville étape de Tignes, en 2007 : pour 38000 € engagés, les bénéfices, d’après la Revue « Acteurs du Sport de juin-juillet 2010 », furent de 100 millions d’euros en équivalent d’espace publicitaire ( Presse) ; 250 000 euros pour héberger les pros de l’organisation et de la caravane du Tour; la station constata par ailleurs 120% de hausse pour le CA de la station touristique  pendant la semaine.

Coût versé aux organisateurs, ASO, pour une ville de départ d’étape en ligne, de prologue ou de montagne et pour une ville d’arrivée :le ticket d’entrée est un « package » 150.000€ HT que supportent à 60%  la ville de départ,  la ville d’arrivée à chaque étape et la ville de repos.Coût pour une ville de grand départ : entre 2 et 10 millions d’euros hors taxes, en  fonction du lieu, selon que le top départ a lieu en France ou à l’étranger. La ville de Londres d’où était partie la Grande Boucle en 2007 avait versé 10 millions d’euros à ASO. Malgré tout, environ 250 villes se portent candidates auprès des services du Tour pour accueillir une étape chaque année. Car, pour les collectivités, ces dépenses sont infimes comparé aux retombées économiques du Tour, en termes de notoriété et grâce aux retombées directes et indirectes ( Londres avait multiplié par 12 son investissement en 2007, cf.ci-dessous).

– QUI PAYE ?

Les Régions, Départements, communes et sponsors… L’exemple du Conseil Régional de Bretagne : il apporte aux villes étape une aide conséquente (globalement 450.000€),selon leur richesse propre. La Région a ainsi pris en charge la totalité du ticket d’entrée de la petite commune costarmoricaine de Mûr-de-Bretagne (90.000€) et une partie des travaux d’aménagement de la côte d’arrivée. Pour des villes plus importantes, l’aide régionale est plus modeste: 15.000€ par exemple pour les villes de Redon, Lorient ou Carhaix. Les communes payent les aménagements et charges du cahier des charges du Tour de France: autour de 100.000€ pour Redon, Lorient ou Carhaix,  et 50.000€ pour Fréhel ou Mûr-de-Bretagne.( En savoir plus :

En savoir plus
– http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/22/actualite/fait-du-mois/tour-de-france-collectivites-et-patrons-soignent-leur-image-03-06-2011-124811.php

– http://www.ecureuil.fr/les-chiffres-du-tour-de-france/

– Pour la Bretagne  http://www.letelegramme.com/sports/cyclisme/tour-ca-coute-mais-ca-rapporte-04-07-2011-1359530.php) ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie de communes de Dinan (02 96 87 14 14 ) et la Mairie de Mûr-de-Bretagne (02 96 28 51 32).
Au centre, le Sport !

– Tout savoir sur le TOUR, son calendrier, les Contre-la-montre, sprints, nouveaux règlements, contrôles anti-dopage, nouveaux règlements pour le  maillot vert et le maillot à pois : le sport est bien au centre, avec ses coureurs, leurs records, les caravanes, la vie des sportifs au jour le jour,  que vous pouvez retrouver si le cœur vous en dit sur le   Le site officiel du Tour de France , http://www.letour.fr/fr/homepage_horscourseTDF.html

AILLEURS DANS LE MONDE..

Comme à l’habitude, nous n’avons pas en France de données récentes, complètes et gratuites sur les retombées à notre disposition, contrairement à celles que calculent  pour tout évènement la Ville de Londres ou celle de Montréal. Sans doute pour mieux attirer les investisseurs, ce qu’elles réussissent à merveille!

Retombées du Tour pour  Londres en 2007 : alors que la ville a payé environ 2,2 M€ à ASO, l’organisateur du Tour de France. Les retombées économiques se sont élevées à 123 millions de livres (171 millions d’euros), a annoncé mardi Transport for London (TFL), la régie des transports de la capitale britannique.  Les spectateurs, les équipes et les organisateurs de la course ont dépensé un total de 88 millions de livres (122,5 M EUR), le reste étant représenté par la couverture médiatique (171M€).. http://www.rtl.be/sport/touslessports/cyclisme

Tourisme Montréal évalue que les retombées du grand Prix de Montréal peuvent atteindre 90 M$, en incluant les dépenses des Montréalais. Les hôteliers, les restaurateurs et les détaillants de produits de luxe se retrouvent parmi les commerçants qui brasseront le plus d’argents avec le Grand Prix.

Ainsi selon Tourisme Montréal, 20% des dépenses touristiques seront réalisées dans le secteur de l’hébergement, 25% dans le domaine de la restauration, 24% dans celui des transports alors que 10% des dépenses sont liées à l’achat de billets et 21% au shopping dans les commerces de détail. Certains touristes restent à Montréal au moins une semaine et  La semaine du Grand Prix est d’ailleurs la plus occupée de l’année dans les hôtels de Montréal. Les taux d’occupation s’élèvent entre 90% et 95% pendant la tenue de l’événement.

http://sportbuzzbusiness.fr/auto-moto/f1-grand-prix-de-montreal-90-m-de-retombees-2444

Un portrait par Denis Charmot

Un Nouveau Blog, avant de terminer ce billet, blog qui présente des projets de mail art. Mon ami Wiliam Saadé, qui pense sans doute comme moi que le milieu de l’art contemporain, dans le monde est le plus pêchu de tous les milieux professionnels de la culture, m’envoie cette information : TOURISM MAIL ART PROJECT : http://tourismailart.blogspot.com/

LA SEMAINE PROCHAINE : une analyse des propositions de Tourisme Culturel parfaitement réussies à Nantes (Le Voyage à Nantes) et pour Marseille2013 !!!

 


Ken à la Mooi Galerie d'Amsterdam

KEN LE TOURISTE PARFAIT

Evidemment, pour Ken-Le-Touriste parfait, le plaisir de  regarder le Tour de France, quand Amstrong n’en était pas, on oublie ! D’autant que Ken avait rendez-vous avec son ex, Barbie, à Amsterdam  pour faire quelques emplettes. Cette lampe-cheval, qui lui plaisait bien, pour mettre à côté du canapé des frères Bourroulec qu’avait choisi Barbie, tout en « nounours » en peluche. A dire vrai, ces courses le tuaient. Mais pourquoi son temps de touriste parfait n’était-il fait que de bizz, de nuits en palaces et d’heures de vol dans ses jets privés? Ken était philosophe: Comment dépenser ma fortune, pensait-il au volant de sa Ferrari, sinon en offrant ces incessantes petites bêtises pour Barbie Chérie, qui rosissait de joie à l’idée de se couvrir de bijoux ou de remplir toutes ses maisons à ras-bord avec des meubles « Design »?

 

(1 commentaire)

2 pings

    • Sisyphe on 18 juillet 2011 at 17 h 19 min

    Bien intéressante note permettant d’organiser nos destinations de vacances en fonction des évènements culturels.
    Ça nous changera, pour une fois, des sempiternels lieux touristiques bondées et des plages galvaudées. D’autant plus qu’en cet été un brin morose du point de vue météorologique, un peu de culture pourrait nous apporter un peu d’ensoleillement à nos pauvres neurones engourdis …
    Merci Evelyne de nous servir ainsi de « guide touristique » culturelle. Ca aussi c’est du service public.
    🙂
    Sisyphe

  1. […] Le Tour de France est et demeure  la première vitrine de la Culture de notre pays : églises romanes et paysages différents chaque jour, spécialités gastronomiques et histoire locale, savoir-faire et artisanat d’art, le film du Tour déroulera des images de la France culturelle tout au long des 3430 kilomètres qui seront parcourus cette année, par étapes jusqu’au 24 juillet, jour de son arrivée à Paris. Car le Tour est retransmis dans 190 pays et 450 journalistes  sont sur place. En France, sans compter les news et vidéos  sur les ordis et les  portables, c’est au moins 4 millions de téléspectateurs par jour pendant 3 semaines, soit 46 % de part d’audience pour plus de 100 heures de diffusion en direct… Suite et photos […]

  2. […] à la production des produits et dégustations régionales que ne le sont  les villes ;  avec le Tour de France, qui expose chaque année une France d’églises anciennes dans de magnifiques paysages et de […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.