«

»

nov
17

Rajeunir le Tourisme Culturel!

Exhiber, montrer, faire participer...

Les technologies de l’information et de la communication, le numérique, le web, les réseaux sociaux ont aujourd’hui tellement modifié la visite culturelle et l’approche de la culture « en général » que toutes les bonnes ressources sur le sujet sont  intéressantes à connaitre. Voici donc les principales adresses pour vous repérer, mises à votre disposition et gratuites,  en France pour les établissements ou parcours culturels. Le Tourisme quant à lui veille et ses projets pour les visiteurs de passage ne faiblissent pas : Office de Tourisme Parfait, Hébergements, Transports ou Restauration en ligne..Par contre, il manque encore une approche essentielle dans notre pays, celle de pouvoir comparer l’offre culturelle: pas de TripAdvisor, pas de mutualisation des conseils des internautes sur le sujet…Tout se vaut, alors que vous allez certainement vous rependre un bon bock avec un établissement  qui fait beaucoup de com’ mais où l’on ne vous attend pas spécialement ; ou regretter ce  festival qui préfère communiquer sa programmation plutôt que de soucier de l’accueil des visiteurs. A quand, donc,  un outil qui comparerait les expositions, les musées, les monuments, les festivals des régions ou des grandes villes ? Je ne sais pas.  Mais, à mon avis, le marché est immense ! A commencer par les prescripteurs de voyage du monde entier ! Hier, j’ai visité un nouveau musée, mais il est tellement désagréable  ( pas d’explications, pas de traduction en langue étrangère; des reflets partout sur la glace de tous les dessins ou gravures encadrés; seulement un quart des infos sur son sujet, pour tant un sujet immense; et les toilettes fermées ce jour-là …) que j’aurais aimé prévenir tous les futurs visiteurs et TO de la région : « Allez là, où encore  là, et ici – les très bons sites ne manquent pas dans la région –  mais surtout n’allez pas voir ce truc, complètement raté, ou juste de l’extérieur, en passant! ».

DES NOUVELLES DE NOTRE LIVRE SUR LE TOURISME CULTUREL! Le livre, qui explique dans une partie riche  d’exemples  le « Comment faire avec les TIC ? »,  reçoit, avant sa sortie, un accueil très favorable, en témoigne cet article dès cette semaine, sur le site du Forum culturel d’Avignon! Ou celui du Quotidien du Tourisme , et nous vous préparons aussi une surprise sur Tourmag,  que nous enverrons en flash spécial aux abonnés de ce blog!

I- DES NOUVELLES DE MUSEOMIX ET DES SITES POUR VOUS TENIR AU COURANT DES TIC . Note : Nous ne mettons que les sites, alors que la fête bat aussi son plein sur les réseaux sociaux, et nous ne parlons que des musées, alors que ces expériences sont toutes transférables à d’autres domaines ! Leur outils, mais surtout leur état d’esprit, leur ouverture aux usages d’aujourd’hui sont « applicables  » au  patrimoine, aux festivals, au tourisme urbain ou rural, tous les domaines sont concernés, tous les temps de la visite, que ce soir avant, pendant ou après la visite .

1) A tout seigneur tout honneur, commençons par le site de Samuel Bausson, un petit chef d’œuvre ! Ses centres d’intérêts :  co-création,  collaboration, médiation,  musée-légo… Mixeum.net .Présentation de son site par Samuel : « Dans l’esprit participatif (Read/Write) du web et des réseaux sociaux, de nouveaux usages et de nouvelles attentes émergent chez les visiteurs, aussi bien en ligne que sur place. De la simple conversation sur le web avec les conservateurs à la co-construction d’une exposition, les visiteurs veulent aujourd’hui être acteurs de leur visite et être partie prenante de la vie d’un musée qui ne soit plus un musée-cathédrale. Comment les institutions culturelles, peuvent-elles se saisir de cette opportunité pour proposer de nouveaux modes de relations plus inclusives avec les visiteurs?Comment concilier expertise du conservateur et participation des publics dans leur diversité? Comment synchroniser le temps long et évènementiel du musée avec le flux continu des réseaux ? Comment articuler le fonctionnement institutionnel et son modèle hiérarchique avec le modèle ouvert et itératif du web?

Un atelier de Museomix la semaine dernière à Paris ( Photo Yannick vernet)

2 – Des nouvelles de Muséomix , ses journées de la semaine dernière  , qui se sont déroulées au musé des Arts décoratifs à Paris, en partenariat avec Universciences, IP Télévision et Vidéo Perfectice , EPSON, etc..

3 - Et un article d’ Audrey Bardon sur OWNI, qui fait le point sur quelques technologies disponibles pour vos établissements ou évènements culturels, dont voici des extraits, pour vous donner envie de tout lire :

- La Vierge au Lapin de Titien et les trois dispositifs ( un film explicatif, des écrans tactiles pour l’observer à la loupe et un espace immersif permettant de « marcher dans le tableau » pour en percevoir les notions de profondeur de champ et de traitement de la lumière) mis en place par Museumlab, le laboratoire du Louvre dédié aux TIC.

- La Table multitouch au musée Nestploria permettant aux visiteurs de confronter leurs mains avec les empreintes laissées par les hommes préhistoriques sur les parois des grottes.

- Les jeux du Musée des Arts et Métiers qui mélangent  jeu de rôle, nouvelles technologies et expérience muséale. Le but du jeu Pour avancer dans leur quête, les joueurs sont munis de téléphones mobiles équipés de lecteur RFID/NFC capables de communiquer avec les objets du musée et d’obtenir des informations

- Les écrans interactifs ont été placés sur les grilles de la Préfecture du Rhône, diffusant les images de l’exposition « Musées du XXIe siècle » du futur Musée des Confluences.
- 40 reproductions des toiles les plus célèbres au Petit Palais, des écrans diffusaient de courts films en haute définition (dont quelque-uns en 3D), invitant à pénétrer au cœur même des toiles, pour en découvrir les détails cachés et les intentions de l’artiste.
- une frise chronologique de 130 m de long dans les jardins du Musée de Saint-Lizier avec des QR codes, permettant aux visiteurs d’accéder à des contenus multimédias complémentaires sur leur smartphone.
- L’installation numérique du Musée Jean-Jacques Henner « Faisons bouger nos œuvres » basée sur laKinect. le visiteur donne vie au personnage du tableau en effectuant quelques pas de danse, parfaitement reproduits
- En partenariat avec la société Euréva, le Centre Pompidou et son  une application mobile , Blinkster, un système de reconnaissance d’images. Il suffit de flasher une œuvre avec son mobile pour afficher des informations sur celle-ci : notices, biographie de l’artiste, fiches Wikipédia…et la possibilité de transformer et adapter l’espace d’exposition en temps réel .

-Une table tactile à objets : afin de permettre aux visiteurs d’accéder à son importante collection de minéraux cachée dans les réserves du  Museum de Lille  Sur cette table sont disposés des objets représentant des atomes. Le visiteur est invité à les combiner pour former l’un des minéraux de la collection et obtenir de nombreuses informations sur celui-ci.

- Un guide en réalité augmentée -  La ville de Suse et sa céramique aux premiers siècles de l’Islam :  au Louvre le visiteur se voit remettre un dispositif de guidage portatif doté d’une caméra. Lorsqu’il filme les lieux, un petit personnage en images de synthèse apparaît sur l’écran et lui délivre des précisions sur ce qu’il regarde.

- un immense jeu interactif et collaboratif, Epidemik, à  la Cité des Sciences Une surface collaborative interactive de 500 m2 et 100 participants qui jouent en même temps à un gigantesque jeu de simulation ! La NFC au Museum of London : échanger des informations grâce à son mobile pour obtenir des informations complémentaires ou partager sa découverte sur les médias sociaux.
4) MUZEONUM WIKI de ressources sur les musées et le numérique (En savoir plus…). Créé en Août 2011, #MuzeoNum contient aujourd’hui plus de 40 pages.Toutes les pages du site sont éditables, toutefois un mot de passe est nécessaire pour l’édition. Un groupe Facebook pour les discutions vient compléter ce WIKI :#Muzeonum est une initiative de Omer Pesquer, Consultant Internet pour le secteur culturel.06 62 12 43 86 – Paris 11ème (Photo)

II –  LES EXPERIENCES PARTICIPATIVES

1 – DASM : de Sébastien Magro, qui prend comme slogan : « Exposer c’est vivre intensément une expérience collective », phrase du Pape de l’exposiiton temporaire,  le merveilleux  Jacques Hainard. On lira en particulier le Retour sur les ateliers Wikimedia au Centre Pompidou, et  Mon  Futur en Seine , mais de très nombreux thèmes font la richesse de ce blog : art contemporain , cirque,  danse,  théâtre , cinéma , design, expositions,  festivals,  médiation culturelle, musiques, etc.
2) Quelques textes plus généraux en français  sur le sujet Knowtext : et Dasm.

Audrey Bardon ( Article OWNI)

3)  Sur  OWNI, cité plus haut, rappel par Audry Bardon des expériences du Brooklyn Museum (USA)-Pour recueillir les commentaires des visiteurs dans le cadre de l’exposition The Black List Project, le Brooklyn Museum a mis à disposition des ordinateurs équipés d’une caméra afin de recueillir les témoignages des visiteurs sur la façon dont leur culture a façonné leur vie. Les vidéos ont été diffusées sur la chaine YouTube The Black List Project. Une opération similaire, cette fois-ci dédiée à la communauté latino-américaine, a été réalisée autour de l’exposition Latino List

Robert Stein

4) Un nouvel article de Robert SteinDeputy Director for Research, Technology, and Engagement, Indianapolis Museum of Art, Indianapolis, United State, notre musée préféré, pour les TIC, avec également le site créé par Robert Stein : ArtBabble. Citons aussi les « meilleures expériences  » rassemblées chaques années sur « Museum and the web »,   dont  celles de l’IMA. Robert Stein est intervenu du 19 au 24 octobre dernier,à une rencontre sur les Bibliothèques et les musées a eut lieu au très célèbre Salzbourg Global Seminar, avec une cinquantaine d’experts, la plupart des intervenants étaient américains.(Museum§theWeb).

5) le Club Innovation de Culture Clic, en français ( Rappel) présente aussi de nombreux outils en marche dans des sites culturels, mais les entrées proposées à la lecture sont davantage axées sur les  «  outils » que sur les démarches souhaitées par les sites culturels ou sur les comportements des visiteurs, à mon avis.
6) MEDIAMUSEES Pour ceux qui parlent espagnol, nous conseillons aussi ce site , qui présente en ce moment  une très bonne étude sur l’usage des medias sociaux dans les musées espagnols.

III – DES INFOS RECENTES

1) POURQUOI WIKIMEDIA NE SERAIT-IL PAS RETENU PAR L’ UNESCO POUR LE PATRIMOINE IMMATERIEL? par Xavier de la Porte le 07/11/11 . Il est vrai que plus immatériel et plus grande base du patrimoine, tu meurs…Enfin, c’est difficile à trouver!
• 2) Une étude qui pointe les grandes faiblesses de la politique internet en France ( Article des Echos d de  Nicolas RAULINE du 10/11).
KEN LE TOURISTE PARFAIT Ken avait donc des copieurs, en ce bas monde…Pas le Ken de Mattel, un peu fallot, mais notre Ken, le Touriste Parfait, toujours amoureux de sa Barbie chérie, son ex – enfin c’est Mattel qui avait organisé ce divorce… Celui qui voyage toute l’année, en jet privé ou grandes lignes, fait des affaires, est riche à milliards,  loge dans des palaces  et surtout dépense sur place ses millions de dollars, ce qui plait beaucoup au tourisme! Que penser de ce Ken au bureau, d’Orange, sinon que la photo a dû être retouchée : leur Ken doit être un peu replet, avec ce régime sédentaire de l’homme au bureau…C’est pour cela que leur  leur photo est floue? :-)

 

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.


*

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>