Dunkerque, Capitale régionale de la Culture en 2013!

 

Ken devant un Paul Signac de 1891.

Et voici DUNKERQUE, Capitale régionale de la Culture 2013, une offre sans exclusive car elle est  destinée aux habitants comme aux  visiteurs étrangers. Extraordinaire symbiose entre culture et tourisme, Dunkerque, comme Lille 2013, Estuaire Nantes 2013, Marseille Provence 2013 ou le  Festival Normandie Impressionniste (avril-septembre 2013) la ville s’empare de la Culture comme socle d’excellence.

Avec des élus décidés, des professionnels qui travaillent ensemble,  ces programmes ont une réelle particularité : ils mettent fin à l’élitisme qui sévissait depuis trop longtemps en France, sans pour autant plonger dans une médiocrité de bon aloi. Ils relèvent tous le défi de l’ouverture culturelle à tous : ce qu’ils présentent est du plus haut niveau , mais compréhensible par tous les français et les étrangers qui visiteront les sites ou assisteront aux spectacles. Pour le format, notons aussi que les frontières s’estompent entre l' »évènementiel »  et la « culture institutionnelle ».  Voyons de plus près Dunkerque, et vous comprendrez tout!

I- LE CONCEPT DU LABEL  CAPITALE RÉGIONALE DE LA CULTURE : ce nouveau label est très pratique : il permet de rassembler les professionnels de tous horizons sur une tâche commune, un projet d’envergure où chacun peut avoir sa place. La fin des chapelles, du travail-dans-son-petit-coin, voilà le premier avantage du label. Il permet aussi de souder les communes, les régions et les départements, tous échelons qui ont la compétence culture et celle du tourisme, mais parfois cela fait un peu beaucoup…Et pourtant ne vaut-il pas mieux  mutualiser les forces et les crédits sur une opération conjointe? Les résultats sont au rendez –vous, ceux des deux éditions précédentes (Valenciennes (2007) et Béthune (2011) et l’ensemble de leurs agglomérations respectives. Pour Dunkerque, ce sont 16 communes du Dunkerquois qui sont impliquées dans l’opération, soit 210 000 habitants.

II-LES PARTENAIRES : le 6 avril 2013 le programme commencera,  soigneusement préparé depuis un an avec un cahier des charges où l’on relève en particulier une coopération qui dépasse l’esprit de clocher : Dunkerque 2013 s’appuie, dans son cahier des charges, sur la coréalisation  territoriale (30 km de long, de Grand-Fort-Philippe à Bray-Dunes, du Pas-de-Calais jusqu’à la frontière) avec trois autres échelons de coopération :  l‘Eurorégion, l’Europe et l’International. Nous avions déjà vu un tel partenariat dans l’opération Côte à Côte, le littoral sans frontières (Juin 2011-mars 2012) que nous avions présentée dans ce blog, avec son Pass, l’été 2011.

III- LES PROCESSUS

Démocratie participative, (pas seulement associer les habitants à la réalisation événements mais aussi réfléchir avec eux au sens que cela revêt dans leur propre vie, pour leur ville et son agglomération) et Médiation, afin d’avancer sur les chemins de la démocratie culturelle;

Coordination et coopération des acteurs : mise en réseau des différents équipements culturels dans la mise en place des événements et temps forts, association des forces vives du territoire (entreprises, commerces…) dans une recherche de synergie entre culture et développement économique, etc. Ces processus correspondent  bien à la Jeunesse de la ville (Dunkerque compte 30% de moins de 25 ans) et ne relèvent pas de la seule « bonne intention ».Car sur le site Internet de la municipalité, nous avons trouvé cet appel à projets permanent : « Vous avez entre 12 et 30 ans ? Vous avez un projet ? Les Bureaux Infos Projets (BIP) peuvent vous aider ! ».Suivent trois adresses et contacts.

IV- LE PROGRAMME se déploie toute l’année, en 3 saisons pensées comme des escales avec un organisateur, Jean-Paul Noël, qui doit mobiliser 5000 talents et organiser  600 rendez-vous culturels pour un budget de 12 M€. De plus, 100 M€ ont été investis dans les équipements culturels  par la CUD (Voir l’ interview de Jean-Paul Noël, chef de projet Dunkerque 2013).  En voici le détail.

Alechinsky du Mouvement CoBrA

1- DES EXPOSITIONS Expositions au LAAC et au Musée des Beaux-Arts , dont la très belle exposition des artistes du groupe CoBrA au musée d’art contemporain, le LAAC ouverte  en octobre 2012 jusqu’au  3 mars 2013   avec plus de cinquante œuvres de Karel Appel, dont la série Circus avec ses   gravures sur bois aux couleurs vives. Rappelons que ce ouvement, né en 1948, doit son nom au trois villes fondatrices, Copenhague, Bruxelles et Amsterdam. Voir ICI pour l’exposition; puis l’Exposition de  l’inauguration du FRAC, à l’automne 2013 : un tout nouveau bâtiment des architectes Lacaton-Vassal et œuvres monumentales dans la Halle AP2.; enfin une  grande exposition d’art contemporain est annoncée avec  Jean-Jacques Aillagon pour commissaire.

2- DES VOILIERS HISTORIQUES SUR LA MER / Escale à Dunkerque Du 30 mai au 2 juin 2013 : autour du Môle 1 et du quai d’honneur une flotte de grands voiliers et de navires du patrimoine, en collaboration avec la 6e édition de l’Armada de Rouen et avec l’agrément de l’International Sail Training Association.

3- UN GRAND EVENEMENT MUSICAL, l’ Instrumentarium « Suenos del Mundo »22 au 23 juin 2013 , avec  les meilleurs ensembles à vent de la région, du Kent et de Flandre occidentale. Des Défilés, parades et spectacles de rue auront aussi lieu en en Juin et Juillet dans quatre villes de l’agglomération;
4- La BBOYMONDE LA, compétition internationale de référence avec le : Championnat du monde de danse hip-hop 9 et 10 novembre 2013 : au Kursaal de Dunkerque .

C-Franceline Borell

5- LA « SAGA DES PHOTONS » Une création pyrotechnique artistique multiforme et populaire qui viendra ponctuer et souligner l’ensemble de l’événement Dunkerque 2013 Capitale régionale de la Culture.Cette création, pour remporter l’adhésion du plus large public, adoptera un langage universel compréhensible par tous via une scénographie, à  la tombée de la nuit, avec  la lumière sous toutes ses formes ( pyrotechnie de prestige et feu sous tous ses aspects, images de  synthèse, accessoires lumineux,  projections vidéos sur tous supports (bâtiments, bassins, etc…)

6- ET LES NOUVEAUX EQUIPEMENTS CULTURELS : l’installation du FRAC Fond régional d’art contemporain qui participe au pôle dunkerquois centré sur l’art moderne et contemporain, avec le musée LAAC, l’Ecole supérieure des Beaux Arts (ERBA) qui se regroupera avec Calais et Tourcoing.La rénovation du Théâtre Municipal « Le Bateau Feu », une scène Nationale de 1er plan. Enfin  l’aménagement de la Halle aux sucres du môle 1 / qui regroupera l’Agence d’urbanisme, le Centre de la mémoire urbaine, l’école des cadres territoriaux (INSET), des services communautaires, un « learning Center », un centre de ressources, des espaces de formation, de recherche et de vie. Ce nouveau site  permettra de constituer un centre d’expertise et de recherche pour l’avenir du territoire. Sans oublier   l’Hôtel du Kursaal et  « l’Escale » (nouvelle auberge de jeunesse) pour le tourisme.Ces projets s’ajoutent aux grands projets de la Région : le Louvre-Lens, les Learning Centers, Mineurs du Monde, etc…

 

 

 

Du haut en bas : le LAAM, le futur FRAC et le théât

EN CONCLUSION Un livre très courageux, mais aussi très inquiétant, est sorti en octobre dernier : La crise qui vient- La nouvelle fracture des territoires en France (1). C’est un sujet très rarement évoqué :  l’auteur, Laurent Davezie, y analyse une faille immense  entre les territoires qui n’avancent plus vraiment et ceux, plus vaillants, plus inventifs, qui caracolent en tête ; il annonce la fin de la  « péréquation », ce reversement des plus riches aux plus pauvres dans la mesure où le système est bloqué car les résultats ne sont pas (du tout) au rendez vous. Enfin l’auteur propose des solutions avec un nouveau regard sur la façon de « penser » cette rupture, ses causes, des solutions.

La Région Nord-Pas-de-Calais fait partie depuis longtemps de  ces régions créatives qui ont pris la poudre d’escampette, avec leurs villes, en ne se résignant pas à un déclin programmé (Désindustrialisation ; chômage des jeunes aujourd’hui…).Pour le financement et la gouvernance, elles privilégient l’interrégion et le dialogue international qui,  sur fond de  Culture et de Tourisme, redonnent du souffle, des idées à Dunkerque et à sa région.

Rénovation de la Halle aux sucres ( Dunkerque)

Enfin, pour Dunkerque, l’équation  Vie sociale, solidarités locales ET développement économique ne semble pas impossible à résoudre. L’important est sans doute d’éviter le repli, réflexe premier dans les temps difficiles. Nous souhaitons donc bonne chance à la Capitale régionale 2013 et bonne suite à tous les projets de la région !

(1)Laurent Davezie, « La crise qui vient-La nouvelle fracture des territoires. » La République des idées, Seuil, oct.2012.

– POUR DUNKERQUE CAPITALE RÉGIONALE DE LA CULTURE, voici les CONTACTS PRESSE : nous remercions infiniment Vanessa Gellibert, de l’ Agence MOT COMPTE DOUBLE , pour la qualité de ses renseignements et pour sa gentillesse.  T. +33 (0)3 20 74 95 23 Vanessa Gellibert – P. 06 80 06 04 16 – vgellibert@motcomptedouble.fr et Alexandra Breyne – P. 06 30 81 90 17 – abreyne@motcomptedouble.fr  ou site Internet de l’évènement ici et .


V- DES NEWS du  TOURISME CULTUREL :

– Lisez le billet parfait de Stéphanie Giraud qui fait le panorama 2013 des Sites communautaires, sur le merveilleux etourisme info, ainsi qu’un article de Karine Miron qui présente un nouvel outil -Pattern Tapun- pour améliorer l’expérience utilisateur de votre site Internet ! Pile, à mon avis, ce dont vous aviez besoin

– Et si vous aimez l’art contemporain, faites confiance à mes amis de Flowersway, agence collaborative de tourisme  qui propose des  offres de culture « classique »  ou le top de  l’art contemporain. Tout est  excellent! C’est ici !
KEN LE TOURISTE PARFAIT Toujours voyageur, toujours Homme d’affaire, toujours milliardaire, toujours très appliqué à laisser partout où il passait  (Palaces, avions privés, soirées VIP…) des retombées économiques astronomiques, Ken était en croisière autour du monde. Avec un programme extra, que son ex, Barbie chérie, avait commandé à leur agent de Virtuoso ! Ils « révisaient » le programme de ce week-end en buvant une coupette,  cette expo CoBrA qu’ils allaient visiter en amoureux grâce à un autre petit forfait (69€…) concocté par le tourisme dunkerquois,  avant d’enchaîner leurs festivités avec  une croisière gourmande, (Croisières en France et Gault et Millau) puisque Barbie n’était pas (encore) au régime…

2 pings

  1. […] Archéa; exemple d’une Région(Rhône-Alpes). Une Capitale Culturelle régionale en 2013, Dunkerque ; une ville qui fédère ses musées, Angers.Sans oublier Nantes, véritable Star du tourisme […]

  2. […] décidés, des professionnels qui travaillent ensemble pour la Culture et le Tourisme, Dunkerque a relevé le défi de l’ouverture culturelle à tous : le plus haut niveau , mais compréhensible par tous les français et les étrangers qui […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.