Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 284

A Mougins, c’est Hôtel ET Culture !

Ken vous invite à déjeuner au Mas Candille!

La ville de Mougins, qui offre l’un des plus beaux panoramas sur la Côte d’Azur, a bien de la chance : un hôtel et un musée s’y sont mariés la semaine dernière, de la façon la plus belle qui soit : ils ont échangé leurs compétences, et une magnifique exposition « Picasso » est née de ce partenariat!
I- HÔTELS ET ART, CE N’EST PAS NOUVEAU … allez-vous me dire avec raison. Les halls, chambres ou couloirs des hôtels sont très souvent remplis d’œuvres d’art ; les designers s’en donnent à cœur joie pour dessiner du mobilier ou de  l’éclairage , bref, les hôteliers n’ont pas attendu l’invention du tourisme pour constater qu’héberger ne suffisait pas et qu’il fallait aussi  faire joli . Enjoliver en décorant  les murs qui semblaient vides ou animer visuellement des espaces d’accueil et des chambres. Pourtant,  rares sont les hôtels qui s’entourent pour ces projets de vrais professionnels de l’exposition, du choix d’œuvres ou d’objets. Ce sont en général les pros de l’hôtel qui choisissent, achètent puis accrochent eux-mêmes les tableaux, placent les sculptures, en choisissent les thèmes et les artistes. Hélas, 99 fois sur cent, ce faire joli donne le résultat suivant : une somme d’oeuvres certes « coup de cœur », pour l’hôtelier, mais sans grande cohérence pour le visiteur et avec des erreurs (Espace, éclairage, absence d’informations…) . Au final : un manque de dialogue entre les œuvres, les artistes et les visiteurs.

De même qu’il est préférable qu’un conservateur de musée ne gère pas un hôtel, car c’est une profession, faire appel à des professionnels de l’exposition devrait être plus systématique pour les hôtels. Comment faut-il s’y prendre pour réussir? Le Directeur général du Mas Candille a répondu à nos questions et, parce qu’ils ne se quittent plus, le Musée d’Art Classique de Mougins a tellement aimé ses réponses qu’ il estime qu’il n’y a rien à y ajouter : voilà leur histoire !

Le Mas Candille, une promesse de bonheur!

 

II- LE MAS CANDILLE ET LE MACM DE MOUGINS : Interview de Giuseppe Cosmai, Directeur général de l’hôtel

-1- NTC : Cette exposition est magnifique et, pour bien connaître ce qui se passe sur la Côte d’Azur depuis 15 ans, je n’ai jamais vu un tel partenariat de qualité, très professionnel, entre un établissement hôtelier un établissement culturel. C’est une grande « première »! Comment est  né ce partenariat?

– Giuseppe Cosmail : Nous avons dans le superbe village de Mougins un musée,  une collection privée extraordinaire. Nos clients (hôtel) viennent pour notre établissement,  pour le bien être et le calme,  bien sûr, ou encore pour la gastronomie,  mais aussi pour visiter et découvrir. Monsieur Silver notre propriétaire, est amateur d’Art (nous exposons à l’année quelques toiles de Paul Rafferty, mais aussi des céramiques SID DICKENS) . Il connait Monsieur Merrony , Directeur du Musée depuis son ouverture en 2008. L’idée d’associer les deux unités est née lors d’une discussion de 2 personnes passionnées par leur métier.

-2-  Pouvez-vous résumer la vie quotidienne de ce partenariat?

Qui a fait quoi? pour l’expo, et quelle durée de préparation? Réponse de G.Cosmai : Le Musée est propriétaire de ces photos de Picasso par Lucien Clergue, qui ont été  d’abord exposées à l’espace Culturel de Mougins. Nous avons ensuite voulu créer un événement au Mas Candille en profitant de l’ouverture du Restaurant La Pergola, à l’occasion du Festival de Cannes. Il fallait trouver un endroit d’exception pour bien mettre en valeur les photos de Picasso par Lucien Clergue.  Leisa Paoli et moi-même avons eu  l’idée ensemble, puis tout cela a ensuite été organisé par Carole Rouvier et Leisa Paoli.

Picasso dans les années 60, photo de Lucien Clergue©

Combien de temps cela vous a-t-il  pris pour arriver à ce beau résultat qu’est votre exposition ? : on y travaille depuis février 2013.

Quelle implication de vos équipes mutuelles, qui ont l’air bien au courant de tout? On cherche à impliquer nos collaborateurs pour l’ensemble des manifestations : ce sont nos premiers commerciaux et ambassadeurs !

Comment être certain  que l’espace « expo » de l’hôtel assure la sécurité des œuvres? Quand les photos ne sont pas exposées, nous les gardons dans un endroit sécurisé de l’hôtel.

– Est-ce que cela a coûté cher? Cela est confidentiel,  mais ce ne fut pas tellement cher.

– Avez-vous eu des surprises, bonnes ou mauvaises, des imprévus auxquels vous ne vous attendiez pas? Le mauvais temps en début de Festival, mais qui n’a pas duré,  fort heureusement.

3- Avez-vous des projets? Pouvez-vous nous les dévoiler? Oui !  Un projet de festival de la culture à Mougins avec un parrain d’exception ainsi que des jeunes talents des expositions dans les hôtels et restaurant de prestige; un autre  projet, celui  d’une soirée cobranding a NYC , avec le lien Art et Gastronomie.

Leisa Paoli, Directrice ajointe du musée MACM et co-organisatrice de l'exposition, avec le Chef Serge Gouloumès

 

CONCLUSION  : Les avantages de ce type de partenariat, pour le tourisme et la culture, sont évidents : diffusion des expositions  pour le musée d’art classique « hors de ses murs »; nouveau service culturel pour les résidents de l’Hôtel du Mas Candille;  et de plus les deux établissements  peuvent à cette occasion  communiquer sur leur projet : Picasso, qui a habité à Mougins les dernières années de sa vie, est de retour ! Venez le voir ! Enfin  comme on sait très bien que tout cela va réussir, nous vous proposons une galerie de photos (ci-dessous, en bas du billet)  pour partager le plaisir que nous avons eu à découvrir l’exposition et, en back office, le travail et la passion des deux équipes et de leurs directions.

Nous remercions très chaleureusement Giuseppe Cosmai, son Directeur général, Carole Rouvier, Directrice Commerciale et Marketing et le Chef Serge Gouloumès de nous avoir aidée à mieux comprendre leur travail et à bien vous présenter leur point de vue! Merci à notre amie Leisa Paoli, Directrice -Adjointe du Musée d’art classique de Mougins, pour nous tenir informée des aventures du musée et pour nous faciliter tout,  et tout le temps!

III- TROIS MARIAGES …ET UN ENTERREMENT! Voici, pour terminer,  trois façons sérieuses d’envisager le tourisme culturel entre Hôtels et Culture (Musées, Spectacle vivant, Design, etc…), illustrés par trois excellents exemples de « mariages » durables.

1- Inviter des artistes à créer des chambres! C’est le pari de l’Hotel Windsor, qui a confié à de très grandes signatures 29 chambres. Le travail d’Odile Payen Redolfi, sa directrice, continue, et il est juste parfait ! Et ce soir, bravo, l’hôtel Windsor vient de gagner sa quatrième étoile!  Voir l’expérience du Windsor ICI .

Hôtel HI, le Happy Bar (Matali Crasset)

 

2- Ré-interroger tous les codes traditionnels d’un hôtel : Qu’est-ce qu’ accueillir ? Que veut dire réellement  séjournerdîner, se reposer quand on est en situation de mobilité, hors de son domicile habituel pendant une nuitée au moins (cf.selon la définition officiel du Touriste par  l’OMT, organisation mondiale du tourisme)? L’ hôtel HI a demandé à une célèbre designer, Matali Crasset, de repenser les codes de l’hôtellerie traditionnelle et d’en inventer de nouveaux, qui correspondraient mieux aux tendances actuelles des clients que ceux de l’hôtellerie traditionnelle. Et le résultat est  hallucinant d’intelligence et de beauté ! A voir ici, (Paris, Nice et Tunis ).

3- – Faire des projets ensemble, comme le font Le Mas Candille et le MACM, en croisant les compétences, en mutualisant les frais de production, en échangeant ses relations et ses projets d’avenir ! Créer l’événement grâce à des actions concertées qui associeront d’autres partenaires, seront sources d’autres surprises, pour le plaisir des clients et des voisins de la proximité ; une image forte! (Voir aussi notre reprotage photo ci-dessous!)

4-  ATTENTION IMPASSE ! L’enterrement des projets, ou presque, est de se passer de professionnels, car en ce cas  il y a trop de risques majeurs. C’est, par exemple,  le « Home made » dont nous parlions dans l’introduction, avec des choix et un accrochage d’amateurs – dans les deux sens de ce mot- qui na pas trop de sens pour la clientèle. Mais d’autres pièges existent :  un  l’hôtelier qui a une amie « artiste-mais-qui-n’a-jamais-exposé-tout-comme- Van Gogh !» et veut lui donner une première chance ; ou encore la femme du banquier, le cousin du directeur du tourisme local, tous deux des « artistes »  qui seraient ravis d’exposer ou de d’aménager votre lieu. Bref, c’est vrai qu’il y a une chance sur cent pour que leurs travaux artistiques  soient intéressant, mais hélas, recruter par affinité,  pour l’art et la culture,est aussi risqué que Meetic pour trouver un amoureux transi.  Un autre danger vous guette aussi, celui d’une rencontre avec les  intégristes locaux de l’art contemporain, qui ne feront qu’une bouchée de vous : ils savent, sont « reconnus », légitimes, et vous pas. Citons par exemple certaines associations officielles d’artistes locaux , ou encore des Ecoles d’art, des Centres d’art labellisés. Les écoles et les Centres d’art doivent, dans leur bilan annuel, faire preuve de leur  » aide aux artistes » ou de  l' »inscription territoriale de l’Ecole »  et du « développement de ses partenariats »; vous êtes donc une cible idéale  et les écoles d’art  vous proposeront leurs jeunes diplômés. Bien sûr, dans ce cas, il y aura peut-être un ou une très grand artiste parmi leurs propositions, mais plus tard, dans plusieurs années! Convenez que pour l’instant  ils ne sont que des débutants. Deviner leur devenir, en regardant leurs œuvres,  sera aussi difficile pour vos clients que pour vous, ou moi! Quelle est, par exemple, la part d’influence de leurs professeurs? Par rapport à celle de leur propre expression, expérience, en devenir?Bref, mieux vaut exposer des artistes confirmés qui ont déjà passé cette épreuve du feu :  s’exposer!

– Comment faire?

Pour éviter ces chausse-trappes, mieux vaut établir un partenariat avec l’ intermédiation de professionnels dont c’est le métier de comparer, de choisir, et d’exposer, etc…en fonction d’un lieu et de ses visiteurs  : un musée, un commissaire d’exposition professionnel, un journaliste spécialisé  ainsi que  toutes les personnes qu’ils vous recommanderont. Ils ne vont pas « imposer » leur choix mais le construire. Ce ne sera pas une offre sèche, à prendre ou à laisser, mais une réponse qui devra correspondre à l’histoire du lieu, à son environnement, à ses visiteurs, à différents espaces, aux ambiances souhaitées ….N’hésitez pas à prendre aussi des avis,à lire quelques revues (Le Journal des Arts, Beaux-Arts Magazine, l’Oeil ou les revues de Design, comme IDEAT, par exemple). Renseigner-vous, visitez les expositions et des galeries que ces supports « comparatifs »  vous recommandent, ce sera plus facile pour vous de comprendre et de choisir!
IV- ET VOUS, CONNAISSEZ-VOUS DES MARIAGES REUSSIS ? Ce petit blog a besoin de vous, de votre expertise, de vos avis, de vos bonnes pratiques, de vos mises en garde, n’hésitez pas  à nous en faire part et à partager vos idées et réalisations!

Pablo Picasso : Profil de Jacqueline, 1956 c Succession Picasso 2011- Une oeuvre exposée au musée

– POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’EXPOSITION ET LE MACM : L’exposition des photos de Picasso par Lucien Clergue: A l’occasion du 40 ème anniversaire de la mort de Pablo Picasso à Mougins (le 8 avril 1973), le Musée d’Art Classique de Mougins et l’hôtel le Mas Candille présentent une collection de photographies de Picasso prises à Notre-Dame de Vie par son ami et photographe renommé, Lucien Clergue. Ces photos ont capturé les différentes facettes de ses dernières années de travail et de loisirs avec des amis et des personnalités dans sa célèbre demeure à Mougins. Nous vous avons très souvent présenté le MACM, musée d’art classique de Mougins, auquel NTC, nouveau tourisme culturel, a décerné le Ken d’Or 2012 ! Voir pour compléter ce billet nos articles récents comme « Un musée parfait », ICI,  ou la nomination du MACM au Prix du meilleur accueil des musées européen, l’EMYA, ici. Ou encore allez faire un  petit tour, pour vous faire une idée, sur le site Internet et le blog très accueillants du musée pour y voir les collections, fameuses ! C’est ici ,  belle visite!

Et aussi …FAITES LA DIFFÉRENCE! OFFREZ A VOS CLIENTS PLUS QU’ UNE CHAMBRE! Une conférence pour les pros et les amateurs du renouvellement des propositions hôtelières, qui aura lieu à l’aéroport de Nice-Côte-d’Azur le 4 juin (Centre d’Affaire, T1) .

On y retrouve nos hôtels très « culturels » de Nice, avec Odile Payen Redolfi qui présentera l’Hôtel Windsor et Laurence Shukor qui parlera de HI Life, et, à voir aussi dans notre galerie de photos : L’hôtel HI fête ses dix ans en juin!! Un beau programme!  Si vous voulez vous inscrire à la conférence de la CCI, c’est gratuit et c’est  ICI !


Ken dans son Falcon 7, ce matin (Photo volée!)

KEN LE TOURISTE PARFAIT « Mais Kenou, pourquoi ne veux-tu jamais que je redessine ton Falcon??? » Barbie revenait à ses obsessions…Il est vrai qu’elle avait fait 2 ans à l’Ecole d’art de L.A et ne désespérait jamais de sa créativité. Ken, déjà épuisé à l’idée d’un vernissage avec les amis arty de son ex, avec les bisous/bisous échangés entre les membres  du petit cercle des artistes de la ville, l’assura que «  l’intérieur de son jet privé était tout à fait « fonctionnel« , et que « Oui! Il continuerait à aider la petite banda en collectionnant leurs œuvres. » Et puis il ne comprenait rien à leur vocabulaire, comme ce « lien social » qu’ils vénéraient ou cette « prise de risque artistique » qui l’amusait, au mieux. Ce qu’il aimait? vous le connaissez : voyager sans cesse de palaces en palaces, sauter dans son Falcon vers l’ Asie ou l’Australie,  faire ses affaires et arroser le monde de retombées économiques sur son passage. Mais voilà, Barbie lui interdisait de « parler boulot », à ces petites soirées. « Trop vulgaire », lui disait-elle, avant de filer faire du shopping qui mettait le compte de Ken à zéro, « tu ne parles que d’argent », ajoutait-elle…

 

Petit Nota Bene sur l’avion de Ken, « spécial garçons »! : Il s’agit d’un FALCON 7X de DASSAULT, dont la publicité dit : » VOTRE BUREAU DANS LES AIRS ». Avec ses trois moteurs, le Falcon 7X de Dassault va plus loin, plus vite et plus haut que tout autre Falcon. Le 7X de NetJets Europe offre une superbe cabine conçue par Lord Norman Foster. Capacité passagers: 14 et volume de bagages: 139,85 ft3 / 3,96 m3!

ET QUELQUES PHOTOS POUR FINIR EN BEAUTÉ !

Mougins, le village

Où est Mougins?

Les jardins du Mas Candille

 

Chambre avec vue

 

Petit spa perdu en pleine nature

Déjeuner ...

Coctail de vodka-fizz

Fraîcheur de crabe et étuve de chou

 

La rose de Grasse en pyramide

Serge Golomès, le Chef en cuisines!

Cours de cuisine avec Serge, Oui Che

Et L’EXPO!

Au bout de la piscine, l'expo!

 

La fine équipe, mix de passion, de culture et de tourisme, vous salue!

HOTEL HI DE NICE

Hôtel HI, piscine et sculpture sur les toits

Un petit immeuble dans le plus joli quartier de Nice, « Les Musiciens, à 5 mn à pied de la mer…Suivez-moi, je vous fais la visite!

L’immeuble est un peu austère, mais dès que vous entrez, contraste et chaleur sot au rendez-vous dans le hall d’accueil!

Filons de suite au Happy Bar, avec ses tables hautes, son canapé où se lover, et vous pourrez y déguster une assiette bio:

Avant de passer dans votre chambre, choisie selon votre caractère et vos envies, depuis 10 ans : êtes vous plutôt « urbain », plutôt « nature » ou plutôt nouvelles techno? Il y en a pour tous les gôuts:

Et après une réunion  de travail à HI Business, ci-dessus, vite, tous à la plage! HI a le meilleur programme de musique de la Ville, et a aussi repensé les pratiques du farniente : sur la plage ont été créés des espaces différents :un espace à vivre en famille, avec des cabanes de tissu modulables pour les petits ; un  espace Energy pour les plus sportifs ( « je bronze, je nage »… :-)),  et un espace Zen pour ceux qui veulent dormir ou  flâner  au calme.

Déjeûner entre filles…

A droite, les cabanes de toile ou « en dur »  pour les enfants : ombre, jeux et « Laisse-moi Mam’, je jou-ou-oue! » garantis! on a testé!

– Repenser les « grandes fonctions » mais aussi le détail : parasols inclinable sans se pincer les doigts, et avec une tablette intégrée pour votre Spray Evian.

ET,  POUR VOUS REPOSER DE LA PLAGE, un petit tour au hammam s’impose


Hôtel HI, Hammam

A L L E Z   F Ê T E R   L E S   10   A N S   D E   H I!    Du 6 au 16 juin

DU 6 AU 16 JUIN, L’HOTEL HI FÊTE SES DIX ANS! Le programme est magnifique : des DJ, car l’Hôtel est l’un des lieux les plus experts en France pour la musique électro, des rendez-vous avec Matali Crasset, qui a revu et repensé l’Hôtel, des soirées sur la plage, au nouveau lieu de « travail » ouvert récemment par l’hôtel pour le tourisme d’affaires, etc…

POUR VOIR LE PROGRAMME DÉTAILLÉ DES DIX JOURS DE FÊTE , C’EST ICI!

Avec un grand merci a Guillaume, du Staff HI,  pour l’accès aux photos!:-)

—————————-

A la semaine prochaine! Nous irons à Londres, to VisitBritain!

 

1 ping

  1. […] le MACM, qui a eu le Ken d’Or en 2012! A Mougins, c’est Hôtel et Culture, à lire  ICI,  pour compléter votre ingénierie du Tourisme […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.