Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/nouveaut/public_html/nouveautourismeculturel.com/blog/wp-includes/post-template.php on line 284

Numérique, Culture et Tourisme

1 _ emoticôneDe la MuseumWeek anglaise à la Mercè de Barcelone, il n’y a qu’un pas… La semaine des musées  s’est déroulée sur Tweeter et les anglais ont gagné haut la main ; la Mercè de Barcelone aura lieu en septembre , avec un modèle Big data! 
Aujourd’hui nous vous présentons deux exemples des « comportements » numériques qui annoncent un avenir culturel et touristique radieux. L’un ponctuel et festif, signé par la jeune classe twitteuse, l’autre dédié durablement à une ville, Barcelone, qui ambitionne de devenir LA Smart City ( ville intelligente) de l’Europe. Barcelone  concocte en ce moment avec Microsoft une nouvelle version de  l’édition de sa grande fête d’automne, la Mercè. L’idée est d’organiser la fête globalement, à partir de toutes les données numériques produites et stockées par la ville (sécurité, circulation, mobilité, Manger/Boire/Dormir, programmation culturelle, sites à visiter, autobus à prendre, etc…) soit une information permanente et adaptée aux visiteurs pendant la fête. Et tous les desiderata seront pris en compte , ceux des habitants comme ceux des touristes, qui devraient, pour la première fois, être mieux choyés grâce au croisement de toutes les données.
Deux exemples,  enfin, où l’on voit émerger de nouveaux métiers et de nouvelles échelles de décision. Les nouveaux métiers sont ceux qui sont créés en ce moment et seront indispensables à l’avenir. Pour la Museum Week sur Twitter il s’agit de savoir comment provoquer la participation sur le web et comment animer le débat entre des internautes fans de musées, ou non. Par contre, à Barcelone, on change d’échelle : c’est  la Ville entière qui est sollicitée dans l’ensemble de ses composantes et fonctions urbaines; les organisateurs sont des agents de la Ville et des datascientists qui savent comment et pourquoi stocker et utiliser l’ensemble des données que produit, en permanence, une ville .
A- LA MUSEUM WEEK sur TWITTER ( # MuseumWeek). Cette semaine des musées a pris fin le 30 mars en Europe et les résultats sur Twitter (SocialBro )  placent Londres largement en tête des villes européennes ! Plus de 500 musées ont participé activement à cette folle semaine, ( Voir a liste des musées ici) . Twitter Royaume-Uni a également partagé quelques statistiques : dès le 3éme jour il y avait plus de 215 000 mentions des termes liés à la MuseumWeek-# . Voici donc le classement d’un premier bilan de la participation des villes capitales :
• Londres: 35,2%
• Madrid: 13,1%
• Paris: 11,8%
• Rome: 9,6%
• Amsterdam: 9,1%
museumweekEnfin parmi les musées au top, le Musée d’Histoire Naturelle ( @ NHM_London ) fut le plus cité, suivi par le nouveau t très bon @ svegliamuseoune jeune association de pros italienne qui veut « réveiller les musées italiens » en les aidant dans leur communication en ligne. Voir le site Ici et un  blog .
Une progammation pour organiser le débat : la Museum Week des musées anglais. A partir du lundi 24 Mars, plus de 300 musées, galeries et institutions culturelles à travers le pays devaient réagir selon un « programme quotidien » qui avait établi à l’avance des points forts, comme on peut le lire ICI sur le Guardian qui a relayé l’événement.
Premier jour : les coulisses, ou le travail au quotidien des musées ;
Deuxième jour: des jeux et devinettes en tous genre, quiz, etc…proposés par les musées
Troisième jour : partage des souvenirs de musées ou de visites inoubliables…
Quatrième jour: # BehindTheArt,  une journée pour les structures ( architecture, histoire)
Jour cinq: # AskTheCurator, avec les questions des internautes aux personnels des musées, galeries, archives, bibliothèques, patrimoines. .
Enfin tout le wek-end était orienté « Selfies » ( se prendre en photo avec…) grâce à # MuseumSelfie  et  # GetCreative, Soyez créatifs ! Tentez de réaliser des  contenus, textes en 140 caractères qui devront résumer une collection, un objet, une visite! Bravo donc aux organisateurs du projet hashtag # MuseumSelfie, et parmi eux Mar Dixon , l’ami de Muséomix, et le site Web des arts Culture Thèmes , qui organise aussi pendant toute l’année des journées à thème (Selfies ; vidéos, fêtes, ados…) sur Twitter, .
B- BARCELONE ET LA FÊTE DE LA MERCÈ
Pour résumer : avec sa nouvelle solution Big Data, Barcelone souhaite « favoriser une plus grande collaboration avec les citoyens, les entrepreneurs et les touristes » lors de la Fête de la Mercè, leur grande fête annuelle préférée.
EventHeroImagesMWC14La Festival de La Mercè à Barcelone
Le 24 Septembre a lieu la Mercè, la fête traditionnelle de la Sainte patronne de la Ville depuis le XIIIéme siècle , fête qui met la ville en liesse ! Plus de 2 millions de touristes veulent y participer avec les habitants, et les organisateurs leur proposent un immense événement culturel, avec arts de la rue, parades, concerts, danses traditionnelles,  castellers (tours humaines), théâtre, feux d’artifice et tous les musées gratuits, comme d’ailleurs tout ce qui est organisé pour la fête.
– 1- Simplifier la planification du plus grand festival annuel d’Espagne tout en testant la possibilité d’utiliser des masses de données disponibles (big data), tel était l’objectif de la Ville dès 2010. Tout a commencé par un aperçu, pour les fonctionnaires de la ville, des données structurées et non structurées associées au festival, afin qu’ils puissent faire des propositions pour améliorer les services fournis et permettre une meilleure fréquentation de la Mercè. Les données recueillies concernaient toutes les compétences de la ville regroupés en quatre groupes : 1- les lieux de restauration et de divertissement du festival ; 2- la satisfaction et l’intérêt des citoyens ;3-la mobilité des personnes et 4- la détection d’incidents. Les sources des données pour améliorer ces trois thèmes furent donc récupérées : visites de sites Web, demandes adressées au service clientèle, données GPS, état du trafic et stationnement, transactions des achats, etc…La ville en retira de précieuses et très diverses informations ( du nombre de personnes ayant accédé au site du festival, (par quels moyens ?) ainsi que des solutions pour les urgences médicales ou autres incidents. Améliorer les flux et l’accès à la Mercè, évaluer les risques en évitant que les habituelles hésitations ou difficultés ne se reproduisent plus à chaque édition passait donc par une étude des comportements des visiteurs qui participent à la Mercè chaque année.
– 2- Comprendre les besoins des visiteurs et les tendances de leurs comportements. Lluis Sanz Marco,  directeur de l’information municipale de Barcelone, explique : les analyses des flux de personnes un soir de fête peuvent aider les Services de la Ville à prendre de nouvelles décisions : savoir si on aura besoin de nouvelles stations de vélos, de parkings ou d’arrêts de bus supplémentaires ; ou savoir de quoi ont besoin les festivaliers (plus de restaurants et distributeurs automatiques de billets à tel ou tel endroit?). Pour la ville, les réponses aident à définir les nouveaux services et à les positionner là où ils manquent et seront, du coup, les plus utiles, ajoute Albert Isern, PDG de Bismart, principal collaborateur de l’expérience.
Barcelone « Smart City » avec Bigov Better City Indicators : en plus du programme « Mercè », la ville a aussi ouvert un portail Open Data et créé l’outil Bigov Better City Indicators avec, pour accroître la transparence administrative de la ville pour ses usagers, un tableau de bord qui aidera en particulier  la ville à gérer les transports et la circulation ainsi que tous les autres services aux habitants.
3- Le montage ,les solutions techniques et les opérateurs (en bref 🙂 !) : Le début du projet eut lieu en  2010, avec la  décision de créer une solution Big Data abordable, facile à utiliser grâce au Cloud (adopté en 2011). Puis la ville a dû structurer ses propres big data, énormes volumes de données publiques, auxquels se sont ajoutés les données des médias sociaux et les autres nouvelles technologies (Applications, blogs des services de la Ville, positionnement géographique (GPS), etc..).Techniquement la ville n’avait pas les moyens d’organiser les collectes le stockage et le tri des données et elle a conclu pour ce faire un partenariat avec Microsoft Bismart.  Un cloud hybride a servi à stocker et à pouvoir en temps réel analyser les Big Data à partir des (BI) (Business intelligence ) et des services de données de Windows Azure, du service HDInsight Windows Azure, de Microsoft SQL Server 2012 et de Microsoft Excel 2010. Pour en savoir plus sur cette opération, voir la très bonne BCN  et le partenariat avec Microsoft , là.

Bj5hpzwIIAEdXVeCONCLUSION : les pratiques et les comportements changent, et les réseaux sociaux témoignent du désir de participation des visiteurs, qui veulent peser sur l’offre, s’amuser avec elle, partager leur plaisir de découverte entre amis et, pourquoi pas, devenir un jour « érudits »!
La fréquentation « en ligne » est aujourd’hui incontournable, comme nous le démontrons souvent dans ce blog, car la notoriété des sites est conditionnée par le travail qui sera effectué par les équipes pour motiver les internautes. Même s’ils ne viennent pas « physiquement » dans votre site culturel, les internautes sont bien réels et vous ne pouvez plus les ignorer car ils assurent aussi votre notoriété et le « rajeunissement » de vos visiteurs, par exemple. On voit aussi, dans ces deux exemples de la Museum Week sur Tweeter et pour la Mercè, combien de professions émergentes sont à l’ouvre dans ces nouvelles pratiques, et combien il faut changer les organigrammes, en passant du tout vertical à la tansversalité. Car il ne faut plus seulement « animer et modérer » les expériences ou faire « remonter » les avis et l’utilisation des ressources muséales  auprès de la direction du site culturel . L’important est d’accorder, à l’avenir, un droit à tous ces internautes visiteurs : celui de participer aux choix – expositions temporaires, événements, activités éducatives, médiation culturelle…Tenir compte des internautes, de leurs avis et ne plus réserver la décision et les choix aux seuls conservateurs ou aux directeurs des lieux culturels conduira à la co-création de contenus, bien plus riche que le sens unique actuel des choix, « du haut vers le bas »!Faire confiance aux visiteurs, à leurs propositions, voilà le secret!
Pour l’exemple des datas on peut faire le même constat sur la nécessité d’associer de nouvelles compétences. Mais il s’agit de compétences très expertes qui sont associées à la démarche. L’enjeu de ces partenariats est que le Tourisme et la Culture puissent bien définir ce qu’ils en attendent , aient  les clefs d’une évaluation et veillent à la confidentialité des données tout au long de la chaîne de l’expérience. Sortir des partenariats traditionnels entre mêmes partenaires (partenariat culture/culture,;ou tourisme/tourisme), en s’ouvrant au monde réel et à venir, est aussi une très bonne idée!(Photo du selfie/squelette dans le texre : sur Twitter AVEC LE Selfie Day du 22 janvier dernier, pic.twitter.com/ZRVvMbI5op)

culture_themes_logo_reasonably_smallPOUR EN SAVOIR PLUS sur les tendances de fond entre Culture et Numérique :
1) L’excellente organisation mondiale : Museum and the web, / met régulièrement en ligne tous les meilleurs exemples et réflexions internationales, et son site collaboratif vous propose une aide si vous avez des projets à monter ainsi qu’une vitrine de choix pour valoriser vos réalisations ! Les prochaines éditions de leurs conférences annuelles : celle de Baltimore vient de se terminer (2 au 5 avril 2014 ) et la prochaine aura lieu en Corée du Sud les 8 et 9 octobre 2014. Pour 2015, faites des économies ou suppliez vos élus pour aller à Chicago du 8 au 11 avril 2015. . Le petit MUSEUM2.0 est aussi un très bon blog de veille américains sur les pratiques  collaboratives.
2) MuseumNext est la plus grande conférence européenne et a été créée il y a six ans(En 2013 à Amsterdam, plus de 400 délégués de plus de 40 pays y ont pris part.)
.
3) Culture Thémes : organisation internationale avec les meilleurs professionnels pour la relation « réseaux sociaux et musées ». Aujourd’hui, ce 9 avril 2014, la question posée sur Twitter « J’aime les musées parce que…? ». Culture thème s’associe aussi avec « tout ce qui bouge », comme Muses 140, Museum Next, svegliamuseo en Italie.
4) En France, enfin, nous avons la chance d’avoir le très dynamique et plus-que-parfait Museomix, organisme très agile qui fédère les professionnels de musées et que je place, de très loin, comme le plus expert des groupes qui réfléchissent à l’avenir. Un peu confidentiel, ces Museomix, à côté de ces blockbusters étrangers ? me direz-vous. Certes, mais le poids du passé, la résistance aux changements et la lourde institutionnalisation de tout ce qui pourrait vivre librement et joyeusement , sont aussi, en France, une exception de choix!

LOGO CE_Vertical_EN_quadri5) Barcelone désignée «Capitale européenne de l’innovation» («iCapitale») le 11 mars dernier58 villes candidates de toute l’Europe ont présenté leurs propositions pour devenir la première capitale européenne de l’innovation et  gagner le prix de 500 000 euros. La Commission européenne a examiné les réalisations exceptionnelles des villes dans la construction d’un écosystème de l’innovation, c’est à dire un système qui relie les citoyens (les gens) avec un environnement bâti (Lieu) et les organismes publics et les décideurs (publics) par l’entreprise (privée).

George Catlin Fast Dancer_1834KEN LE TOURISTE PARFAIT Ouf ! pensa Ken, j’y suis, enfin ! Il venait d’arriver au Paradis et, très curieusement, le Bon Dieu n’était pas là. Zut alors ! re-pensa-t-il, un peu déçu…Il y venait en fait pour y être officiellement sanctifié « Touriste Parfait » une fois pour toutes, et se réjouissait à l’avance de la longue litanie de louanges que ne manquerait pas de faire le Bon Dieu en public « Vous qui voyagez sans cesse, qui changez d’hôtel comme moi de soutane, qui visitez 50 pays par mois en avion, en bateau ou en scooter, Vous, cher Ken,qui gagnez des millions et laissez plein de retombées économiques dans votre sillage, je vous sacre Touriste Parfait ! ». Son téléphone sonna et une Barbie affolée le supplia « Ken, le Bon Dieu est au bord de notre piscine, là…je fais quoi ? ». Et re-zut, le secrétaire du Bon Dieu avait mal compris le lieu de lieu du rendez-vous, et le Bon Dieu était à L.A……..
Vite, mes amis du blog, trouvez une réponse à cette horrible situation! Que doit faire Barbie Chérie,dans une situation aussi catastrophique? Que doit-elle dire au Bon Dieu ???

Le shooting de Ken , en haut  lors de la Campagne de prévention « Emoticônes» de l’association Innocence en danger 2013-14- Et en bas devant une toile de George Catlin,  Fast Dancer (1834). Catlin fut le premier portraitiste des indiens d’Amérique et partagea le sort des tribus menacées après avoir lâché tout son confort(Beaux –Arts Magazine Fév. 2014)

QUELQUES PHOTOS DE LA MUSEUM WEEK! 

« Cette initiative a permis aux musées et établissements culturels européens, pour la plupart présents sur Twitter depuis plusieurs années, d’unir leur passion dans un même objectif: rendre la culture accessible à n’importe qui, n’importe où dans le monde, démontrant le potentiel de Twitter en matière de découverte ou d’échange », affirme Twitter France sur son blog. Et c’est vrai ! Car les photos  parlent d’elles-mêmes : si nous sommes sollicités pour choisir une oeuvre qui nous plait, pour la photographier, envoyer un clin d’œil à nos proches, cela fonctionne bien! Seuls les grincheux renonceront …

Bj0EHOJIcAA0sNB

Photo du squeltte au chapeau Royal Armouries @ Royal_Armouries
# AskTheCurator # MusemWeek – 13:15 – 28 mars 2014

#AskHenryVII screenshot

Henry VIII,  au quotidien, que faisait-il ? Coupe de cheveux, partie de tennis, déjeûner au Barnacle Goose…Il répondra aux questions des internautes à partir de 20 heures à# AskHenryVIII.  « Vous pouvez vous détendre, » dit-il… »Nous promettons n’y aura pas de décapitations aujourd’hui !» »- Photo : Source: @ HRP_palaces (Historics Royal Palaces)

BjufI1sCUAAEZZPPhoto du Turbine Hall  avant qu’il  ne devienne la Tate Modern d’Herzog et de Meuron , architectes.  # TateModern ! # BehindTheArt – 11:15 – 27 mars 2014 (Journée « L’architecture des musées »)

Bje9aPuCAAAmxHn

 « Toujours penser à la hauteur des portes quand on construit un musée! » @ Dinosauria11 # MuseumWeek – 0:53 – 24 mars 2014

proxy

proxy (2)

JF museum week-

BjfnCscCQAAED1u

Préparation de l’accrochage du tableau « Saint Sebastien » de Guido Reni à la Dulwich Picture Galleryde # museumweek # DayinTheLife 13:55 – 24 mars 2014/Dulwich Gallery Pic @ DulwichGallery

 

proxy (1)

Musée du Louvre @ MuseeLouvre 30 mars
Photo @ LeoCaillard # Louvre # Creamw # MuseumWeek # GetCreative pic.twitter.com/v2CFxH8qX7

BjqJf3lCEAEIij1

Photo Louvre pour tous a @ louvrepourtous 26 mars 2014
Musées, je vous aime Tous 🙂 # LoveMW # MuseumWeek pic.twitter.com / eAVMWpUHTT

Toutes ces photos sont sur le blog du Gardian, avec d’autres exemples! Voir ici! 

barcelone participative23Le site de Barcelone, BCN

museumweek

 

2 pings

  1. […] De la MuseumWeek anglaise à la Mercè de Barcelone, il n’y a qu’un pas… la première s’est déroulée sur Tweeter et les anglais ont gagné haut la main ; la seconde, la Mercè, aura lieu en septembre à Barcelone.Aujourd’hui nous vous présentons deux exemples des « comportements » numériques qui annoncent un avenir culturel et touristique radieux. L’un ponctuel et festif, signé par la jeune classe twitteuse, l’autre dédié durablement à une ville, Barcelone, qui ambitionne de devenir LA Smart City ( ville intelligente) de l’Europe.  […]

  2. […]   […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.