Miam!

2 Appel à candidaturreCe lundi 30 avril, le restaurant danois « Noma » à Copenhague a été sacré meilleur restaurant du monde du World’ 50 Best Restaurants , distinction que son chef, René Redzepi , reçoit pour la quatrième fois. « Noma » -contraction de « Ny Nordiska », qui signifie « Nouvelle Nourriture Nordique »- réinterroge la « gastronomie aujourd’hui » et, n’en déplaise aux amateurs de cuisine française traditionnelle, l’ensemble des restaurants primés lundi ont principalement gagné avec ce critère de « renouvellement de la gastronomie », depuis 2002. Cette année, la France est absente des  10 premiers restaurants classés, alors qu’en 2004 elle comptait trois restaurant dans ce top ten (Joël Robuchon Pierre Gagnaire et Guy Savoy). Alors, comme pour le classement PISA de l’éducation nationale , nous avons tendance à vouloir casser le thermomètre : ce classement serait trop anglo-saxon, trop « cuisine moléculaire; son jury ne serait qu’une « bande d’amis  », et ses objectifs réduits à des  » anti -Guide Michelin ». Pourtant, ce trophée de la gastronomie, qui assure une fréquentation optimale à un restaurant lorsqu’elle  est attribuée, récompense cette année trois restaurants espagnols et un italien ( dans les 10 premiers) et plus du tiers des 50 récompensés sont  restaurants européens dans les 50 choisis comme les meilleurs du monde . Par contre, à notre avis,  un vrai déséquilibre existe encore, celui de la faible présence des 27 pays émergents  – une douzaine au classement pour… 4 milliards d’habitants! Absence   sans doute provisoire car les chefs européens ou Nord et Sud-américains essaiment chaque jour leurs savoir-faire dans ces pays émergents, pour l’avenir.

I- QUI ATTRIBUE CE PRIX, ET COMMENT ?
Le jury est composé de 900 experts, chefs, journalistes culinaires et personnalités de la gastronomie, venant de tous les continents. Pour que les votes s’effectuent, le concours est divisé en 26 régions, qui ont de 36 jurés chacune , avec un président et qui renouvellent chaque année dix des 36 experts. Chaque juré vote pour 7 restaurants dans lesquels il a mangé dans les 18 derniers mois, dont 3 restaurants hors de sa propre région. Soit au total plus de 6550 votes confidentiels, dit le Manifeste de l’organisation du prix.

50best_cara_2014– 1- Les critères des 50 Best?  Il n’y en a pas, l’Académie Diners Club ® World ayant décidé que le «meilleur» serait laissé à l’appréciation de chaque juré car les goûts varient d’un continent à l’autre et dans le temps. Pas de critères , donc,  comme l’ancienneté du restaurant, d’autres prix attribués ou un service 5 étoiles. Un tout petit restaurant a aussi ses chances. Cependant les critères d’exception, d’innovation, d’expérience nouvelle dans la gastronomie figuraient bien, dès la création du prix, dans son projet.

-2-  Le palmarès 2014

1. Noma – Copenhague, Danemark

2. El Celler de Can Roca – Gérone, Espagne

3. Osteria Francescana – Modène, Italie

4. Eleven Madison Park – New York, Etats-Unis

5. Dinner by Heston Blumenthal – Londres, Royaume-Uni

6. Mugaritz – Saint-Sébastien, Espagne

7. D.O.M. – Sao Paulo, Brésil

8. Arzak – Saint-Sébastien, Espagne

9. Alinea – Chicago, Etats-Unis

10. The Ledbury – Londres, Royaume-Uni

11. Mirazur – Menton, France

12. Vendôme – Bergisch Gladbach, Allemagne

13. Nahm – Bangkok, Thaïlande

14. Narisawa – Tokyo, Japon

15. Central – Lima, Pérou

16. Steirereck – Vienne, Autriche

17. Gaggan – Bangkok, Thaïlande

18. Astrid y Gaston – Lima, Pérou

19. Fäviken – Järpen, Suède

20. Pujol – Mexico City, Mexique

21. Le Bernardin – New York, Etats-Unis

22. Vila Joya – Albufeira, Portugal

23. Restaurant Frantzén – Stockholm, Suède

24. Amber – Hongkong, Chine

25. L’Arpège – Paris, France

 

26. Azurmendi – Larrabetzu, Espagne

27. Le Chateaubriand – Paris, France 

28. Aqua – Wolfsburg, Allemagne

29. De Librije – Zwolle, Pays-Bas

30. Per Se – New York, Etats-Unis

31. L’Atelier Saint-Germain – Paris, France

32. Attica – Melbourne, Australie

33. Nihonryori RyuGin – Tokyo, Japon

34. Asador Etxebarri – Atxondo, Espagne

35. Martin Berasategui – Lasarte-Oria, Espagne

36. Maní – Sao Paulo, Brésil

37. Restaurant Andre – Singapour

38. L’Astrance – Paris, France

39. Piazza Duomo – Alba, Italie

40. Daniel – New York, Etats-Unis

41. Quique Dacosta – Denia, Espagne

42. Geranium – Copenhague, Danemark

43. Schloss Schauenstein – Fürstenau, Suisse

44. French Laundry – Yountville, Etats-Unis

45. Hof Van Cleve – Kruishoutem, Belgique

46. Le Calandre – Rubano, Italie

47. The Fat Duck – Bray, Royaume-Uni

48. The Test Kitchen – Cape Town, Afrique du Sud

49. Coi – San Francisco, Etats-Unis

50. Waku Ghin – Singapour

 

abr2014_02-3-  LE MIRAZUR en France ! Premier français primé, le Mirazur est un restaurant de Menton (Alpes-maritimes) .Avec l’abondance de restaurants ou palaces de la Côte d’Azur, il ne suffit pas d’être immensément luxueux ou très riche pour gagner cette distinction! Mauro Colagreco, le chef, prouve que l’on peut aussi contenter tout le monde, car il fut Chef de l’Année Gault et Millau en 2008 et a gagné deux étoiles au Michelin depuis son installation en 2006. Que propose-t-il? Au Mirazur, vous dégusterez des huitres enveloppées dans un carpaccio de poire à la crème d’échalotes ou des langoustines à peine cuites avec des fleurs. Tout un programme!

Mauro Colagreco est est né en Argentine de parents d’origine espagnole et italienne, et a gagné la France pour travailler avec Bernard Loiseau, puis comme second d’Alain Passard. Le site Internet du Mirazur est épatant : vous avez des recettes détaillées, comme celle du Semi fredo de citron de Menton, granité verveine, sorbet yaourt et aloe vera, recettes à voir ICI . Et voici l’adresse! RESTAURANT MIRAZUR | 30, avenue Aristide Briand | 06500 MENTON | Tél : +33 (0)4 92 41 86 86 | Fax : +33 (0)4 92 41 86 87 | Email : info@mirazur.fr

15-e82cec3a30II- ET UN COLLOQUE SUR LA GASTRONOMIE, UN !
Le Forum « Patrimoine culinaire et tourisme de demain » aura lieu le 16 juin 2014 à Paris (XVIIIème), avec un très beau programme !
Attablés devant un verre et une assiette, vous pourrez entendre et échanger avec des experts reconnus sur les trois thématiques suivantes :

Table ronde n°1
Cuisine et gastronomie: l’explosion des pratiques et loisirs culinaires au XXI° siècle
Table ronde n°2
Le patrimoine culinaire et ses nouveaux horizons touristiques
Table ronde n°3
Les produits touristiques du patrimoine culinaire français

Dessert du Mirazur1) Présentation du thème du Forum « Gastronomie et tourisme »
La gastronomie a toujours eu la part belle en tourisme : elle enrichissait les séjours et suscitait des circuits de gourmets. Aujourd’hui, cette vieille thématique (pas du tout éculée) du tourisme s’offre une nouvelle jeunesse, avec des productions inédites et formidablement attractives :
– Des maisons de vins et des maisons de champagne de plus en plus sophistiquées
– Des ateliers de spécialités locales à l’accueil professionnalisé
– Des séjours-stages de cuisine avec des rencontres de chefs
– Des destinations qui, par ce biais, renouvèlent leur identité
– Des projets grandioses de « cités » dédiées à la gastronomie : à Tours, à Rungis, à Lyon, à Dijon…
– Un slow food maintenant décliné en slow tourism
Avec le patrimoine culinaire, le tourisme créatif dispose d’un gisement inépuisable d’innovations !
visuel09-eb4a0c61ec2) Le public, et notamment celui des touristes, ne s’y est pas trompé : attiré par la réputation mondiale de la gastronomie française, et par des spécialités culinaires qui changent tous les 70km, il répond avec enthousiasme à toutes ces offres. Autrefois plutôt cantonnés dans une tranche d’âge mature, les touristes qui font aujourd’hui un triomphe à la cuisine, et la mettent au centre de leurs motivations, se recrutent dès l’adolescence : l’expérience gastronomique donne aux séjours des touristes de toutes les nationalités, et à tous les vacanciers français, un supplément inoubliable de saveur.
Le Forum est organisé par l’IEHCA/Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation, lAFEST/Association Francophone des Experts et Scientifiques du Tourisme et le Comité Départemental du Tourisme de Seine-Saint-Denis,  avec leurs experts et leurs praticiens de terrain.

3)Forum « Patrimoine culinaire et tourisme de demain » Lundi 16 juin – 18h00 à 22h00- Halle Pajol – Auberge de jeunesse Yves Robert : 20 esplanade Nathalie Sarraute (en face du 43 rue Pajol) – 75018 Paris – Tél : +33(0) 153 269 792 – Téléchargez le programme ici – Inscrivez-vous vite, c’est ici! 

13-c94c23f0beEt notre mot de la fin : Bonne chance au Forum, et si vous en doutiez, chers amis, vous voyez bien qu’il se passe chaque jour quelque chose d’intéressant pour renouveler la gastronomie! A défaut de Cité – au fait, quelqu’un sait-il  où nous en sommes ? – l’incroyable CDT de Seine –Saint-Denis a organisé une excellente idée de dégustation convivial !
III- A DÉGUSTER AUSSI : des sites de laboratoires de la future gastronomie,  et des associations de jeunes chefs, comme MAD ! Ou encore des recettes de cuisine moléculaire Molecular Gastronomy sur Facebook. Enfin   la page Facebook  de Food4Inspiration a des photos somptueuses de belles assiettes très colorées  pour vous inspirer  !(Photo : terrasse du restaurant Mirazur, Menton (06).)

 

3 Art Urbain LilleKEN LE TOURISTE PARFAIT refusait net de manger des fourmis vivantes. Son ex, Barbie Chérie, pourtant folle de hot dogs ou des délicieux hamburgers de chez « Venez comme vous êtes ! » ne partageait pas sa philosophie. Donc elle l’avait emmené dans un resto style 50Best of the World et lui avait noué – très rigolo ! – un bandeau sur les yeux en lui susurrant d’ ouvrir-la-bouche-et-d’avaler-sans regarder. Mais là, après ses douze aller-retour dans la quinzaine passée en jet+hôtels 5*****, ses 87 rendez-vous d’affaire sur trois continents, notre Touriste Parfait se sentait un peu las pour manger des fourmis vivantes. Il fit donc la fine bouche et n’en dégusta qu’une seule, en commençant par les pattes qui lui chatouillèrent gentiment les lèvres au passage…Délicieuse!

NOS PHOTOS : L’équipe du Noma Photo AFP, et , dans le texte, les photos de plat proposés par  Mauro Colagreco, Chef  du Mirazur (Menton, 06)-Ken en haut : mais non, ce n’est pas de la crème, c’est de la peinture! Avec l’Appel à candidature de  Paliss’Art, performance picturale d’art contemporain. Organisation du concours le 1er juin à Guéroulde, La Source, avec Gérard Garouste (Conseil général de l’Eure)www.palissart@cg27- et Ken en bas : Art Urbain Lille Collection Nicolas laugero Lasserre Expo LaSécu Lille en 2014

.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.