Adolescents et tourisme culturel

slide-9-638Comment accueillir et accompagner les visiteurs touristiques adolescents ? Il y a peu de débat,  sur ce thème, et pourtant les adolescents, qu’ils soient en mode individuel ou en groupe, avec leurs familles ou leur clan, posent un défi passionnant aux opérateurs culturels et touristiques. Hyper connectés, ils veulent « participer à l’offre », pour résumer. Le Tourisme, aujourd’hui,  réduit leur demande au sport sous toutes ses formes, à la randonnée ou aux concerts en live,  surtout à la belle saison d’été. Les adolescents ne sont pas non plus une cible privilégiée par les institutions du tourisme et ses politiques, jugés sans doute trop peu nombreux, peu dociles et surtout pas assez lucratifs ! Donc Le Tourisme leur préférera toujours les choses plus sérieuses, ne serait-ce que financièrement : les aéroports ou les grosses destinations, l’œnologie, la gastronomie comme marqueurs de notre pays  ou les hommes d’affaire comme clientèle « chouchoute ».  (Cf. Le « fade Plan de relance du tourisme », cette semaine,  comme l’appelle le journal Le Monde). Notre culture en France,se veut quant à elle « universelle » et rechigne à « cibler » tel ou tel groupe ou communauté. Des programmes culturels « spécifiques »existent bel et bien, destinés à « insérer », via la culture, nos jeunes citoyens adolescents; mais l’unité de cette tranche d’âge dans sa globalité y est rompue car ils doivent être français et habiter plutôt une zone défavorisée. Exit donc les ados en situation de tourisme, qu’ils soient français ou étrangers. Étrange, quand l’on sait que plus de la moitié des visiteurs culturels sont des touristes…
Seul le Centre Pompidou a intégré, en 2010 , des équipes, des espaces et des programmes dédiés aux adolescents, d’où qu’ils viennent, dans son Studio 13/16.
Au Studio 13-16, les jeunes peuvent rencontrer les artistes, participer à des activités de création, accéder gratuitement à un espace dédié, utiliser les nouvelles technologies, jeux, vidéos, etc…Le Studio met aussi ses locaux à disposition des ados pour des fêtes ( Voir la photo ci-dessous, de la fête de la musique du 21 juin dernier), des ateliers, des débats.
Pour aller plus loin, suivons les conseils des experts en adolescence ; visitons les sites dédiés aux adolescents, à l’étranger, comme celui de Chicago , et résumons les conseils avec les slides de notre chouchoute, Mar Dixon!(Photo extraite de la Présentation SlideShare de Mar Dixon, voir ci-après en III : ajouter la  WIFI aux besoins vitaux!).

10426822_10152505456418966_8541645714261517801_n

Studio 13/16, Centre Georges Pompidou 
Photo de Pablo Cots ,  juin 2014, sur la page Facebook du Studio 13/16.MINOR LEAGUE :  Sweat, veste en jean, tote-bag ou skate board ? Faites votre choix dimanche à partir de 14h et customisez votre objet !Skates en cours… prochain workshop : dimanche 22 juin à 14h au Centre Pompidou ! »

I – QUE FONT LES ADOS SUR LE NET ? Repérons leurs nouvelles pratiques : quels que soient leurs milieux sociaux, les adolescents veulent accéder quant ils veulent et où ils veulent aux images et au sons. Ils fréquentent les réseaux sociaux, écoutent de la musique, (80% des 13-19 ans fréquentent un site de partage vidéo) en se créant des activités sur mesure. Leurs pratiques sont largement interactives : Jouer, bien sur, mais aussi regarder jouer, re-mixer les informations, les partager, voilà leurs passions . Les contenus ? Le cinéma, la musique et « regarder des vidéos » (10 millions d’abonnés à Smosh, vidéos d’autodérision), ou des tutoriels d’apprentissage,de la télé-réalité, etc… Ces pratiques et leurs contenus peuvent se superposer, être transformés (pastiches) et sont commentés/échangés de façon très rapide et généralement ludique. You Tube, grand favori des ados, est devenu le deuxième moteur de recherche aux Etats-Unis. Laissons conclure Eric Scherrer, qui dirige la prospective à France télévision : « Aucun media n’a survécu à la désaffection des moins de 25 ans ». Nous voilà prévenus, car toutes les activités culturelles sont très largement concernées par les nouvelles pratiques.
teenexpo2013.jpg.w300h388II- CONSEILS DE SAGES…
Noëlle Timbart* :« Les professionnels hésitent à développer « des approches culturelles de type remédiation, visites libres assorties de questions que les adolescents pourraient poser aux professionnels. Olivier Toche, directeur de l’Injep, juge urgent de « décloisonner les champs éducatifs formel et informel, réels ou virtuels ». Regarder ET Produire : Annie Chevrefils-Desbiolles «Direction générale de la création artistique « les jeunes et les adolescents en particulier, sont aux avant-postes du web 2.0. Les films issus des technologies numériques tels que les machinimas (réalisés à partir de moteur de jeux vidéo 3D) ou les nash-ups (construits à partir d’images extraites du web) participent d’un mouvement d’appropriation qui va impacter durablement le devenir de l’action culturelle, créant un continuum entre la création et la réception ». Chantal Dahan, chargée d’études de l’Injep chargée des questions culturelles : «[…] Vers 12/13 ans les jeunes disparaissent des radars institutionnels, alors qu’il s’agit de la population au sein de laquelle les pratiques culturelles sont les plus fortes ». Paradoxe ? Pas si sûr. L’adolescence est un temps de la vie qui se manifeste par une prise de distance avec les institutions, la famille, le monde des adultes. ». Pour Gilles Brougère, professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris XIII,  le tort de nombreuses actions de médiation culturelle viendrait du fait qu’elles « s’entêtent à maintenir, coûte que coûte, des objectifs d’apprentissage « . Et Gilles Brougère ajoute, très  justement : « Ce qui différencie l’enfant de l’ « adulte c’est que l’enfant n’a pas le droit de mobiliser son temps de loisirs en dehors d’objectifs éducatifs, alors que l’adulte, oui ».
*Noëlle Timbart, conservatrice du patrimoine, chargée des antiquités égyptiennes et orientales, (département restauration, filière archéologique et ethnographique au Centre de recherche et de restauration des musées de France.
profile-photo-mardixon-48x48III- LE RÉSUMÉ DE MAR DIXON  
Mar Dixon est anglaise et Consultante pour le Numérique et les réseaux sociaux. Elle prend le relais des pionniers sur « Adolescents et culture » que sont  Maxwell Anderson (2000,  Musée Indianapolis et Art Babble , lExploratorium de San Francisco, l’Art Institut of Chicago  ou la Tate Gallery  de Londres. Elle prend aussi le relais de l’exceptionnelle Nina Simon, qui, avec son « Participatory Museum« , créait en 2010 un « avant » et un « après » dans la muséologie et les comportements des visiteurs : pas de musée sans participation effective des visiteurs!
Et  le résumé de Mar Dixon des « questions/réponses pour les adolescents , extrait d’une présentation disponible sur Slideshare, est réjouissant ! VOIR LES EXTRAITS DES SLIDES EN BAS DU BILLET !!!
CTM_logoPOUR EN SAVOIR PLUS
– Article « Les ados et la télévision : « Non merci, je vais sur l’ordi »-  de Pascale Kremer sur Le Monde, 25-26 août 2013, page 9).
Adolescents, loisirs et dispositifs de médiation culturelle, par l’Observatoire de la Jeunesse de l’INJEP – Conférence-débat du 10 avril 2014 (Lyon) http://www.injep.fr/Adolescents-loisirs-et-dispositifs%2C9231

– Compte-rendu de la conférence de l’INJEP -débat du jeudi 28 mars 2013 sur les rapports qu’entretiennent les institutions culturelles, avec les adolescents. Compte-rendu à lire ICI  iù l’on trouvera aussi les Cahiers de l’action n°38, mars 2013 « Les adolescents et la culture, un défi pour les institutions muséales », dirigé par Chantal Dahan, chargée d’études et de recherche à l’Injep.

profile-photo-experienceology-96x96Nina Simon, directrice du MAH, Santa Cruz (USA)  : Le Musée participatif, c’est ici, avec une belle expérience, en ce moment, de l’évaluation des comportements des visiteurs, que nous vous présenterons la semaine prochaine !(Notre photo: Nina Simon

– La Revue Sciences Humaines : Le monde des ados – N° 226 – Mai 2011 -Cette excellente revue mensuelle fait souvent un dossier sur  « les enfants » ; elle  aborde les questions des comportements par des experts de la psychologie, plutôt que de la « sociologie ». Le dossier est en vente en ligne, et pour 6€50 seulement, tous les « parents à ados » devraient l’acheter!

P1090472

KEN LE TOURISTE PARFAIT
Ken avait fait un nouveau saut à Paris pour y rencontrer son ami François. Il devait le conseiller sur les pratiques des touristes américains, dont les français étaient très friands car ils étaient supposés riches et généreux. « Que faire, après les commémorations des deux guerres? » lui demanda François. Faire venir les enfants des petits enfants des soldats US, répondit tout de go notre Ken! Et comment?, osa son ami qui ne brillait jamais par un excès d’imagination. Demande à Mar Dixon! répondit Ken, avant de repartir vers ses 5 voyages hebdomadaires, ses 3 palaces et une bonne dizaine de jet privés qui l’attendaient pour produire ses retombées partout où le Touriste Parfait se déplaçait. François, tout content, installa illico un Haut Conseil de Mar, avec 73 experts qui devaient rendre leurs conclusions d’ici 2022. Le  Haut Conseil devra installer, avant 2017,  28 Commissions régionales, pour prendre l’avis du bon peuple, avec 28 Sous-Comités qui s’appuieront sur une dizaine de Groupes de Travail par région.Première mission  : « Chercher Mar! »

Nous allons aider Ken et François!! ! Mar Dixon , c’est :   @AskaCurator @MuseomixUK @MuseumCamp @CultureThemes @TeensInMuseums @kidsinmuseums #savelibraries. Troublemaker/Advocate
. If you would like to discuss any projects, feel free toEmail: Mar@MarDixon.com – Phone: 07800 539065 – Voir aussi  les excellents articles de Mar Dixon sur le blog TEENS IN MUSEUMS!

POUR RÉSUMER, VOICI QUELQUES SLIDES DE MAR DIXON §(Voir la présentation complète ICI

slide-2-638

slide-3-638

slide-4-638

slide-5-638

slide-11-638Un site vraiment bien, ci dessus, pour les 15/25 ans : https://somewhereto.com  : dites vos projets, on vous trouve un lieu!

slide-12-638

slide-15-638

Une dernière petite slide pour la route? 

Les anglais trouvent que leurs ados n’ont pas beaucoup de choix pour leurs activités…Etes-vous du même avis?

slide-2-638 (1)

Source : The World of  Young People Today- Victoria Guyatt, Deptuty Head of Ethnography, IPSOS MORI, à voir ICI!

ET UN PETIT RAPPEL  : pour celles et ceux qui commenceraient une initiation sur le sujet, voici le grand classique à lire (gratuit sur le web!)  car il est incontournable! 

10_0122_tpm_cover-200x300 Incontournable,  tout comme la Revue sciences humaines! 

13020802992_226S_258 (1)

A la semaine prochaine, mes amis! 

(1 commentaire)

4 pings

    • Aube Lebel on 27 juin 2014 at 11 h 02 min

    Excellent !
    Pour prolonger la réflexion, regardons aussi du côté des anglo-saxons qui, depuis plusieurs années mettent en place des dispositifs participatifs dans les musées : les « young art council » : les ados sont invités à participer à la programmation du musée, à co-construire les offres avec les différents services.
    Après tout qui mieux qu’eux peuvent savoir ce qui plaira à leurs pairs .
    Qui osera le premier en France ?
    voir
    http://www.participationworks.org.uk/news/young-people-to-engage-with-museums
    http://www.vam.ac.uk/__data/assets/pdf_file/0006/177045/v-and-a-dfl-communitytoolkit.pdf

  1. […]   […]

  2. […] Comment accueillir et accompagner les visiteurs touristiques adolescents ?  […]

  3. […] Comment accueillir et accompagner les visiteurs touristiques adolescents ?  […]

  4. […]   […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.