Nantes 2014, encore une merveille!

1063077818Mais non, Nantes ne « mise » pas sur la Culture, comme on le dit trop facilement, en oubliant que la Ville s’ingénie surtout à restructurer la ville, ses environs immédiats et ses atouts, dont la culture fait partie, tout simplement. Et à devenir une championne du « collaboratif », ce dont la culture profitera.   « Ville sans monuments », au passé portuaire éloigné de toute esthétique raffinée, au passé douloureux, aussi, convoqué aujourd’hui avec le Mémorial de l’Abolition de l’Esclavage de Nantes, mise surtout sur son renouvellement urbain,sur l’implantation de nouvelles entreprises, sur l’éducation et les formations supérieures ou la Recherche et le développement des entreprises. Comme Bilbao, la culture n’y est pas un « effet » mais elle est la face visible de ces restructurations et elle témoigne de la réelle confiance que les élus ont accordé depuis les années 85-90 aux jeunes acteurs culturels, aux artistes et aux universitaires et chercheurs. Sans cette confiance, Nantes ne serait jamais arrivée à construire l’adhésion de ses habitants puis, depuis quelques années, une réelle attractivité   pour les touristes qui la visitent. Voici le bilan de la saison touristique estivale de Nantes, qui démontre, si certains en doutaient encore, qu’avoir marié en 2011 les instances de la Culture et du Tourisme porte des fruits et qu’ils sont magnifiques!Et que la gouvernance du Tourisme peut créer  des liens entre Touristes et habitants,le bonheur des premiers faisant la fierté des seconds. Au fond, après avoir régalé ses habitants, Nantes a en quelque sorte « mis le paquet », depuis 2007 et avec le Voyage à Nantes et Nantes Tourisme, pour inviter des visiteurs à partager ses propres passions.

I- FOCUS SUR LES RÉSULTATS DE LA FRÉQUENTATION ESTIVALE en 2014
La fréquentation touristique  a baissé quasiment partout en France cet été , par rapport à 2013, de -4% en moyenne(Etude Protourisme).La crise, la météo, la baisse du pouvoir d’achat sont les causes évoquées pour « justifier » en quelque sorte ces mauvais résultats. Comment y croire, quand on sait que la Bretagne, la Normandie ou Nantes, qui auraient dû souffrir des mêmes maux, n’ont pas connu cette baisse, bien au contraire : leur fréquentation a bien  augmenté, malgré la crise et la baisse du pouvoir d’achat des français!
Leur secret? Une offre de très grande qualité, renouvelée et bien adaptée aux visiteurs actuels, qu’ils soient français ou étrangers. Ajoutons une  « vraie » présence sur le web!

II-LE VOYAGE A NANTES ! Nantes a reçu 540 000 visiteurs, soit  +7% par rapport a l’année 2013 (503000 visiteurs). Une étude  parue en octobre (réf. Ci-dessous)  nous révèle le profil, les motivations, les avis sur la qualité de leur séjour des visiteurs ainsi que les retombées économiques du VAN.Nous retiendrons, en résumé;
-57% des touristes sont venus pour la première fois ;
-61% des visiteurs ont visité un site culturel du Voyage à Nantes;
-Retombées économiques sur le territoire : la consommation touristique s’est élevée à 43 millions d’euros
Qualité de la visite : Voici les adjectifs employés par les visiteurs pour décrire leur séjour à Nantes :

Les mots de Nantes

theatre_graslin-277210

-Profil des visiteurs: âge moyen des visiteurs adultes : 42 ans;  Catégorie sociale : 81% d’actifs; CSP + surreprésentées (48%);  un visiteur sur deux est venu en famille. Les autres caractéristiques des visiteurs touristiques  (Provenances des visiteurs; leur durée de séjour; leurs dépenses, etc…)dans l’étude qui figure  ci-dessous,   « Pour en Savoir plus ».

II- FRÉQUENTATION :

1 – LES VISITES SUR SITES  représentent un total de 2 101 800 visites sur 33 sites du parcours permettant un comptage sur 66 jours d’ouverture  ( Voir les références des études ci-dessous au « Pour en savoir plus », avec tous les détails des visites sur sites).
2- LE WEB
. Site Internet de Nantes-Tourisme
356 397 visites entre le 27 juin et le 31 août 2014 (313 723 en 2013) soit + 13,6%
000_Par1881415Les internautes viennent en priorité du Grand Ouest et de l’Ile de France
16 472 fans sur la page Facebook (+20%)
6 370 followers Twitter
. Voyage à Nantes
179 019 visites entre le 27 juin et le 31 août 2014 (144 529 en 2013) soit + 24%
Les internautes viennent également en priorité du Grand Ouest et de l’Ile de France
28 140 fans sur la page Facebook (+37%)
6 600 followers Twitter
1 500 abonnés Instagram
3- LA COMMERCIALISATION
. Le Pass du Voyage
7630 Pass ont été diffusés (5 597 en 2013), soit +36%.
. Le Pass Nantes
3 360 Pass vendus (2019 en 2013), soit +66%. Pic de vente constaté la semaine du 11 août avec 661 ventes.
. Les croisières Estuaire
7 048 billets vendus sur l’ensemble des formules pour un taux de remplissage de 62%.
. Les dîners secrets : 6 chefs et 9 étoiles dans le Vignoble de Nantes
615 billets vendus : 100% de remplissage sur chacune des 3 dates.

p533532893-3II-  À NANTES, L’IMAGINATION A PRIS LE POUVOIR!
Nous avons souvent analysé dans ce petit blog  comment Nantes est devenue en 10 ans une Creative City, et comment les prémices de sopn développement urbain  ( Réflexion; échanges avec l’International; développement urbain et réhabilitation des anciennes usines; dialogue avec les  habitants : 1985-2007) ont préparé une forme de renaissance de la ville après la désindustialisation du port   : il vous suffit de taper « Nantes » pour récupérer tous nos articles sur le moteur de recherche de ce blog!
1)  CET ÉTÉ, LE PROGRAMME ÉTAIT ENCORE MAGNIFIQUE ET AUGMENTÉ de propositions nouvelles:
Toute l’année, Le Voyage à Nantes a l’habitude de travailler pour le développement du tourisme à Nantes mais la période estivale reste à travers l’événement Voyage à Nantes, la partie la plus visible de son action.
Aujourd’hui, le Voyage à Nantes, c’est environ une quarantaine d’étapes qui chaque année se réactive pour une (re)découverte sensible et poétique de la ville.
La 3e édition du Voyage s’est tenue du 27 juin au 31 août et proposait  42 étapes, 32 nouveaux artistes, 24 acteurs culturels impliqués et 2 101 800 visites sur les sites (non
le nombre de visiteurs uniques), soit 40 % de visites supplémentaires par rapport à l’édition précédente.
images (1)2) TOUTE LA VILLE ET SES HABITANTS S’Y METTENT!
Pas de tourisme sans implication réelle d’ habitants-ambassadeurs , et, à Nantes, l’exemple des premières organisations de Greeters a été suivi par de très nombreuses villes ainsi que des départements en France. L’exemple du travail réalisé avec les commerçants est aussi vraiment intéressante. Mobiliser ceux qui vont conduire un touriste perdu, mobiliser ceux qui peuvent « parler de leur ville  » bien mieux que quiconque est indispensable.
3) DES COMMERÇANTS IMPLIQUÉS , via la programmation :
. 77 commerçants intégrés au projet Viva Las Vegas ! De l’art des enseignes et le mobilier urbain revisité chaque année par Fichtre, en bords de Loire sur le Parc des Chantiers, est une véritable tradition (Barbecues), avec un public très populaire, en halte sur le parcours ou venu spécialement pour profiter du lieu.
– via le dispositif « J’aime the Voyage » :
. 165 affiliés (dont 78 « nouveaux entrants »). Parmi eux, 144 commerçants (indépendants ou franchisés) et 21 professionnels du tourisme (hôtels notamment).
. Les collectors du Voyage : plus d’une trentaine de créations « aux couleurs du Voyage » imaginées et mises en place par les commerçants.
– via les initiatives des associations de commerçants :
. UNACOD – Union Nantaise du Commerce de Détail (51 associations fédérées > 900 commerces environ) : organisation d’un jeu-concours Pass du Voyage et Croisière apéro
Nantes-Saint Nazaire. 284 commerces participants : 588 Pass du Voyage 138 Croisière apéro Nantes- Saint Nazaire gagnés.
. Association de commerçants Plein Centre (environ 350 commerces du centre-ville de Nantes) et Association Quartier Cathédrale (environ 20 commerces de la place Saint-Pierre et sesenvirons) : animation « Le Voyage Quartier Cathédrale » pilotée par les commerçants, à travers l’habillage des vitrines « La Linea ».
Cantine du Voyage4)  RESTAURATION : en plus de La Cantine du Voyage, lieu de convivialité incontournable des bords de Loire, sorte de rendez-vous général pour déjeuner pas trop cher, dans un cadre magnifique, 13 établissements de l’île Feydeau proposent une halte gourmande autour de l’univers de Jules Verne.« Les Tables de Nantes », bien présentées sur le site Internet,  ont été sélectionnés pour leur grande qualité. C’est vrai que les Offices de Tourisme mettent neuf fois sur dix, sur leurs sites ou leurs dépliants, TOUS les restaurants de leur ville. mais comment choisir en ce cas?  L’embarras du choix est le pire des défauts, pour un touriste, qui va aller vite sur TripAdvisor s’il ne trouve pas de « sélection » sur le site de la Ville.  Le Touriste a peu de temps, ne peut pas tout comparer (cf. la publicité  de Kayak en ce moment) et veut le meilleur (pour lui). « Tout » est donc son pire ennemi, à mon avis.

Bandeau

 ET UN FILM D’ AUTEUR POUR LA PROMOTION, UN!

Un nouveau film de promotion, réalisé par Gaëtan Chataigner, qui fait la somme, en accéléré, de toutes les vidéos précédentes. On remarquera le grand décalage de ce film par rapport aux films traditionnels de la promotion touristique , des classiques à l’esthétique  » léchée », aux textes et images et sons  bien explicites où tout doit être joli ou magnifique. Ici, le film parle rapidement, avec  un flot continu de rafales de « sensations » (le vent la mer, l’ éléphant…) et de souvenirs (l’Homme araignée des débuts du VAN, Julien Doré en dérive…)comme dans un rêve. Il s’adresse tout autant à ceux qui connaissent déjà l’expérience de Nantes qu’à ceux qui voudraient juste une impression pour se décider.

Référence  : « Everybody » (version FR) from levoyageanantes on Vimeo : http://vimeo.com/107150772

 

Logo 2014POUR EN SAVOIR PLUS : Voir les deux dossiers de bilan de fréquentation touristique du Voyage à Nantes 2014. L’un est un bilan de l’événement estival (fréquentation des sites, retombées presse,  avis de visiteurs, liste des partenaires ), l’autre est une Observation touristique et concerne les visiteurs (profil; typologie; provenance; motivations…); les  caractéristiques du séjour (durée; mode d’hébergement) ainsi que  les  retombées de la fréquentation touristique, calculées par l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération Nantaise et son Observatoire du Tourisme de l’Agglomération Nantaise.
Contact :
Xavier Theret
Le Voyage à Nantes
Head of International Promotion and Relations
1-3 Rue Crucy – 44000 Nantes – France

Les sites Internet  du Voyage à Nantes : http://www.nantes-tourisme.com – http://www.levoyageanantes.fr et AVEC UN GRAND MERCI à  Thomas Jaglin et Xavier Theret qui ont répondu avec gentillesse , pour que je rédige au mieux ce petit billet pour vous, à toutes mes demandes.

logo_enLa Revue Metropolitiques vient de publier un article  qui compare les avancées de Bilbao et de Nantes:  « Le Projet urbain de Nantes: mettre le modèle Bilbao à l’épreuve » par Amélie Nicolas,  traduit par Oliver Waine ,le 13/11/2014.Article très utile pour tout débutant du sujet « Creative Cities » ou tout croyant du fameux effet Bilbao qui, répétons-le, n’est pas né lorsque le musée Guggenheim a été construit mais de la complète restructuration urbaine et économique de la ville pendant les dix années précédant la construction du musée.Lire l’article ICI.

LES ARTICLES DE LA TRIBUNE, car ce journal suit de près la Ville, et les articles sont excellents!

nantes-french-tech-label Nantes, cité phare du collaboratif

Nantes, de l’open data au label « smart city »

 NantesTech décroche son Label

Nantes toute entière se veut numérique (Interview de la nouvelle Maire)

Nantes va accueillir… le siège mondial de General Electric pour les « énergies marines« 

iED_2014_SUMMIT_VIENNA_BANNER_1024x640
UNE NOUVELLE pour l’ INTERNATIONAL, pour terminer ce billet  : l’ EiED, pilotée par les américains, organise à Vienne son prochain « Sommet » sur l’impact du numérique sur les arts, la culture et l’éducation, du 24 au 26 novembre . Les Universités de Vienne et de Graz organisent l’événement. Voir le programme sur son site Internet, ICI
Voir un exemple à Boston d’éducation immersive, ICI. Mondes virtuels, jeux éducatifs, réalité augmentée, immersion :voir le Comité d’organisation  ICI , où l’on remarquera, sur 80 représentants internationaux, deux françaises : Aurélie Herbet, de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs et France Edwige Lelièvre, de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

P1090610KEN LE TOURISTE PARFAIT n’était pas un primo-visiteur mais un repeater. Au moins quatre sauts en avion par semaine, vous le savez bien, pour ses affaires, donc des milliers  de Palaces, d’avions, de taxis, de congrès et de réunions d’affaires autour du monde en fin d’année. Ajoutons-y les caprices de son ex, Barbie Chérie, prête à tout pour un petit shopping en milieu urbain : il avait forcément été partout depuis son nouveau job qui lui convenait comme un gant.Adulé par ses fans , il osait pour une fois leur poser une question très directe : « Où, mais où donc ne serais-je pas encore allé sur cette petite planète? Faut-il que je fasse « Touriste de l’Espace, quitte à me casser la figure dans un engin de Virgin? Faut-il que je coache les chercheurs de comètes, au risque de me rompre le cou sur un engin un peu bancal?Allez, les Girlies, vous connaissez sûrement un endroit  secret et magnifique, un endroit magique que je n’aurais jamais visité? Dites-moi viiiiiiite, que l’on s’y retrouve! Votre heure sera la mienne!  »

Et puisqu’on parle de Nantes, Ken vous présente son meilleur ami, le Homard de Jeff Koons (A voir la toute prochaine expo du Centre Pompidou : ce homard en aluminium polychrome, chaine en acier, 147x94x43,5 cm, 2003. 

Nos photos : La Culture créatrice de valeurs, à Genève! Avec les  Premières Journées de l’économie créative et culturelle organisées du 12 au 14 novembre, à voir sur le blog du maire de Genève, un vrai fan de Culture, lui aussi!Et merci à mon amie Aube Lebel pour cette très bonne information! / Le théâtre Graslin mis en costume par Elsa Tomkowiak, photo de Stéphane Pajot / / L’éléphant qui promène les touristes (les Machines de l’Ile)/Le Canard géant de Florentin Hofman, pendant Estuaire, Biennale d’art contemporain de Nantes. ©Marc Roger photographe de Nantes, www.photographe-nantes.com.

 

(4 commentaires)

6 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Un bel article signé Jean Blaise vient expliquer en quoi Le Voyage à Nantes est une illustration de ce qu’est l’approche expérientielle en tourisme : dans la prochaine revue Espaces qui sort fin novembre. Merci Evelyne de m’avoir mise en relation avec l’équipe LVAN!

    • JR on 24 novembre 2014 at 9 h 51 min

    Un super article, Nantes est vraiment LA ville qui bouge le plus sur le plan culturel sur ces dernières années!

    • Puydebat Jean-Michel on 24 novembre 2014 at 10 h 22 min

    chère Evelyne

    Votre article sur Nantes me faire réagir car à force d’être laudateur…on en oublie la réalité des chiffres que je voulais rétablir. Si vous avez l’honnêteté de les publier

    amitiés
    JM Puydebat

    Chère Evelyne
    Votre récent article dithyrambique sur « Nantes, ville créative, une merveille » doit être revisité au regard des moyens et résultats que la Société Public Locale « Voyage à Nantes » consacre à ses 4 activités principales : l’office de tourisme, le château des Ducs de Bretagne, les Machines de l’Ile de Nantes, l’événement estival Voyage à Nantes (qui a succédé à Estuaire), pas moins de 26 millions d’euros et plus de 250 équivalents temps plein !
    Les chiffres que je vous apporte sont tirés d’une part des rapports de Délégation de Service Public de la SPL pour 2013, d’un article récent de Ouest France, du communiqué de presse de Voyage à Nantes du 14 10 2014, enfin de l’excellent blog critique lameformeduneville.blogspot.com/.
    Tout d’abord, les visiteurs de la saison estivale au nombre de 540 000 en 2013 en progression de 7 % sur 2013 (505 000) ont été surestimés de 30 % en 2013 (note de bas de page du communiqué) puisque 650 000 visiteurs avaient été annoncés dans l’enquête estivale de 2013 : biais d’enquête curieux qui conduit à une surestimation des retombées à 52,3 millions d’euros…alors qu’en fait elles n’étaient que de 43 M euros (le blog donne les résultats 2013 curieusement effacés du site Voyage à Nantes). Surtout, les touristes ne représentent que 45 % de la fréquentation, les excursionnistes régionaux et de régions proches constituant 55 % du total. Et parmi l’ensemble seulement 12 % d’étrangers…ce qui signifie un gros quart de touristes étrangers, chiffre en phase avec la statistique du château des Ducs de Bretagne publié dans le rapport DSP 2013 (10 % sur l’année et 27 % en été).
    Face à ces faibles résultats, voyons les moyens en détail : sur un budget de 26 millions, environ 2/3 proviennent des subventions ! et si l’on regarde en détail :
    – Pour le château des Ducs de Bretagne plus de 8 millions d’euros et 70 équivalents temps plein, avec près de 90 % de subventions …tout cela pour seulement 180 000 entrées (dont 45000 en exposition temporaire) à comparer aux résultats du musée Fabre, de la Piscine de Roubaix ou du Musée des Beaux Arts de Lyon
    – Pour les Machines de l’Ile de Nantes plus de 7 millions d’euros de budget et 81 équivalents temps plein, avec un taux d’autofinancement de 84 % alors qu’on devrait avec les chiffres annoncés (521 000 entrées en 2013 …cumulant entrées au Carrousel, à l’Eléphant et à la Galerie.. donc pas des visiteurs uniques) être à l’équilibre, ce que beaucoup ne comprennent pas à Nantes
    – Pour l’Office de Tourisme, 6,4 M euros de budget ce qui est plus que beaucoup d’OT de grandes villes de province (Toulouse par exemple) et pas moins de 117 équivalents temps plein (incluant les services support aux Machines et au Château) avec 57 % de subvention (ce qui est dans la norme des OT)
    – Enfin pour l’événementiel, 3 millions d’euros …bien loin des 9 M d’euros d’Estuaire 2012 qui avaient fait scandale
    Je crois que ces chiffres doivent être donnés et relativisent les satisfecit de Jean Blaise, le patron de la SPL Voyage à Nantes, et d’une manière générale le succès que le microcosme se plait de mettre en avant quant à la politique culturelle et touristique de Voyage à Nantes (qui n’est pas le « modèle absolu »).
    Jean-Michel Puydebat
    Consultant en tourisme culturel
    Directeur de PV2D

  2. Merci, un très grand merci pour ces avis cher Jean-Michel! Je suis d’accord avec vous sur la forme, pour les chiffres de la culture et du tourisme, mais au fond mes louanges ne concernent pas du tout ces seuls domaines si on les isole du reste de la vie économique nantaise. C’est cela qui m’intéresse , à Nantes, et peut être que, à part la phrase que j’ai pourtant placée en introduction « Nantes ne mise pas sur la Culture », pas je me suis mal exprimée. Ce qui m’intéresse, c’est la modification urbaine quand elle prend en compte un maximum de « créativité » et de talents « locaux »; comme quelques chercheurs le soulignent, le fait d’associer le projet urbain (Ile-de-Nantes) à ces forces vives est rarissime en France. (http://www.metropolitiques.eu/Nantes-urban-project-putting-the.html ). Et puis, m^me en corrigeant les chiffres,la ville est en train de développer une telle image culturelle que les investisseurs ou les étudiants la trouvent juste ( Dernière épopée avec l’énergie sous marine:http://www.nantes-just-imagine.com/fr/investing/energie-marine . Enfin j’habite dans une ville très culturelle objectivement(acquis, passé…), Nice, et voilà le bilan touristique et culturel du mois de septembre, qui montre que sans volonté politique,pas de culture « actuelle » et baisse du tourisme imparable : « Les indicateurs de la fréquentation touristique du mois de septembre sont dans l’ensemble négatifs en raison de la grève d’Air France qui a pesé lourd sur les résultats de l’aérien (- 5 %). Le nombre de visiteurs dans les musées et sites est également en forte baisse (- 19 %). Dans le secteur de l’hébergement, le nombre de nuitées est aussi en recul (- 11 % dans les hôtels et – 7 % dans les résidences de tourisme) » (Blog de l’OTCN). Je préfère donc parler des seuls bons exemples et chercher des explications ailleurs que dans la seule activité culturelle : volonté politique, développement urbain, accueil d’entreprises et de jeunes étudiants,problématique Habitants/Touristes…Merci encore pour votre participation et votre contribution et bonne journée à vous! J’espère que tout va très bien pour vous et votre entreprise 🙂 Evelyne

  1. […] Mais non, Nantes ne « mise » pas sur la Culture, comme on le dit trop facilement, en oubliant que la Ville s’ingénie surtout à restructurer la ville, ses environs immédiats et ses atouts, dont la culture fait partie, tout simplement. « Ville sans monuments », au passé portuaire éloigné de toute esthétique raffinée, au passé douloureux, aussi, convoqué aujourd’hui avec le Mémorial de l’Abolition de l’Esclavage de Nantes, mise surtout sur son renouvellement urbain,sur l’implantation de nouvelles entreprises, sur l’éducation et les formations supérieures ou la Recherche et le développement des entreprises. Comme Bilbao, la culture n’y est pas un « effet » mais elle est la face visible de ces restructurations et elle témoigne de la réelle confiance que les élus ont accordé depuis les années 85-90 aux jeunes acteurs culturels, aux artistes et aux universitaires et chercheurs  […]

  2. […] Mais non, Nantes ne « mise » pas sur la Culture, comme on le dit trop facilement, en oubliant que la Ville s’ingénie surtout à restructurer la ville, ses environs immédiats et ses atouts, dont la culture fait partie, tout simplement. « Ville sans monuments », au passé portuaire éloigné de toute esthétique raffinée, au passé douloureux, aussi, convoqué aujourd’hui avec le Mémorial de l’Abolition de l’Esclavage de Nantes, mise surtout sur son renouvellement urbain,sur l’implantation de nouvelles entreprises, sur l’éducation et les formations supérieures ou la Recherche et le développement des entreprises. Comme Bilbao, la culture n’y est pas un « effet » mais elle est la face visible de ces restructurations et elle témoigne de la réelle confiance que les élus ont accordé depuis les années 85-90 aux jeunes acteurs culturels, aux artistes et aux universitaires et chercheurs. Sans cette confiance, Nantes ne serait jamais arrivée à construire l’adhésion de ses habitants puis, depuis quelques années, une réelle attractivité pour les touristes qui la visitent. Voici le bilan de la saison touristique estivale de Nantes, qui démontre, si certains en doutaient encore, qu’avoir marié en 2011 les instances de la Culture et du Tourisme porte des fruits et qu’ils sont magnifiques!Et que la gouvernance du Tourisme peut créer des liens entre Touristes et habitants,le bonheur des premiers faisant la fierté des seconds. Au fond, après avoir régalé ses habitants, Nantes a en quelque sorte « mis le paquet », depuis 2007 et avec le Voyage à Nantes et Nantes Tourisme, pour inviter des visiteurs à partager ses propres passions.  […]

  3. […] des Brésiliens, des Argentins et des Chiliens réunis augmente, elle, de 22,5% en un an. Nantes 2014, encore une merveille! Mais non, Nantes ne « mise » pas sur la Culture, comme on le dit trop facilement, en oubliant […]

  4. […] Nantes 2014, encore une merveille! Mais non, Nantes ne « mise » pas sur la Culture, comme on le dit trop facilement, en oubliant que la Ville s’ingénie surtout à restructurer la ville, ses environs immédiats et ses atouts, dont la culture fait partie, tout simplement. « Ville sans monuments », au passé portuaire éloigné de toute esthétique raffinée, au passé douloureux, aussi, convoqué aujourd’hui avec le Mémorial de l’Abolition de l’Esclavage de Nantes, mise surtout sur son renouvellement urbain,sur l’implantation de nouvelles entreprises, sur l’éducation et les formations supérieures ou la Recherche et le développement des entreprises. […]

  5. […] Nantes 2014, encore une merveille! Mais non, Nantes ne « mise » pas sur la Culture, comme on le dit trop facilement, en oubliant que la Ville s’ingénie surtout à restructurer la ville, ses environs immédiats et ses atouts, dont la culture fait partie, tout simplement. […]

  6. […] Nantes 2014, encore une merveille! […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.