Une vidéo, sinon rien?

 

catalogue-v-%c2%a7aAujourd’hui, voici deux petites vidéos. L’une, anglaise, est un format très court pour simplement vous donner envie d’aller voir une exposition. L’autre, française, est une « visite commentée » plus didactique, car le thème de l’exposition – Beat Generation – est peu connu d’un large public (Centre Pompidou). A quelles conditions, notamment financières, peut-on produire des vidéos pour communiquer ? Quelles sont les marges de progrès possibles ? Quelle place pour le Tourisme Culturel ? Voici quelques réponses, en attendant vos remarques, toujours les bienvenues, chers lecteurs de mon petit blog !

I- DES VIDÉOS, et POURQUOI? Parce que :
– C’est beaucoup moins cher qu’une affiche ! Si l’on rapproche les frais d’impression et de distribution des affiches du très maigre périmètre atteint (public local, en présentiel…) alors la vidéo est largement gagnante!
– Contrairement à une affiche, on peut, grâce aux vidéos, toucher des millions de gens et ils peuvent les « partager ». Et les vidéos touchent à peu près toutes les catégories de publics, alors que l’affiche est en général apposée dans les centre-ville ou dans les lieux de flux (Gare, rue principale, etc…) mais rarement dans les quartiers périphériques ou dans les zones très rurales.
– Avec la vidéo, vous gagnerez donc des « prescripteurs » dont ne bénéficie pas l’affiche et de nouveaux publics.
– Plus souple, la vidéo permet de modifier les contenus, donc le film et le numérique  apportent  beaucoup de souplesse et permettent de s’adapter aux imprévus (Annoncer une baisse des tarifs, une gratuité ou une prolongation de l’événement…).

 

lips_2008bv3287II- DES VIDÉOS pour attirer les 8-16 ans, «nouveaux publics » très convoités !
Bien sûr, ce « public de demain » est le plus difficile à accueillir, et il faut donc « mettre le paquet » sur les canaux d’information et de loisirs qu’il utilise. L’étude d’OpinionWay/Xooloo publiée cette semaine confirme l’appétence des jeunes pour la vidéo et en particulier son affection pour la chaîne You Tube !
EXTRAITS de cette étude (Voir les références dans notre « Pour en Savoir plus ») :
– » Les enfants utilisent leur smartphone/tablette en premier lieu pour jouer, puis visionner des vidéos.( Les réseaux sociaux arrivent en troisième position, puis vient le chat et le surf sur Internet.)
– Si l’on regarde dans le détail, les garçons, quel que soit leur âge, jouent surtout aux jeux vidéo alors que les filles préfèrent regarder des vidéos.Et….
Vous pensez que vos enfants ont abandonné toute activité sur leur smartphone cet été pour ne se consacrer qu’au phénomène Pokémon Go ? Encore perdu ! Même si en moyenne 1 enfant sur 2 âgé de 8 à 16 ans y a joué, le célèbre jeu de chasseurs de petites bêtes est loin de détrôner le roi YouTube, puisque 83% des enfants se sont rendus sur la plateforme vidéo de Google sur la même période. »
something-is-always-happeningIII- DES VIDEOS POUR LE TOURISME CULTUREL ?
L’affichage a deux limites : son périmètre de diffusion et le temps de sa réalisation.L’industrie touristique sait extrêmement bien communiquer les événements, par le biais de sa presse en ligne et de sa présence aux Salons du Tourisme en France et dans le monde entier.
Les images de la Culture sont parmi les plus précieuses pour communiquer les « destinations », car elles sont riches d’images et de sens.La Culture, rappelons-le, aprticipe à 80% du désir des étrangers de visiter notre pays. Le seul problème, et de taille, est la grande disfficulté des sites et événements culturels à communiquer leurs offre à temps! En bref, participer à un Salon nécessite toute une organisation et il faut que les annonceurs fournissent leurs vidéos et autres matériels de communication au moins six à huit mois avant l’ouverture de l’événement. Une notorité internationale est à ce prix, celui de l’anticipation et d’un travail conjoint entre acteurs de la Culture et du Tourisme.
V- NOS DEUX EXEMPLES : Vidéo de l’exposition You Say You Want a Revolution?

1) Cette importante exposition, qui a lieu à Londres, explore le Mouvement et son impact sur la (fin des années 6 et son impact sur le XXéme siècle à travers la musique, les performances , la mode, le cinéma, le design et les mouvements politiques. (Lien Vidéo au cas où, sur You Tube … )

You Say You Want a Revolution? Records and Rebels 1966-1970 exhibition trailer
4,163 views 5 days ago Vidéo : Standard YouTube License
2 – Vidéo de l’exposition Beat Generation, du Centre Pompidou (Visite commentée à la française, hélas un peu réservée aux érudits ou publics fans de…). La Beat Generation y est définie par le commissaire de l’expo, Philippe-Alain Michaud, comme un mouvement littéraire et artistique américain né à la fin des années 40. « Sur la Route », le roman culte de Jack Kerouac en est l’emblème le plus marquant. Standard YouTube License (Lien au cas où…Standard YouTube License)

POUR EN SAVOIR PLUS
– Victoria § Albert Museum, Londres,R.U, exposition You Say You Want a Revolution jusqu’au 26 février 2017.Sur You Tube,pour voir  les autres vidéos produites par le V§A – Museum, c’est ICI!
– Etude sur le numérique et les jeunes (vus par leurs parents…) : 
oculus-riftETUDE Quelles sont les pratiques numériques de nos enfants ? A lire  ICI ! Une étude de XOOLOO/OPINIONWAY (publiée par Beatrice Sutter le 9/09/2016). Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1038 parents d’enfants âgés de 8 à 16 ans, représentatif de cette population, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées du 20 au 28 juillet 2016 par questionnaire auto administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Données collectées de manière anonyme auprès de plus de 3 000 utilisateurs mobiles des solutions Xooloo, âgés de 8 à 16 ans, sur la période du 25 juillet 2016 au 24 août 2016.
Centre Pompidou, expositions 2016-17, à voir ICI. L’expo de la Beat Génération est visible jusqu »au 3 octobre.

——-

ken-et-la-belle-angeleKEN LE TOURISTE PARFAIT avait bien envie d’une petite révolution! Dans son job, harassant, de « touriste parfait », Môssieur n’avait le temps QUE de regarder les vidéos des événements culturels, jamais il ne pouvait y aller….Regarder dans les aéroports, dans ses chambres de palaces ou dans les très nombreux taxis utilisés sur les cinq continenents qu’il visitait chaque semaine…Le « ding » d’un texto le sortit de ce spleen : « Ken, écrivait Barbie , j’ai trouvé l’idéal, pour que tu vois, « en vrai », les expos : je t’offre un Oculus Rift à Noël! »

 

 

Nos photos  : Ken et sa Barbie bretonne, La Belle Angèle! (un tableau de Paul Gauguin, 1889). Photo de la langue « Pop » : Langue Artwork for the Rolling Stones Hot Licks logo, Jon Pasche, 1970. Museum nos. S.6120-2009 & S.6121-2009. © Victoria and Albert Museum, London/Musidor B.V.
Et lien de l’interview pour savoir « Comment est née l’histoire de la langue », par son graphiste, Mick Jagger, singer with the Rolling Stones, commissioned Jon Pasche, who was then a young student at the Royal College of Art in London, to produce the logo after seeing his designs at the Royal College of Art final degree show in 1970, qui ne fut payé que…£50 livres pour son travail. Ce lien est ICI!  

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.